Agatha Christie – Tome 18 – Cinq petits cochons : Agatha Christie, Miceal O’Griafa et David Charrier

Titre : Agatha Christie – Tome 18 – Cinq petits cochons

Scénariste : Miceal O’Griafa & Agatha Christie
Dessinateur : David Charrier

Édition : Emmanuel Proust Éditions (03/09/2009)

Résumé :
Un peintre riche et célèbre est retrouvé mort. Sa femme, accusée du crime, est exécutée. Affaire classée. Seize ans plus tard, Hercule Poirot accepte de reprendre l’enquête : il a son idée pour confondre les vrais assassins et faire éclater la vérité…

Critique :
Il est des romans de la reine du crime dont je n’ai jamais réussi à retenir QUI était coupable, alors que pour d’autres, seul Alzheimer arrivera à me les faire oublier.

Pour les petits cochons, pas moyen de me souvenir, alors que j’avais revu il y a quelques années l’adaptation télé avec Les Petits Meurtres.

Alors, au lieu de me refaire l’épisode avec le commissaire Larosière et l’inspecteur Lampion, j’ai décidé de rafraîchir ma mémoire avec cette bédé que j’ai trouvé par hasard (et qui fait partie d’une collection de 21 tomes, putain, je vais m’amuser !).

Lorsque l’on adapte un roman en bédé, on se doute que l’on va devoir sacrifier des détails car tout doit tenir en 46 planches. Mais ne me souvenant plus du tout du roman, je n’aurais pas pu dire ce qui a été mis sur le côté…

Mais des choses ont été passées par pertes et profits car notre cher Hercule Poirot trouve très vite l’identité de la personne coupable…

Certes, le détective d’origine Belge est intelligent, ses petites cellules grises travaillent à haut régime, mais dans la bédé, on a l’impression qu’il y arrive trop rapidement, en sautant des étapes.

De mon côté, j’étais persuadée d’avoir juste, j’ai jubilé un temps, mais le grand Hercule m’a taclé sévèrement et renvoyé à mes travaux car j’avais faux, archi faux…

Si l’on met de côté les dessins qui ne m’ont pas trop emballés (mais j’ai vu pire dans cette collection, en regardant les couvertures), j’ai apprécié le scénario, même s’il a été amputé des réflexions de notre détective par rapport au roman.

Pour l’enquête dans le passé, les couleurs étaient dans les tons sépias et ça donnait un joli air rétro à ces images et montrait bien que nous étions dans une narration au passé.

Le scénario était d’Agatha Christie, c’était, une fois de plus, bien pensé, bien envoyé, bien vache car les lecteurs ne voient rien venir.

3,5/5 pour les dessins et 4,5/5 pour le scénario original.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°175], Le Challenge Animaux du monde 2020 chez Sharon [Lecture N°38], Le Mois du Polar – Février 2021 – chez Sharon [Fiche N°01] et le Challenge A Year in England pour les 10 ans du Mois anglais [Lecture N°01].