Joyeux Noël 2020 quand même…

Pas de mec sexy pour ce Noël 2020 (je vous sens déçues, mesdames), pas de maman Noël dénudée non plus (les mecs, partez pas !) et des bons vœux un peu bizarre pour une année qui fut chamboulée, horrible, catastrophique, à tous les niveaux.

En Belgique, on ne pouvait inviter personne, puis on m’a dit deux, puis une, à force, j’ai pas tout compris (même dans les deux langues, même en langage des signes, même avec la traduction intégrée et intégrale), juste qu’il était plus que conseillé de rester avec les personnes qui vivent sous le même toit que nous.

Puis bon, si on ne peut inviter qu’une personne, bon amusement pour en choisir une sans choquer les autres ou faire le choix entre papa et maman, où entre son frère et sa sœur, entre la dinde et le poulet, la bûche ou le sorbet. Bref, la merde et fallait pas en ajouter après cette année 2020 caca…

Donc, pour Noël et Nouvel An 2020, ce sera en tête à tête (ou tête à queue) avec Chouchou et Minou si ce dernier daigne descendre de ses étages, qu’il colonise lentement mais sûrement (on dirait un ado, ce chat, à se vautrer dans le canapé et à faire comme s’il était proprio de tout mdr).

Il s’était déjà approprié du premier, à tel point que lorsque je vais chipoter dans les biblios, il vient voir ce que je fabrique, avec un air de ne pas y toucher et en prenant un air innocent « je viens jouer avec mes balles »… Ouais, mon c** ! 

Anybref, pour une fois dans ma vie, j’ai des fêtes de fin d’année calmes, sans table à dresser, sans verres à vin à relaver, sans grande cuisine à faire, sans devoir courir partout sans profiter de rien.

Des repas simples, du surgelé pour pas se faire chier à être dans les commerces, les veilles de réveillons, des mojitos fait maisons, du dessert fait maison et des plats asiatiques pour les midis des réveillons, afin de ne pas manger trop tard et de piquer du nez dans son assiette. Le tout avec les doigts de pieds en éventail et un bon verre de Sauternes à côté (hips).

Je vais le prendre du bon côté et en profiter pour me reposer et me la couler douce. Puis pour éviter aussi qu’après les fêtes de fin d’année, on soit dans la même merde que les Américains après Thanksgiving… Déjà que nos chiffres ne sont pas bon du tout et très très fort dans le rouge…

Alleï, un joyeux Noël à tous et toutes et n’oubliez pas de mettre le petit Jésus dans la crèche, et ce, à tout moment dans l’année. 

Et pour les plus obsédé(e)s, descendez dans l’article… Comme les politiciens, je raconte des tas de conneries et je mens, et ce, pour le plaisir de vos petits yeux avides de muscles et de…