Bilan Livresque Mensuel : Décembre 2021

Au bilan de Décembre, on retrouve des coups de coeur, des déceptions et de belles surprises aussi. En somme, un mois de lecture normal, même si je n’ai pas cartonné à mort.

M’en fiche, mes records de lecture de 2019 (365 lectures) et de 2020 (385 lectures) sont largement dépassés, ce que je n’aurais pas pensé possible. Ben si, j’ai réussi à lire encore plus. Comment cela se fesse-t-il ? Je ne sais pas, mais j’ai réussi, sans même chercher à le faire.

Le nombre de nationalités différentes des auteurs lus a aussi augmenté et maintenant, j’en suis à 80 !

Bref, hormis la covid qui fait chier tout le monde, l’année 2021 ne s’est pas trop mal passée en ce qui concerne mes lectures et mes records que j’explose à chaque fois.

Ce mois-ci, j’ai lu 10 romans, 17 bédés et 3 comics, ce qui me fait 30 lectures, tranquille.

Je me suis arrêtée là, afin de garder un chiffre rond pour mes lectures annuelles (chiffre que je vous donnerai demain, suspense intégral, vous pouvez balancer des chiffres, la plus proche gagnera une photo dédicacée de Macron).

PS : celui des Belges est déjà de cette taille-là !

En décembre, avec les nez qui coule, je n’ai pas su voir ma nièce comme je l’aurais voulu, la pauvre ayant toujours son nez qui coulait, puis ensuite, le mien a commencé aussi… Fait chier, ces nez qui coulent !

Heureusement qu’il y avait le réveillon de Noël et son lot de jolis moments. La coquine avait décidé de sortir les cadeaux de tout le monde du sac de sa mère, bien avant l’heure, ce qui fait que nous avons tous et toutes eu le plaisir de se faire apporter un présent par ses petites mains innocentes.

Elle a joué au père Noël aussi en apportant les cadeaux à ses parents, sauf les bouteilles de bière, of course ! Si au départ elle regardait mon mari de travers, petit à petit, elle s’était habituée à lui et maintenant qu’il a marché à quatre pattes comme elle l’exigeait, c’est à la vie, à la mort !

Pas tout à fait 2 ans et déjà des airs de tyran quand elle crie votre nom pour vous faire accomplir un jeux avec elle : courir pour l’attraper, se cacher, marcher à 4 pattes, dessiner, montrer les photos de l’album… Quand mon homme a décidé qu’il n’en pouvait plus de marcher sur ses genoux, elle a crié bien fort son prénom, lui ordonnant de continuer, mais non, faut pas pousser tout de même ! mdr

La puce a passé la nuit chez mes parents, afin de ne pas la réveiller lorsque ses propres parents sont retournés chez eux et j’ai donc eu le plaisir de voir sa bouille souriante au matin (après les pleurs de la nuit).

Après quelques jeux fatigants pour les adultes de plus de 40 ans, elle s’est posée près de moi et on a de nouveau regardé un album photo et dessiné (c’est-à-dire faire des scribouillis sur le journal de son papy), avant qu’elle ne nous quitte pour aller dans la famille de son papa. Il faisait tout de suite plus calme à Noël !

Notre chat Minou est toujours fidèle à lui-même, cavalant devant nous comme si un jour, nous l’avions frappé, alors que dans le couloir, lorsqu’il vient me chercher pour ses câlins, il marche à l’allure d’un sénateur. On ne cherche plus à comprendre. Cet animal est zinzin.

J’en ai parlé à sa vieille mère mais elle m’a dit qu’elle s’en foutait. La Puce, à son âge avancé, ne demande plus qu’à manger, dormir au chaud et se faire câliner sur mes genoux lorsque je suis de passage. À 17 ans, elle doit pioncer 22h par jour.

Le soir, comme mon mari va se coucher plus tard, pour ne pas rater du temps de divan, le chat a décidé de se coucher sur le gros coussin à mes côtés et d’y pieuter pendant que nous regardons la télé. Le mercredi reste son jour préféré, il y a La Grande Librairie et bizarrement, mon mari ne regarde pas la télé avec nous. Minou peut donc se lover entre mon coude et ma cuisse recouverte d’un plaid et piquer des roupillons, sa tête posée sur mon coude ou sur ma main, sa truffe dedans !

Arya, l’autre chatte de mes parents, reste un véritable gouffre à bouffe sur pattes, dévorant comme si elle n’avait pas mangé durant 15 jours. Vu sa petite bedaine, elle a bien mangé durant mon absence. Pourtant, elle profite de mon passage pour engouffrer encore plus, puisque je lui en donne avec bienveillance.

Le must étant lorsque mes parents ne sont pas là, je la fais rentrer et elle dévore ses croquettes à l’intérieur (mais faut pas fermer totalement la porte, sinon, elle panique), fait le tour du propriétaire.

Dernièrement, elle est passée sous le sapin en faisant bouger une boule avec sa queue et puis s’est roulée au sol, contente. Étant la seule personne à pouvoir la caresser, cette bête manque cruellement de câlins ! Un matin, elle est même venue soigner les chevaux avec moi, chose qu’elle ne faisait jamais, c’était le regretté Hannibal qui venait avec moi.

Les chats sont un perpétuel sujet d’étonnement et ma foi, ils doivent venir vraiment d’une autre planète !

Le gros coup de cœur du mois sera pour Sauver Mina de Catherine Cuenca. Ce roman aborde le génocide des yézidis et le sort réservés aux jeunes filles et aux femmes de cette ethnie. Une lecture dure puisque tirée d’histoires vraies et que nous savons depuis longtemps que la réalité est souvent pire que la fiction. Magnifique lecture qui ne sombre jamais dans le pathos.

Un peu de douceur avec Les enquêtes de Miss Merkel – 01 – Meurtre d’un baron allemand de David Safier. Un cosy mystery ne manque pas de profondeur sous ses airs de ne pas y toucher et sa résolution ne sera pas si facile que ça, n’en déplaise à Miss Merkel qui adore se prendre pour Sherlock Holmes, Hercule Poirot ou miss Marple, même si ce n’est pas aussi facile qu’elle le pensait.

Ce titre qui m’avait mis en émoi : Les Enquêtes d’Irène Adler et de Sherlock Holmes – 01 – L’Affaire des disparus des Kensington Gardens de Michel Bourdoncle m’a profondément déçu. Irene Adler n’enquête pas vraiment, Watson est un crétin aveugle, juste obsédé par ses conquêtes présentes ou à venir. L’enquête met du temps à arriver et ne dure pas longtemps. Une déception totale !

Un bref instant de splendeur d’Ocean Vuong m’avait attiré avec sa belle couverture, son titre beau et énigmatique. Hélas, ce fut une déception. Si j’ai apprécié la première moitié du roman, la seconde partie fut survolée tant je n’arrivais plus à m’accrocher au récit et à la plume froide de l’auteur.

Trilogie d’une Nuit d’Hiver – 01 – L’ours et le rossignol de Katherine Arden est un roman fantastique, touchant, rempli de folklore russe. Le premier tome peut se suffire à lui-même, ce qui est avantageux. Il y a de l’épaisseur dans les personnages, pas de vrai super-héros et un côté folklorique bien mis en valeur. Une belle lecture en compagnie de Bianca.

Comme thriller addictif, L’enclave de Nicolas Druart est parfait. Il est mystérieux à souhait. Hélas, il souffre de quelques défauts qui n’ont pas réussi à être effacés par le twist final. Une lecture en forme de montagne russes, donc.

Moi qui déteste lire des livres de Noël durant cette période, avec Bianca, je suis servie ! Elle m’a proposé de lire Jack et la grande aventure du cochon de Noël de J.K. Rowling et j’ai eu raison d’accepter de lire ce conte de Noël. L’autrice développe un monde fantastique peuplé d’objets, de choses, de sentiments perdus, on a de l’aventure, de l’amitié et même si le final est un peu vite expédié, le moment passé dans cette fable était agréable, sorte de parenthèse enchantée dans ce monde de fou.

Zygmunt Miloszewski et moi, c’est une histoire qui marche depuis le départ. Je ne pouvais manquer le rendez-vous avec son petit dernier : Inestimable. Ce thriller qui aborde bien des sujets de sociétés, est moins punchy que le précédent. J’ai trouvé que Zofia, personnage principal, avec changé. Malgré quelques passages laborieux pour certaines scènes, j’ai passé un bon moment de lecture.

Arrête ton cirque ! de Odile Baltar m’est tombé des mains, d’ailleurs, je ne ferai même pas une chronique de cette lecture. La première chose que je n’ai pas aimé, c’est le style d’écriture. Le récit m’a fait bailler d’ennui, je l’ai trouvé trop azimuté, exagéré et puisque je m’ennuyais ferme, j’ai zappé des pages et des pages, passant directement à la presque fin, ou j’ai encore fait des sauts, avant de lire la toute fin. Je vais l’oublier, cette lecture.

La fantasy est un genre que j’apprécie, même si j’en lis moins qu’auparavant. Le Chien du Forgeron de Camille Leboulanger fut une belle surprise. Un conteur, arrivant dans une auberge, va conter aux clients, contre du breuvage à volonté, l’histoire de Setanta, connu ensuite sous le nom de Cuchulainn, le Chien du Forgeron. Bienvenue chez les Celtes avec un héros détestable, à l’égo démesuré, un guerrier magnifique, mais totalement inadapté socialement. J’ai adoré !

Bilan Mensuel Décembre : 10 romans

  1. Sauver Mina : Catherine Cuenca ❤❤
  2. Les enquêtes de Miss Merkel – 01 – Meurtre d’un baron allemand : David Safier
  3. Les Enquêtes d’Irène Adler et de Sherlock Holmes – 01 – L’Affaire des disparus des Kensington Gardens : Michel Bourdoncle
  4. Un bref instant de splendeur : Ocean Vuong
  5. Trilogie d’une Nuit d’Hiver – 01 – L’ours et le rossignol : Katherine Arden [LC avec Bianca]
  6. L’enclave : Nicolas Druart
  7. Jack et la grande aventure du cochon de Noël : J. K. Rowling [LC avec Bianca]
  8. Inestimable : Zygmunt Miloszewski
  9. Arrête ton cirque ! : Odile Baltar
  10. Le Chien du Forgeron : Camille Leboulanger

Bilan Mensuel Décembre : 17 Bédés / 3 Comics = 20

  1. Marshal Blueberry – T01 – Sur ordre de Washington : Giraud et William Vance
  2. Marshal Blueberry – T02 – Mission Sherman : Giraud et William Vance
  3. Marshal Blueberry – T03 – Frontière Sanglante : Giraud et Michel Rouge
  4. Une année au lycée – T01 – Guide de survie en milieu lycéen : Fabrice Erre
  5. Jeunesse de Blueberry – T01 – La jeunesse de Blueberry : Charlier et Giraud
  6. Jeunesse de Blueberry – T02 – Un yankee nommé Blueberry : Charlier et Giraud
  7. Le convoyeur – T01 – Nymphe : Tristan Roulot et Dimitri Armand
  8. Le Convoyeur – T02 – La cité des mille flèches : Tristan Roulot et Dimitri Armand
  9. Sapiens – T02 – Les piliers de la civilisation : Yuval Noah Harari, David Vandermeulen et Daniel Casanave ❤
  10. Indeh – Une histoire des guerres apaches : Greg Ruth et Ethan Hawke ❤
  11. Fukushima – Chronique d’un accident sans fin : Bertrand Galic et Vidal ❤
  12. Mages – Tome 07 – Soliman : Nicolas Jarry et Andrea Cuneo
  13. Raven – T01 – Némésis : Mathieu Lauffray
  14. Raven – T02 – Les contrées infernales : Mathieu Lauffray
  15. Pulp : Ed Brubaker et Sean Phillips [COMICS]
  16. La bibliomule de Cordoue : Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau ❤
  17. American Vampire – T09 – Le grand mensonge : Scott Snyder et Rafael Albuquerque [COMICS]
  18. American Vampire – T10 – Adieux : Snyder et Albuquerque [COMICS]
  19. Durango – Tome 18 – L’otage : Yves Swolfs et Giuseppe Ricciardi
  20. Soeur Marie-Thérèse des Batignolles – T04 – Sur la terre comme au ciel : Maëster