Bilan annuel 2021 et coups de cœur ! [Épisode 2/2]

Afin de n’oublier aucun livres ou bédés digne d’intérêt, je vous propose aussi un autre classement, celui par « genre littéraire ».

Si vous l’envie subite vous prenait de vouloir découvrir de la fantasy, de la SF ou tout autre genre qui vous fasse sortir de votre zone de confort, vous pourrez piocher dans ces listes de romans que j’ai apprécié en 2021, mais qui ne se retrouvent pas nécessairement dans les coups de cœurs publiés hier.

Il y aura des redites, bien entendu : des romans classés hier se retrouveront à nouveau dans ces listes, parfois à plusieurs endroits. D’autres feront leur apparition, selon leur catégorie et leur degré d’appréciation.

Certains romans, qui n’ont pas été des coups de cœur de l’année, dont j’ai soulevé des bémols dans mes chroniques, pourraient, malgré tout, se retrouver dans ces classements, car ils n’avaient pas que des points négatifs, que du contraire.

J’ai passé toute ma liste de lecture 2021 (putain, quelle longueur !) et j’ai essayée d’être la plus juste possible, de brasser le plus large possible et de vous laisser le plus de choix possible (non, je n’ai pas des actions dans la vente des livres !).

PS : l’ordre de classement n’a rien à voir avec el plaisir de lecture, même si les premiers cités sont souvent les plus importants… Parfois, c’est tout simplement à cause du fait que j’ai pris ma liste de lecture à l’envers.

Littérature Américaine que j’ai le plus appréciée :

Les romans (policiers ou pas) qui m’ont fait  passer un bon moment de lecture tout en étant bien faits ! Bref, qui font du bien au moral et par où ils passent.

Thrillers addictifs, mais pas que ! De quoi rester accroché à son roman tout en ayant plus qu’une simple enquête… 

♫ Noir c’est noir ♪ Ne cherchez pas l’espoir ici, vous n’en trouverez pas, ou si peu. Dans ces romans, on va côtoyer l’humain dans tout ce qu’il a de plus sombre, avoir le cœur qui saigne, les tripes qui se nouent. 

Envie de dépaysement ? D’aventures ? De partir au loin sans bouger de votre divan ? Avec eux, on s’évade dans l’espace, dans le temps et on passe d’excellents moments de lecture.

Parfois, on commence une lecture sans savoir qu’elle va nous emmener plus loin qu’on ne le pensait… On avait entendu des bonnes critiques ou des critiques élogieuses sur ses romans, mais on n’est jamais à l’abri de foirer sa lecture… Ce ne fut pas le cas ici. Que de bons souvenirs !

Oups, pas lu autant de fantasy/SF/fantastique/dystopie que je l’aurais voulu, mais j’ai fait des bonnes pioches du premier coup :

Les romans marquants qui parlaient de ségrégation raciale, de l’apartheid, du racisme crasse et ordinaire, du rejet, de la différence, de l’esclavage, des dictatures, de ses exactions, du communisme et de ses dérives,  du totalitarisme, de la servitude (pas de passage), le tout dans des romans policiers, historiques ou de la littérature blanche :

Les romans qui m’ont interpellé avec des théories, qui m’ont fait me poser des questions, des romans parlant de Nature… Bref, des romans ou des essais engagés :

Bilan Livresque Annuel 2021 et Coups de Cœur ! [Épisode 1/2]

L’année 2021 n’a pas fortement évolué par rapport à 2020 : la covid est toujours là à nous empoisonner la vie (et pour longtemps, je parie), nos politiciens gèrent toujours le brol par-dessus la jambe (mention spéciale aux nôtres qui ont fait 3 conseils de sécurité en même pas trois semaines, dont un juste pour qu’un enfoiré de politicard puisse annuler la Saint-Nicolas de sa ville sans se faire mal voir de ses électeurs).

Il y a des vaccins, contrairement à l’année dernière, pas de confinement et moins de restrictions (je le dis très vite). Voyons le verre à moitié plein… J’ai monté plus à cheval aussi, même si l’une de mes juments, suite à une chute, a fini sa carrière. Au pré elle restera jusqu’à la fin. Elle ne sera plus que longée, pour garder des muscles (qu’elle perd) et pour lui éviter une dépression.

Cela fait maintenant 2 ans et 10 mois que le chat est chez nous, il est vraiment chez lui, nous habitons chez lui et s’il n’était pas encore un peu sauvage par certains côtés, je pense que ce serait pire ! Quand je chipote aux livres de la biblio qui se trouve dans SA pièce, il vient vérifier ce que je fous, pareil lorsque je repasse dans cette même pièce, discrètement, il passe, il repasse, il me contrôle.

Ajoutez un nouveau truc dans une pièce et directement, il va l’inspecter : ce peut-être vos chaussettes jetées au sol, comme une nouvelle table de salon ou votre sac à dos qui traine… C’est un cas, ce cat !

Passons maintenant aux chiffres… Avec rappel de ceux des années précédentes afin de voir l’évolution de mon rythme de lecture.

  • 2017 – 140 romans lus / 112 bédés / 23 mangas = 275 lectures
  • 2018 – 148 romans lus / 85 bédés / 17 mangas / 1 comics = 251 lectures
  • 2019 – 180 romans lus / 146 Bédés  / 24 Mangas / 11 beaux livres / 3 Comics / 1 Encyclopédie du polar = 365 Lectures
  • 2020 – 232 romans lus (RECORD) / 132 Bédés / 5 Comics / 7 Mangas / 9 Magazines = 385 lectures
  • 2021 190 romans lus / 187 Bédés (RECORD) / 20 Comics (RECORD) / 8 Mangas = 405 lectures (RECORD)

Lu moins de romans qu’en 2020 (merci le confirment de l’année dernière !!), malgré tout, c’est un score dont je suis fière. Étant donné que les bédés se lisent plus vite que les romans et que j’en ai dévoré plus, cela m’a permis de battre mon score de l’année dernière en total des lectures.

Cette année, lire plus de bédés et de comics était un de mes objectifs. Même si je n’ai pas rempli l’objectif à fond pour les comics (on ne parlera pas des mangas, c’est une cata cette année)… J’aurais aimé en lire plus.

Quels romans ont marqué mes lectures de 2021 ? Lesquels resteront gravés dans ma mémoire jusqu’à un Alzheimer ? Lesquels m’ont apportés le plus d’émotions fortes ?

Par « marqué », je pense d’abord à « durablement », autrement dit, les titres qui resteront présents dans ma mémoire durablement. Le plus important étant les émotions, celles qui restent des années après une lecture (les détails sont oubliés, les émotions fortes restent).

La mémoire est traitre, lorsque j’établis mon bilan annuel et que je passe en revue les titres lus (tous présent sur un document word avec les liens), m’évoquent-ils quelque chose ou faut-il que j’aille vérifier de quoi ce livre parlait sur mes comptes Babelio / Livraddict pour me le remettre en mémoire ? (et voir la cotation donnée, accessoirement). Si oui, alors c’est qu’il ne fut pas si marquant que cela. 

Certains resteront gravés dans ma mémoire, pas besoin d’aller vérifier, ces titres s’imposent d’eux-mêmes et resteront gravés dans ma mémoire durablement.

L’Archipel du goulag, par exemple, sera une lecture plus que marquante, la plus importante de l’année, même. Nous n’étions pas dans de la fiction… La lecture était glaçante.

Je vous les présente aujourd’hui : les plus marquants dans une liste, les emballants dans une autre et les bédés/comics marquants de cette année.

Généralement, avec ces classements des romans les plus marquants, exit les thrillers addictifs qui ne m’auront apportés que de l’adrénaline ou une parenthèse agréable après des lectures fortes… Exit aussi les polars simples qui m’ont juste fait passer de bons moments lectures.

Pas de panique, je vais ratisser large afin de vous donner une vue d’ensemble à quiconque passera par ici.

Ces romans moins marquants mais tout de même intéressants, seront repris demain, dans un classement bien à eux, afin de donner des pistes à ceux ou celles qui voudraient passer un bon moment avec un thriller, une enquête sympa, un cosy mystery bien fichu, de la fantasy, un roman américain, se dépayser ou voir quels sont les romans avec lesquels ne n’ai pas matché du tout en 2021.

Coups de cœur Romans, classés selon ordre de lecture durant l’année (j’ai réussi à n’en sélectionner que 20 !!) :

  1. La Frontière – Art Keller 03 : Don Winslow (1024 pages)
  2. L’Archipel du Goulag : Alexandre Soljenitsyne (899 pages)
  3. Le Sanctuaire : Laurine Roux
  4. Le chemin parcouru – Mémoires d’un enfant soldat : Ishmael Beah
  5. La dénonciation : Bandi
  6. Dehors les chiens – Les Errances de Crimson Dyke – 01 : Michaël Mention
  7. La vie ô combien ordinaire d’Hannah Green : Michael Marshall Smith
  8. Au bal des absents : Catherine Dufour
  9. Miroir de nos peines : Pierre Lemaitre [LC Bianca]
  10. Les Somnambules : Chuck Wendig (1168 pages)
  11. Le démon de la colline aux loups : Dimitri Rouchon-Borie
  12. Toucher le noir : Yvan Fauth et Collectif
  13. Le vieux qui lisait des romans d’amour : Luis Sepúlveda
  14. San Perdido : David Zukerman
  15. Mapuche : Caryl Férey
  16. La ferme des animaux : George Orwell
  17. Temps Noir : Thomas Mullen
  18. L’oiseau bleu d’Erzeroum : Ian Manook
  19. Mon cheval de bataille : Delphine Pessin
  20. Sauver Mina : Catherine Cuenca

Ceux qui furent de belles découvertes, qui avaient de la profondeur et qui m’ont bien plu, même si je n’ai pas eu des émotions aussi fortes qu’avec les précédents nommés. Impossible de ne pas les citer.

  1. Le Voleur de plumes : Kirk Wallace Johnson
  2. La loi des hommes : Wendall Utroi [LC avec Bianca]
  3. Ce genre de petites choses : Claire Keegan
  4. Eté, quelque part, des cadavres : Yeon-Seon Park [LC avec Rachel]
  5. Dans la gueule de l’ours : James A. McLaughlin
  6. Détectives du Yorkshire – 04 – Rendez-vous avec le poison : Chapman
  7. Get Up ! Stand Up ! : Perry Henzell
  8. Bratislava 68, été brûlant : Viliam Klimacek
  9. Trilogie de la crise – 03 – Pain, éducation, liberté : Pétros Márkaris
  10. Le chant du bison : Antonio Pérez Henares
  11. Le sang des Belasko : Chrystel Duchamp
  12. La république des faibles : Gwenaël Bulteau
  13. Le crépuscule des fauves – 9 – T02 : Marc Levy
  14. Si ça saigne : Stephen King
  15. La Traversée des temps – 01 – Paradis perdus : Eric-Emmanuel Schmitt
  16. Le Nouveau : Keigo Higashino
  17. Lëd : Caryl Férey
  18. La Fureur des hommes : Charles O. Locke
  19. Le Ciel à bout portant : Jorge Franco
  20. Guérilla Social Club : Marc Fernandez
  21. Blood and Sugar : Laura Shepherd-Robinson
  22. Détectives du Yorkshire ‭- 05 – Rendez-vous avec le danger : Julia Chapman
  23. Troie – 03 – La chute des rois : David Gemmell
  24. L’épopée de Gengis Khan – 03 – La chevauchée vers l’Empire : Conn Iggulden
  25. Le carnaval des ombres : R. J. Ellory
  26. La mer éclatée – Intégrale : Joe Abercrombie
  27. 1794 : Niklas Natt och Dag
  28. 1991 : Franck Thilliez
  29. Détectives du Yorkshire – 06 – Rendez-vous avec la ruse : Chapman
  30. Les femmes n’ont pas d’histoire : Amy Jo Burns
  31. Enterre mon coeur à Wounded Knee : Dee Brow
  32. Pasakukoo : Roy Braverman
  33. Grizzly : Nan Aurousseau
  34. Petit pays : Gaël Faye
  35. Sorcières – La puissance invaincue des femmes : Mona Chollet
  36. Manger Bambi : Caroline de Mulder
  37. Après : Stephen King
  38. Sherlock Holmes et le démon de Noël : James Lovegrove

Afin de n’oublier aucun genre de littérature, je parlerai aussi des bédés marquantes de cette année, ainsi que des comics, plus bas. Le classement comprend aussi bien des bédés ayant de la profondeur, donnant des émotions fortes ou tout simplement qui m’ont fait rire (de manière intelligente).

  1. Les Indes fourbes : Alain Ayroles et Juanjo Guarnido ❤
  2. Champignac – Tome 2 – Le patient « A » : David Etien et Béka
  3. Mafalda – Tome 02 & Tome 03 : Quino
  4. Orcs et gobelins – Tome 11 – Kronan : Jean-Luc Istin et Sébastien Grenier
  5. Il faut flinguer Ramirez – Tome 1 & Tome 2 : Nicolas Petrimaux ❤
  6. Dans la combi de Thomas Pesquet : Marion Montaigne
  7. Tu mourras moins bête – T01 – La science, c’est pas du cinéma ! : Marion Montaigne (toute la saga est excellente)
  8. Blanc autour : Wilfrid Lupano et Stéphane Fert ❤
  9. Nains – Tome 20 & Tome 21 : Nicolas Jarry et Nicolas Demare
  10. Don Vega : Pierre Alary
  11. Waluk – Tome 1 – La grande traversée : Emilio Ruiz et Ana Miralles ❤
  12. Blacksad – T01 – Quelque part entre les ombres : Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido ❤
  13. Blacksad – T02 – Arctic-Nation : Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido ❤
  14. Les ombres de la Sierra Madre – T01 – La Niña Bronca : Philippe Nihoul et Daniel Brecht
  15. 1984 : George Orwell et Fido Nesti
  16. Hercule Potiron – T01 – La meilleure façon de mourir : Pierre Veys et Giancarlo Caracuzzo
  17. Sherlock Holmes – Enquêtes surnaturelles : Boutanox et Jarvin
  18. Aventures de Philip et Francis – T01 – Menaces sur l’empire : Pierre Veys et Nicolas Barral
  19. Peau d’Homme : Hubert et Zanzim ❤
  20. Dans la tête de Sherlock Holmes – T02 – L’Affaire du ticket scandaleux : Cyril Lieron et Benoit Dahan ❤
  21. Texas Jack : Dimitri Armand et Pierre Dubois ❤
  22. Sykes : Pierre Dubois et Dimitri Armand ❤
  23. Ghost kid : Tiburce Oger ❤
  24. Buffalo Runner : Tiburce Oger ❤
  25. Catamount – Tomes 01020304 : Blasco-Martinez et Gaët’s ❤
  26. Undertaker – Tome 6 – Salvaje : Xavier Dorison et Ralph Meyer
  27. Sacrées sorcières (BD) : Pénélope Bagieu et Roald Dahl
  28. Goldorak (BD) : Dorison, Denis Bajram, Brice Cossu et Sentenac ❤
  29. Le Loup en slip – T04 – N’en fiche pas une : Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet
  30. Chaque jour Dracula : Loïc Clément et Clément Lefèvre
  31. Jours de sable : Aimée de Jongh ❤
  32. Féroce – Tome 1 – Taïga de sang : Gregorio Harriet et Alex Macho
  33. #LesMémés – Chroniques des âges farouches : Sylvain Frécon
  34. Le Convoyeur – Tomes 01 & 02 : Tristan Roulot et Dimitri Armand
  35. Fukushima – Chronique d’un accident sans fin : Bertrand Galic et Roger Vidal
  36. Sapiens – T02 – Les piliers de la civilisation : Yuval Noah Harari ❤
  37. La bibliomule de Cordoue : Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau ❤

  1. Batman – Terre-Un – Tome 01 & Tome 02 : Geoff Johns et Gary Frank ❤
  2. Superman – Terre-Un – Tome 01 & Tome 02 : Straczynski et Davis ❤
  3. Indeh – Une histoire des guerres apaches : Greg Ruth et Ethan Hawke ❤
  4. Calvin et Hobbes – Tome 07 / Tome 05 / Tome 06 : Bill Watterson ❤
  5. Frankenstein – Le monstre est vivant (Intégrale) : Niles, Jones et Wrightson
  6. Dynastie Donald Duck – T01- Sur les traces de la licorne et autres histoires (1950-1951) : Carl Barks
  7. Renaissance des héros Marvel – T04 – Captain America : John Ney Rieber et John Cassaday
  8. Pulp : Ed Brubaker et Sean Phillips

Bilan Livresque Mensuel : Décembre 2021

Au bilan de Décembre, on retrouve des coups de coeur, des déceptions et de belles surprises aussi. En somme, un mois de lecture normal, même si je n’ai pas cartonné à mort.

M’en fiche, mes records de lecture de 2019 (365 lectures) et de 2020 (385 lectures) sont largement dépassés, ce que je n’aurais pas pensé possible. Ben si, j’ai réussi à lire encore plus. Comment cela se fesse-t-il ? Je ne sais pas, mais j’ai réussi, sans même chercher à le faire.

Le nombre de nationalités différentes des auteurs lus a aussi augmenté et maintenant, j’en suis à 80 !

Bref, hormis la covid qui fait chier tout le monde, l’année 2021 ne s’est pas trop mal passée en ce qui concerne mes lectures et mes records que j’explose à chaque fois.

Ce mois-ci, j’ai lu 10 romans, 17 bédés et 3 comics, ce qui me fait 30 lectures, tranquille.

Je me suis arrêtée là, afin de garder un chiffre rond pour mes lectures annuelles (chiffre que je vous donnerai demain, suspense intégral, vous pouvez balancer des chiffres, la plus proche gagnera une photo dédicacée de Macron).

PS : celui des Belges est déjà de cette taille-là !

En décembre, avec les nez qui coule, je n’ai pas su voir ma nièce comme je l’aurais voulu, la pauvre ayant toujours son nez qui coulait, puis ensuite, le mien a commencé aussi… Fait chier, ces nez qui coulent !

Heureusement qu’il y avait le réveillon de Noël et son lot de jolis moments. La coquine avait décidé de sortir les cadeaux de tout le monde du sac de sa mère, bien avant l’heure, ce qui fait que nous avons tous et toutes eu le plaisir de se faire apporter un présent par ses petites mains innocentes.

Elle a joué au père Noël aussi en apportant les cadeaux à ses parents, sauf les bouteilles de bière, of course ! Si au départ elle regardait mon mari de travers, petit à petit, elle s’était habituée à lui et maintenant qu’il a marché à quatre pattes comme elle l’exigeait, c’est à la vie, à la mort !

Pas tout à fait 2 ans et déjà des airs de tyran quand elle crie votre nom pour vous faire accomplir un jeux avec elle : courir pour l’attraper, se cacher, marcher à 4 pattes, dessiner, montrer les photos de l’album… Quand mon homme a décidé qu’il n’en pouvait plus de marcher sur ses genoux, elle a crié bien fort son prénom, lui ordonnant de continuer, mais non, faut pas pousser tout de même ! mdr

La puce a passé la nuit chez mes parents, afin de ne pas la réveiller lorsque ses propres parents sont retournés chez eux et j’ai donc eu le plaisir de voir sa bouille souriante au matin (après les pleurs de la nuit).

Après quelques jeux fatigants pour les adultes de plus de 40 ans, elle s’est posée près de moi et on a de nouveau regardé un album photo et dessiné (c’est-à-dire faire des scribouillis sur le journal de son papy), avant qu’elle ne nous quitte pour aller dans la famille de son papa. Il faisait tout de suite plus calme à Noël !

Notre chat Minou est toujours fidèle à lui-même, cavalant devant nous comme si un jour, nous l’avions frappé, alors que dans le couloir, lorsqu’il vient me chercher pour ses câlins, il marche à l’allure d’un sénateur. On ne cherche plus à comprendre. Cet animal est zinzin.

J’en ai parlé à sa vieille mère mais elle m’a dit qu’elle s’en foutait. La Puce, à son âge avancé, ne demande plus qu’à manger, dormir au chaud et se faire câliner sur mes genoux lorsque je suis de passage. À 17 ans, elle doit pioncer 22h par jour.

Le soir, comme mon mari va se coucher plus tard, pour ne pas rater du temps de divan, le chat a décidé de se coucher sur le gros coussin à mes côtés et d’y pieuter pendant que nous regardons la télé. Le mercredi reste son jour préféré, il y a La Grande Librairie et bizarrement, mon mari ne regarde pas la télé avec nous. Minou peut donc se lover entre mon coude et ma cuisse recouverte d’un plaid et piquer des roupillons, sa tête posée sur mon coude ou sur ma main, sa truffe dedans !

Arya, l’autre chatte de mes parents, reste un véritable gouffre à bouffe sur pattes, dévorant comme si elle n’avait pas mangé durant 15 jours. Vu sa petite bedaine, elle a bien mangé durant mon absence. Pourtant, elle profite de mon passage pour engouffrer encore plus, puisque je lui en donne avec bienveillance.

Le must étant lorsque mes parents ne sont pas là, je la fais rentrer et elle dévore ses croquettes à l’intérieur (mais faut pas fermer totalement la porte, sinon, elle panique), fait le tour du propriétaire.

Dernièrement, elle est passée sous le sapin en faisant bouger une boule avec sa queue et puis s’est roulée au sol, contente. Étant la seule personne à pouvoir la caresser, cette bête manque cruellement de câlins ! Un matin, elle est même venue soigner les chevaux avec moi, chose qu’elle ne faisait jamais, c’était le regretté Hannibal qui venait avec moi.

Les chats sont un perpétuel sujet d’étonnement et ma foi, ils doivent venir vraiment d’une autre planète !

Le gros coup de cœur du mois sera pour Sauver Mina de Catherine Cuenca. Ce roman aborde le génocide des yézidis et le sort réservés aux jeunes filles et aux femmes de cette ethnie. Une lecture dure puisque tirée d’histoires vraies et que nous savons depuis longtemps que la réalité est souvent pire que la fiction. Magnifique lecture qui ne sombre jamais dans le pathos.

Un peu de douceur avec Les enquêtes de Miss Merkel – 01 – Meurtre d’un baron allemand de David Safier. Un cosy mystery ne manque pas de profondeur sous ses airs de ne pas y toucher et sa résolution ne sera pas si facile que ça, n’en déplaise à Miss Merkel qui adore se prendre pour Sherlock Holmes, Hercule Poirot ou miss Marple, même si ce n’est pas aussi facile qu’elle le pensait.

Ce titre qui m’avait mis en émoi : Les Enquêtes d’Irène Adler et de Sherlock Holmes – 01 – L’Affaire des disparus des Kensington Gardens de Michel Bourdoncle m’a profondément déçu. Irene Adler n’enquête pas vraiment, Watson est un crétin aveugle, juste obsédé par ses conquêtes présentes ou à venir. L’enquête met du temps à arriver et ne dure pas longtemps. Une déception totale !

Un bref instant de splendeur d’Ocean Vuong m’avait attiré avec sa belle couverture, son titre beau et énigmatique. Hélas, ce fut une déception. Si j’ai apprécié la première moitié du roman, la seconde partie fut survolée tant je n’arrivais plus à m’accrocher au récit et à la plume froide de l’auteur.

Trilogie d’une Nuit d’Hiver – 01 – L’ours et le rossignol de Katherine Arden est un roman fantastique, touchant, rempli de folklore russe. Le premier tome peut se suffire à lui-même, ce qui est avantageux. Il y a de l’épaisseur dans les personnages, pas de vrai super-héros et un côté folklorique bien mis en valeur. Une belle lecture en compagnie de Bianca.

Comme thriller addictif, L’enclave de Nicolas Druart est parfait. Il est mystérieux à souhait. Hélas, il souffre de quelques défauts qui n’ont pas réussi à être effacés par le twist final. Une lecture en forme de montagne russes, donc.

Moi qui déteste lire des livres de Noël durant cette période, avec Bianca, je suis servie ! Elle m’a proposé de lire Jack et la grande aventure du cochon de Noël de J.K. Rowling et j’ai eu raison d’accepter de lire ce conte de Noël. L’autrice développe un monde fantastique peuplé d’objets, de choses, de sentiments perdus, on a de l’aventure, de l’amitié et même si le final est un peu vite expédié, le moment passé dans cette fable était agréable, sorte de parenthèse enchantée dans ce monde de fou.

Zygmunt Miloszewski et moi, c’est une histoire qui marche depuis le départ. Je ne pouvais manquer le rendez-vous avec son petit dernier : Inestimable. Ce thriller qui aborde bien des sujets de sociétés, est moins punchy que le précédent. J’ai trouvé que Zofia, personnage principal, avec changé. Malgré quelques passages laborieux pour certaines scènes, j’ai passé un bon moment de lecture.

Arrête ton cirque ! de Odile Baltar m’est tombé des mains, d’ailleurs, je ne ferai même pas une chronique de cette lecture. La première chose que je n’ai pas aimé, c’est le style d’écriture. Le récit m’a fait bailler d’ennui, je l’ai trouvé trop azimuté, exagéré et puisque je m’ennuyais ferme, j’ai zappé des pages et des pages, passant directement à la presque fin, ou j’ai encore fait des sauts, avant de lire la toute fin. Je vais l’oublier, cette lecture.

La fantasy est un genre que j’apprécie, même si j’en lis moins qu’auparavant. Le Chien du Forgeron de Camille Leboulanger fut une belle surprise. Un conteur, arrivant dans une auberge, va conter aux clients, contre du breuvage à volonté, l’histoire de Setanta, connu ensuite sous le nom de Cuchulainn, le Chien du Forgeron. Bienvenue chez les Celtes avec un héros détestable, à l’égo démesuré, un guerrier magnifique, mais totalement inadapté socialement. J’ai adoré !

Bilan Mensuel Décembre : 10 romans

  1. Sauver Mina : Catherine Cuenca ❤❤
  2. Les enquêtes de Miss Merkel – 01 – Meurtre d’un baron allemand : David Safier
  3. Les Enquêtes d’Irène Adler et de Sherlock Holmes – 01 – L’Affaire des disparus des Kensington Gardens : Michel Bourdoncle
  4. Un bref instant de splendeur : Ocean Vuong
  5. Trilogie d’une Nuit d’Hiver – 01 – L’ours et le rossignol : Katherine Arden [LC avec Bianca]
  6. L’enclave : Nicolas Druart
  7. Jack et la grande aventure du cochon de Noël : J. K. Rowling [LC avec Bianca]
  8. Inestimable : Zygmunt Miloszewski
  9. Arrête ton cirque ! : Odile Baltar
  10. Le Chien du Forgeron : Camille Leboulanger

Bilan Mensuel Décembre : 17 Bédés / 3 Comics = 20

  1. Marshal Blueberry – T01 – Sur ordre de Washington : Giraud et William Vance
  2. Marshal Blueberry – T02 – Mission Sherman : Giraud et William Vance
  3. Marshal Blueberry – T03 – Frontière Sanglante : Giraud et Michel Rouge
  4. Une année au lycée – T01 – Guide de survie en milieu lycéen : Fabrice Erre
  5. Jeunesse de Blueberry – T01 – La jeunesse de Blueberry : Charlier et Giraud
  6. Jeunesse de Blueberry – T02 – Un yankee nommé Blueberry : Charlier et Giraud
  7. Le convoyeur – T01 – Nymphe : Tristan Roulot et Dimitri Armand
  8. Le Convoyeur – T02 – La cité des mille flèches : Tristan Roulot et Dimitri Armand
  9. Sapiens – T02 – Les piliers de la civilisation : Yuval Noah Harari, David Vandermeulen et Daniel Casanave ❤
  10. Indeh – Une histoire des guerres apaches : Greg Ruth et Ethan Hawke ❤
  11. Fukushima – Chronique d’un accident sans fin : Bertrand Galic et Vidal ❤
  12. Mages – Tome 07 – Soliman : Nicolas Jarry et Andrea Cuneo
  13. Raven – T01 – Némésis : Mathieu Lauffray
  14. Raven – T02 – Les contrées infernales : Mathieu Lauffray
  15. Pulp : Ed Brubaker et Sean Phillips [COMICS]
  16. La bibliomule de Cordoue : Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau ❤
  17. American Vampire – T09 – Le grand mensonge : Scott Snyder et Rafael Albuquerque [COMICS]
  18. American Vampire – T10 – Adieux : Snyder et Albuquerque [COMICS]
  19. Durango – Tome 18 – L’otage : Yves Swolfs et Giuseppe Ricciardi
  20. Soeur Marie-Thérèse des Batignolles – T04 – Sur la terre comme au ciel : Maëster

Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2021

Franchement, pour ce Mois de Novembre, je ne pensais avoir lu autant que ça ! Lorsque j’ai établi le brouillon de mon Bilan, je suis tombée des nues : Ah oui, quand même ! 13 romans + 15 bédés + 6 comics = 34 lectures tout de même.

Octobre avait été un gros mois puisque j’avais clôturé plus tôt en septembre et reporté sur Octobre des lectures de Septembre, donnant un score énorme, là-dessus.

D’un autre côté, je ne saurais pas mettre en ordre ma biblio de bédés, comics, mangas ET lire en même temps… J’ai tout de même sauvé les meubles.

Voilà où est disparu mon temps de lecture, en partie, puis dans l’entrainement de ma grosse poule de jument qui devait faire ses dernières randos de l’année avant de pouvoir glandouiller tout l’hiver. J’ai eu mal mon cul, mes jambes, mes muscles et elle, même pas mal !

De plus, je n’ai pas trop à rougir : en 2019, le 31 décembre, j’avais atteint ma 365ème lecture et cette année, c’est le 24 novembre que j’ai atteint ma 365ème lecture…

Je suis donc en avance de plus d’un mois, ce qui me laisse augurer que je pourrais dépasser les 385 lectures du compteur de 2020… On prend les paris pour un 390 ?

À l’heure où je clôture le bilan de Novembre, Babelio me signale que j’en suis à 375 lectures !

La petite puce de nièce continue d’évoluer au fil des jours, ça change assez vite et des nouveaux mots apparaissent. Je dois bannir les gros mots de mon vocabulaire et me contenter d’un « ALLEZ » assez sonore pour faire revenir la chienne.

Maintenant, ce gros animal a droit à deux syllabes de son nom (les dernières) lorsque la petite tente de l’appeler et malgré qu’elle ajoute un « Allez » moins fort que le mien, ça ne fait toujours pas accourir la bête. Là, elle va devoir bosser pour que la chienne lui obéisse !

Son but ultime est toujours de me pourrir la vie lorsque je mange, de chipoter avec mes patates, de voler ma fourchette, de piquer mes tartines de fromage (après avoir enlevé le morceau de la tartine sans fromage), mes biscuits et à dire « Non, non, non non, non, non » lorsqu’on veut lui faire terminer le contenu de son assiette. Elle est à un âge ou le « non » est plus souvent dit que « oui ».

L’autre jour, j’avais notre vieux chat (Puce) dans les bras et j’ai dû la déposer sur la chaise, afin d’aider ma nièce à ne pas se casser la figure dans son essai pour grimper sur une chaise. Puis, désignant le chat de son doigt, je l’entends dire un truc qui ressemblait à « Ent le shat ».

Heureusement que ma mère connaissait et à su traduire « Descend le chat », comme le dit tout le temps ma sœur à leur propre chat qui grimpe partout… La pauvre Puce n’avait donc pas le droit d’être sur une chaise de la cuisine…

Mon propre chat commence lui aussi à grimper sur les meubles de la cuisine et il a eu droit aussi au fameux « Descend le chat ». Non mais ! Déjà que l’autre jour il tentait de grimper sur ma table où se trouvent tous mes aloés et qu’il a réussi à renverser un pot lorsque j’ai crié un peu trop fort…

Toujours fan absolu des câlins, même dans les escaliers, même si j’ai une manne de linge en main !

S’il ne vient plus sur mes genoux au soir (il n’aime sans doute pas la couleur du plaid), il a osé revenir se coucher dessus lorsque je lui fais ses câlins dans sa pièce, parce que, comme il fait plus froid, je pose le plaid bleu (qu’il aime sans doute mieux) sur mes jambes et alors, là, de temps en temps, il vient se coucher dessus, après avoir fait quelques allers-retours sur mes jambes, l’air de ne pas y toucher…

Au soir, lorsque nous sommes seules, il se roule en boule à mes côtés et il scie des bûches. Il doit y être bien, car il ne s’en va pas au bout d’un moment, comme il faisait d’habitude, partant au bout du canapé. Non, il reste à mes côtés et tant que je n’ai pas fermé mon livre ou éteint la télé, il reste !

Ce chat n’arrêtera jamais de m’étonner, de me surprendre et de me faire perdre toute logique ! En même temps, vu d’où je suis partie avec lui… Et vu où nous sommes arrivés, je peux dire que ce chat s’est parfaitement adapté, même s’il reste parfois un gros couillon ;-))

EDIT : il a décidé, ce samedi matin (27/11) de passer outre sa peur et il s’est installé sur mes genoux, alors que j’avais le plaid rouge ! Il a roupillé sur moi durant 30 minutes au moins… Comme quoi, il suffisait de le dire pour qu’il le fasse. Bon, j’aimerais un café, maintenant (on ne sait jamais, il pourrait apprendre à m’en faire).

Le bureau des affaires occultes d’Eric Fouassier [LC avec Bianca] est un bon polar historique, si on met de côté les personnages un peu trop manichéens ou too much (du côté des gentils) et les grosses ficelles utilisées dans certains cas. Hormis ces petits défauts, l’intrigue est bien menée, c’est addictif et le côté historique est bien rendu !

Heureusement que cette saga jeunesse ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des cruches. Sherlock, Lupin & Moi – T11 – Le Port des ténèbres de Irene Adler continue sur sa belle lancée : des personnages attachants, des enquêtes intrigantes, menées tambour battant et des petits secrets qui se dévoilent au fil des tomes. Un roman parfait pour lire sous un plaid, avec une tasse de thé et quelques biscuits, car il est réconfortant.

Avec le Goncourt cuvée 2021, je me suis perdue en cours de route et La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr a juste réussi à me faire dormir tant la quête est interminable. La qualité de l’écriture n’est pas en cause, la plus de l’auteur est belle, mais trop verbeuse.

La rivière de Peter Heller n’est pas un long fleuve tranquille… On commence avec un mélange harmonieux entre le « nature writing » et le thriller, entre l’apocalypse et le voyage initiatique, commençant à naviguer gentiment avant de passer en mode « descente de rapides ». Une lecture forte dont on ne ressort pas tout à fait indemne.

Ce polar historique avec une touche de steampunk, je l’ai dévoré, il est addictif, l’écriture est simple, mais Cendres de Johanna Marines [LC avec Bianca] fait passer un bon moment. Bémol du côté du Méchant que l’on voit venir de loin et dont nous n’aurons aucune explications sur le pourquoi du comment il est devenu aussi méchant… Le final est glauque, sans happy end. J’ai apprécié ma lecture, malgré mes bémols.

Avec Manger Bambi de Caroline de Mulder, vous ferez une plongée dans le monde des sugar dating et croyez-moi, c’est glauque, trash, brut de décoffrage, bref, âmes sensibles, passez votre chemin ! C’est un roman noir qui te met mal à l’aise. Je me suis faite bousculer et ça m’a fait du bien.

Après de Stephen King ne fait pas autant de pages que d’habitude, mais dans ce concentré de 320 pages, se trouve un petit bijou d’écriture, de personnages, de fantastique et d’épouvante, sans être aussi épouvante que ce qu’on a déjà connu. Bref, la cuvée 2021 du King est excellente !

Une dystopie écologique, je ne dis pas non. Puisqu’on me disait du bien de Lorsque le dernier arbre de Michael Christie, j’ai sauté dessus. Ce roman tient plus de la fresque familiale que de la fresque écologique, même si les arbres seront au centre du récit, devenant la métaphore de la famille Greenwood. Si j’ai adoré le départ, il arriva un moment où le récit est devenu trop long. Ce fut une lecture mitigée.

Rien de tel, pour se donner du pep’s que Les Détectives du Yorkshire – 06 – Rendez-vous avec la ruse de Julia Chapman [LC avec Bianca] ! Du suspense, des mystères, plusieurs affaires qui semblent être simples, mais qui ne le seront pas et se révèleront plus dangereuse que prévues. Addictif et un final qui vous laissera pantois. Vivement la suite !!

Non, la misère n’est pas moins pénible au soleil. La preuve avec Et d’un seul bras, la sœur balaie sa maison de Cherie Jones qui se déroule à la Barbade. C’est un roman noir, fort sombre. Trois portraits de femmes s’imbriqueront dans d’autres portraits, ceux des protagonistes et le moins que l’on puisse dire, c’est que personne n’a eu une vie idyllique. J’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, ensuite, ça allait mieux. Un roman noir, dramatique, sans lumière.

Un peu de joyeuseté dans ce paysage de détresse avec Sherlock Holmes et le démon de Noël de James Lovegrove. Si l’enquête semble porter sur des éléments fantastique avec la présence du Thurrick Noir (sorte de Zwart Piet ou de Père Fouettard), on comprend très vite que c’est comme le toutou des Baskerville. Une enquête de Holmes/Watson qui tient la route, des personnages assez conformes au Canon, bref, un polar historique qui fait du bien, en plus d’être bien foutu.

Un tueur mystérieux qui laisse les corps comme s’ils étaient de reproduction d’œuvres d’art… Original, au moins ! Pietà de Daniel Cole est addictif. Ce que j’ai apprécié, c’est qu’il parte dans une direction inattendue : pas d’enquêteurs soudés comme dans la série des Experts, pas de super-héros, mais des flics paumés, lâchés par la hiérarchie et une traque menée sur deux plans puisqu’il y aura une pause de 7 ans.

Arriver à parler, sans pathos, du cancer chez les enfants, c’est qu’a réussi à faire Delphine Pessin avec Mon cheval de bataille où elle raconte toutes les phases de la maladie et du traitement d’Arthur, jeune garçon de 10 ans. Un récit tout en finesse, tout en émotions. Magnifique !

Bilan Livresque : 13 Romans

  1. Le bureau des affaires occultes : Eric Fouassier [LC avec Bianca]
  2. Sherlock, Lupin & Moi – 11 – Le Port des ténèbres : Irene Adler
  3. La plus secrète mémoire des hommes : Mohamed Mbougar Sarr [BABELIO]
  4. La rivière : Peter Heller
  5. Cendres : Johanna Marines [LC avec Bianca]
  6. Manger Bambi : Caroline de Mulder
  7. Après : Stephen King
  8. Lorsque le dernier arbre : Michael Christie
  9. Les Détectives du Yorkshire – 06 – Rdv avec la ruse : Julia Chapman [LC avec Bianca]
  10. Et d’un seul bras, la soeur balaie sa maison : Cherie Jones
  11. Sherlock Holmes et le démon de Noël : James Lovegrove
  12. Pietà : Daniel Cole
  13. Mon cheval de bataille : Delphine Pessin

Bilan Livresque : 15 bédés / 6 comics = 21

  1. Astérix – T39 – Astérix et le Griffon : Jean-Yves Ferri et Didier Conrad
  2. Goldorak (BD) : Xavier Dorison, Denis Bajram, Brice Cossu et Alexis Sentenac
  3. Lonesome – T03 – Les liens du sang : Yves Swolfs
  4. La renaissance des héros Marvel – T02 – Black Panther : Collectif
  5. Deadpool – 01 – La nuit des morts-vivants : Cullen Bunn et Ramon Rosanas
  6. Deadpool – 02 –  Le retour du Deadpool-Vivant : Cullen Bunn et Nik Virella [BABELIO]
  7. Deadpool Killogy – 01 – Deadpool massacre Marvel : Cullen Bunn et Dalibor Talajic [BABELIO]
  8. Thanos – Le Gant de l’Infini : Jim Starlin, George Pérez et Ron Lim [BABELIO]
  9. Calvin et Hobbes – T07 – Que fait la police ? : Bill Watterson [BABELIO]
  10. Le Loup en slip – T03 : Slip hip hip ! : Lupano, Itoïz et Cauuet [BABELIO]
  11. Le Loup en slip – T04 – N’en fiche pas une : Lupano, Itoïz et Cauuet [BABELIO]
  12. Orcs et Gobelins – Tome 15 – Lardeur : Olivier Peru & Ma Yi
  13. Chaque jour Dracula : Loïc Clément et Clément Lefèvre
  14. Jours de sable : Aimée de Jongh
  15. Mages – Tome 06 – Yoni : Nicolas Jarry et Giovanni Lorusso
  16. Féroce – Tome 1 – Taïga de sang : Gregorio Harriet et Alex Macho
  17. #LesMémés – Chroniques des âges farouches : Sylvain Frécon
  18. Tango – Tome 2 – Sable rouge : Philippe Xavier et Matz [BABELIO]
  19. Tango – Tome 3 – À l’ombre du Panama : Philippe Xavier et Matz
  20. Nains – Tome 21 – Ulrog de la forge : Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux
  21. Ira dei – Tome 4 – Mon nom est Tancrède : Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat

 

Bilan Livresque Mensuel : Octobre 2021

Octobre fut un bon Mois Livresque. Pas moins de 19 romans, 21 bédés et 1 comics (= 41 lectures) ont été sortis de ma PAL. Non, ça ne la fera pas diminuer pour autant, mais au moins, je garde un peu un certain équilibre. L’impression d’avoir le dessus sur le monstre qu’est la PAL.

Au niveau du Bilan Annuel, j’en suis à 341 lectures. Oui, c’est énorme et pourtant, je peux vous assurer que ça n’en touche même pas une à la PAL (tant bédés que romans). C’est comme avec le trou de la sécu, on y arrivera jamais.

Ma nièce continue d’apprendre des nouveaux mots, elle dit très bien « Tâtâ » (elle va le chercher loin) et a même assimilé mon prénom réel avec ce petit nom de tata puisque l’autre jour, en citant mon prénom, la petite a relevé la tête de ses jouets (qui sont mes vieux jouets retrouvant une seconde jeunesse) et, avec un grand sourire, a dit « tâtâ ».

Par contre, ses espoirs que la chienne vienne à elle lorsqu’elle tient sa laisse, présentant le mousqueton (pas conne, elle a compris la puce !), sont voués à l’échec.

N’arrivant à prononcer que les deux dernières lettres du nom de la bête à poils, il y a peu d’espoir que l’animal revienne de ses explorations dans les prés ou les bois. Faut crier son nom en entier, y mettre de la voix, de l’autorité et l’assortir parfois d’un petit juron… Là, elle a encore du chemin à faire, la petite.

Le chat, lui, est toujours un peu bizarre : autant il peu encore détaler devant nous, autant il y a encore des endroits dans la maison où je ne sais pas le caresser, autant à d’autres endroits, tout est permis. Notamment chez lui, dans sa pièce où il mange et bizarrement, dans les escaliers !

Avant, il me crachait encore dessus dans les escaliers et maintenant, lorsqu’il vient me chercher pour ses câlins de l’après-midi, au lieu de cavaler devant moi, il marche lentement, tel César présentant ses esclaves au peuple. Aldo Maccione qui vient de pécho et qui se pavane devant elle !

Là, non seulement il avance lentement devant moi, mais en plus, dans les escaliers, il s’arrête minimum trois fois pour recevoir des caresses ! Pas très logique, ce chat. J’en ai parlé à sa mère, qui a passé les 17 ans maintenant, mais elle s’en fiche, tant qu’elle peut dormir dans le divan chez mes parents, se réchauffer les poils derrière le poêle à bois et venir sur mes genoux lorsque je suis là, c’est tout ce qui lui importe.

Quelques fois, le chat adore rester avec nous le matin. Il joue avec sa souris, la vieille chaussette trouée que je lui ai donné (et roulée en boule), il s’excite sur son arbre, il court partout, puis il se couche et nous regarde. Deux jours de suite, nous y avons eu droit. Jusqu’au repas de midi en plus. Mais après, il a beaucoup dormi (pauvre bête fatiguée).

Il n’aime toujours pas que je parte durant quelques jours… Lorsque je reviens, c’est la fête, il ne me lâche plus ! Par contre, il se fiche toujours autant de mon homme… Il ne va pas se faire caresser chez lui, il l’ignore superbement.

En fait, il ne l’aime que lorsqu’il va se coucher (pour récupérer le divan) ou quand il ouvre le frigo ou une boîte de thon. J’ai vu le chat partir en courant lorsque mon mari a ouvert le frigo vers 11h, pour regarder ce qu’on allait manger à midi. Un cas, ce cat !

M’attendant sagement dans ma PAL, j’ai décidé de commencer le mois avec Le cherokee de Richard Morgiève. J’ai eu toutes les difficultés du monde à entrer dans ce récit, à m’y retrouver, à ne pas y perdre pied. La plume de l’auteur ne m’a pas emballée et je n’ai jamais réussi à m’accrocher au récit, aux personnages…

Pour me remettre de cette première déception, j’ai sorti une valeur sûre : À vol d’oiseau – Walt Longmire 08 de Craig Johnson. C’est frais, agréable, les dialogues ne manquent jamais d’humour et le récit ne manque jamais d’un soupçon de roman noir. Et puis, on sait prendre son temps, avec Walt.

La lecture du premier tome avait déjà été en dents de scie, celle du deuxième, Sherlock vs Cthulhu – 02 – Les psychoses neurales de Lois H. Gresh, fut une catastrophe sans nom, faite de soupirs et de sauts de pages. J’arrêterai les frais ici.

Une déception ne venant jamais seule, c’est avec Seule en sa demeure de Cécile Coulon que j’ai continué la série noire (et pas la collection). Ce fut aussi zéro émotion durant ma lecture, comme si le récit et moi évoluions dans des galaxies différentes.

Un western pour repartir du bon pied ! Avec Les femmes d’Heresy Ranch de Melissa Lenhardt, j’ai eu droit à un western féministe où ce sont les femmes qui ont monté un gang. Un récit des plus intéressants, dommage qu’il ait manqué de la nuances dans certains portraits, notamment ceux des hommes. Cela ne m’a pas empêché de vibrer !

Devenir quelqu’un de Willy Vlautin met en scène le parcours initiatique d’un jeune homme dont toute sa vie ne fut qu’une vie de merde. L’histoire a un goût de déjà-vu, mais jamais le récit ne s’encombre du superflu, allant droit au but pour finir par mettre K.O les lecteurs avec une dernière phrase qui fait mal au bide. Un roman sombre auquel il n’aura manqué que de l’empathie pour le personnage principal.

Octobre fut un mois de Bérézina avec certaines lecteurs dont j’attendais beaucoup, notamment avec Kérozène d’Adeline Dieudonné. Ce qui a manqué, c’est un lien entre toutes ces petites nouvelles, autre que la réunion improbable de tout ce petit monde dans une pompe d’essence. Au moins, l’autrice n’a pas perdu la férocité de sa plume, mais cela ne fait pas tout…

Pour se remettre en selle, rien de tel qu’un thriller addictif où l’auteur va jouer avec ses lecteurs. Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry était parfait pour le rôle et j’ai été bluffée jusqu’au bout. J’adore quand on joue ainsi avec moi. Il m’aura juste manqué un peu d’empathie avec tous les personnages, mais ici, c’était secondaire.

J’attendais beaucoup de la lecture de L’hôtel de verre de Emily St. John Mandel, placé par Barak Obama dans sa liste de livres conseillés et bardaf, ce fut l’embardée, je me suis perdue dans le récit, je ne me suis accrochée à rien

Je savais à l’avance que Manhattan Sunset de Roy Braverman ne serait pas un polar comme les autres, puisqu’il avait une touche de fantastique avec la présence d’un fantôme dans ses pages. Par contre, j’aurais préféré qu’il reste une sorte de conscience pour son ancien équipier plutôt qu’un vrai ectoplasme. C’est juste mon avis. Par contre, c’est un vrai polar noir, un hard-boiled et les dialogues étaient savoureux !

Un petit cosy-mystery pour se détendre ? Bretzel & beurre salé – 01 – Une enquête à Locmaria de Margot Le Moal et Jean Le Moal ne révolutionnera pas le polar, mais il offrira tout de même à ses lecteurs un bon moment de détente. N’attendez rien de plus et vous serez satisfait(e)s. Gardez en mémoire qu’il y a un certain parti pris pour les personnages…

Souvent, les romans de Nicolas Beuglet m’envoient au lit moins bête et Le passager sans visage – Grace Campbell 02 n’a pas dérogé à la règle, même si j’aurais mieux aimé ne jamais savoir ! Ce thriller est addictif, une fois commencé, il est difficile de le fermer. Je pointerai juste du doigt le fait que Grace Campbell se sorte de toutes les situations difficiles, mais bon… En tout cas, ce récit est glaçant, horrible. Vivement la suite.

Si au départ  Outlander – Intégrale 01 – Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon [LC avec Bianca] m’a emporté, poussé par le souffle de la grande aventure, force est de constater que le soufflé, à un moment, est retombé et que le récit était long et laborieux à la lecture. Trop généreuse avec les détails historique, l’autrice noie ses lecteurs dans des passages inutiles qui rende le récit laborieux. Sans compter qu’il y a trop de pathos. Je ne lirai pas les suites.

Moi qui aime ressentir des émotions lors de mes lectures, avec Le dernier chant de Sonja Delzongle, j’en ai eu pour mes sous. J’ai eu aussi la sensation d’aller me coucher moins bête. Ce polar écologique d’anticipation, dont la première partie est intense, bourrée de suspense et de mystères, se casse un peu la pipe dans le final avec des méchants d’opérette, juste bons pour un Austin Powers, et dans Zorro qui arrive à pic… N’allez pas croire que ces bémols ont gâchés ma lecture, le positif l’emportera sur les points négatifs

Grizzly de Nan Aurousseau est un polar déjanté, fou, burlesque, sombre, sanglant. Bref, en un mot, il est jouissif ! Dans ce roman, tout va s’enchaîner de manière inattendue, tout en restant logique, mais avec une dose de folie, celle de Dan qui se fait des films. Un roman court, intense, jouissif, avec un suspense maîtrisé !

Pour se coucher encore moins bête au soir, je vous propose Sorcières– La puissance invaincue des femmes de Mona Chollet [LC avec Bianca] qui va nous parler de la place des femmes dans le patriarcat, ainsi que de ces pauvres femmes accusées de sorcellerie alors qu’elles n’en étaient pas. Une étude intéressante, copieuse et éclairante.

Dans ses westerns, Ernest Haycox ne fait rien comme les autres et il le démontre une fois de plus avec Les pionniers, récit parlant de l’exode et l’installation des colons dans l’Oregon. Un western réaliste qui, tout en respectant les codes, les utilise à sa manière, sans sombrer dans les stéréotypes pour les personnages, montrant même du respect pour les femmes et les Indiens qui ne sont pas décrit comme des sauvages emplumés, même si c’est ce que pensent la majorité des colons Blancs. Un western crépusculaire qui prend tout son temps.

Petit pays de Gaël Faye est le récit d’un jeune garçon, peu avant les événements qui se passèrent au Rwanda en 1994… Il voit son monde changer, ses amis prendre d’autres directions (côté obscur de la Force) et sa mère revenir sans son âme après avoir cherché sa famille, des Tutsis. Un récit tout en finesse, sans pathos.

Alienés de Fabrice Papillon est un roman brillant, intelligent, qui mêle habillement la science et la fiction, les scènes dignes d’un blockbuster et celles plus terre à terre d’une enquête pour meurtre. L’auteur nous balade sur Terre et dans l’espace, nous sort des théories qui ne sont pas si folles que ça (le covid est passé par là) et tout cela passe admirablement bien. Mon point d’achoppement sur avec l’aspirante commissaire Louise Vernay qui était un peu trop caricaturale.

Bilan Livresque : 19 Romans

  1. Le cherokee : Richard Morgiève
  2. À vol d’oiseau – Walt Longmire 08 : Craig Johnson
  3. Sherlock vs Cthulhu – 02 – Les psychoses neurales : Lois H. Gresh
  4. Seule en sa demeure : Cécile Coulon
  5. Les femmes d’Heresy Ranch : Melissa Lenhardt
  6. Devenir quelqu’un : Willy Vlautin
  7. Kérozène : Adeline Dieudonné
  8. Les soeurs de Montmorts : Jérôme Loubry
  9. L’hôtel de verre : Emily St. John Mandel
  10. Manhattan Sunset : Roy Braverman
  11. Bretzel & beurre salé – 01 – Une enquête à Locmaria : Margot et Jean Le Moal
  12. Le passager sans visage – Grace Campbell 02 : Nicolas Beuglet
  13. Outlander – Intégrale 01 – Le chardon et le tartan : Diana Gabaldon [LC avec Bianca]
  14. Le dernier chant : Sonja Delzongle
  15. Grizzly : Nan Aurousseau
  16. Sorcières – La puissance invaincue des femmes : Mona Chollet [LC avec Bianca]
  17. Les pionniers : Ernest Haycox
  18. Petit pays : Gaël Faye
  19. Alienés : Fabrice Papillon

Bilan Livresque : 21 bédés & 1 Comics = 22

  1. Orcs et Gobelins – T14 – Shaaka : Sylvain Cordurié et Jean-Charles Poupard
  2. Catamount – T02 – Le train des maudits : Blasco-Martinez et Bonneau
  3. Catamount‭ ‬-‭ ‬T03‭ ‬-‭ ‬La justice des corbeaux‭ ‬:‭ ‬B. Blasco-Martinez et Bonneau
  4. Catamount – T04 – La rédemption de Catamount : B. Blasco-Martinez et Gaët’s
  5. La Ribambelle – T02 – En Écosse : Jean Roba
  6. Heroic Pizza – Tome 2 – Hasta la pizza, Baby ! : Augustin
  7. Nevada – T01 – L’étoile solitaire : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Colin Wilson
  8. Blacksad – T05 – Amarillo : Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido
  9. Blacksad – T06 – Alors, tout tombe (1ère partie) : Canales et J. Guarnido
  10. Trolls de Troy – T24 – Un caillou sur la tête : Arleston et Jean-Louis Mourier
  11. Trolls de Troy – T25 – On ne badine pas avec les mouches : Arleston et Mourier
  12. Trolls de Troy – Tome 15 – Boules de poils (partie 1/2) : Arleston et J-L Mourier
  13. Trolls de Troy – Tome 16 – Poils de Trolls (partie 2/2) : Arleston et J-L Mourier
  14. Sykes : Pierre Dubois et Dimitri Armand
  15. Je suis Black Panther : Collectif [COMICS]
  16. Mages‭ ‬-‭ ‬T05‭ ‬-‭ ‬Shannon :‭ ‬Jean-Luc Istin,‭ ‬Ornella Savarese et Kyko Duarte
  17. Dracula : Roy Thomas et Mike Mignola
  18. Frankenstein – Le monstre est vivant (Intégrale) : Steve Niles, Kelley Jones et Bernie Wrightson
  19. Enquêtes de Lord Harold, douzième du nom – T02 – Trois petites souris : Philippe Charlot et Xavier Fourquemin
  20. Edgar Allan Poe – Hantise : Louis et Bastien Orenge
  21. Sacrées sorcières (BD) : Pénélope Bagieu et Roald Dahl
  22. La fuite du cerveau : Pierre-Henry Gomont

Bilan Livresque Mensuel : Septembre 2021 [Mois Américain]

Septembre est toujours un gros mois de lecture, grâce au Mois Américain

Cette année, il n’avait pas lieu, mais malgré tout, j’y ai participé pour mon plaisir personnel, même si le plaisir total n’était pas au rendez-vous, faute de partage de lectures avec les autres participantes (heureusement, il restait le Picabo River Book Club sur FB pour partager mes lectures américaines).

Même si je suis loin d’avoir lu tout ce que j’aurais souhaité lire, je m’en sors tout de même avec les honneurs puisque j’ai réussi à lire 22 Romans, 24 Bédés, 4 Comics = 50 lectures.

Au moment où vous lirez cet article (qui ne s’autodétruira pas), j’en aurai bien plus puisque j’ai fait la clôture du Bilan avant le 30 septembre. 50 était un beau chiffre rond et il me convenait bien. Pour ce 30/09, j’en suis officiellement à 60… en 30 jours (des congés vacances et être malade, ça aide à lire).

Au compteur total de mes lectures 2021, j’en suis à 300 lectures (bien plus, maintenant – 310). Le record est à 365. J’espère au moins l’égaler ! Plus, ce serait de la folie… ♪ Les folies sont affaires de vauriens… ♫

Puisqu’il n’y avait pas de Mois Américain officiel, il n’y aura pas de page récapitulative de ce Mois, tout se trouvera sur le Bilan Mensuel, sans distinction.

De toute façon, hormis un roman italien se déroulant en Argentine et une bédé avec Sherlock Holmes, toutes mes lectures furent américaines ou se déroulant aux États-Unis. Ce qui me fait donc 48 lectures pour le Mois Américain (50 – 2 pour les nuls/les en calcul).

3ème meilleur score, ce qui n’est pas si mal pour un Mois Américain non organisé auquel j’ai participé juste pour mon plaisir. Si je n’avais pas clôturé mon Bilan plus tôt, j’aurais pu afficher 10 lectures de plus (58), mais quand on fait un Mois Américain « seule », ça le fait moins, on n’a pas cette même motivation.

  • 2014 : 36 fiches (9 romans, 21 bédés, 4 séries, 2 articles)
  • 2015 : 20 fiches (16 romans, 3 films, 1 série)
  • 2016 : 43 fiches ! Record battu ! (12 romans, 19 bédés, 10 Comics, 2 mangas)
  • 2017 : 46 fiches ! Record ! (9 romans, 30 bédés, 5 films, 1 série, 1 fiche cuisine)
  • 2018 : 38 billets  (11 romans – 20 BD – 5 films – 2 séries)
  • 2019 : 54 billets (21 romans – 26 BD – 7 Beaux Livres)
  • 2020 : 63 billets (25 romans – 35 BD – 2 comics – 1 série)
  • 2021 : 48 billets (21 romans – 23 bédés – 4 comics)

Attention, certaines critiques n’ont été publiées que sur Babelio et n’ont pas fait l’objet d’une chronique sur le blog, c’est le cas notamment de certaines bédés ou des nouvelles de Craig Johnson, consacrées à Walt Longmire.

Les liens se trouvent insérés dans leurs titres. Ces nouvelles m’ont aussi permis de faire monter le bilan lecture (et pas le bilan carbone).

Comme j’ai encore quelques lectures américaines qui seront publiées en octobre, je continuerai d’apposer le logo du Mois Américain puisque « no rules ».

Ma nièce est toujours satisfaite des services de sa tata et semble penser que je suis la bonne poire pour la pousser sur son petit vélo à trois roues. Elle sait ce qu’elle veut et sait se faire comprendre. Comme lorsqu’elle me donne mes chaussures de sport ou qu’elle m’apporte son gilet et son faux-col pour me faire comprendre qu’il faut sortir !

Elle a appris le mot « oui » (le « non », elle le disait depuis longtemps) et elle le dit d’une manière tellement choupi que je ne peux m’empêcher de sourire.

Elle adore aller mettre du foin à une des jument (ration pour hamster, vu ses petites mains) et ce qu’elle aimerait faire par dessus tout, c’est donner le foin à la jument, pas le poser au sol… La jument est délicate, elle le prendra avec sa lèvre supérieure (elle a déjà sorti plusieurs fois mon smartphone de ma poche arrière sans l’abimer), mais on n’est jamais trop prudent non plus… J’ai déjà senti des dents en donnant une carotte parce que je n’avais pas fait attention.

La petite puce n’est pas avare non plus avec l’autre jument qui a sa loge plus en retrait que la plus jeune. Elle fait tout le chemin, passant à côté des machines de travail de son papy, pour aller déposer la ration d’un lapin nain à la trotteuse (qui s’en contrefiche, elle, n’étant pas gourmande, ni intriguée par le petit Scarabée). Puis, satisfaite, elle fait comme les adultes, elle se frotte les mains.

Minou, lui, est toujours égal à lui-même. Il se laisse caresser à certains endroits de la maison mais pas encore partout. Malgré tout ce que j’ai déjà fait, il lui arrive encore souvent de cavaler devant nous, jamais loin, mais il s’enfuit tout de même. Pffffff….

Il est toujours à la recherche de câlins, par contre, ça, il ne risque pas de les oublier. Si pour le moment, il ne vient plus sur mes jambes, il se colle contre ma cuisse et me regarde amoureusement. Son côté chien est toujours présent, il adore se coucher à côté de mon pied lorsque je suis au PC ou dans le fauteuil à la véranda.

Mes torchons ont toujours la cote, il se vautre dessus, joue avec, les retourne dans tous les sens, leur saute dessus… et passe ses soirées vautré sur le vieux torchon, à la véranda, après avoir regardé les herbes dehors, les fleurs, les oiseaux qui s’y posent. Bref, un putain de belle vie de chat qu’il a !

Au rayon des déceptions littéraires du mois de Septembre, plusieurs livres dont j’attendais passer un bon moment de lecture m’ont donné des sensations inverses.

Ce fut le cas avec Le fleuve des rois qui ne m’a pas emballé et ce fut pire avec La chance vous sourit, que je n’ai pas terminé, l’abandonnant après 2 nouvelles.

Après l’incendie possède une intro trop bavarde, des passages où il ne passe rien qui donnent envie de dormir tant il y a des répétitions.

Quant au dernier titre de Harlan Coben, L’inconnu de la forêt, il manquait cruellement de profondeur, tant au niveau de ses personnages que du scénario. La novella Les agents de Dreamland, elle était tellement tarabiscotée en ce concernait la chronologie que j’ai zappé une grande partie.

September September avait mal commencé puis a redressé la barre. Heureusement que je l’ai continué, sinon, il passait à la trappe aussi.

Les plaisirs littéraires sont venu de tous les autres romans dont vous trouverez les liens vers leurs différentes chroniques. Le temps m’a manqué pour faire un mini texte à chacun. Je leur ai donc adjoint des petits ♥.

Bilan Livresque Mensuel : 22 Romans

  1. Le cheval de discorde – Walt Longmire HS5 : Craig Johnson [Nouvelle]
  2. Les agents de Dreamland : Caitlín R. Kiernan
  3. Vigilance : Robert Jackson Bennett ♥♥♥
  4. Le mystère du tramway hanté : P. Djèli Clark ♥♥♥♥
  5. Joe : Larry Brown ♥♥♥
  6. Les mécanos de Vénus – Hap Collins et Leonard Pine 01 : Lansdale ♥♥♥
  7. September September : Shelby Foote ♥♥
  8. Un vieux truc indien – Walt Longmire HS1 : Craig Johnson [Nouvelle]
  9. Le Diable à la langue fourchue – Longmire HS2 : Craig Johnson [Nouvelle]
  10. Avec du sang sur les mains – Andrea Cort 00 : A-T Castro [Nouvelle] ♥♥♥
  11. Différentes Saisons : Stephen King ♥♥♥♥
  12. Le fleuve des rois : Taylor Brown
  13. La chance vous sourit : Adam Johnson [Pas chroniqué, abandon]
  14. La vénus de Botticelli Creek – Sean Stranahan 03 : Keith McCafferty ♥♥♥
  15. Les prisonniers de la liberté : Luca Di Fulvio [LC avec Bianca] ♥♥♥
  16. Les femmes n’ont pas d’histoire : Amy Jo Burns ♥♥♥♥
  17. Enterre mon coeur à Wounded Knee : Dee Brown ♥♥♥♥♥
  18. Temps Noir : Thomas Mullen ♥♥♥♥♥
  19. Après l’incendie : Robert Goolrick [LC avec Bianca]
  20. L’inconnu de la forêt : Harlan Coben
  21. Les Tambours du dieu noir/ L’Étrange Affaire du djinn du Caire : Clark ♥♥♥
  22. Pasakukoo : Roy Braverman ♥♥♥♥

Bilan Livresque Mensuel : 24 Bédés et 4 Comics = 28

  1. La main de Dieu‭ ‬(L’histoire secrète du FBI‭)‬ – T‬1‭ ‬-‭ ‬La peur rouge :‭ ‬Marc Védrines ♥♥♥
  2. La main de Dieu (L’histoire secrète du FBI‭)‬ – T‬2‭ ‬-‭ ‬Promotion gangsters :‭ ‬Marc Védrines ♥♥♥
  3. La main de Dieu (L’histoire secrète du FBI‭)‬ – T‬3 – L’usurpateur : Marc Védrines ♥♥♥
  4. Edmund Kemper‭ ‬-‭ ‬L’ogre de Santa Cruz‭ ‬[Sérials killers‭ ‬04‭]‬ :‭ ‬Bourgoin,‭ ‬Morvan,‭ ‬Martinez et Vargas
  5. Calvin et Hobbes – Tome 5 – Fini de rire ! : Bill Watterson ♥♥♥♥
  6. Calvin et Hobbes – Tome 6 – Allez, on se tire ! : Bill Watterson ♥♥♥♥
  7. Lucky Luke (Vu par…) – Tome 2 – Wanted Lucky Luke : Matthieu Bonhomme ♥
  8. Renaissance héros Marvel – T4 – Captain America : Rieber et Cassaday ♥♥♥♥
  9. Blacksad – Tome 4 – L’Enfer, le silence : Canales et Guarnido ♥♥♥♥
  10. Jeremiah Johnson – Tome 1 : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Jack Jadson
  11. Jeremiah Johnson – Tome 2 : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Jack Jadson
  12. La Venin – Tome 1 – Déluge de feu : Laurent Astier
  13. La Venin – Tome 2 – Lame de fond : Laurent Astier
  14. La Venin – Tome 3 – Entrailles : Laurent Astier
  15. Dynastie Donald Duck – T01- Sur les traces de la licorne et autres histoires : Carl Barks [Comics] ♥♥♥
  16. Texas Jack : Dimitri Armand et Pierre Dubois ♥♥♥♥
  17. Black Panther – Tome 1 – L’empire intergalactique du Wakanda (Partie 1) : Ta-Nehisi Coates, Daniel Acuña et Jen Bartel [Comics]
  18. Hercule Potiron – Tome 2 – Hollywood : Pierre Veys et Giancarlo Caracuzzo
  19. Ghost kid : Tiburce Oger ♥♥♥♥
  20. Catamount‭ ‬-‭ ‬Tome‭ ‬1‭ ‬-‭ ‬La jeunesse de Catamount :‭ ‬Benjamin Blasco-Martinez‭ ‬et‭ ‬Albert Bonneau ♥♥
  21. Je suis Iron Man :‭ ‬Collectif [Comics]
  22. Death Mountains – Tome 1 – Mary Graves : Christophe Bec et Daniel Brecht ♥♥
  23. Death Mountains – Tome 2 – La Cannibale : Christophe Bec et Daniel Brecht ♥♥
  24. Superman – Terre-Un – Tome 2 : Straczynski et Ardian Syaf [Comics] ♥♥♥♥
  25. Buffalo Runner : Tiburce Oger ♥♥♥♥
  26. Geronimo : Matz et Jef
  27. Undertaker – Tome 6 – Salvaje : Xavier Dorison et Ralph Meye ♥♥♥♥
  28. Dans la tête de Sherlock Holmes – T2 – L’Affaire du ticket scandaleux :  Lieron et Benoit Dahan ♥♥♥♥

 

Bilan Livresque Mensuel : Août 2021

Pour ce Mois d’Août, encore de belles lectures, quelques belles découvertes et des déceptions livresque. C’est le lot de tous les lecteurs et lectrices, surtout si on lit beaucoup, sans jamais s’arrêter.

Parfois, on est sur de passer un bon moment livresque et bardaf, c’est l’embardée, le livre nous tombe des mains… A contrario, lorsque l’on pense lire un roman léger un peu gnian-gnian, on a de temps en temps de belles surprises, le roman se révélant moins bêbête que l’on pensait.

Pour ce Bilan Livresque d’Août, pas de folies dans les scores de lectures, même si j’ai lu des pavés… J’aligne 12 romans, 4 bédés et 2 mangas. 18 lectures, rien de transcendant. Mon objectif de lecture pour 2021 avait été mis à 250 lectures (sur Babelio et Goodreads) et j’y suis car j’affiche 250 lectures ce 25 août.

Même si le Mois Américain officiel n’aura pas lieu en septembre, je compte bien lire américain, à quelques exceptions près (une LC italienne) et bouffer un peu plus de comics.

Attention, malheureusement je vais me retrouver SANS mon précieux PC durant une dizaine de jours, ne vous inquiétez donc pas de ne pas avoir de réponses à vos commentaires durant quelques jours.

Rassurez-vous, Mois Américain oblige (et stakhanovisme aussi), j’ai préparé quelques billets pour accompagner vos matins difficiles en septembre, quand tout reprend : école, boulot, emmerdes… Moi je tâcherai de survivre à ces jours noirs sans mon fidèle assistant. Il me restera mes livres pour le consoler avant nos retrouvailles.

Exceptionnellement, j’ai clôturé mon Bilan Livresque le 25 août et commencé à lire pour le Mois Américain, afin d’avoir assez de billets à poster. Ces livres, bédés, comics seront repris dans le Bilan de Septembre.

Minou continue de m’étonner de jour en jour puisque ce chenapan cavale encore devant moi, trouillard, alors que 10 minutes auparavant, il était collé contre ma cuisse à se faire gratouiller le cou ! Cherchez pas docteur.

Au rayon des nouveautés, je l’ai abandonné 4 jours, tout seul, avec mon homme (avant que mon homme ne l’abandonne à son tour pour me rejoindre, le laissant tout seul 1 jour et demi).

Le premier jour de mon départ, mon homme n’a pas vu le chat de toute la journée, même  l’heure de la bouffe. Il l’a croisé quelques fois le deuxième jour et c’est seulement le troisième jour, au matin, que le chat a passé du temps avec lui, parce que mon mari était en cuisine et qu’il avait du lard !!!

Lors de notre retour (enfin, surtout du mien), c’était la fête à la maison, le chat était tout fou, cherchant les câlins, jouant avec ses souris dont il a réussi à en expédier une dans le canapé (elle avait dû s’accrocher à sa griffe pour réussir ce lancer).

Toujours aussi accro à moi, ce petit poilu continue de réclamer des câlins l’après-midi, de plus en plus tôt, parfois même deux fois sur l’après-midi… Il miaule à côté de ma chaise, insiste à fond si je fais semblant de rien, se couche à côté de moi (sur le sol) et fait le siège.

Dernièrement, comme je faisais un peu trop semblant de rien, il a posé ses pattes avant sur ma jambe, chose qu’il n’avait jamais faite ! Poser ses pattes sur le divan, pour me signaler que là, faut vraiment que j’aille le soigner, oui, mais sur ma jambe, jamais ! S’il avait eu le courage de pousser le vice un peu plus loin, il aurait pu sauter sur mes genoux pour me pourrir la vie au PC, comme sa mère a toujours fait ! mdr

Ma nièce pousse à son aise, elle adore toujours sa tata qui la promène à vélo et qui lui laisse manger dans son assiette, ses tartines, ses biscuits, sa soupe…

Elle est toujours réceptive au « pas bouger », elle reste bien immobile (ce qui permet d’aller chercher deux bricoles sans qu’elle ne fasse des bêtises) et l’autre jour, après mon retour, je lui ai fait comme au chien : j’ai ébouriffé sa tête en disant « bon chien » et j’ai eu droit à un super câlin de sa part car elle m’a serré la jambe, toute contente.

Bref, l’ordre du « pas bouger » marche avec les chiens, une de mes juments et ma nièce.

Au rayon des découvertes improbables, il y avait Bal tragique à Windsor – Sa Majesté mène l’enquête – 01 de S.J. Bennett, offert par mon père et qui s’est révélé bien plus intéressant que je l’aurais cru, plus intelligent et en aucun cas neuneu.

Par contre, j’attendais beaucoup de Nos corps étrangers de Carine Joaquim et je suis passée royalement à côté, la faute à la multiplicité des sujets abordés par l’auteur qui ne m’ont jamais émus car trop nombreux et survolés. Le final était hautement dramatique et horrible.

Cela faisait longtemps que je n’avais plus lu les enquêtes du duo de policiers Franck Sharko & Lucie Hennebelle – 08 – Angor de Franck Thilliez et ce fut un plaisir de revenir vers eux car leur enquête fut addictive au possible et, une fois de plus, bien violente.

À Vif de René Manzor est un roman policier aux allures de thriller glauque qui va jouer avec ses lecteurs jusqu’au bout. J’ai apprécié cette lecture, car son scénario n’avait rien de banal (même si j’avais déjà connu ce genre de « truc » dans un autre roman) et il est allé dans une direction à laquelle je ne m’attendais pas. Mon bémol sera pour la résolution de l’enquête qui arrive un peu trop vite.

Roman policier est atypique, Le Nouveau de Keigo Higashino [LC avec Rachel] a un déroulement de polar conventionnel, mais se présente face à vous avec des multiples tiroirs qui, à première vue, sembleront anodins, mais ne le seront jamais. Il m’a déboussolée et j’ai aimé ça ! Brillant et intelligent, cette enquête à tiroirs.

Le déluge revu à la sauce d’Eric-Emmanuel Schmitt, je suis pour ! Avec La Traversée des temps – 01 – Paradis perdus, l’auteur nous plonge dans une saga époustouflante qui commence il y 8.000 ans avant un certain JC. C’est un fabuleux récit, à tel point que même dans les moments plus calmes, je ne me suis pas ennuyée, je n’ai sauté aucune page et j’ai dévoré ce pavé en deux malheureux jours. Je serai au rendez-vous pour la suite.

Il est toujours plaisant de se laisser porter par une enquête du duo Loveday & Ryder – Tome 4 – Le secret de Briar’s Hall de Faith Martin [LC avec Bianca] car sans se presser, on arpente le Oxford des années 60, on apprend que nous les femmes n’avions aucun droit (sauf de se taire)… J’apprécie le duo qui se complète, les atmosphères du roman et pour le dénouement, je n’avais rien vu venir. Une bouffée d’air frais, ce cosy mystery.

Ma seconde déception du mois sera pour Là où vont les belles choses de Michelle Sacks dont j’attendais beaucoup aussi et qui n’a pas réussi à me faire ressentir d’autres émotions que l’ennui, la plupart du temps. Tout les éléments étaient réunis pour que je succombe et pas moyen ! Oh, j’ai senti venir le drame, j’ai compris de suite le gros mensonge, j’ai compris que Dolly se voilait la face, protégeait son innocence, mais je ne suis jamais entrée en empathie avec elle et je le regrette.

Bluebird, bluebird d’Attica Locke est un roman Noir poisseux comme le sang car rempli de racistes d’un autre niveau que le raciste primaire : le nazi nostalgique (♫ Anne, ma soeur Anne ♪) qui estime que le monde se divise en deux catégories : les Blancs et les autres basanés. Les deux ne pouvant se mélanger, pour eux, selon eux. Ce roman Noir doit se lire lentement afin de bien s’imprégner des lieux. L’intrigue, qui semble classique, ne l’est pas. Le scénario, qui semble banal au départ, va se révéler bien plus riche qu’on ne le pense… Il ne m’aura manqué que l’attachement aux personnages et les émotions fortes que j’aurais aimé ressentir. Ce sera mon seul bémol.

Commencé en juillet et poursuivit sur le mois d’août, Le bouquin des méchancetés et autres traits d’esprit de François-Xavier Testu ne se lit pas d’une traite, ce serait impossible et indigeste. Non, il faut picorer quelques belles réparties, quelques bons mots, quelques méchancetés un peu tous les soirs ou au petit-déjeuner.

Même si le temps est merdique, j’ai pris ma pelle et mon seau et direction la mer du Nord pour Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette – 02 – À Knokke-le-Zoute ! de Nadine Monfils [LC avec Bianca]. Ce fut un pur moment de plaisir, une bouffée d’air frais.

Ma dernière lecture du mois fut la plus difficile, le plus émotionnellement dure. L’oiseau bleu d’Erzeroum de Ian Manook parle du génocide Arménien, que certains disent n’avoir jamais eu lieu. Mon Dieu (où était-il, je ne le sais pas), le premier chapitre était déjà d’une violence rare, mais ensuite, que dire…

Gorge nouée, tripes liées, me demandant comment on pouvait faire subir ça à d’autres êtres humains, tout ça au nom d’un Dieu miséricordieux (gros manque de logique) qui est le même pour les Musulmans et les Chrétiens. Au Chapitre 9, le barrage se rompt, les chutes du Niagara coulent de mes yeux. Oui, il est dur, oui il est violent, oui la violence des tortionnaires est purement gratuite, mais fallait que je le lise. Un coup de coeur.

Bilan livresque Août : 12 romans

  1. Bal tragique à Windsor – Sa Majesté mène l’enquête 01 : S.J. Bennett
  2. Nos corps étrangers : Carine Joaquim
  3. Franck Sharko & Lucie Hennebelle – 04 – Angor : Franck Thilliez [638 pages]
  4. À Vif : René Manzor
  5. Le Nouveau : Keigo Higashino [LC avec Rachel]
  6. La Traversée des temps – 01 – Paradis perdus : E-E Schmitt [576 pages]
  7. Loveday & Ryder – 04 – Le secret de Briar’s Hall : Faith Martin [LC avec Bianca]
  8. Là où vont les belles choses : Michelle Sacks
  9. Bluebird, bluebird : Attica Locke
  10. Le bouquin des méchancetés et autres traits d’esprit : F-X Testu [1184 pages]
  11. Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette – 02 – À Knokke-le-Zoute ! : Nadine Monfils [LC avec Bianca]
  12. L’oiseau bleu d’Erzeroum : Ian Manook

Bilan livresque Août : 4 Bédés / 2 Mangas

  1. Golgotha – Tome 1 – L’arène des maudits : Alcante et Enrique Breccia
  2. Black Butler – Tome 30 : Yana Toboso
  3. Je suis un assassin (et je surpasse le héros) – Tome 1 : Hiroyuki Aigamo, Tozai et Matsuri Akai
  4. Orcs & Gobelins – Tome 12 – Pest : Sylvain Cordurié et Bojan Vukic
  5. Orcs et Gobelins – Tome 13 – Kor’Nyr : Sylvain Cordurié et Pierre-Denis Goux
  6. La brigade des souvenirs – Tome 1 – La lettre de Toinette : Carbone et Cee Cee Mia

Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2021

Après un Bilan Livresque de Juin phénoménal, j’ai eu une passe à vide début Juillet et au lieu de lire, j’ai fait autre chose, le temps que mon cerveau se repose et que je puisse repartir de bon pied.

Bon, ce n’est pas avec le score de Juillet que je vais faire diminuer durablement et véritablement ma PAL… Même le score de Juin n’y a rien fait. Pour ça, ce n’est pas lire plus que je devrais faire, mais acheter moins de livres (vœu pieu et impossible à tenir).

Au moins, j’ai réussi à sortir 3 pavés de cette foutue PAL et pour le moment, je fais honneur au challenge du Pavé de l’été (Sur mes brizées). J’en ai profité pour lire quelques bédés durant les beaux jours de juillet et je me suis même permise des relectures des aventures des Trolls de Troy.

Pour ce Bilan Livresque de Juillet, j’ai lu 14 romans et 16 bédés (30 lectures). Mon score Babelio est à 232 lectures pour le moment (pour l’année 2021, bien entendu).

Ce score se divise de la sorte : 114 romans et 106 bédés, 6 comics et 6 mangas. Oui, faudrait que je lise plus de comics si je veux faire diminuer leur nombre (et découvrir tout ce que je veux découvrir !).

Au rayon des mauvaises nouvelles, le chat Hannibal n’a rien trouvé de mieux que d’aller se mettre à l’intérieur du capot de la camionnette de mon père… Pas besoin de vous expliquer comment le chat a terminé sa vie… Lui qui avait peur des voitures, il a fallu qu’il aille se mettre là où aucun chat ne devrait aller se mettre.

Sa vie trépidante de chat qui sautait partout et qui avait la joie de vivre s’est terminée, pour notre grande peine, même s’il savait être exaspérant. Il y a un vide chez mes parents depuis son trépas.

Plus de truc poilu qui vous saute dessus, plus de grand fou qui surgit dont ne sait où, plus de jurons de ma mère disant « nom de dieu, descends de là, Hannibal » ou « tu vas valser dehors »…

Je ne le verrai plus passer, le sourire aux babines, quand ma mère le prenait sous son bras, comme un sac de patate, pour le foutre dehors, ses yeux disant que de toute façon, il reviendrait.

Plus jamais il ne fera d’acrobaties un peu folle pour arriver à sauter sur mon dos, alors que je suis pliée en deux pour essayer de rattacher une barrière à la main, plus jamais il ne jouera avec la floche du fouet, plus jamais il n’ira se coucher juste dans le rond où tourne un jument. Plus jamais il ne nous fera tourner en bourrique…

Ma seule consolation est de me dire que durant les 27 mois qu’il a passé chez mes parents, il a eu une belle vie. On ne sait d’où il venait, s’il avait été perdu ou abandonné ou s’il s’était fait la belle pour voir d’autres horizons.

En tout cas, il avait son nid chez nous et jamais je n’avais vu un chat aussi tenace pour rentrer à la maison par tous les moyens. À force, il s’était imposé, tel un envahisseur. Il me manque… C’est vide sans lui.

Le dimanche avant qu’il ne décède, il était venu sur mes genoux, se faire câliner. J’étais assise sur les marches, dehors, et Arya en profitait pour se frotter dans mon dos. Puis, le chipie n’a rien trouvé de mieux que de passer sur mes genoux, marchant allégrement sur Hannibal qui a décidé de quitter le confort de mes jambes… C’était son dernier câlin. 😥

Minou, lui, continue sa petite vie de pépère. Il squatte le divan au matin et au soir, dès que mon mari va se coucher. Il monopolise le torchon de la véranda (il en a 2 superposés maintenant, car le vieux était tout troué) et l’autre soir, il a dormi comme un bienheureux sur le sol (enfin, sur les torchons).

Il est toujours en demande de câlins le matin et l’après-midi, et lorsque je suis là, il ne se gêne pas pour venir me les réclamer. Obligée de monter avec lui dans sa pièce, il faut le brosser et lui gratouiller le poitrail, assise sur le lit. Puis, ensuite, il pieute à côté de moi, cuisses contre cuisses.

Ma nièce est entrée dans sa phase de mimétisme et elle fait comme les grands. Autrement dit, quand on rit, elle se marre aussi, quand je prends un biscuit, elle me le chipe toujours et quand elle est sur son petit vélo, elle en descend, elle marche à côté et quand elle est avec moi, elle prend la laisse de la chienne et veut la lui attacher à son collier.

Dernièrement, j’ai accroché la chienne et ai tendu la laisse à la pioupioutte qui l’a prise et a avancé, avec la chienne derrière elle (sous ma surveillance). Chienne qui marchait tout doucement, ne comprenant pas bien pourquoi la laisse était tenue par ce petit machin qu’elle adore lécher.

Je ne l’ai pas laissé trop longtemps faire parce que si le chien change de côté, avec la laisse dans les jambes, la petite prendrait un billet de par terre et ça, je ne veux pas. Mais elle a fait des « doudouces » au chien et maintenant, elle veut bien en faire aux chevaux. On progresse !

Passons aux lectures du mois…

Retour à un vieil amour avec La mer éclatée – Intégrale de Joe Abercrombie qui est de la très bonne fantasy, réaliste, cynique, noire, sans concession, sans happy end bisounours et où les personnages ne se soucient pas d’être aimé, car être craint dure plus longtemps !

1794 de Niklas Natt och Dag possède un contexte historique bien présent, sans jamais être indigeste. C’est un thriller/roman noir où les personnages sont réussis, réalistes et où le Méchant n’est pas d’opérette. Ici, la misère n’est pas moins pénible parce qu’on est au soleil. Une véritable réussite !

1991 de Franck Thilliez (quel bond dans le temps) possède pas moins de deux enquêtes : une ancienne non résolue et une nouvelle. Tout est maîtrisé chez l’auteur, autant son récit que ses personnages et son nouveau roman, addictif au possible, mettra le rythme cardiaque des lecteurs à mal. Une réussite de plus pour l’auteur.

Helstrid de Christian Léourier est un huis-clos sur une autre planète, où les conditions climatiques sont dantesques et où les I.A gèrent tout à la place des Hommes. L’inconvénient de cette novella, c’est que le personnage principal, Vic, est archi chiant et qu’on ne s’attache pas du tout à lui. Malgré tout, j’ai apprécié cette LC avec Rachel.

Quel plaisir magnifique ce fut de lire Les folles enquêtes de Magritte et Georgette – 01 – Nom d’une pipe ! de Nadine Monfils qui a mis Bruxelles au cour de son roman, ainsi que son parler particulier. Ce roman policier m’a mis le cœur en mode joyeux.

Voilà un genre que je ne lis jamais et j’ai décidé de m’y mettre un peu : la poésie ! Avec un grand classique que sont Les Fleurs du Mal de Charles Beaudelaire. Depuis le temps que ma copinaute Stelphique me menaçait des pires représailles si je ne sortais pas ce recueil de mes étagères… C’est fait ! J’ai apprécié ma lecture, j’ai pris le temps de le lire, mais je n’arrive pas à pondre une chronique satisfaisante… Ça va viendre un jour.

La magnifique couverture m’avait attirée. Malheureusement, Le Prieuré de l’Oranger de Samantha Shannon ne m’a pas enthousiasmé plus que ça. Un début assez long, ennuyant (pour moi), des personnages qui ne m’ont pas fait vibrer, qui ne marqueront pas ma mémoire, aucune émotions ressentie durant la lecture et un final assez vite expédié.

Ce devait être une LC avec Bianca, mais cette dernière est descendue du camping-car assez vite et j’ai continué l’aventure toute seule. Oui, Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa possède des longueurs, je les ai ressenties après avoir dépassé plus de la moitié du livre (vers la page 560), oui, le récit n’est sans doute pas réaliste, mais malgré tout, j’ai apprécié ce petit voyage qui m’a apporté quelques belles émotions.

Origines de ‬Franck Thilliez‭ est une courte nouvelle de 25 pages qui fait un effet boeuf. Comme quoi, la taille ne fait pas tout…

La chasse de Gabriel Bergmoser avait tout pour ma plaire, pourtant, mes débuts furent laborieux et j’ai même failli déposer le roman sans le terminer. Pourtant, je me suis accrochée encore un peu et j’ai été récompensée par une montée d’adrénaline. Le suspense et l’action étaient bien présents, c’est tout ce qui me restera de cette lecture. Pas de profondeur scénaristique, personnages un peu trop stéréotypés (surtout les méchants bas du front) et un récit violent juste bon pour faire des scènes d’action.

Après la chasse, il est normal de lire Le Gibier de Nicolas Lebel. Pas de capitaine Mehrlicht mais un commissaire Starski (sans Hutch). Là, Lebel nous a fait de la révolution dans le polar : on commence classique et puis, tout explose ! Génial. Mon problème est que j’avais capté avant tout le monde… Je suis perspicace, moi, parfois.

Puisque j’ai commencé la poésie, autant continuer avec Habitant de nulle part, originaire de partout de Souleymane Diamanka. Ses textes sont très beaux à lire, Souleymane jouant avec les mots, leur musicalité. D’ailleurs, ces textes, il faudrait les lire à voix haute. Je me suis contentée de les lire dans ma tête, en mettant les coupures là où il le fallait. J’ai lu les mots comme si je faisais du slam, d’ailleurs, c’était la voix de Grand Corps Malade qui parlait dans ma tête.

L’été sans retour de Giuseppe Santoloquido m’a transporté en Italie. Chiara, une jeune fille du village a disparu. Ce roman est avant tout l’occasion pour un personnage, Sandro, de parler de sa vie au village avant le drame, de la mentalité étriquée des gens, des petits esprits de clocher et de montrer combien l’Homme peut se transformer en un salopard de la pire espèce, lorsqu’il est en meute. Sans oublier le côté charognard des médias.

Bilan Livresque Juillet : 14 romans

  1. La mer éclatée – Intégrale : Joe Abercrombie (864 pages)
  2. 1794 : Niklas Natt och Dag
  3. 1991 : Franck Thilliez
  4. Helstrid : Christian Léourier [LC avec Rachel]
  5. Les folles enquêtes de Magritte et Georgette – 01 – Nom d’une pipe ! : Nadine Monfils [LC avec Bianca]
  6. Les Fleurs du Mal : Charles Beaudelaire
  7. Le Prieuré de l’Oranger : Samantha Shannon (958 pages)
  8. Origines :‭ ‬Franck Thilliez
  9. Tout le bleu du ciel : Mélissa Da Costa (838 pages)
  10. Toucher le noir : Yvan Fauth et Collectif
  11. La chasse : Gabriel Bergmoser
  12. Le Gibier : Nicolas Lebel
  13. Habitant de nulle part, originaire de partout : Souleymane Diamanka
  14. L’été sans retour : Giuseppe Santoloquido

Bilan Livresque Juillet : 16 bédés

  1. Légende – Tome 7 – Neiges : Julie Swolfs, Ange et Stéphane Collignon
  2. Légende – Tome 8 – De mains de femmes : Swolfs, Stéphane Collignon et Ange
  3. Le loup en slip – Tome 5 – Le loup en slip passe un froc : Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet
  4. Blacksad – Tome 3 – Ame rouge : Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido
  5. Le Prince de la nuit – Tome 8 – Anna : Yves Swolfs et Thimothée Montaigne
  6. Le Prince de la nuit – Tome 9 – Arkanéa : Yves Swolfs et Thimothée Montaigne
  7. Peau d’Homme : Hubert et Zanzim
  8. L’Arabe du futur – Tome 1 – 1978-1984 : Riad Sattouf
  9. Trolls de Troy – Tome 12 – ‬Sang famille : Arleston et Mourier‭
  10. Trolls de Troy – Tome 13 – La guerre des gloutons : Arleston et Mourier
  11. Trolls de Troy – Tome 17 – La Trolle impromptue : Arleston et  Mourier
  12. Trolls de Troy – Tome 18 – ‬Pröfy blues : Arleston et Mourier
  13. Assassin’s creed : Conspirations – Tome 1 – Die glocke : Guillaume Dorison et Jean-Baptiste Hostache
  14. Assassin’s creed : Conspirations- Tome 2 – Le projet Rainbow : Guillaume Dorison et Patrick Pion
  15. La guerre des orcs – Tome 1 – L’art de la guerre : Olivier Peru et Daxiong
  16. La guerre des orcs – Tome 2 – Guerre et paix : Olivier Peru et Giovanni Lorusso

Bilan Livresque Mensuel : Juin 2021 [Mois Anglais – Saison 10]

Chaque année, le mois de Juin est un des plus prolifiques (avec septembre aussi), la faute au Mois Anglais qui me fait dépasser toutes les limites (avec une baisse de régime ensuite).

Ce n’est pas en 2021 que je rougirai de mon Bilan, même si, comme d’habitude (♪), j’aurais aimé lire encore plus et que malgré ma vitesse de pointe, ça ne changera pas grand-chose à mon Immense Pile À Lire.

Pour ce Mois de Juin sans vacances dans le Sud, j’ai tout de même réussi à lire 27 Romans (dont 4 pavés), 34 Bédés et 1 Mangas, ce qui me donne un total de 62 lectures en juin.

Mon compteur Babelio est, quant à lui, à 202 lectures (depuis le 1er janvier 2021).

Au rayon des évolutions flagrantes, Minou a encore fait des progrès… Lorsqu’il est dans sa pièce, là où je le soigne, là où se trouve deux biblios, il est plus réceptif et bien plus en confiance qu’ailleurs dans la maison.

C’est dans cette pièce que je l’ai le plus câliné. En juin, pendant que mes mains se trouvaient des deux côtés de la bête, lui prodiguant moult caresse, j’ai tenté une nouvelle expérience en lui soulevant l’avant, puis l’arrière, sans que monsieur ne se rebelle. Il semblait plus se demander ce qu’il se passait, mais rien de plus. Quelques fois j’ai réitéré l’exploit sans qu’il ne bouge.

Je suis donc passée à la vitesse supérieure qui fut de le soulever dans les airs (une main sous le ventre, une autre au cul, lui plaquant la queue). Il a tourné la tête dans tous les sens, se demandant sans doute par quel prodige il l’évitait et je l’ai reposé assez vite.

Plusieurs jours de suite j’ai recommencé, le gardant de plus en plus dans mes mains, montant un peu plus haut et le déposant même sur le lit. On voit de suite qu’il ne comprend pas le truc, mais il ne se débat pas, c’est déjà ça.

Il est toujours à la recherche de câlins et quand il a décidé que c’était maintenant, faut monter sinon, ses cris plaintifs se feront entendre. Je craque…

L’autre jour, sa gamelle était vide (il était 15h30), ce qui est assez rare, il se garde toujours une petite provision. Je peux compter sur les doigts d’une main les fois où mon chat a demandé à manger, s’étant toujours contenté de ce qu’il recevait. Avec lui, pas de cinéma comme avec d’autres chats de ma connaissance.

Pourtant, dernièrement, après ses câlins, il a entreprit de lécher la poussière de croquettes au fond de sa gamelle, alors qu’il ne la ramasse jamais (je dois la retirer).

Consciencieusement, il a absolument tout reléché !! Sa gamelle était presque aussi propre que lorsque je la lui lave. Le message était on ne peu plus clair… Même si ce n’était pas l’heure, je lui ai donné sa ration du soir. Ce chat sait se faire comprendre !

Un autre soir, vers 22h30, il est venu miauler et quand je voulais le caresser, il s’en allait sans se presser, comme pour me signifier que je devais le suivre, ce que j’ai fait. Il avait tout mangé sa ration du soir (un événement !), alors, je lui en ai remis un peu dans sa gamelle et tout en sortant sa boite à croquettes, j’entendais ronronner derrière moi. Comme disait Mongénéral « Je vous ai compris ».

Ces derniers jours, alors que je soupirais parce que je n’étais plus arrivée à le caresser dans les escaliers, lorsque je monte derrière lui, suivant monsieur pour aller le câliner dans ses appartements, et bien, il s’est arrêté dans l’escalier, comme d’habitude, j’ai tendu la main et bingo, j’ai pu le caresser !! Et réitérer l’exploit le lendemain… Héhé, on progresse encore et toujours.

Ma nièce va toujours très bien, elle est toujours in love de sa tata d’amour (ne me demandez pas qui est le plus in love de l’autre) et après être restée 15 jours sans me voir (foutue pharyngite), j’ai eu droit à des gros gâtés et les deux jours qu’elle est venue chez mes parents, après sa sieste, elle est restée plus d’une heure assise sur mes genoux, toute calme. On lui aurait donné le bon dieu sans confession. Mdr

D’ailleurs, ma mère n’existait plus, elle ne pouvait plus lui donner la main (fallait que ce soit moi), ni à manger. La puce voulait partager ses frites et son poisson avec moi, pas parce qu’elle est partageuse, juste pour en avoir mon à manger (sa mère, plus âgée, refourguait sa nourriture au chien mais s’était vite faite découvrir. Ne riez pas, j’avais fait de même bien avant elle).

Par contre, quand la petite puce n’a pas voulu un ©Petit Beurre (gravé main et bio) et que ma mère me l’a donné, j’ai juste pu mordre une seule fois dedans avant qu’elle ne me le confisque pour le manger…

Pas grave, ma mère m’en refile un deuxième… Confisqué aussi par les petites mains qui, après avoir mordillé dans les deux, leur a fait livrer une bataille épique. Deux Petit Beurre qui se télescopent, ça en fait des miettes sur le short (sur le mien puisqu’elle était sur mes genoux). Bon ben, privée de biscuit, tata ! M’en fout, elle est trop choupi mais je ne suis pas impartiale.

Passons maintenant au Bilan. Vu tout ce que j’ai lu durant le mois, je ne vais pas faire des mini chroniques de chaque romans lus et, comme en juin 2020, je vais me contenter de vous donner la liste de mes lectures avec les liens intégrés dedans. Des petits émojis vous donneront, en un seul coup d’oeil, mes impressions de lecture.

Bilan Mensuel Livresque : 27 romans lus (dont 4 pavés)

  1. La Survie de Molly Southbourne : Tade Thompson ♥♥♥
  2. Ormeshadow : Priya Sharma ♥♥♥
  3. Les Annales du Disque-Monde 01 – La Huitième Couleur : Terry Pratchett ♥♥
  4. Le secret de Sherlock Holmes : Christophe Guillon et Christian Chevalier ♥♥♥♥
  5. Aventures du fils de Sherlock Holmes racontées par le Dr. Watson ♥♥
  6. Acadie : Dave Hutchinson ♥♥
  7. Lady Sherlock – Tome 1 – Une étude en rose bonbon : Sherry Thomas ♥♥♥♥
  8. La ferme des animaux : George Orwell ♥♥♥♥♥
  9. L’hôtel de la dernière chance – Une enquête magique de Seth Seppi – 01 : Nicki Thornton ♥♥
  10. Agnès Grey : Anne Brontë 😞
  11. Sacrilège à Blackfriars – Frère Athelstan 03 : Paul C. Doherty ♥♥♥♥
  12. Le Murder Club du jeudi : Richard Osman [LC avec Bianca] 😞
  13. Blood and Sugar : Laura Shepherd-Robinson ♥♥♥♥
  14. Blackwing – 03 – La chute du corbeau : Ed McDonald ♥♥♥♥
  15. Le Carnet d’enquêtes de Sherlock Holmes : Tim Dedopulos ♥♥♥
  16. Détectives du Yorkshire ‭–‬ 05 ‭– ‬Rendez-vous avec le danger ‭:  Chapman [LC avec Bianca] ♥♥♥♥
  17. Méthode de Sherlock Holmes – Secrets et astuces du plus grand détective du monde : Ransom Riggs ♥♥♥
  18. Nouvelles enquêtes Hercule Poirot – 03 – Crime en toutes lettres : Hannah ♥♥
  19. Sherlock Holmes et les ombres du passé : Thierry Niogret ♥♥♥♥
  20. Ganesha‭ ‬-‭ ‬Mémoires de l’Homme-Éléphant :‭ ‬Xavier Mauméjean 😞
  21. Les chroniques de St Mary’s – 03 – Une seconde chance : Jodi Taylor ♥♥♥♥
  22. Troie – 03 – La chute des rois : David Gemmell et Stella Gemmell ♥♥♥♥♥
  23. Épopée de Gengis Khan – 03 – Chevauchée vers l’Empire : Iggulden ♥♥♥♥♥
  24. Les Dernières heures : Minette Walters [LC avec Bianca] 😞
  25. Le lord, le magicien et la malédiction : Lee Welch (pas chroniqué) 😞
  26. Le carnaval des ombres : R. J. Ellory ♥♥♥♥
  27. Les secrets de Cloudesley : Hannah Richell ♥♥♥

Bilan Mensuel Livresque : 34 Bédés et 1 Manga = 35 lectures

  1. Hercule Potiron – T1 – La meilleure façon de mourir : Veys et Caracuzzo ♥♥♥♥
  2. London – Tome 01 – La fenêtre fantôme : Rodolphe et Isaac Wens ♥♥
  3. London – Tome 02 – Le carnet volé : Rodolphe et Isaac Wens ♥♥
  4. The London Mystery Club – T1 – Loup-garou Hyde Park : Cali et Robert ♥
  5. Le gardien des ténèbres : Rodolphe et Isaac Wens ♥♥
  6. Le capital : Hiromi Iwashita et Karl Marx ♥♥♥
  7. Basil et Victoria – T02 – Jack : Edith Grattery et Yann 😞😞
  8. Basil et Victoria – T05 – Ravenstein : Edith Grattery et Yann ♥♥
  9. Golden Dogs – T01 – Fanny : Stephen Desberg et Griffo ♥♥
  10. Golden Dogs – T02 – Orwood : Stephen Desberg et Griffo ♥
  11. Les traqueurs – T03 – La dernière chasse : David Muñoz et Tirso ♥♥♥
  12. Golden dogs – T03 – Le juge Aaron : Stephen Desberg et Griffo ♥♥
  13. Golden dogs – T04 – Quatre : Stephen Desberg et Griffo 😞
  14. Blake et Mortimer – T24 – Le testament de William S. : Sente et  Juillard ♥
  15. Enquêtes commissaire Raffini – T11 – L’Inconnue de Tower Bridge : Rodolphe et Maucler 😞😞
  16. ABC contre Poirot (BD) : Frédéric Brémaud, Alberto Zanon et Agatha Christie ♥♥
  17. Agatha Christie- T1 – Le Secret de Chimneys : Rivière, Suhner et Christie 😞
  18. Agatha Christie – T09 – L’Affaire Protheroe (BD) : Norma et William Maury ♥
  19. Agatha Christie – T14 – Témoin indésirable (BD) : Chandre et A. Christie 😞
  20. Agatha Christie – T15 – Le Crime d’Halloween : Chandre et A. Christie ♥♥♥
  21. Agatha Christie – T16 – Cartes sur table : Franck Leclercq et A. Christie ♥♥♥
  22. Classiques illustrés – Grandes aventures de S. Holmes : Tall et  Redondo ♥♥♥
  23. Sherlock Holmes – Enquêtes surnaturelles : Boutanox et Jarvin ♥♥♥♥
  24. Les Voies du Seigneur – T01 – 1066 – Hastings : David et Calderón ♥♥
  25. L’Histoire Secrète – T05 – 1666 : Jean-Pierre Pécau et Léo Pilipovic ♥♥
  26. Aventures de Philip et Francis – T1 – Menaces sur l’empire : Veys/Barral ♥♥♥♥
  27. Aventures de Philip et Francis – T2 –  Piège machiavélique : Veys et Barral ♥♥
  28. L’homme invisible (BD) – Tome 1/2 : Dobbs, Regnault et H. G. Wells ♥♥♥
  29. L’homme invisible (BD) – Tome 2/2 : Dobbs, Regnault et H. G. Wells ♥♥♥
  30. Lord Jeffrey – Tome 1 – Le train de 16h54 : Hemberg et Hamo ♥♥
  31. L’île du docteur Moreau (BD) : Dobbs, Fiorentino et H. G. Wells ♥♥♥
  32. Blitz‭ – ‬Tome‭ ‬01‭ – ‬Blitz :‭ ‬François Rivière et Floc’h 😞
  33. Enquêtes d’Enola Holmes – T1 – Double disparition : Blasco &  Springer ♥♥♥
  34. Enquêtes d’Enola Holmes – T2 – L’Affaire Lady Alister : Blasco & Springer ♥♥♥
  35. WW 2.2 – L’autre Deuxième Guerre Mondiale – T03 – Secret Service : Mathieu Gabella et Vincent Cara ♥♥♥♥

The English Month is finish… I’ll be back !! : Bilan Mois Anglais Juin 2021

Promis, juré craché, I’ll be back en 2022 ! Ma liste de romans « Anglais » est encore trop fournie, même sans en ajouter, je pourrais encore tenir quelques années… Certains sont présent sur la liste depuis des lustres et ce n’est pas encore cette fois-ci qu’ils vont en sortir.

Pourtant, je ne me suis pas tournée les pouces, je n’ai pas peins la girafe, j’ai fait honneur à mon pseudo, j’ai cannibalisé mes livres, j’ai bouffé comme 4, j’ai une nouvelle fois un très beau Bilan Livresque mais ma longue liste du départ donne à peine la sensation que j’ai pioché dedans.

Au rayon des victoires, j’ai clôturé trois séries dont deux qui avaient été commencée il y a trèèèès longtemps (Troie et Gengis Khan). Le Mois Anglais de 2020 m’avait permis d’avancer d’un tome dans chacune et celui-ci vient de les clore définitivement. Comme toujours, j’avais des pépites dans ma biblio et elles prenaient les poussières.

J’ai aussi terminé la trilogie Blackwing (SFFF) entamée il y a seulement 4 ans. Tout n’est pas perdu partout ! D’autres sagas commencées et non terminées restent toujours à lire et ce n’est pas ce Mois Anglais qui me permettra de les sortir (peut-être pour l’édition de Juin 2052…).

Au rayon des découvertes Fantasy, j’ai aussi lu les 3 tomes de « La mer fracturée » (réunis en une intégrale) de Joe Abercrombie, mais elle ne comptera pas au Mois Anglais mais pour le challenge A Year In England qui se poursuit toute l’année.

Mon but était de voyager durant ce Mois Anglais, d’aller dans d’autres pays avec des auteurs du pays de Sherlock Holmes. Hélas, si mon passeport est tamponné de partout, une fois de plus, je n’ai pas réussi à faire tout ce que j’aurais aimé faire, mes yeux seront toujours plus gros que le ventre.

Ce Mois Anglais fut pourtant une belle aventure littéraire (avec ses hauts et ses bas) et j’ai réussi à piocher dans plusieurs genres littéraires tels les polars (habituel), les classiques (moins régulier), une romance (et bien faite en plus) et à m’amuser avec la fantasy, du fantastique et de la SF.

J’avais promis d’être calme mais ce fut impossible, une fois lancée, on n’aurait pas su m’arrêter, surtout que j’avais un pile énorme de bédés sous la main et que c’est rapide à lire.

Bilan du Mois Anglais de Juin 2021 ??

  • 2013 : 36 billets !! (Titine comprenait son erreur de m’avoir inscrite de force)
  • 2014 : 62 billets !! (2ème meilleur score. Burn-Out pour Titine et moi aussi)
  • 2015 : 41 billets !! (Des vacances pour Titine, quasi)
  • 2016 : 51 billets !! (J’ai fait honneur à ma réputation)
  • 2017 : 47 billets !! (Ok, j’ai failli un peu… shame on me)
  • 2018 : 53 billets !!!! (5ème meilleur score !)
  • 2019 : 54 billets !!! (4ème meilleur score, je suis épuisée, morte)
  • 2020 : 64 billets !!! (record absolu de pété !)
  • 2021 ??? 60 billets !!! (3ème meilleur score)

Eh oui, 60 fiches pour ce Mois Anglais, sans peine !

Entre nous, j’aurais pu, sans me forcer, arriver près du score de 2020 (64 fiches), sans même me faire mal, vu toutes les bédés que j’avais encore en stock. Mais bon, j’ai su être raisonnable…

Pour vous dire à quel point j’ai été raisonnable, c’est que j’ai stoppé mes lectures pour le Mois Anglais le 26 juin !! Le roman que j’ai lu ensuite (Les secres de Cloudesley) et l’intégrale (La mer fracturée) ne compteront donc pas pour le Mois Anglais et ce, afin de ne pas dépasser mon score de 64 fiches de Juin 2020.

Pour l’édition de 2021, j’ai réussi à lire 24 romans, j’avais fait mieux en 2020, mais les conditions n’étaient pas les mêmes (vacances). Maintenant, je vais me remettre à l’ouvrage après quelques jours sans le tumulte des chroniques à écrire, à publier et des liens à poster 😉

Bilan de lecture du Mois Anglais : 60 fiches (24 romans – 2 épisodes de séries – 1 manga – 33 bédés)

  1. Acadie : Hutchinson Dave [SF]
  2. La Survie de Molly Southbourne : Thompson Tade [Fantastique]
  3. Le secret de Sherlock Holmes : Guillon et Chevalier [Polar]
  4. Ormeshadow : Sharma Priya [Fantastique]
  5. La ferme des animaux : Orwell George [SF]
  6. Blood and Sugar : Laura Shepherd-Robinson [Polar Historique]
  7. La méthode de Sherlock Holmes : Riggs Ransom [Polar]
  8. Carnet d’enquêtes de Sherlock Holmes : Dedopulos Tim [Polar]
  9. Sacrilège à Blackfriars – Frère Athelstan 03 : Doherty Paul [Polar Historique]
  10. Blackwing – 03 – La Chute du corbeau : McDonald Ed [Fantasy]
  11. Agnès Grey : Brontë Anne [Roman Classique]
  12. Annales Disque-Monde 01 – Huitième Couleur : Pratchett Terry [Fantasy]
  13. Sherlock Holmes et les ombres du passé : Niogret [Polar]
  14. L’hôtel de la dernière chance – Enquête magique de Seth Seppi – 01 : Thornton Nicki [Fantastique]
  15. Le Murder Club du jeudi : Richard Osman [Polar]
  16. Lady Sherlock – 01 – Une étude en rose bonbon : Sherry Thomas [Polar Historique – Romance]
  17. Ganesha – Mémoires de l’Homme-Éléphant  : Mauméjean [Fantastique]
  18. Chroniques St Mary’s – 03 – Une seconde chance : Taylor Jodi [Fantastique]
  19. Crime en toutes lettres – Poirot 03 : Hannah Sophie [Polar]
  20. Détectives du Yorkshire 05 – Rendez-vous avec le danger : Chapman [Polar]
  21. Troie – 03 – La chute des rois : Gemmell David [Fantasy]
  22. Les Dernières heures : Walters Minette [Historique]
  23. Épopée Gengis Khan – 03 – Chevauchée vers l’Empire: Iggulden [Historique]
  24. Le carnaval des ombres : R. J. Ellory [Polar]
  25. Columbo – Saison 02 – Ép 04 – (Dagger of the Mind) [Série]
  26. Miss Marple – Saison 6 – Ép 03 – La nuit qui ne finit pas [Série]
  27. Enquêtes commissaire Raffini T11 – Inconnue Tower Bridge : Rodolphe et Maucler [Bédé]
  28. Les Voies du Seigneur T1 – 1066, Hastings : David et Calderón Jaime  [Bédé]
  29. Golden Dogs, T1 – Fanny : Desberg et Griffo [Bédé]
  30. Golden Dogs, T2 – Orwood : Desberg et Griffo [Bédé]
  31. Golden dogs, T3 – Le juge Aaron : Desberg et Griffo [Bédé]
  32. Golden dogs – T4 – Quatre : Stephen Desberg et Griffo [Bédé]
  33. L’Histoire Secrète – T05 – 1666 : Pécau JP et Pilipovic [Bédé]
  34. London, T01 – La fenêtre fantôme : Rodolphe et Wens [Bédé]
  35. London, T02 – Le Carnet Volé : Rodolphe et Wens [Bédé]
  36. Le gardien des ténèbres : Rodolphe et Wens [Bédé]
  37. Basil et Victoria, T2 – Jack : Grattery Edith et Yann [Bédé]
  38. Basil et Victoria – T5 – Ravenstein : Edith Grattery et Yann [Bédé]
  39. Les traqueurs, T3 – La dernière chasse : Muñoz David et Tirso [Bédé]
  40. Agatha Christie – Tome 9 – L’affaire Protheroe : Christie et Norma [Bédé]
  41. Agatha Christie – Tome 14 – Témoin indésirable : Chandre et Christie [Bédé]
  42. ABC contre Poirot (BD) : Brémaud, Christie [Bédé]
  43. Hercule Potiron, T1 – La meilleure façon de mourir : Veys et Caracuzzo [Bédé]
  44. The London Mystery Club T1 – Loup-garou Hyde Park : Cali et Robert [Bédé]
  45. L’homme invisible (BD), Tome 1/2 : Dobbs, Regnault, Wells [Bédé]
  46. L’homme invisible (BD), Tome 2/2 : Dobbs, Regnault, Wells [Bédé]
  47. Aventures de Philip et Francis – T1 – Menaces sur l’empire : Veys et Barral [Bédé]
  48. Aventures de Philip et Francis – T2 –  Le Piège machiavélique : Veys et Barral [Bédé]
  49. Agatha Christie – Tome 16 – Cartes sur table : Leclercq et A Christie [Bédé]
  50. Agatha Christie – T15 – Le Crime d’Halloween : Chandre et A. Christie [Bédé]
  51. L’île du docteur Moreau (BD) : Dobbs, Fabrizio Fiorentino et H.G. Wells [Bédé]
  52. Grandes aventures de Sherlock Holmes : Tall et Redondo [Bédé]
  53. Blake et Mortimer, T24 – Le testament de William S. : Sente, Juillard [Bédé]
  54. Sherlock Holmes – Enquêtes surnaturelles : Boutanox et Jarvin [Bédé]
  55. 1984 : Orwell George et Nesti [Bédé]
  56. Le capital : Iwashita et Marx [Manga]
  57. Blitz‭ – ‬Tome‭ ‬01‭ – ‬Blitz :‭ ‬François Rivière et Floc’h [Bédé]
  58. Enquêtes d’Enola Holmes – T1 – La double disparition : Blasco & Nancy Springer [Bédé]
  59. Les enquêtes d’Enola Holmes – T2 – L’Affaire Lady Alister : Blasco & Springer [Bédé]
  60. Agatha Christie- Tome 1 – Le Secret de Chimneys : François Rivière, Laurence Suhner et Agatha Christie [Bédé]

Se trouvaient dans la liste mais n’entreront (hélas) pas dans le Mois Anglais car hors concours (nationalités des auteurs et lieux du récit) :

  1. L’accusé du Ross-Shire : Graeme Macrae Burnet (Pays de Galles)
  2. Aventures du fils de Sherlock Holmes racontées par le Dr. Watson (USA)
  3. Lord Jeffrey – Tome 1 – Le train de 16h54 : Hemberg et Hamo (Écosse)
  4. Lord Jeffrey, T2 – La nuit du cerf : Hemberg et Hamo
  5. WW 2.2 – L’autre Deuxième Guerre Mondiale – T03 – Secret Service : Mathieu Gabella et Vincent Cara (Londres/Moscou)
  6. L’héritage de Jack l’Éventreur : Buan Hugo (France)
  7. Basil et Victoria, T3 – Zanzibar :Grattery Edith et Yann (Rajastan)
  8. Basil et Victoria, T4 – Pearl : Grattery Edith et Yann (Écosse)

Repartent, une fois de plus, dans les étagères poussiéreuses des biblios :

  1. Jane Austen contre le Loup-Garou : Ciaudo Marianne [Fantastique]
  2. Poumon vert : MacLeod Ian R. [SF]
  3. En fuite vers Bradford : Flanders John [Fantastique]
  4. Elle n’en pense pas un mot : Tey Josephine [Polar]
  5. Highland fling : Mitford Nancy [Roman]
  6. Colère de Dieu – Frère Athelstan 04 : Doherty Paul [Polar Historique]
  7. La Malédiction des Baskerville : Gauthier Wendling [Polar – Jeu]
  8. Crime à Black Dudley – Albert Campion 01 : Allingham Margery [Polar]
  9. H2G2, 01 – Le guide du voyageur galactique : Adams Douglas [SF]
  10. L’inconnue de Queen’s Gate – Beth Huntly 02 : Beddingfeld Anne [Polar]
  11. Le Repaire du Ver Blanc : Stoker Bram [Fantastique]
  12. Northanger Abbey : Austen Jane [Roman Classique]
  13. Absolution par le meurtre – Soeur Fidelma 01 : Tremayne [Polar Historique]
  14. Au service de Sa Majesté la Mort 01 – Ordre des revenants : Hervieux [Fantastique]
  15. Les Notes de sang 01 : Vailly Corinne [SF]
  16. Enquêtes d’Hector Krine, 01 – Pilleurs de cercueils : Tamaillon [Polar]
  17. Enquêtes d’Hector Krine, 02 – L’affaire Jonathan Harker : Tamaillon [Polar]
  18. Les fantômes du passé : Perrin-Guillet [Polar Historique]
  19. Quarantaine : May Peter [Polar Apo]
  20. Roslend 01 : Somers Nathalie [Fantastique]
  21. Au nord du monde : Theroux Marcel [SF]
  22. Les anges sans visage – Max Wolfe 02 : Parsons Tony [Polar]
  23. Meurtres à Kingfisher Hill – Poirot 04 : Hannah Sophie [Polar]
  24. Ostland : Thomas David [Polar Historique]
  25. Avec vue sur l’Arno : Forster E.M [Roman Classique]
  26. Promenade du crime – Trilogie Brighton 01 : Guttridge Peter [Polar]
  27. Le Dernier loup-garou : Duncan Glen [Fantastique]
  28. En quête de Jake, et autres nouvelles : Miéville China [Fantastique]
  29. UK Serial Killers – Livre noir tueurs en série britanniques : Tibbatts [Polar]
  30. Hanté – David Ash 01 : Herbert James [Fantastique Horreur]
  31. La maison des morts : Pinborough Sarah [SF]
  32. Depuis le temps de vos pères : Waddell Dan [Polar]
  33. Les sorcières de Pendle : Halls Stacey [Historique]
  34. Assassin’s Creed, 05 : Forsaken Bowden [Fantasy]
  35. Loup blanc – Drenaï 10 : Gemmell David [Fantasy]
  36. Les Mortes-Eaux : Hurley Andrew Michael [Polar]
  37. La quête des héros perdus – Drenaï 04 : Gemmell David [Fantasy]
  38. Hercule Poirot, une vie : Ruaud et Mauméjean [Étude]
  39. Gretel and the dark : Granville Eliza [Fantastique]
  40. Birdman : Hayder Mo [Polar]
  41. Sherlock vs Cthulhu 02 – Psychoses neurales : Gresh Loïs H. [Fantastique]
  42. Terre de héros 01 – Rien que l’acier : Morgan Richard [Fantasy]
  43. La trahison de la reine – Thomas Hawkins 02 : Hodgson Antonia [Historique]
  44. SS-GB : Deighton Len [SF Dystopie]
  45. Tess d’Urberville : Hardy Thomas [Roman Classique]
  46. Conspiration des fantômes  : Herbert James [Fantastique Horreur]
  47. Merfer : Miéville China [Fantastique]
  48. Diamant Saint-Pétersbourg : Furnivall Kate [Historique]
  49. Téméraire 05 – La victoire des aigles : Novik Naomi [Fantasy]
  50. La séparation : Priest Christopher [SF Dystopie]
  51. Raven Blade 01 – L’Appel du loup : Ryan Anthony [Fantasy] >500 pages
  52. Étrange cas de homme mécanique : Hodder Mark [Fantastique Steampunk]
  53. L’âge du feu, 04 – L’attaque du dragon : Knight E. E. [Fantasy]
  54. L’honneur du samouraï – Musashi Miyamoto 02 : Kirk David [Historique]
  55. Le sourire du Diable – Th Hawkins 01 : Hodgson Antonia [Polar Historique]
  56. L’âge de la folie 01 – Un soupçon de haine : Abercrombie Joe [Fantasy]
  57. La Rose pourpre et le Lys 01 : Faber Michel [Historique]
  58. Mage de Bataille 01 : Flannery Peter A. [Fantasy]
  59. La Rune du loup – Craw Trilogy 01 :Lachlan M.D. [Fantasy]
  60. De trèfles et de plumes – Sláine Adamson 01 : Arden J. [Fantastique]
  61. Bartiméus 04 – L’anneau de Salomon : Stroud Jonathan [Fantastique]
  62. Nostromo : Conrad Joseph [Roman]
  63. Lame damnée – Assassini 01 : Grimwood JC [Fantasy]
  64. Le prix de l’hérésie – Giordano Bruno 01 : Parris S. J. [Polar]
  65. L’homme de Berlin : McCallin Luke [Historique]
  66. Maudit mercredi – Frieda Klein 03 : French Nicci [Polar]
  67. Anno Dracula 01 : Newman Kim [Fantastique]
  68. Lady Helen 01 – Le club des mauvais jours : Goodman Alison [Fantasy]
  69. Mansfield park : Austen Jane [Roman Classique]
  70. Deux soeurs pour un roi : Gregory Philippa [Historique]
  71. Dragon blood 01 – Le sang du dragon : Ryan Anthony [Fantasy]
  72. La première loi 01 – Premier sang : Abercrombie Joe [Fantasy] >700 pages
  73. Le Roman de Londres : Crnjanski Miloš [Roman]
  74. Livre du Cercle – L’Âme du temple 01 : Young Robyn [Historique]
  75. Blitz 01 – Black-out : Willis Connie [SF Dystopie]
  76. Terres de sang, 01 : Servir froid : Abercrombie Joe [Fantasy]
  77. La Nuit de l’infamie : Cox Michael [Historique]
  78. Prophétie : Sansom C. J. [Historique]
  79. Insurrection – Maîtres d’Écosse 01 : Young Robyn
  80. Blood song 01 – La voix du sang : Ryan Anthony [Fantasy]
  81. Au service surnaturel de sa majesté 02 : O’Malley Daniel [Fantastique]
  82. Je suis Pilgrim : Hayes Terry [Polar]
  83. La Quête : Lyndon Robert [Historique]
  84. Dominion : Sansom C. J. [SF Dystopie]
  85. Le Prieuré de l’Oranger : Shannon Samantha [Fantasy]
  86. Les Douze enfants de Paris : Willocks Tim [Historique]
  87. Le meurtre de Roger Ackroyd : Lachard et Ongalro [Bédé]
  88. Mister Brown : Rivière, Leclercq, Christie [Bédé]
  89. La nuit qui ne finit pas : Rivière et Leclercq [Bédé]
  90. La Mystérieuse affaire de Styles : Vivier, Gleyse, Christie [Bédé]
  91. Stonehenge, T1 – Erin : Corbeyran et Pinson [Bédé]
  92. Blake et Mortimer, T23 – Le bâton de Plutarque : Sente Yves, Juillard [Bédé]
  93. Blake et Mortimer, T27 – Le Cri du Moloch : Dufaux Jean, Cailleaux [Bédé]
  94. Ligue des Gentlemen Extraordinaires, intégrale, T1 : Moore et O’Neill [Bédé]
  95. Ligue des Gentlemen Extraordinaires, intégrale, T2 : Moore et O’Neill [Bédé]