Grimmy – Tome 01 – La routine… : Mike Peters

Titre : Grimmy – Tome 01 – La routine…

Scénariste : Mike Peters
Dessinateur : Mike Peters

Édition : Dargaud

Résumé :
Grimmy mange dans les poubelles qui, à l’entendre, valent tous les fast-foods du monde, lape l’eau des toilettes, qu’il compare à d’immenses bols en porcelaine, court après les voitures, fait des trous dans les jardins, laisse des traces de boue sur les tapis de mère l’Oie, sa nourricière.

La bouffe, ça compte dans l’existence de ce chien qui ressemblerait au toutou moyen par excellence si chaque situation dans laquelle il se trouve plongé n’était prétexte à une réflexion, un mot d’esprit qu’un humain humoriste ne renierait pas…

Critique :
Lorsqu’on a envie de rire avec une bédé, on fait le tour de sa biblio et on tente de trouver une série humoristique que l’on a pas relu depuis des années et Grimmy en faisait partie.

C’était par hasard que j’avais découvert cette bédé et j’avais acquis presque tous les albums. Il était plus que temps de les relire, nom d’une gamelle remplie de pâtée pour chien.

Grimmy c’est un sale chien ! Il boit l’eaux des chiottes, mange dans les poubelles, attaque les facteurs, cours derrière les voitures, creuse des trous dans le jardin et est rempli de puces !

C’est aussi le seul chien dont les puces commandent des pizzas et peuvent jouer à la belote !

Sa maîtresse est mère l’Oie. Oui, c’est une oie, il y a un cochon aussi, ils parlent et agissent comme des humains. Il y a aussi le pauvre chat Attila.

Grimmy, c’est pire que le chat Garfield, car c’est plus dégoûtant. Mais c’est drôle.

Les gags sont réalisés en strip et tout est dit sur quelques cases. On sourit, on pouffe, on ri, on s’esclaffe.

Les premiers dessins ne sont pas super, Grimmy a de longues oreilles moches, se tient assis comme s’il faisait le grand écart, mais au fur et à mesure des strips, Grimmy change de forme et c’est plus joli pour les yeux. Idem pour mère l’Oie qui va aussi évoluer vers un modèle plus mince.

C’est agréable de fouiner dans sa biblio et de retrouver des trésors dans ses bédés. Celles qui sont drôles, dégueulasses, irrévérencieuses, qui frappent sous la ceinture et qui, durant un moment, nous font oublier tout le reste.

Assurément, avec des Grimmy, des Mafalda, des Calvin & Hobbes, des Soeur Marie-Thérèse des Batignolles, des Spider Jerusalem, des Idées noires de Franquin ou des Peanuts, il y a moyen de passer de bons moments.

Le tout est disponible dans les bonnes librairies, sans ordonnance. Conseillé pour passer un bon hiver.

Le Challenge Animaux du monde 2020 chez Sharon [Lecture N°32].

Grimmy au tout début

Grimmy après

14 réflexions au sujet de « Grimmy – Tome 01 – La routine… : Mike Peters »

  1. Ping : Bilan Mensuel Livresque : Octobre 2020 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.