Moriarty – Tome 08 : Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi

Titre : Moriarty – Tome 08

Scénariste : Ryosuke Takeuchi
Dessinateur : Hikaru Miyoshi
Édition Originale : Yûkoku no Moriarty, book 8 (2019)
Traduction : Patrick Honnoré

Édition : Kana Dark (21/08/2020)

Résumé :
La suite des aventures des frères Moriarty, qui proposent leurs services aux pauvres qui souhaitent se venger d’injustices commises par des riches.

Critique :
Oui, je sais, en juin 2020, j’avais dit que j’arrêterais de lire cette série et je l’ai fait. Les tomes suivants sont sortis et je les ai snobé.

Si j’ai repris avec le tome 8, c’est parce que l’on me l’a prêté, ainsi que le suivant.

N’ayant pas dépensé un euro, je me suis dit que je risquais pas grand-chose en les lisant, si ce n’est des soupirs et un peu d’énervement. Rien de mortel.

Mes anciennes récriminations portaient, notamment, sur le fait que les mangakas aient incorporé, tel quel, l’univers de James Bond, reprenant les noms des personnages de la saga, sans rien changer, sans rien adapter, alors que lors de leur reprise de l’univers de Sherlock Holmes, ils avaient su faire preuve de créativité en prenant le personnage de Moriarty et en le changeant totalement.

Le principe du départ de cette série de mangas, bien que déstabilisant, était neuf, intelligent, bourré d’inventivité, nous montrant un prince du crime différent du vieux croulant, croisé brièvement dans le canon holmésien.

Nous étions face à un jeune homme, hautement intelligent, qui se battait pour rétablir l’ordre, pour abolir les classes sociales, n’hésitant pas à commettre des meurtres s’il le fallait.

Comme Deadpool, il ne faisait assassiner que les crapules. Pas déontologique, certes, on ne peut pas faire justice soi-même, mais je n’allais pas pleurer sur les assassinés ou les punis.

Las, avec l’arc narratif consacrés aux meurtres de Whitechapel, plus l’arrivée de James Bond (qui n’est d’autre que Irene Adler, cheveux coupés) et de tout l’univers qui va avec, j’ai décroché et bien que j’aie au presque 2 ans pour digérer le tout, les aigreurs d’estomac sont toujours présentes lors de ma lecture.

Autant où je suis pour les clins d’œil à un ou plusieurs univers, autant où le pompage de l’entièreté de cet univers ne me plaît pas, puisqu’il n’y a aucune créativité, aucun remodelage, aucune adaptation.

Ce qui me hérisse aussi, c’est le langage de Holmes, qui est châtié : il prononce des mots tels que « merde » ou « fait chier » qui sont indignes de son personnage. Nous sommes à l’époque victorienne, pas dans les années 2000.

Dommage, une fois de plus, parce que dans ce huitième tome, Holmes a un meilleur rôle, il se fait manipuler par le prince du crime, et non pas à son insu.

C’est bien trouvé, bien mis en scène et on est toujours en balance avec le personnage de Moriarty et de ses sbires. Il n’est pas tout noir, comme dans le canon holmésien, mais tout en teintes de gris et le manichéisme n’est pas vraiment de mise.

Moriarty a beaucoup de facilités (trop facile ?) pour mettre au point ses plans, a des hommes fiables et, tel un parrain de la mafia, il fait tourner tout ce petit monde qui lui est dévoué, notamment ses deux frères.

De plus, Holmes aura une belle discussion avec William Moriarty qui est des plus intéressante et qui n’est pas exempte de vérité au sujet des génies méconnus qui n’ont jamais pu étudier, car appartenant aux classes sociales dites « basses ».

Alors oui, je lirai le tome 9 puisque je l’ai en prêt, mais je n’achèterai pas les suivants parce que la série est partie dans une direction qui ne me botte pas.

Sauf si je peux les emprunter, afin de satisfaire me curiosité quand à la direction de cette série. On peut râler et continuer d’être curieuse.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 12 Juillet 2021 au 11 Juillet 2022) [Lecture N°188].

9 réflexions au sujet de « Moriarty – Tome 08 : Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi »

  1. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Mars 2022 | The Cannibal Lecteur

  2. Il est mourru Moriarty! Il nourrit les poissons au fond des chutes du Reichenbach depuis cent cinquante ans! Que les auteurs le laissent en Enfer épicétou ! 😡 Mince quoi! C’est vrai! On entend parler de lui par allusions dans quelques nouvelles du canon et p’us sérieusement seulement dans deux! Quant à Irene elle ne fait qu’une apparition! Alors! Pourquoi les recycler de façon obsessionnelle encore et encooooore depuis des décennies ??? Et ben juste parce que certains auteurs n’ont aucun talent et aucune imagination et qu’ils sont incapables d’inventer d’autres personnages qui tiennent la route épicétou ! 😤 Ils sont nuls! Qu’ils arrêtent de publier! Ça sera des arbres qu’on n’abattra pas pour rien! 😖

    Et faire dire des gros mots à Holmes! Nan mais ! N’importe quoi! Et pourquoi pas balancer à Mrs Hudson « ta mère la vieille pute syphilitique cacochyme qui suce des chevaux gangrenés, pourris et morts en Enfer! » juste parce que son thé fait un demi degré de moins qu’à son goût ? 🧐 Ouais c’est pas parce qu’Holmes est un toxico qu’il est crasseux et mal élevé ! 😠

    Quand je serai devenue Diktatrice de l’Univers et des Dimensions Parallèles et Perpendiculaires après que l’autre empafé parano qui tient les robinets du gaz ait bu son thé au césium, je ferai déporter les mauvais auteurs dans un camp de rééducation sibérien où on leur fera recopier à la main et avec un porte plume rouillé « je ne dois pas écrire des trucs stupides pour me faire du pognon sur le dos de lecteurs dont j’exploite indûment l’interêt pour Sherlock Holmes ». Na! 😈

    Quoi? Vais-je bien? Mais oui! Pourquoi? Quelle question! Ok… j’avoue… si j’écrivais de telles critiques sur mon propre blog, les éditeurs me feraient procès sur procès et ma carrière d’influenceuse serait tellement ruinée que je ne pourrais même plus rentrer de Dubaï! Heureusement que j’ai pas envie d’y aller! 😂🤣😂

    Aimé par 1 personne

    • Bon, ici, le Moriarty, il est djeun’s ! L’a pas encore fait le grand saut de la mort qui tue 😆 Irene, j’adore ce personnage, je l’utiliserais aussi, mais pas en James Bond ! Merde quoi, qu’on foute la paix à Sean Connery, mon chéri 😥

      Le pire est le pompage quasi intégral de l’univers de James Bond, avec un Q génialissime pour les gadgets mais totalement aveugle (pourtant, il a l’air d’y voir plus clair que nous).

      Bon, c’est quand que tu deviens la maîtresse de tout l’univers, des Dimensions parallèles et perpendiculaires (et pas les triangulaires ??) que j’aille surveiller ce camp de plumes rouillées qui écrivent encore et toujours ??? 😆

      Purée, un jour, on va avoir des ennuis ! :p

      J’aime

      • T’inquiète pour les problèmes ! On est sur WordPress! Liberté d’expression garantie ! Si tu dis juste que c’est ton opinion et pas une Vérité tu peux sortir toutes les horreurs possibles! 😁

        Bon et pis qui oserait arrêter la Diktatrice Cosmoplanetaire Transdimentionnelle ? 🧐

        A la rigueur… La psychiatrie peut être… 😄 Mais pas la police! Soit il seraient ridicules soit… ça provoquerait un incident diplomatique! 🤣

        Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.