Bilan Mensuel Livresque : Juin 2022 + [MOIS ANGLAIS]

♫ Voilà, c’est fini ♪ (Jean-Louis Aubert). Damned, une fois de plus, 30 jours, ça passe beaucoup trop vite ! Bien, bien, bien, trop vite ! Nous voici déjà à la moitié de l’année et j’ai taquiné ma mère en lui demandant ce que l’on boufferait à Noël.

Sans courir, j’ai essayé de faire le job pour ce Mois Anglais que j’affectionne plus que tout. Habituellement, puisque je suis toujours en vacances ce mois-là, j’ai du temps pour lire, pour écrire mes fiches, les doigts dans le nez, même en préparant les bagages pour les vacances, même en partant pour le Sud.

Pourtant, cette année, j’ai eu plus de mal. La faute à ce membre de ma belle-famille (le neveu de mon mari) toujours hospitalisé (on va y passer les grandes vacances, je le sens bien) pour un truc qui prend du temps à guérir. Le fait d’aller tous les jours le voir à l’hosto m’a crevé (c’est pire pour lui, il est mort de fatigue).

Cette coupure entre 14h30 et 17h30 (18h parfois), ça m’a mis sur les rotules. Ce n’était pas une fatigue physique, mais une morale et il me fallait toujours au moins une heure pour redémarrer mon moteur. Câliner le chat m’a fait du bien, lui, râle qu’on l’abandonne tous les après-midi à l’heure des câlins (alors il vient me chercher plus tôt, pas fou, la bête).

Anybref, tout ça pour vous dire que je n’avais même pas envie de lire des romans exigeants, des romans plus sombres et que je me suis ruée sur des romans légers, des cosy mystery, des trucs cools qui détendent le corps et l’esprit.

D’accord, le Londres de 1380 où évolue le frère Athelstan n’est pas un lieu où l’on a envie de traîner, mais les deux personnages sont des plus agréables, ils ne risquent pas de perdre la vie au coin d’une ruelle sombre et suivre le coroner Cranston est toujours un pur plaisir.

Mon score de 2022 n’est pas le pire (c’était 36 billets pour ma première participation), il ne sera pas le meilleur (64 fiches, c’était un mois de juin de folie), mais se tiendra dans une moyenne convenable (à mes yeux) puisque je livre 45 billets (mieux que 2015 et ses 41 fiches).

Le Bilan Livresque Mensuel de Juin est de 18 Romans, 1 Recueil d’Énigmes, 19 bédés et 4 Mangas (42 lectures en Juin, une de plus qu’en mai).

Babelio m’indique que je suis à 216 lectures en ce 30 juin.

Dans toutes ces emmerdes (et nous avons appris, durant la première semaine de nos vacances dans le Sud, que l’état de notre proche avait empiré – hémorragie interne après une intervention et coma artificiel pour éviter de souffrir), j’ai pu passer du temps avec ma nièce, qui est toujours aussi choupi (oui, je suis impartiale, je vous le jure), aller la promener et l’écouter chanter ou me raconter sa vie.

Très curieuse, elle est venue voir le maréchal qui mettait des nouvelles chaussures à la jument la plus jeune et ça l’a intriguée au plus haut point. À tel point qu’elle a oublié sa peur de la grosse bêbêtte et que j’ai pu approcher de ma jument, avec la petite dans mes bras, pour lui poser ma main dessus, afin qu’elle arrête de bouger (les mouches l’énervaient). Après ça, la puce a tout raconté à mes parents et aux siens, comme si personne ne savait comment cela se passe, un ferrage.

Malgré un emploi du temps chargé (un comble, en congé), j’ai réussi à aller faire une ballade à cheval et à me faire un beau galop, avec les coups de cul en prime, sale bête. Mais je suis restée sur la selle, interdiction de tomber avant de partir en vacances dans le Sud !

Nous ne partions pas le cœur léger, mais au moins, le jour de notre départ, le neveu de mon mari allait un peu mieux, avant que ça n’empire… Il y a des jours où je me demande ce qu’on a bien pu faire et à qui !

Anybref, si en mai, j’arrivais encore à tenir le coup et à produire 40 fiches pour le Mois Espagnol, j’ai perdu pied en juin, ce qui ne m’arrive jamais, vu que je suis toujours boostée pour le Mois Anglais.

2020 n’est pas super. Il faut ajouter à l’hospitalisation, d’autres emmerdes survenues depuis le début de l’année, les assurances qu’il a fallu contacter (oh, pas de soucis de ce côté-là) à cause d’un voisin qui nous a cassé les couilles (ok, moi je n’en ai pas)… Je suis arrivée à saturation et les cosy mystery m’ont fait du bien (on devrait les faire rembourser par les mutuelles, tiens).

EDIT du 27/06 : j’ai pour habitude d’écrire l’article du bilan mensuel au fur et à mesure, dès le 15 du mois, afin de ne pas tout avoir d’un seul coup. C’est donc au fur et à mesure que j’ai écrit les événements et là, personne n’avait prévu le drame qui est arrivé lorsque nous étions en vacances dans le Sud.

Moi qui me plaignais de la fatigue qu’engendre des visites journalières à un malade à l’hôpital, je pense que je vais rebouffer mes paroles, car je suis allée aujourd’hui le voir pour la toute dernière fois et que c’est terminé de souffrir pour lui. Pour sa famille proche, cela vient de commencer. Notre dernière visite était pour le voir sur son lit de mort, à même pas 40 ans.

Nous sommes évidemment remonté de vacances en urgence, après le coup de fil qui avait tout d’un coup de fusil, lorsque la plus jeune sœur de mon mari nous a annoncé qu’il était parti, qu’ils ne savaient plus rien faire, à l’hôpital.

Je lui avais souhaité, avant notre départ en congés, d’être sorti de l’hôpital, pour notre retour, que l’on fête ça en famille et devant un bon repas. Effectivement, il est sorti de l’hosto, mais pas comme on le voulait. Chienne de vie !

Adieu mon neveu par alliance, adieu mon ami, adieu mon pote. Tu nous laisses exsangue, en souffrance, en deuil. Fini les discussions sur la cuisine, les bons petits plats, les films de la Marvel, les animés japonais, fini de me demander conseil pour des tas de petites choses… Adieu, mon grand. Tu vas nous manquer terriblement.

Les fiches critiques écrites par Dame Ida vont bien me servir, car je faire une pause afin de remonter cette putain de pente. Ses critiques étaient mises en page et programmées, parce que j’avais décidé de souffler un coup, après notre retour de vacances, sans penser une seule seconde qu’ils me serviraient de la sorte… On ne l’a pas vu venir…

Je vous laisse, à dans quelques jours, avec ou sans moral.

Bilan Mensuel : 20 Romans (20 Mois Anglais / 19 Bilan Juin)

  1. Sur la route d’Aldébaran : Adrian Tchaikovsky
  2. Poumon vert : Ian R. MacLeod
  3. Les Enquêtes de Lady Hardcastle – 02 – Meurtres dans un village anglais : T. E. Kinsey (lu en mai, ne compte pas au bilan juin, mais pour le mois anglais)
  4. Son espionne royale – 03 – Son espionne royale et la partie de chasse : Rhys Bowen
  5. Vies et mort de Lucy Loveless : Laura Shepherd-Robinson [LC Bianca]
  6. La grande peste de Londres : Rosemary Weir
  7. Enola Holmes – 07 – Enola Holmes et la barouche noire : Nancy Springer
  8. Les chroniques de St Mary’s‭ – ‬04 – Une trace dans le temps : Jodi Taylor
  9. Elle n’en pense pas un mot – Alan Grant 03 : Josephine Tey
  10. La Messagère des Ombres – 01 – Londres : Morgan Rice
  11. Lady Sherlock – 02 – Conspiration à Belgravia : Sherry Thomas
  12. Les enquêtes de Frère Athelstan – 07 – Le Jeu de l’assassin : Paul Doherty
  13. La maison des jeux – 01 – Le serpent : Claire North
  14. Dans les eaux du Grand Nord : Ian McGuire
  15. Les Dames de Marlow enquêtent – 01 – Mort compte triple : Robert Thorogood
  16. Lizzie Martin ‭–‬ 08 ‭–‬ L’héritage de Sir Henry : Ann Granger [LC Bianca]
  17. Sa Majesté mène l’enquête – 02 – Bain de minuit à Buckingham : S.J. Bennett
  18. Sherlock Holmes – Recueil d’enquêtes détonantes : Gareth Moore
  19. Harry Potter ‭–‬ 06 – Harry Potter et le prince de sang-mêlé : J.K. Rowling [LC Bianca]
  20. Drenaï – 10 – Loup Blanc : David Gemmel

Bilan Mensuel : 21 Bédés / 4 Mangas (25 Mois Anglais / 23 Bilan Juin)

  1. Le Méridien des brumes – T01 – Aubes pourpres : Antonio Parras et Erik Juszezak (lu en mai, ne compte pas au bilan juin, mais pour le mois anglais)
  2. Le choix du Roi – T01 – Première trahison : J-Cl Bartoll et Aurélien Morinière (lu en mai, ne compte pas au bilan juin, mais pour le mois anglais)
  3. Black Butler – Tome 31 : Yana Toboso
  4. Le Méridien des brumes – T02 – Saba : Antonio Parras et Erik Juszezak
  5. Moriarty – Tome 09 : Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi
  6. Le choix du Roi – T02 – Manipulation de boudoir : Bartoll et Aurélien Morinière
  7. Shi ‭–‬ Cycle 1 ‭– T‬ome 1 ‭–‬ Au commencement était la colère… : José Homs et Zidrou
  8. Agatha Christie (BD) – T05 – Mister Brown : F. Rivière, F. Leclercq et Christie
  9. Moriarty – Tome 10 : Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi
  10. Agatha Christie (BD) – T10 – L’homme au complet marron : Hughot et Mohamed El Baïri
  11. Agatha Christie (BD) – T13 – Les Quatre : Alain Paillou et Agatha Christie
  12. Blackwood – Tome 01 : Nicolas Jarry et Kan-J
  13. Miss Marple (BD) – T01 – Un cadavre dans la bibliothèque : Olivier Dauger, Dominique Ziegler et Agatha Christie
  14. Miss Marple (BD) – T02 – À l’hôtel Bertram : Olivier Dauger, Dominique Ziegler et Agatha Christie
  15. Les Aventures de Philip et Francis – T03 – S.O.S. Météo : Nicolas Barral et Pierre Veys
  16. Harry Dickson – T02 – Le démon de Whitechapel : Richard D. Nolane et Olivier Roman
  17. Shi – Cycle 1 – T02 – Le roi démon : José Homs et Zidrou
  18. Maudit sois-tu – Tome 2 – Moreau : Philippe Pelaez et Carlos Puerta
  19. Agatha Christie (BD) – T19 – La maison du péril : Agatha Christie, Didier Quella-Guyot et Thierry Jollet
  20. Miss Endicott – T01 : Jean-Christophe Derrien et Xavier Fourquemin
  21. Les enquêtes d’Enola Holmes (BD) – T03 – Le mystère des pavots blancs : Serena Blasco et Nancy Springer
  22. Moriarty – Tome 11 : Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyosh
  23. Hercule Poirot (BD) – Tome 5 – La Mystérieuse affaire de Styles : Jean-François Vivier, Romuald Gleyse et Agatha Christie
  24. Shi – Cycle 1 – Tome 3 – Revenge ! : José Homs et Zidrou
  25. Les enquêtes d’Enola Holmes (BD) – Tome 4 – Le secret de l’éventail : Serena Blasco et Nancy Springer

40 réflexions au sujet de « Bilan Mensuel Livresque : Juin 2022 + [MOIS ANGLAIS] »

  1. Il y a des moments comme ça dans la vie… Bien pourris ! En lisant ton billet, je pensais à une bonne nouvelle pour terminer… 40 ans, c’est un peu jeune pour partir effectivement. Je suis désolée pour toi et pour ta famille. Bon courage à tous pour surmonter ça. A bientôt.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, 2022 est de la merde, j’en arrive à regretter 2020 et ses confinements, son covid, ses masques, ses horreurs (nous n’avons pas été touchés, donc… ce qui ne serait pas le cas pour ceux et celles qui ont perdu des proches à cette époque-là). On voit tous midi à sa porte.

      Je n’aurais jamais pensé, en commençant l’écriture de mon bilan en avance, que je devrais terminer sur une pareille nouvelle. Jamais, jamais…

      Merci à toi, on va surmonter l’épreuve ensemble…

      Aimé par 1 personne

  2. Oui tu as parfaitement raison sur ce point : les cosy mystéries devraient être remboursés par les assurances maladies à titre préventifs (en Grande Bretagne ils ont tellement pas assez de psys qu’ils rembourses l’abonnement aux librairies pour aller emprunter les bouquins de développement personnel genre « vaincre sa dépression en 10 leçons »… Là j’avoue que je suis moins d’accord parce que le problème avec les vraies dépressions c’est que t’es trop à plat pour lire!!!).

    Anybref, tu sais à quel point mes pensées t’accompagnent, toi et ton zhôme dans cette épreuve. Je n’en dirai pas plus ici, si ce n’est que je ne serai certainement pas toute seule à t’embrasser et à vouloir te réconforter ici. C’est une règle : on abandonne jamais les copinautes qui morflent!
    A bientôt Belette! Prends le temps qu’il te faut pour nous revenir.

    Aimé par 1 personne

    • Merci ma poule ! Mon homme commence à en parler, ça lui fait du bien, lui qui ne sait pas vider tout comme nous, les femmes, en pleurant toutes les larmes de notre corps…

      J’ai repris le chemin de mes lectures « habituelles », cela ne veut pas dire que j’ai tourné la page, juste que mon esprit est en phase « réparation » et que maintenant, on va commencer une autre étape, le deuil. Pas l’oubli, juste aller vers l’acceptation (il reste encore de la colère, de l’incompréhension, un peu de déni). Je vais faire quelques jours de grottes et puis, au travail, ce qui me changera les idées.

      Je préfère, pour une dépression, aller consulter que de lire un bouquin, parce que ce n’est pas la même chose ! Et puis quoi encore ? Un remboursement de livres avec des tutos : « je fais mon plâtre pour ma jambe cassée moi-même » ? « Comment enlever une dent cassée » ou « comment s’opérer de l’appendicite avec ses ustensiles de cuisine » ?? Ça devient du grand n’importe quoi, dans nos pays dit « développés »… je n’ose imaginer dans ceux que l’on nomme (à tort ou à raison) « non développés »….

      J’ai besoin des lectures, de faire des fiches, de lire les articles des autres, de lire les comm, bref, j’ai besoin de cette vie non IRL pour m’aider à avancer. Alors je serai là, tout en faisant des trucs débiles sur le côté (comme mettre en ordre, au cordeau) mes livres, bédés… et en publiant après tes fiches, ou entre, si les miracles arrivent.

      Je répondrai à ton mail un peu plus tard, j’en suis encore à la grotte, version ours terré…

      J’aime

      • Chaque chose en son temps! Il n’y a pas d’urgence à répondre. Chacun se remet comme il le peut d’une telle épreuve… mais avec des vrais gens autour de lui! Pas avec des « Do it yourself! »! Les relations humaines, il’n’y a que ça de vrai.

        Aimé par 1 personne

        • Ce que je fais… je laisse le « Do it yourself! » à des marques sportives de pompes.

          Je me connais, depuis le temps, je vais donc là où mon esprit me dit que je dois aller et là, il me dit « réponds à tes comm » et mets en ordre ton calibre… j’écoute et j’obéis…

          Aimé par 1 personne

          • Les petites choses du quotidien, les habitudes, le boulot ce sont des choses qui permettent au cerveau de ne pas perdre pied je pense… Avancer, même quand on voudrait se rouler en boule et dormir.
            Et je suis d’accord avec toi, rien ne vaut une écoute neutre et attentive quand ça ne va pas ! Surtout que, contrairement au bouquin, le psy répond lui…
            Et oui, avant l’acceptation, il y a un certain nombre d’étapes. Pour ce que cela vaut, je t’envoie plein d’ondes positives et de bisous guérisseurs. Je finis par une pirouette, mais je ne suis pas très douée pour trouver les bons mots dans ces cas là… A bientôt.

            Aimé par 1 personne

            • Merci à toi, de toute façon, il n’existe pas de bons mots dans des conditions pareilles, ce n’est pas une personne âgée, qui a vécu, qui est partie, mais un « jeune » (plus jeune que moi). Même moi je n’ai pas eu de mots pour ses parents, si ce n’est « ce n’est pas juste ».

              Les ondes positives font du bien, pour le reste, on se roule en boule quelques jours et ensuite, on se redresse et on accomplit ses tâches mécaniquement, jusqu’à ce que ça aille mieux…

              Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.