Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2020

Mois de Novembre doux, avec du beau temps, des passages ensoleillés et pas vraiment l’impression qu’on m’a reconfinée puisque j’ai le droit de sortir et d’aller quasi où je veux (mais je n’ai pas abusé, je reste prudente).

L’énergie est revenue avec le retour de Chouchou et j’ai pu aménager de longues phases de lectures durant toutes mes soirées avec Minou couché sur moi, se faisant câliner avant de pieuter comme un veau.

Oui, maintenant, il a pris le pli et il vient sur mes genoux dès que je pose mon prose dans le canapé (celui au deuxième, pas au rez-de-chaussée, ne rêvons pas !). Par contre, le matin, il a une sale manie : il me pétrit !! Heureusement, moins fort que sa mère, il ne met pas trop de griffes, mais mon foie et mon estomac sont massés tous les matins (ça aide à la digestion, vous croyez ??).

Einstein parlait de relativité et j’en ai fait l’expérience avec mes lectures… Si en Octobre, j’avais eu l’impression de me traîner comme une limace écrasée dans mes lectures (seulement 10 romans lus), Novembre m’avait donné la sensation que j’avais pulvérisé les records et tout compte fait, non… Un mois normal pour les scores.

J’ai lu plus qu’en octobre, mais pas au point de faire péter le champagne. Au Bilan comptable, j’ai lu 14 Romans, 17 bédés + 1 magazine = 32 lectures. Octobre comptait 22 lectures (10 romans, 12 bédés)… 10 de plus, pas de quoi sauter au plafond (mdr).

Par contre, niveau Bilan Annuel, j’en suis déjà à 357 lectures, tout confondu, en ce 30 novembre !!

En 2019, j’avais 365 lectures tout confondu et je ne pense pas m’avancer trop en certifiant que j’arriverai à dépasser ce score en 2020 ! Plus que 8 lectures à faire et vu ce que notre gouvernement nous a pondu pour les fêtes de fin d’année, sûr que j’aurais du temps pour lire et pulvériser mon score de 2019 !

Parfois, je devrais fermer ma gueule… Moi qui me plaignais chaque années que j’aimerais avoir des fêtes de fin d’année plus calmes, avec moins de bouffe, moins de travail (pour celles qui sont debout dans la cuisine) et bien me voici exaucée puisque pour les fêtes, nous devrons les passer avec ceux qui vivent sous notre toit, exclusivement.

Autrement dit, mon homme, le chat et moi. Mes parents passeront Noël leur deux et ma soeur fêtera de son côté, avec son homme et le petite pioupioutte. Entre nous, je me fiche de Noël, mais j’apprécie le côté repas en famille, les plaisanteries qu’on échange et c’était le premier Noël de la petite de ma soeur. Ah, putain de covid de mes deux !

Privée de restaurant aussi pour mon vieillissement de cette fin de mois et mon arpentage du marché de Noël. On mangera à la maison, tant pis… Malgré tout, je relativise, nous ne sommes pas si mal lotis que ça, comparé à certains…

Voilà, je l’ai enfin fait… Pourtant, j’avais juré que jamais de ma vie je ne lirai un Marc Levy. Si j’ai décidé d’y passer, c’est parce que C’est arrivé la nuit était un techno-thriller qui parlait de hacking et de scandales dévoilés par des lanceurs d’alertes qui naviguent dans l’illégalité tout en risquant plus que les criminels en cols blancs.

Je ne pensais lire une nouvelle fois un roman de Romain Puértolas, vu que son dernier annonçait un peu trop fort une astuce et que je l’ai trouvée de suite… Curieuse tout de même, j’ai lu Sous le parapluie d’Adélaïde et bien que j’aie une nouvelle fois découvert l’embrouille, elle n’a rien gâché du plaisir de l’enquête. Moi qui pensais avoir une lecture gentillette, je me suis fourvoyée, il y avait de la profondeur et des émotions.

Si vous désirez vous prendre un gros missile sur la gueule, je vous conseille Impact de Olivier Norek qui nous parle d’écologie, mais pas que… Un roman prenant, angoissant, difficile à lâcher et malheureusement plus à charge qu’à décharge, alors qu’un peu de nuance dans le procès des pollueurs n’aurait pas fait de mal, surtout que nous sommes coupables aussi à notre échelle. Malgré tout, il reste un sacré coup de pied au cul.

À croire que j’aime me prendre des claques, moi ! L’île du Diable – Inspectrice Sarah Geringën 03 de Nicolas Beuglet m’en a collé quelques unes, même si le deuxième roman était plus puissant que celui-ci. Nous sommes sur un thriller addictif, assez court et il vaut mieux avoir l’estomac accroché pour certaines scènes. Il me reste des questions sans réponses sur la fin et plus de pages auraient été utiles afin de refermer toutes les questions en suspens.

Pour ceux qui voudraient enquêter en Alsace, Sherlock Holmes et le pont du diable de Christine Muller est une bonne solution pour voyager dans le temps et l’espace sans sortir de chez soi. 200 pages d’enquête qui ne manquent pas de peps, de dialogues savoureux et si les comparaisons sont un peu trop légions, ça n’entame pas le plaisir de découvrir le détective ailleurs qu’à Londres.

Quand on commence les séries en retard, on ne doit pas trop attendre pour la suite… Le mystère de la main rouge – Le Loup des Cordeliers 02 de Henri Loevenbruck [LC avec Bianca]. Le premier était punchy et le deuxième est différent, plus calme, si je puis dire. Toujours aussi intéressant de par son côté historique que la Révolution Française, sans jamais devenir insipide ou indigeste. Un régal niveau historique et des personnages, fictifs ou réels. Je suis juste fâchée avec l’auteur pour ce qu’il a fait à un personnage. Kill list !!!

Oui, j’ai un faible pour les romans Noirs se passant en Afrique du Sud, même si je n’en lis pas assez à mon goût. Avec La proie – Benny Griessel 06 de Deon Meyer commence comme une enquête banale, mais l’auteur est un malin, il sait glisser dans son récit du mystère, de la politique, du social, bref, il nous parle de son pays sans que cela n’enlève rien au récit. Que du contraire, ça lui donne de la couleur et de la saveur. Un grand roman Noir !

Avais-je déjà lu un tel livre ? Non, je n’en ai pas souvenir… Les monstres de Maud Mayeras est atypique mais il vaut mieux ne pas manger en le lisant. Sans jamais sombrer dans le glauque ou la violence gratuite, l’auteure développe un roman angoissant au possible, malsain, dérangeant.  Sans juger, elle nous plonge dans un terrier en compagnie de monstres et nous laissera pantelant à la fin de son roman puissant.

Ken Follett est un incroyable conteur et l’Histoire qu’il déroule dans Le crépuscule et l’aube – Kingsbridge 0 [LC avec Bianca] est, une fois de plus, intéressante, puissante, détaillée sur la vie en l’an 997 en Angleterre, sans jamais devenir indigeste. Sauf que l’auteur fait toujours preuve de manichéisme envers ses personnages et que ce pré-quel est moins punchy que les suivants. Malgré tout, j’ai eu mon plaisir à le lire.

Nicolas Beuglet aime les thématiques qui sortent de l’ordinaire et il le prouve une fois encore dans Le dernier message qui est un thriller ambitieux, avec des messages forts, justes, véridiques, le tout avec un côté scientifique intéressant, mais hélas, le roman est court et tout va très vite, trop vite. Alors oui, on a de la profondeur mais avec plus de pages, on aurait pu aller plus loin, plus profond et donner plus de corps aux personnages et au contexte.

J’avais pensé au départ trouver un recueil de nouvelles apocryphes de mon détective préféré. Las, Sherlock Holmes – Détective de l’étrange de Xavier Mauméjean n’est pas un recueil d’enquêtes frôlant le fantastique, mais un petit ouvrage qui parle du Holmes canonique, de ses enquêtes. C’est bien fait, mais il n’y avait rien de neuf sous le soleil.

Un peu de SF angoissante pour lire sous le plaid, au soir et frissonner de peur. Avec La Chose de John Wood Campbell, c’est chose faite, si je puis dire ! Le côté psychologique est bien traité et on sent la paranoïa monter entre les hommes de la base : qui est infecté et qui ne l’est pas ? Horrifiant !

Par contre, je n’ai pas accroché du tout avec Les abysses de Rivers Solomon et j’ai fini par tourner les pages mécaniquement, sans vraiment voir ce que je lisais, zappant jusqu’au bout avant de le refermer. Ce n’était pas pour moi, on va oublier et passez au suivant.

Un rendez-vous traditionnel que je n’ai pas envie de rater, celui avec les beaux yeux de Paul Cleave et bien qu’il n’écrive plus sur mon serial-killer préféré, bien que je n’ai pas super accroché avec son précédent roman, j’avais des Intuitions que cette fois-ci, ça allait matcher entre nous. En effet, ça a bien pris ! On commence doucement dans son nouveau roman, on pense qu’on va suivre un boulevard et bardaf, l’auteur nous dépose en pleine campagne et l’angoisse monte. Bravo !

Bilan Livresque Novembre : 14 Livres lus

  1. C’est arrivé la nuit : Marc Levy
  2. Sous le parapluie d’Adélaïde : Romain Puértolas
  3. Impact : Olivier Norek
  4. L’île du Diable – Inspectrice Sarah Geringën 03 : Nicolas Beuglet
  5. Sherlock Holmes et le pont du diable : Christine Muller
  6. Le mystère de la main rouge – Loup des Cordeliers 02 : Loevenbruck [LC avec Bianca]
  7. La proie – Benny Griessel 06 : Deon Meyer
  8. Les monstres : Maud Mayeras
  9. Le crépuscule et l’aube – Kingsbridge 0 : Ken Follett [LC avec Bianca]
  10. Le dernier message : Nicolas Beuglet
  11. Sherlock Holmes – : Détective de l’étrange : Xavier Mauméjean
  12. La Chose : John Wood Campbell
  13. Les abysses : Rivers Solomon
  14. Intuitions : Paul Cleave

Bilan Livresque Novembre : 17 Bédés lues + 1 magazine (=18)

  1. La Franc-maçonnerie dévoilée : Philippe Bercovici et Arnaud de La Croix
  2. Les tuniques bleues – Tome 65 – L’envoyé spécial : José-Luis Munuera et Béka
  3. Atom Agency – Tome 2 – Petit hanneton : Yann & Olivier Schwartz
  4. Elfes – Tome 27 – Les Maîtres Ogham : Nicolas Jarry et Gianluca Maconi
  5. Elfes – Tome 28 – Au royaume des aveugles : Olivier Peru et Stéphane Bileau
  6. Nains – Tome 18 – Ararun du Temple : Nicolas Jarry et Paolo Deplano
  7. Nains – Tome 19 – Tadgar des Errants : Nicolas Jarry et Jean-Paul Bordier
  8. Aventures de Lucky Luke – T08 – Un cow-boy à Paris : Jul et Achdé
  9. Aventures de Lucky Luke – T09 – Un cow-boy dans le coton : Achdé et Jul
  10. Les naufragés d’Ythaq – Tome 16 – Les assiégés de Glèbe : Arleston et Floch
  11. Orcs & Gobelins – Tome 09 – Silence : Stéphane Créty, Peru et Olivier Héban
  12. Orcs & Gobelins – Tome 10 – Dunnrak : Olivier Peru et Stéphane Créty
  13. Preacher, livre 2 : Garth Ennis
  14. Les vieux fourneaux – Tome 6 – L’Oreille bouchée : Lupano et Cauuet
  15. Astérix – HS 07 – Le Menhir d’or : René Goscinny et Albert Uderzo
  16. 50 nuances de grecs – T01 – Encyclopédie des mythes et des mythologies : Jul et Charles Pépin
  17. West legends – Tome 3 – Sitting Bull, Home of the braves : Peru et Luca Merli
  18. Sang froid thématique n°3 : Les 100 meilleurs polars américains (magazine)

screenshot-www.goodreads.com-2020-11-29-15-54-39-734