La troisième fille – Hercule Poirot 34 : Agatha Christie

Titre : La troisième fille – Hercule Poirot 34

Auteur : Agatha Christie
Édition : Le Livre de Poche (2010)
Édition Originale : Third Girl (1966)
Traduction : Michel Averlant

Résumé :
Cette fois-ci, après un épuisant effort intellectuel, la rédaction de son « œuvre maîtresse », une analyse des maîtres du roman policier, Hercule Poirot est bien décidé à jouir d’un repos mérité…

N’a-t-il pas plus d’une fois prouvé qu’il était le roi des détectives, l’infaillible dont la réputation n’est plus à faire ? Impossible de mettre en doute ses capacités…

Et pourtant, voilà qu’une jeune femme vient lui déclarer qu’il est trop vieux pour l’aider ! Alors qu’elle-même est venue le consulter au sujet d’un crime qu’elle n’est pas sûre d’avoir commis…

Ah ! cette nouvelle génération… Cheveux longs, idées courtes… Mais Poirot va leur montrer… Trop vieux, lui… Non, mais !

Critique :
Horreur, malheur ! Moi qui me targuait d’avoir lu TOUS les Hercule Poirot…

Et bien non ! L’une de ses enquêtes étaient passée à la trappe.

Sans la série télé « Les petits meurtres d’Agatha Christie » et l’épisode « Crimes haute couture » (Saison 2 – Épisode 19), adaptée de « La troisième fille », et bien, jamais je ne l’aurais su.

L’eusses-tu cru que jamais je ne le suce ?

Une fois acheté ce roman (après vérification dans ma biblio), je l’ai laissé Poirot-er (mdr) pour le sortir pour le Mois Anglais 2020.

Hercule Poirot y est, une fois de plus, savoureux ! Il se lance des fleurs, il a une haute opinion de lui, de sa moustache et est shocking quand une jeune fille, qui a tout d’un mauvais genre, le dérange au moment où il s’apprête à savourer son petit déjeuner pour finir par lui asséner qu’il ne pourra pas l’aider car il est trop vieux.

Shocking, je vous dis, il n’y a plus de jeunesse ! Décadence de l’Angleterre, perversion de la jeunesse, blablabla… La faute aux étrangers, diront certains personnages du roman, qui, comme la plupart de leur contemporain, pensent que l’Anglais est au-dessus de tout et que tout le reste est de la merde.

On le sent bien, dans ce roman, ce racisme primaire, primitif, bas de plafond…

Poirot, faut pas le chercher sur son âge, ni sur son cerveau ! Puisque la fille a dit qu’elle avait peut-être tué quelqu’un, notre Belge moustachu va remonter le fil de cet imbroglio pour tenter de trouver LE crime.

Personnages stéréotypés, peu d’action, un crime dont on n’est pas sûr qu’il ait eu lieu, ni même que le décès soit dû à une main criminelle, lamentations de Poirot, de Mrs Oliver sur la jeunesse qui n’est plus ce qu’elle était, un petit vieux qui perd la mémoire, ses papiers, sa secrétaire qui est sexy en diable, et une criminelle qui est intrigante tant elle veut qu’on lui colle des morts sur le dos.

Non, on ne courra pas dans tous les sens pour cette enquête, on a même la toute grosse ficelle du document qui tombe d’un secrétaire, lors du déménagement et arrive dans les pieds de Mrs Oliver, comme par hasard…

Et pourtant, je me suis régalée dans cette histoire qui commence sans crime, qui semble n’en avoir aucun, qui est bourrée de mystères.

Malgré le fait que j’avais compris deux trucs importants (pour le premier j’ai vu « La grande vadrouille » assez souvent, dont la scène en rapport avec les ronflements – les lecteurs comprendront l’allusion), je n’avais aperçu que la pointe de l’iceberg et bardaf, je me suis prise le reste dans la poire.

Nom d’un scones à l’heure du thé, Poirot n’est pas un vieux croulant, il a de la ressource, de l’esprit, des petites cellules grises qui fonctionnent très bien et ses bacchantes en ont frétillé durant toute son enquête, même si, entre nous, il a patiné sévère durant un moment et ne voyait pas la carabistouille dans le pudding, alors que moi, avec peu de cellules grises, j’avais compris l’indice.

Allez Hercule, ce n’est pas ton enquête la plus brillante, ni celle de ta mère littéraire, mais comme tu fais partie de mes chouchous au même titre que ton homologue victorien, Sherlock Holmes, je te pardonne tes errements.

Et gros kiss à Mrs Oliver car elle a mis de l’ambiance dans ces pages.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (juillet 2019 – juillet 2020) – N°245 et Le Mois Anglais chez Lou, Titine et Lamousmé (Juin 2020 – Saison 9).

41 réflexions au sujet de « La troisième fille – Hercule Poirot 34 : Agatha Christie »

  1. Ping : Billet récapitulatif British Mysteries 2020-2021 – Le Livroblog

  2. Ping : Bilan Mensuel Livresque – Juin 2020 [Mois Anglais – Saison 9] | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : The English Month is finish… I’ll be back ! [Bilan Mois Anglais – Juin 2020] | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Le Mois anglais 2020 : le billet recap – MylouBook

  5. Ping : Billet récapitulatif – Le mois anglais 2020 | Plaisirs à cultiver

  6. Poirot restera toujours Poirot. Sublime, moustachu, génial, et tiré à quatre épingles. De toute façon la modestie c’est le comble de l’orgueil … Autant assumer clairement ses qualités pour ne pas obliger l’autre à vous les ressasser. C’est ça la véritable humilité objective! 🧐

    Je m’explique!🤨

    -Vous êtes génial 😁
    -Mais non, mais non…☺️
    -Mais si, mais si…💐

    En niant les qualités qu’on nous trouve on oblige l’autre à les répéter en insistant… et on se ramasse encore plus de fleurs le temps qu’on arrivera à faire durer l’échange! Et on kiffe grave la race de sa mémère ! Alors que si on reconnaît qu’on est tout simplement génial, l’autre n’a rien à rajouter, on en parle plus et on passe à autre chose! CQFD 😉

    Tout le monde a suivi Ida La Tordue ou il faut que je recommence? 😂🤣😂

    Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.