Baker Street – Tome 5 – Le cheval qui murmurait à l’oreille de Sherlock Holmes : Nicolas Barral et Pierre Veys


Titre : Baker Street – Tome 5 – Le cheval qui murmurait à l’oreille de Sherlock Holmes

Scénariste : Pierre Veys
Dessinateur : Nicolas Barral

Édition : Delcourt (27/08/2008)

Résumé :
Rien ne va plus au 221b, Baker Street… Les affaires viennent à manquer : pas l’ombre d’un assassinat, d’un rapt ou du moindre vol ! Holmes développe de véritables symptômes de manque. L’ennui lui est insupportable.

Même son violon ne le calme pas. Le remède : lui trouver une enquête, à tout prix et au plus vite. Watson, désemparé, en vient même à implorer l’aide de… Lestrade !

Critique :
Les quatre premiers tomes m’avaient fait rire aux éclats tant ils étaient drôles, jouant sur l’absurde, le second degré, poussant tout à son paroxysme et ne présentant pas Holmes sous son meilleur jour…

L’occasion faisant le larron, je n’ai pas hésité lorsque le 5ème tome est passé devant mes yeux.

Verdict ? Toujours réservé aux lecteurs qui aiment l’humour débridé, décalé et qui n’ont pas peur de voir Holmes décrit comme un personnage imbu de sa personne et imbuvable, alors que Watson lui, aime boire, mais pas autant que madame Hudson, toujours soûle !

Les enquêtes sont plus un prétexte à faire de l’humour qu’à être intelligente, mais ça marche et c’est plus fort que moi, je me bidonne.

Comme l’enquête avec le cheval n’est pas très longue, les auteurs nous offrent ensuite un florilège des enquêtes ratées de Holmes, même une où c’est Watson qui l’a résolue…

Si vous aimez l’humour absurde à l’anglaise, un peu lourd, où l’on ose se moquer des personnages de Conan Doyle, les mettre dans des situations inattendues et jamais vue sans pour autant hurler « Shocking » et si découvrir un Holmes pédant, imbu de lui-même, d’une mauvaise foi sans limite et un Watson assez égrillard, plongez dans cette saga qui n’a qu’un défaut : il n’y a que 5 albums !

Même si les 4 albums précédents étaient d’un niveau plus haut que le dernier, il reste néanmoins drôle et surfe toujours sur le cocasse et l’absurde. À lire ou relire sans modération.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (juillet 2019 – juillet 2020) – N°234, Le Challenge Animaux du monde 2020 chez Sharon [Lecture N°10], Le Mois Anglais chez Lou, Titine et Lamousmé (Juin 2020 – Saison 9).

21 réflexions au sujet de « Baker Street – Tome 5 – Le cheval qui murmurait à l’oreille de Sherlock Holmes : Nicolas Barral et Pierre Veys »

  1. Ping : Bilan Mensuel Livresque – Juin 2020 [Mois Anglais – Saison 9] | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : The English Month is finish… I’ll be back ! [Bilan Mois Anglais – Juin 2020] | The Cannibal Lecteur

  3. Je ne serais pas allée spontanément vers cette BD car je n’aime pas trop la couverture mais alors ce que tu dis des personnages et notamment de la logeuse me donne très envie de les rencontrer !

    Aimé par 1 personne

    • C’est très second degré, même 3ème, si pas 4ème. Cocasse, irrespectueux, irrévérencieux, Holmes malmené, Moriarty aussi, humour assez terre à terre, mais ça me fait toujours rire !

      J'aime

  4. Ping : Billet récapitulatif – Le mois anglais 2020 | Plaisirs à cultiver

  5. Ping : Le Mois anglais 2020 : le billet recap – MylouBook

  6. Une Mrs Hudson pochetrone!!! Et pourquoi pas narcotraficante comme dans Sherlock ou nymphomane comme dans cette minable adaptation de série Z que j’avais étrillée sous vous applaudissements ébahis ! On lui fera souffrir les derniers outrages à cette pauvre vieille ! Nan mais! C’est elle l’âme du 221b!!! Tiens! Comme Toqué et mes mioches me traitent comme Sherlock et John la traitent, elle… je vais créer mon club de défense de la mémoire de Mrs Hudson épicétou ! Vieilles mé(na)gères de tous les pays unissez vous!!!! Rejoignez l’International Mrs Hudson Tea Room Party!

    J'aime

    • Madame Hudson boit pour oublier et surtout, parce qu’elle aime ça, la bougresse ! Mais ne bouffe pas sa cuisine, tu risquerais la mort.

      La madame Hudson de la série BBC, elle a des couilles ! Une vraie femme qui ne se laisse pas faire, sauf par Sherlock, parce qu’il est infernal.

      Allez, les mégères, l’union fait la force 😆

      J'aime

  7. sympa.
    Dans le style « Holmes maltraité », as-tu lu Elémentaire, ma chere Sarah ? de Jo Suares (je crois, le livre est en france chez mes parents), je me souviens m’être bien amuse à cette lecture.

    Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.