Golden dogs – Tome 4 – Quatre : Stephen Desberg et Griffo

Titre : Golden dogs – Tome 4 – Quatre

Scénariste : Stephen Desberg
Dessinateur : Griffo

Édition : Le Lombard (2014)

Résumé :
Ils étaient quatre, deux filles et deux garçons. Voleurs, escrocs, faussaires, ils unirent leurs talents pour devenir ensemble les plus célèbres voleurs de Londres.

Critique :
Aaaaah, j’allais enfin savoir, tout savoir sur la personne des Golden Dogs qui avait trahi les siens et piqué le pognon. Toutes les pistes étant ouvertes, cela pouvait être deux personnages différents qui avaient fait chacun une saloperie.

Alors que d’autres n’auraient plus eu confiance dans les membres du groupe, nos Dogs avaient remonté leur bande dans le tome 3 et ici, nous devions avoir la conclusion de ce fameux casse dont on nous avait parlé.

Le début est tonitruant, on revient à la flamboyance de nos Golden Dogs du début, c’est brillant, très brillant, même. Magnifique ! On apprend aussi le nom du personnage qui les a donné au juge, ce n’est pas vraiment un aveu, c’est dit du bout des lèvres.

Mais attend un peu, là ? Que ce personnage trahisse à ce moment-là, c’est compréhensible, cela sert le plan pour le casse et aide à faire tomber un ennemi dans le panneau, pour moi, ce n’est pas une trahison comme celle des premiers tomes. Était-ce la même personne aussi ?

Si oui, pourquoi ? Cela n’avait pas de sens que ce personnage trahisse les autres au début. Et puis, le vol du pognon, c’était cette même personne là aussi ? Là, je reste avec un goût de trop eu en bouche, sans compter que l’on ne sait pas vraiment pourquoi Lucrèce était logée chez cet autre personnage, sans être prisonnière. Quel était leur lien ? L’assassinat de l’épouse de celui-ci ? Vraiment ? Mystère.

Anybref, ça partait en fanfare, en feu d’artifice d’apothéose et à un moment donné, le soufflé est retombé, le récit a débandé et c’est parti en capilotade (pour rester polie et ne pas dire « parti en couilles »).

Il n’est pas facile de clore correctement une série, d’offrir un final digne de ce nom à ses lecteurs, mais là, ça sent le bâclé !

Orwood  recherchait éperdument l’esprit de sa bien-aimée morte, je n’ai rien contre, c’est son droit, mais quand il s’obstine à vouloir qu’elle fasse, tel Lazare, ressuscitant de sa tombe, je trouve que ça devient risible et cela gâche vraiment toute une partie de l’album alors qu’on aurait pu le consacrer à autre chose de plus pertinent.

C’est frustrée que je termine cette saga qui avait tout pour me plaire, qui avait bien commencé avant de perdre du poil de la bête dans le tome 2 et de remonter vaillamment dans le 3 avant de s’écraser au sol après un départ formidable de ce tome 4. Anybref, c’est bancal.

Il restera des questions sans réponses, des doutes et une fin d’album qui laisse la porte ouvert à d’autres aventures, même si cette série est terminée.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°297], Le Challenge A Year in England pour les 10 ans du Mois anglais [Lecture N°50], Le Challenge « Les textes courts » chez Mes Promenades Culturelles II (Lydia B – 46 pages) et Le Mois anglais (Juin 2021 – Season 10) chez Lou, Cryssilda et Titine.

5 réflexions au sujet de « Golden dogs – Tome 4 – Quatre : Stephen Desberg et Griffo »

  1. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Juin 2021 [Mois Anglais – Saison 10] | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : The English Month is finish… I’ll be back !! : Bilan Mois Anglais Juin 2021 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Billet récapitulatif – Le mois anglais 2021 | Plaisirs à cultiver

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.