Capitaine Albator Dimension Voyage – Tome 4 : Leiji Matsumoto et Kouiti Shimaboshi

Titre : Capitaine Albator Dimension Voyage – Tome 4

Scénariste : Leiji Matsumoto
Dessinateur : Kouiti Shimaboshi

Édition : Kana Shônen (2017)
Édition originale : Captain Harlock – Jagen Kôkai, book 4 (2016)

Résumé :
Afin d’en apprendre plus sur les mystérieuses Sylvidres, Daiba se rend sur Terre et va être confronté à une bien choquante révélation !

Pendant ce temps, la menace du gouvernement terrien se rapproche dangereusement de Mayu, la fille de Tochirô.

Quant à Albator, il met le cap sur Vénus où se trouve la base de première ligne des Sylvidres.

Critique :
Ce tome de transition fait intervenir bien des personnages qu’il n’est pas toujours aisé de différencier, vu que les visages sont similaires, tout en finesses dans les traits.

Alors que pour d’autres visages, ceux de la foule par exemple, c’est tout à l’opposé puisqu’ils sont ronds.

Tadashi Daiba, quant à lui, cherche à percer les secrets des Sylvidres et se rend compte qu’elles étaient déjà sur Terre depuis très longtemps.

La tension monte partout, autant sur Terre entre les entres humains et androïdes que dans l’espace entre les Sylvidres et Albator.

Les envahisseuses sont perturbées par ce qu’elles lisent dans les pensées des membres de l’équipage de l’Arcadia et Albator, lui, met le cap sur Vénus.

C’est assez confus, on part dans tous les sens et cette relecture m’a permis de me remettre les événements dans la mémoire avant d’entamer la lecture des tomes suivants.

Ce tome 4 n’est pas mon préféré car il donne un sentiment de confusion vu qu’il part dans plusieurs directions.

Par contre, il nous permet d’en apprendre plus sur les Sylvidres (sauf pour les fans de la série animée qui savent déjà de quelle matière elles sont faites) et sur d’autres personnages qui faisaient partie de l’univers d’Albator.

Je m’en vais relire le tome 5 avant de poursuivre la découverte des autres tomes que je n’avais pas encore acquis.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°23].

18 réflexions au sujet de « Capitaine Albator Dimension Voyage – Tome 4 : Leiji Matsumoto et Kouiti Shimaboshi »

  1. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Août 2020 | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : Premier bilan du challenge polar et thriller session 2020-2021 | deslivresetsharon

  3. Oh toute ma jeunesse….ouiii albator…albator…ma mere a trouve mon frere dans la salle de bain avec une lame de rasoir…il voulait se faire la cicatrice albator….ah oui lala tu parles avec une famille completement fan de cette serie…ouiii…;)

    Aimé par 1 personne

  4. Moi chuis pour Sylvidra! C’est la plus belle. Albator il est moche et balafré et ses potes ils se lavent jamais!!! Et puis c’est normal que Sylvidra se venge! C’est une écolo! Et elle doit défendre la planète contre les humains décadents qui la détruisent !!! J’ai pas raison? 🧐

    Aimé par 1 personne

    • Oui, ses potes ils puent, mais Albator, il est sexy à mort et moi, je le veux bien dans mon pieu 😀

      Les Sylvidres sont montrées comme les envahisseuses, mais finalement, elles étaient là avant nous… et elles protègent la Terre tandis que nous, Humains, on fout tout en l’air :/

      J'aime

      • Et ouais! Elles étaient la avant nous les belles plantes vénéneuses et sexy! C’est pour ça qu’Albator est juste un méchant zhumain parmi les zôtres et même si les zôtres sont visiblement très cons !

        Albator aurait dû accepter d’épouser Sylvidra et de l’aider à sauver la terre et de ne garder que les zhômes acceptant de devenir écologistes décroissants et vegan épicétou!🧐

        Vive Albator et Sylvidra Imperators Cosmoplanétaires et Dictateurs des Dimensions Parallèles et Perpendiculaires!!!!🥳

        Aimé par 1 personne

          • Cochonne va! C’est un crime de lèse majesté que d’imaginer un truc pareil!!! Même si Sylvidra est souple comme une liane et qu’elle a révolutionné le kamasutra!

            Est-ce que t’imaginerais Herma Gesty et Phiphi faire des galipettes???? Nan! Trop de respect (à moins que… ce ne soit un manque d’imagination perverse ou une trop grande sensibilité d’âme?) 😱

            J'aime

            • Imaginer Herma Gesty et son Phiphi faire des galipettes, c’est un tue l’amour direct ! Ça ne te fera pas monter la température, ni la sève dans le tuyau… Déjà moi, là, j’ai plus envie… Ok, vu la moiteur, t’as pas envie ailleurs que dans une bassine d’eau froide 😆

              Mais Albator, là ça m’émoustille !!! Par contre, on va oublier le kamasutra, j’ai mal partout mes muscles 😀

              J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.