Apache Junction – Tome 1 – Les loups au crépuscule : Peter Nuyten

Titre : Apache Junction – Tome 1 – Les loups au crépuscule

Scénariste : Peter Nuyten
Dessinateur : Peter Nuyten

Édition : BD must (01/09/2017)

Résumé :
1875, après la mort de Cochise, les Chiricahuas menés par le chef Black Wolf s’échappent de la réserve de San Carlos. Poursuivis par l’armée US comme par les Féderales mexicains, ils convoitent une cargaison d’armes.

Réalisé par Peter Nuyten dans un style très proche du Blueberry de Jean Giraud, Apache Junction est un western superbement dessiné et bien documenté en 3 albums qui forment un récit complet.

Critique :
C’est par le plus grand des hasards que j’avais appris l’existence de cette série western en trois volumes.

Ni une, ni deux, lorsque je suis tombée dessus en librairie, je l’ai ajoutée à mon panier et je me suis empressée de la lire.

La première chose qui frappe (aie), c’est le style des dessins : assez proche d’un Blueberry, période Apache.

Le personnage principal, Roy Clinton (le courrier de Fort Apache), a des petits airs de Blueberry, le nez cassé en moins (et pas la tête de Belmondo). Il pourrait être son cousin.

En plus d’être gâté par de beaux dessins réalistes (les décors sont détaillés aussi, magnifiques), le lecteur ne sera pas en manque de lecture, que ce soit dans les explications de départ (resituer le conflit entre l’armée US et les Apaches) ou dans les phylactères.

L’auteur ne propose pas un scénario binaire avec les gentils soldats, les gentils colons et les vilains Indiens. Non, non, pas de ça dans cette bédé ! Les colons ne sont pas d’une seule teinte et les Apaches non plus, chacun se battant pour sa terre, pour sa famille, pour son peuple ou pour le fric (les Blancs).

Roy Clinton est même réaliste, il sait que les Indiens ne font pas confiance aux Blancs parce que ces derniers les ont trop souvent trompés au fil du temps. Il n’est pas au point de tenir avec eux, mais il les comprend, tout en faisant ce qu’il faut pour rester en vie. On peut comprendre les revendications des autres et tenir à sa vie, c’est normal.

Il y a peu d’action dans ces pages, une grande partie étant l’attente dans la ferme de l’attaque (ou pas) par les Apaches et les soldats du fort qui, d’un autre côté, sont sur la piste de ces mêmes Apaches.

Malgré tout, il y a beaucoup de tension durant ces 40 pages et vu la biographie de fin de bédé, on remarque que l’auteur a fait des recherches sur le sujet afin de ne pas raconter de bêtises.

Il y a de la profondeur dans ce scénario, du suspense, des secrets inavoués (que l’on connaîtra avant la fin de ce premier tome) et notre ami Roy Clinton en a un fameux à nous avouer.

Une belle découverte d’une bédé western dont je ne connaissais pas l’existence (merci au site Bedetheque), que j’ai eu du mal à trouver en librairie et qui coûtait plus cher que les autres. Bon, ça valait le coup ! Maintenant, il me faut acheter les deux autres…

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°183], Le Challenge « Les textes courts » chez Mes Promenades Culturelles II (Lydia B – 40 pages), Le Challenge Animaux du monde 2020 chez Sharon [Lecture N°109], Le Challenge « Il était une fois dans l’Ouest » chez The Cannibal Lecteur et Le Challenge « Le tour du monde en 80 livres chez Bidb » (Pays-Bas).

7 réflexions au sujet de « Apache Junction – Tome 1 – Les loups au crépuscule : Peter Nuyten »

  1. Ping : Challenges : bilan de Mars | Mes Promenades Culturelles 2

  2. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Mars 2022 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Challenge « Le tour du monde en 80 livres  chez Bidib (2022) | «The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.