Bilan Mois Espagnol chez Sharon – Mai 2020 ¡Olé!

Hélas, le Mois Espagnol est déjà terminé… Là-dessus, pas le temps de faire la siesta car je dois déjà me tenir prête à crier « Vive le Mois Anglais ! »

Cette année, confinement oblige, j’ai eu du temps pour lire plus et j’avais envie aussi de battre mes précédents records.

Non pas par soucis de compétition, mais juste pour faire honneur à Sharon, qui n’avait pas vraiment l’envie d’organiser son Mois Espagnol mais, comme je lui ai dis que si elle ne l’organisait pas, j’allais participer quand même, juste pour le fun, elle l’a mis au calendrier. Je l’en remercie !

Je n’ai jamais été une branquignole à son challenge (à aucun de ses challenges, d’ailleurs), mais là, j’ai pété les records, même si, une fois de plus, des romans sélectionnés plusieurs années de suite repartent dans les étagères, non lus.

On a beau lire à fond, il en reste toujours sur la pile et je n’ai même pas eu le temps de lire mes Del Arbol en retard, ni tous les autres que j’aurais vraiment souhaité lire cette année. Caramba encore raté !

Il y aura du rab’ pour l’édition 2021. Vu que j’avais une sélection de 70 titres et que j’ai rajouté 3 bédés ensuite (lues), il est clair que j’aurais eu bien besoin de 4 mois pour arriver à tout lire.

Sharon, on prolonge le Mois Espagnol ?? Ok, je sors et je file en Angleterre pour le Mois Anglais…

Oups, je vais passer de la paella à… On mange quoi de bon, chez les Anglais, hormis les petites saloperies sucrées à l’heure du thé ?? mdr

Ce que je retiendrai de ces lectures, c’est que si certaines furent des déceptions, d’autres furent des découvertes, des coups de cœur et des coups dans les tripes car la plupart de mes sélections étaient des romans noirs, des policiers durs et les lectures détentes furent peu nombreuses.

Livres lus et bilan de ce Mois Espagnol 2020 : 20 billets !

  1. El Niño de Hollywood : Juan José Martínez et Óscar Martínez (Salvador)
  2. Crack, chien patagon : Catelin Georges (Patagonie)
  3. Loverboy – Miguel Ángel Morgado 03 : Gabriel Trujillo Muñoz (Mexique)
  4. La fin de l’histoire : Luis Sepúlveda (Chili)
  5. Histoire d’une baleine blanche : Luis Sepúlveda (Chili)
  6. Tout pour la patrie : Martin Caparros (Argentine)
  7. L’homme en arme : Horacio Castellanos Moya (Salvador)
  8. Jungle : Miguel Bonnefoy
  9. Il pleut sur Managua : Sergio Ramirez (Nicaragua)
  10. Dracula, Dracul, Vlad ?, Bah.. : Alberto Breccia (Argentine)
  11. Dracula : Fernando Fernández (Espagne)
  12. Mala vida : Marc Fernandez (France/Espagne)
  13. La conspiration des médiocres – Perro Lascano 04 : Ernesto Mallo (Argentine)
  14. Le tableau du maître flamand : Arturo Perez-Reverte (Espagne)
  15. La frontière sud : José Luis Muñoz
  16. Le Manuscrit de Grenade : Leconte Marianne (France/Andalousie)
  17. Spirou et Fantasio – T07 – Le Dictateur et le champignon : Franquin (Palombie)
  18. Ni vivants ni morts : Federico Mastrogiovanni (Mexique)
  19. De loin on dirait des mouches : Ferrari Kike (Argentine)
  20. Chez les Gauchos : Backhouse Hugo (Angleterre/Argentine)

54 romans Repartent dans les étagères pour une nouvelle année de poussières… 

  1. Amigorena Santiago : Le ghetto intérieur (Argentine)
  2. Arból Víctor del : La veille de presque tout (Espagne)
  3. Arból Víctor del : Le poids des morts (Espagne)
  4. Arból Víctor del : Par-delà la pluie (Espagne)
  5. Arból Víctor del : La maison des chagrins (Espagne)
  6. Argemí Raúl : À tombeau ouvert (Argentine)
  7. Arriaga Guillermo : Un doux parfum de mort (Mexique)
  8. Bolaño Roberto : 2666 (Chili)
  9. Bryan Helen : Femmes de l’ombre (États-Unis/Andalousie)
  10. Cabré Jaume : Les voix du Pamano (Espagne)
  11. Carter Chris : Le prix de la peur – Détective Robert Hunter 02  (Brésil)
  12. Del Castillo Michel : La nuit du décret (France/Catalogne)
  13. Del Valle Ignacio : Empereurs des ténèbres (Espagne)
  14. Del Valle Ignacio : Les Démons de Berlin (Espagne)
  15. Diaz-Eterovic Ramon : L’Obscure Mémoire des armes (Chili)
  16. Diaz-Eterovic Ramon : Negra soledad (Chili)
  17. Fernandez Diaz J : Le gardien de la Joconde (Argentine)
  18. Fernandez Marc : Guerilla social club (France/Espagne)
  19. Franco Jorge : Le Ciel à bout portant (Colombie)
  20. Gamboa Santiago : Des hommes en noir (Colombie)
  21. Garduno Juan de Dios : Welcome to Harmony (Espagne)
  22. Giménez-Bartlett : Le silence des cloîtres (Espagne)
  23. González Ledesma : La dame de cachemire – Mendez 04 (Espagne)
  24. González Ledesma : Des morts bien pires – Mendez 11 (Espagne)
  25. González Ledesma : Cinq femmes et demie – Mendez 07 (Espagne)
  26. González Tomás : L’Histoire d’Horacio (Colombie)
  27. Mallo Ernesto : Les hommes t’ont fait du mal – Perro Lascano 03 (Argentine)
  28. Martinez Agustin : Monteperdido (Espagne)
  29. Miranda Miguel : Quand les vautours approchent (Portugal)
  30. Montero Manglano : Table du roi Salomon (Espagne)
  31. Montero Rosa : Le Poids du coeur (Espagne)
  32. Montero Rosa : Le temps de la haine (Espagne)
  33. Padura Leonardo : La transparence du temps – Mario Conde 08 (Cuba)
  34. Peeters Hagar : Malva (Pays-Bas/Chili – Pablo Neruda)
  35. Plante Alicia : Les eaux troubles du tigre (Argentine)
  36. Quiros Daniel : Pluie des ombres – Don Chepe 2 (Costa Rica)
  37. Ravelo Alexis : La stratégie du pékinois (Espagne)
  38. Redondo Dolores : Trilogie du Baztán, T1 : Le gardien invisible (Espagne)
  39. Rocha Luis Miguel : Le dernier pape (Portugal)
  40. Roncagliolo Santiago : Avril rouge – Félix Chacaltana 01 (Pérou)
  41. Roncagliolo Santiago : La peine capitale – Félix Chacaltana 02 (Pérou)
  42. Ruiz Zafon Carlos : Le jeu de l’ange (Espagne)
  43. Salem Carlos : Je reste roi d’Espagne (Argentine)
  44. Sepúlveda Luis : Un nom de torero (Chili)
  45. Sepúlveda Luis : Le vieux qui lisait des romans d’amour (Chili)
  46. Somoza José Carlos : La caverne des Idées (Espagne)
  47. Sánchez Pardos : Daniel Barcelona (Espagne)
  48. Santiago Mikel : Le Mauvais Chemin (Espagne)
  49. Taibo II Paco Ignacio : Nous revenons comme des ombres (Mexique)
  50. Taibo II Paco Ignacio : Jours de combat (Mexique)
  51. Taibo II Paco Ignacio : Ombre de l’ombre (Mexique)
  52. Trelles Paz Diego : Bioy (Pérou)
  53. Zanon Carlos : Taxi (Espagne)
  54. Zukerman David : San Perdido (France/Panama)

23 réflexions au sujet de « Bilan Mois Espagnol chez Sharon – Mai 2020 ¡Olé! »

  1. Ben… avant l’afternoon tea et son chariot de sandwiches, de scones et de spongecake… on commence par le petit déjeuner traditionnel avec saucisses, haricots, bacon, tomates, champignons, toasts et muffins! Et entre les deux, tu peux prendre un fish and chips, un rosbeef , une assiette anglaise, des petits poids, et puis… si tu veux du plus raffiné regardes les recettes de Mrs Patemore, cuisinière du Comte de Grantham à Downton Abbey! Ou sur Toupub j’ai vu récemment un reportage sur les cuisines d’Herma Gesty, la nonagénaire chapeautée (mais en VOSTFR)… on ne s’emmerde pas à table chez l’anglois! Même si ce sont eux qui ont inventé la jelly et les chips au vinaigre (cela étant c’est pas si mauvais!)… curieusement j’ai toujours mieux mangé chez les grands bretons qu’en Espagne où l’ingrédient principal de tous les plats semblait être l’huile d’olive.

    D’ailleurs la Paella n’est pas le plat national espagnol! Juste une spécialité de Valencia. C’est comme si on disait que le plat national français était la bouillabaisse alors que ce serait plutôt la blanquette de veau… Non le plat national espagnol serait plutôt une sorte de pot au feu. Je ne sais plus comment ça s’écrit… la hollia? Je sais plus… d’autant que la recette varie sensiblement d’une région à l’autre…

    Aimé par 1 personne

    • L’huile d’olive, faut y aller avec parcimonie ! Je ne la fais pas si mal que ça, ma mère adore. Pour le moment, je ne cuisine pas encore pour mes parents et si je le fais, ce sera masquée ! 😀

      La cuisine anglaise ne me tente pas plus que ça, je sens que c’est trop lourd pour moi. À Londres, à l’hôtel, il y avait des petits-déj continentaux avec croissants et café (il était bon) : un gros pot où l’eau est maintenue à température et soit des sachets de thé, soit du kawa en poudre. Au moins, le café n’avait pas l’horrible goût du thermos que je ne supporte plus.

      Merci, je me coucherai moins bête ce soir… N’ayant jamais été en vacances en Espagne, je ne connais pas la cuisine servie dans les restos et ailleurs.

      Bon, fais juste un service café et thé pour me soutenir et quelques petits trucs à grignoter pour que je tienne le coup 😀

      J'aime

  2. Merci pour ta participation active et pour ton soutien !
    Pour ma part, le trente, j’arrive à 11 lectures, et un article « musique », je prolonge jusqu’au 4 juin pour les liens en retard (y compris les miens) et le bilan officiel paraîtra le 6.

    Aimé par 1 personne

    • Mon dernier billet sera pour le 1er juin, il est à cheval (c’est le cas de le dire) sur ton mois espagnol et l’anglais. Je fini le mois de mai sur les rotules, je me suis donnée à fond, je ne pourrai que difficilement faire mieux en 2021 ! 😀

      11 articles, c’est génial, quand on sait que tu pensais ne rien faire… 😉 Merci de l’avoir organisé.

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.