RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires

Une fois de plus, impossible de résister au challenge de RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires.

Là, j’ai vachement du retard pour la publication de mes pages lues, mais vu que je tiens un agenda serré, je sais précisément ce que j’ai lu et de quand à quand !

En mettant ce challenge à jour, je me suis rendue compte que si je n’avais pas lu beaucoup de romans en Juillet, j’avais lu beaucoup de pages (3411 pages lues), ce qui me console un peu.

Les règles du RAT sont simples et je vais vous copier les principales extraites du blog de l’organisatrice. Si vous voulez en savoir plus, j’ai inséré le lien plus haut, dans le titre du RAT :

L’ensemble du marathon s’étend du lundi 4 juillet 0h00 (dans la nuit de dimanche à lundi) jusqu’au dimanche 4 septembre 0h00 (j’accepte les lectures de la nuit, pour les insomniaques).

Cela fait en tout 9 semaines. Vous participez la ou les semaines que vous voulez. Vous pouvez participer aux 9 semaines aussi si vous le souhaitez.

Une seule obligation, que l’on peut considérer comme le défi principal : lire un minimum de 500 pages par semaine.

Vous pouvez en lire plus, mais pas moins si vous voulez « réussir » le défi obligatoire.

[…] A côté du défi obligatoire de 500 par semaine, vous pouvez, mais ce n’est pas une obligation, vous fixer un ou plusieurs défis. Vous pouvez vous fixer de nouveaux défis chaque semaine ou garder le ou les mêmes pour toutes les semaines auxquelles vous participez, c’est vous qui décidez.

Je ne me suis pas cassée la tête, j’ai choisi la catégorie « Verre en terrasse » et me suis fixée un but de 500 pages par semaine et les livres dans l’ordre où ils me viennent (ou plutôt l’ordre choisi par ma binômette et moi pour notre Défi CannibElfique) :

Semaine 1 – Du lundi 03 juillet au dimanche 09 juillet – 658 pages lues

  1. Colza Mécanique : Karin Brunk Holmqvist (256 pages)
  2. Ciel rouge : Luke Short (256 pages)
  3. Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage : Matsumoto (146 pages)

Semaine 2 – Du lundi 10 juillet au dimanche 16 juillet – 1212 pages lues

  1. DUSK : Sébastien Bouchery (369 pages)
  2. Courir au clair de lune avec un chien volé : Callan Wink (288 pages)
  3. L’ordre des choses : Frank Wheeler Jr. (304 pages)
  4. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (251/864 pages)

Semaine 3 – Du lundi 17 juillet au dimanche 23 juillet – 670 pages lues

  1. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (613/864 pages)
  2. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (57/512 pages)

Semaine 4 – Du lundi 24 juillet au dimanche 30 juillet – 871 pages lues

  1. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (455/512 pages)
  2. De cauchemar et de feu : Lebel (416 pages)

Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2017

Juillet ne fut pas aussi bon que Juin… Ce n’est pas de la météo que je vous parle, mais de mon rendement livresque !

Autant en Juin j’avais sketé l’barraque, autant j’ai réalisé ce mois-ci un score honorable, mais dans mon cas, je dirai « peux mieux faire » !

8 malheureux livres lus en Juillet ! Zéro bédé et zéro manga !

EDIT du 05/08 : ben si, j’avais lu un manga, en l’occurrence, c’était Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage de Matsumoto ! Mon agenda est à jour mais je n’avais pas surligné au fluo cette lecture…

Certes, j’avais un pavé de plus de 800 pages à lire pour nos LC du Défi CannibElfique… Il a pris du temps.

De plus, n’étant plus en vacances et ayant dû courir à droite et à gauche, et bien, il m’a manqué du temps pour lire plus.

Anybref, je vous présente les heureux élus du mois

Peut-on passer un excellent moment de lecture dans un roman où il ne passe pas grand-chose ? Oui, si on choisi de lire Colza mécanique de Karin Brunk Holmqvist (ICI) qui est une satyre sociale possédant de l’humour et de la finesse.

Envie d’un western policier additionné de roman noir ? Je vous conseille alors Ciel rouge de Luke Short (ICI). Un western qui vole plus haut que ce que vous pourriez penser, un western parlant de magouilles, du mépris pour les indiens parqués dans des réserves, de rédemption, de traîtrise et d’amour, sans que cela vire à l’eau de rose.

Tant que j’étais dans les westerns, autant y rester avec Dusk de Sébastien Bouchery (ICI) qui, comme son prédécesseur, fait partie de la crème des westerns avec une ambiance noire comme un café serré. C’est sombre, ça ne manque pas de sel ou d’épices, bref, ça se dévore et on en redemande !

Pour une fois que je dis « oui » à un MC chez Babelio, je me retrouve avec un roman qui ne sortira qu’à la mi-septembre alors qu’ils me l’envoient début juillet ! Bon, la consigne me fut donnée de ne pas publier la chronique avant le 1er septembre et donc, vous ne saurez rien sur ce que j’ai pensé de Courir au clair de lune avec un chien volé de Callan Wink (ICI) ! Sauf si vous m’envoyez du fric ou des mojitos !!

50 nuances de noir, ça vous tente ? Si oui, ouvrez L’ordre des choses de Frank Wheeler Jr. (ICI). Un roman noir sombre, qui possède un rythme propre à lui, assez agité sur le final, et très giclant de sang avant, un roman noir rural, sauvage, des personnages énigmatiques, dangereux comme des crotales enragés. Un roman noir intense et violent.

Un p’tit roman post-apocalypse, ça vous dit ? Sans ma binôme de lecture, jamais je n’aurais lu Métro 2033 de Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique] (ICI) ! Certes, ce n’est pas la lecture de l’année, pourtant, j’ai apprécié la lecture, j’ai ressenti de l’effroi dans les tunnels sombres et habités par on ne sait pas trop et je compte bien redescendre sous terre pour les deux tomes suivants !!

Allez, on redescend se faire peur dans le Métro 2034 de Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique] (ICI) qui, si le lecteur n’est pas trop regardant, passera un excellent moment de lecture car il y a peu de temps morts et quand ça cavale moins, on ne reste pas à peindre la girafe pour autant…

De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel [Défi CannibElfique] (ICI), c’est du capitaine Mehrlicht pur jus, sans filtre, sans additifs, sans édulcorant et autres saloperies. L’auteur a placé la barre fort haute… En tout cas, c’est toujours un plaisir de lire ses réflexions sur notre société aux travers de ses personnages.

Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2017 – 8 romans et 1 manga

  1. Colza mécanique : Karin Brunk Holmqvist
  2. Ciel rouge : Luke Short
  3. Dusk : Sébastien Bouchery
  4. Courir au clair de lune avec un chien volé : Callan Wink
  5. L’ordre des choses : Frank Wheeler Jr.
  6. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique]
  7. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique]
  8. De cauchemar et de feu : Nicolas Lebel [Défi CannibElfique]
  9. Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage : Matsumoto [Manga]

Bilan Livresque Mensuel : Juin 2017

Que fut le score du mois de Juin ? Le mois où les nuits sont courtes et les jours de plus en plus longs…

Le mois où, traditionnellement, je prends congé et où je migre pour le Sud du pays voisin du mien…

Le mois béni parce qu’il est aussi celui du Mois Anglais où je me déchaîne…

Niveau lectures, j’ai sketé  l’baraque, comme on dit.

J’ai pulvérisé mon score de lecture qui était de 16 livres lus sur le mois parce que j’ai réussi à lire 26 romans (dont 2 relectures), 1 guide (sur la série Sherlock BBC), 4 bédés, 3 comics et 1 manga !!

Ok, je l’avoue, je n’avais pas sélectionné des pavés de plus de 400 pages, mais des 200 ou 300 pages qui se lisent assez vite. Ce n’était pas le moment de sélectionner une intégrale de GTO ou de me relire le SDA (private joke – quelqu’un saura de quoi je cause).

Alors, autant commencer le Mois Anglais par des lectures drôles et amusantes, c’est pourquoi je me suis décidée à sortir un Agatha Raisin enquête – Tome 1 – La quiche fatale (ICI) de M.C. Beaton. Si vous cherchez du rythme, ne brusquez pas la mère Agatha, vous vous ferez répondre. Si vous cherchez à vous donner du temps libre, elle est faite pour vous.

Un peu plus de sérieux et de moins drôle avec Le peuple d’en bas (Le peuple de l’abîme) où l’écrivain Jack London (ICI) dresse un portrait juste de la misère qui régnait dans l’East End du Londres de 1902. Terrifiant ! Un roman noir très fort, douloureux, qui ne sombre jamais dans le pathos et qu’il faut découvrir.

Autant profiter du Mois Anglais pour faire descendre sa PAL holmésienne… Le Musée de l’Holmes de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) est un recueil de pastiches, lui aussi, mais je ne conseillerais qu’aux mordus du détective, aux collectionneurs compulsifs qui ne se soignent pas car le prix n’est pas donné et nous sommes fort loin du Holmes conventionnel.

Si vous cherchez des nouvelles de Sherlock Holmes ayant des airs du canon holmésien, passez votre chemin car le Mémorial Sherlock Holmes I de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) à tout de la parodie et des pastiches. Je me suis amusée à les découvrir (depuis le temps que je devais le faire !!). Rien d’exceptionnel, mais ça fait passer un bon moment.

Sans être LE romans de l’année Autopsie – Tome 1 – Whitechapel de Kerri Maniscalco (ICI) est polar victorien qui avait tout pour me plaire et qui m’a fait passer quelques heures hors de mon époque. Un récit policier bien ficelé, des personnages attachants et rien de glauque dans la description des meurtres.

Une biographie de Sherlock Holmes ?? Oui, mais attention, c’est une fausse biographie du détective du 221b ! Pourtant, en lisant le 4ème de couverture, le lecteur non initié pourrait croire sincèrement que Moi, Sherlock Holmes de William S. Baring-Gould (ICI) est LA biographie de Holmes. Ben non. L’auteur mélange allégrement les choses canoniques, les hypothèses farfelues, le trucs tirés des pastiches et comble même les blancs. Oubliez !

Ça ne révolutionnera pas le roman policier, c’est de la lecture jeunesse, mais Sherlock, Lupin & moi – Tome 2 – Dernier acte à l’opéra d’une certaine Irene Adler (ICI) possède du rythme et nous entraîne du Paris assiégé par les Prussiens au Londres d’un Sherlock Holmes tout jeune. Ça mange pas de pain, ça se lit vite, ça ne donnera jamais de migraine au cerveau, mais ça le repose.

La Dernière Expérience – Une enquête d’Anna Kronberg et Sherlock Holmes d’Annelie Wendeberg (ICI) est la suite du premier tome (Le diable de la Tamise). Contrairement au premier tome, Holmes est en retrait et nous ne sommes pas vraiment face à une enquête traditionnelle genre Whodunit puisqu’ici, pas de meurtres ou d’énigmes à résoudre… En tout cas, je suivrai la suite de leurs aventures avec plaisir et curiosité.

Moi qui voulait du fantastique qui m’emporte, je suis restée sagement assise dans mon canapé, des soupirs d’ennui au bords des lèvres en lisant tant bien que mal le recueil de nouvelles Un vampire menace l’empire – Les enquêtes réservées de Sir John Fox – T1 de Gérard Dôle (ICI). Les nouvelles sont lentes à démarrer, pas passionnantes pour deux sous, j’avais les yeux qui se fermaient ou l’esprit qui vagabondait ailleurs. On oublie. Au suivant !

Ces derniers temps, lorsque je passe à côté d’un roman, je ne fais pas les choses à moitié ! Ce fut de nouveau le cas avec Élémentaire, mon cher Holmes d’Albert Davidson (ICI). Râlant, car au vu du 4ème de couverture, ce roman qui oscille entre le pastiche et la parodie avait tout pour me plaire, même si je me doutais que Holmes y jouait un rôle secondaire. Je me suis faite chier durant ma lecture, sautant des pages, passant des paragraphes entiers, passant à l’autre nouvelle, le tout sans jamais trouver mon plaisir ou prendre mon pied durant la lecture. Qui dit mieux ??

Sombre mardi – Le jour où les vieilles dames parlent aux morts de Nicci French (ICI) met en scène la psychothérapeute Frieda Klein, personnage complexe et travaillé. Croyez-moi, on ne lit pas ce roman comme un banal page-turner de gare. Ce qui m’a plu, dans ce roman, c’est la psychologie des personnages, leur côté humain, et donc, faillibles. Si vous cherchez du rythme 24h chrono, allez voir ailleurs, ici, on prend le temps d’installer les personnages.

Attention, Sherlock – Le Guide de la série de Steve Tribe (ICI)  ne porte que sur les 3 premières saisons puisque, lorsqu’il a été écrit, la quatrième saison n’avait pas encore commencée, mais il est bourré d’infos et d’anecdotes sur la série. Un guide pour les fans de la série, pour les fans de Sherlock, pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’envers du décor et arriver à trouver toutes les références à l’œuvre de Conan Doyle.

Là, on vise le haut du panier de la toute grande littérature… de gare avec Le retour de Jack l’Éventreur de J.B Livingstone (ICI) qui est en fait le pseudo de Christian Jacq, on sombre dans le tout grand n’importe quoi. Une lecture morne, sans joie, un roman sans profondeur, sans rien d’intéressant, avec des personnages fades, clichés, des enquêteurs dont un est un grand dadais qui voit le coupable chez tout le monde, sauf chez les nobles et qui arrêterait n’importe qui sans preuves. Je m’y suis emmerdée, mais emmerdée, dans cette histoire !

Après une lecture merdique, vaut mieux choisir une valeur sûre. C’est ce que je fit en ouvrant Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Défi d’Irene Adler de Ced [La BD dont vous êtes le héros] (ICI) et en endossant le rôle d’Irene Adler pour tenter de résoudre les différentes enquêtes proposées. Je deviens bonne, je trouve les coupables en récoltant les bons indices. J’adore cette collection.

Puisque ça se lit vite et que ça fait passer des bons moments, j’ai replongé dans un Agatha Raisin enquête – Tome 2 – Remède de cheval de M.C Beaton (ICI). Ça se lit vite, très vite, d’une traite, avec un petit sourire durant sa lecture en découvrant les péripéties de notre chère Agatha qui a la diplomatie d’un éléphant éternuant dans un petit magasin de porcelaine. J’ai pris du plaisir à suivre ses tribulations, notamment dans un pub…

Une disparition inquiétante et mystérieuse que Conan Doyle va essayer de résoudre ? Agatha, es-tu là ? de Nicolas Perge & François Rivière (ICI) revient sur la disparition mystérieuse de celle qui sera ensuite appelée « Reine du crime » et nous livre une fiction réaliste où le père de Holmes aurait pu tener de résoudre la disparition de la mère d’Hercule Poirot. Les différents personanges réels avaient des airs de fidélité avec ce qu’ils auraient pu être dans la réalité. Une lecture plaisante qui se lit assez vite et sans se prendre la tête.

Il n’était pas prévu que nous lisions Morwenna de Jo Walton  pour ma LC avec Stelphique (ICI), mais pour honorer son challenge du printemps elfique, j’ai dit « voui » au switch proposé (et puis, les menaces de Stelphique de ne plus m’adresser la parole ont eu un effet dévastateur sur ma petite personne). Un roman de SF qui tire plus vers le fantastique, qui se lit doucement afin de s’imprégner de tout et où il ne se passe rien de révolutionnant. Pas de regrets de lecture.

Pour celui ou celle qui voudrait avoir des infos correctes sur les crimes de 1888 à Whitechapel, je lui conseille celui de Stéphane Bourgoin. L’excellent Le Livre rouge de Jack l’éventreur (ICI) vient de ressortir chez Points en version poche avec une pastille Nouvelle Édition Actualisée]

Voilà un autre recueil de nouvelles apocryphes sur le détective de Baker Street. Ça passera ou ça cassera avec le Nouveau mémorial Sherlock Holmes de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) car nous sommes plus dans des nouvelles parodiques que des histoires sérieuses. Pour les puristes, je conseillerai la nouvelle version, celle de 2004 éditée chez Terre De Brume car elle contient deux nouvelles en plus.

Sidney Grice est un détective privé dans le genre de Sherlock Holmes, mais en version imbuvable, chiant et à tuer ! Dans Petits meurtre à Mangle Street de M.R.C. Kasasian (ICI), ce détective imbuvable va enquêter avec sa pupille, March et le tout donnera une enquête haute en couleur et en réparties en tout genre. Un roman policier décalé, à l’humour so british, aux personnages bien campés, attachants, rempli d’humour sarcastiques et l’enquête était excellente, et assez sordide. Tout ce que j’aime.

Arpentons les ruelles de Londres de manière littéraire et à l’époque victorienne avec Soul of London de Gaëlle Perrin-Guillet (ICI) et promenons-nous dans les tunnels du métro tant que le diable n’y est pas, car s’il y était, il nous trépanerait ! Malgré le fait que j’ai passé un bon moment de lecture, que les personnages étaient des plus agréables, bien travaillés, que les quartiers et la misère y étaient bien décrite, j’ai trouvé que le roman manquait d’un tout petit peu de pep’s.

Un Hercule Poirot que je n’aurais pas lu ? Ouf, c’est un nouveau, un apocryphe, comme on dit. Alors, est-ce que La mort a ses raisons de Sophie Hannah (ICI) vaut un roman de la Reine du Crime ? Oui, car on ne s’attend pas aux révélations finales et non parce que Poirot est différent de l’original, moins prétentieux, moins fashion victime, moins je-me-tripote-la-moustache. À vérifier si dans le premier tome il en était ainsi.

Cinquième tome des enquêtes de Lizzie Martin et de l’inspecteur ben Ross avec un passage à la prison de Newgate… Le témoignage du pendu d’Ann Granger (ICI) nous emmène dans le Londres de 1868 et dans ses alentours avec deux mystères. Ce n’est leur enquête la plus trépidante, ni la plus mystérieuse, mais le voyage était intéressant pour ma culture générale car j’apprends toujours sur la société victorienne.

Une petite relecture d’un pastiche holmésien que j’apprécie beaucoup et qui n’est guère épais… Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse de Bernard Oudin (ICI) comporte 7 nouvelles savoureuses que je ne me lasse pas de relire. Un super moment de lecture, des enquêtes holmésiennes bien faites, qui ont le goût et la couleur de celles de Conan Doyle, des tas de références au canon, des déductions mais un goût de trop peu… Ben oui, parfois, la taille, ça compte !

La fameuse Matilda Briggs ! Qui n’était pas une femme mais un bateau… Relecture aussi de l’excellentissime pastiche qu’est Le rat géant de Sumatra de Rick Boyer (ICI) qui parle de cet Untold Stories dont Watson parlait à demi-mot mais dont on ne su jamais rien. Le récit est digne d’un grand cru, vieilli en fût de chêne, il est A.H.O.C (Appelation Holmésienne d’Origine Contrôlée) et ne contient pas de sulfites. À consommer sans modération parce qu’un pastiche écrit avec un tel savoir, se déguste avec délice.

Petit retour en arrière dans le temps en passant par Londres en 1377 avec les enquêtes de Frère Athelstan et du coroner Sir John Cranston. Un duo atypique, une description de l’époque bien restituée par une plume qui ne se complait pas dans le registre simpliste. Bref, Le donjon du bourreau – Frère Athelstan – Tome 2 de Paul Doherty (ICI) fut un plaisir de fin gourmet pour une lectrice telle que moi qui adore les romans historiques !

Et j’ai terminé mon mois de lecture de malade avec Maurice, de E.M Foster (ICI), un beau roman qui parle de la difficulté de vivre son homosexualité dans l’univers conformiste et répressif de l’Angleterre édouardienne. Un roman que je voulais découvrir depuis longtemps, dont j’ai souvent mis la lecture dans mes listes de livres à lire durant le Mois Anglais et que je n’avais pas encore découvert.

Enfin, last but not least, pour terminer, j’ai ouvert le livre de John Cleland qui porte un titre ô combien délicieux : Mémoires de Fanny Hill – Femme de plaisir(ICITout un programme  ! Si les 100 premières pages marient l’instruction du lecteur quand aux mœurs de l’époque, passé la page 50, cela devient redondant et vachement plus chiant. Une fois passé la page 100, les deux lettres de Fanny Hill sont croustillantes et la suite aussi, sans pour autant être grivoise.

Parlons maintenant de Comics de qualité, si vous le voulez bien.

Watchmen – Intégrale d’Alan Moore & Dave Gibbons (ICI) met en scène des super-héros sans pouvoirs, des super-héros comme on n’a pas l’habitude de voir. En plus de nous proposer un univers de super-héros revisités, Alan Moore nous offre un uchronie au scénario de qualité, avec des tas d’histoires dans l’Histoire. Watchmen est plus qu’un comics : c’est une histoire dense, un récit complexe, profond, rempli de détails, de choses pertinentes, d’analyses cyniques de notre société et des gens qui la composent, une analyse sans concession de la société contemporaine, des personnages principaux riches et réalistes, des personnages secondaires qui auront leur importance aussi…

V pour Vendetta – Intégrale d’Alan Moore & David Lloyd (ICI) est une uchronie sombre, dure, travaillée, violente, dérangeante, superbe… Il y a du 1984 d’Orwell, mélangé à du Fahrenheit 451 de Bradbury avec une touche de Dumas et de son célèbre Edmond Dantès. Ce comics est un joyaux noir, taillé à la juste mesure, sombre et qui dénonce les régimes autoritaires et tout le cortège de privations qui va avec tout en mettant en garde le lecteur : sois vigilant, mec, ça pourrait revenir sans que tu le sentes venir ! Une putain d’excellente uchronie dessinée.

Quant à Scalped, je vous en parlerai plus en détail plus tard, le temps de digérer la lecture des premiers tomes de ce comics hardboiled. C’est dur, sanglant, violent, et ça ne se lit pas d’une traite, mais petit à petit, tant c’est sombre et foisonnant de petits détails aussi.

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 26 Livres + 1 guide = 27

  1. Agatha Raisin – T1 – La quiche fatale : Marion Chesney [ROMAN]
  2. Le peuple de l’abîme/d’en bas : Jack London [ROMAN]
  3. Le musée de l’Holmes : Baudou & Gayot [ROMAN]
  4. Mémorial Sherlock Holmes I : Baudou [ROMAN]
  5. Autopsie – Whitechapel : Maniscalco [ROMAN]
  6. Moi, Sherlock Holmes : William S. Baring-Gould [ROMAN]
  7. Sherlock, Lupin et moi -T2 – Dernier acte à l’opéra : Adler [ROMAN]
  8. La Dernière Expérience – SH : Annelie Wendeberg [ROMAN]
  9. Un vampire menace l’empire – T1 : Gérard Dôle [ROMAN]
  10. Élémentaire, mon cher Holmes : Albert Davidson [ROMAN]
  11. Sombre Mardi : Nicci French [ROMAN]
  12. Sherlock – Le guide de la série : Steve Tribe [GUIDE]
  13. Le retour de Jack L’Éventreur : J.B Livingstone [ROMAN]
  14. Agatha Raisin – T2 – Remède de cheval : Marion Chesney [ROMAN]
  15. Agatha, es-tu là ? : Nicolas Perge [ROMAN]
  16. Morwenna : Jo Walton [ROMAN – LC avec Stelphique]
  17. Livre rouge de Jack l’éventreur (Nouv. éd. actualisée) : Bourgoin [ROMAN]
  18. Nouveau mémorial Sherlock Holmes II : Baudou [ROMAN]
  19. Petits meurtre à Mangle Street : M.R.C. Kasasian [ROMAN]
  20. Soul of London : Gaëlle Perrin-Guillet [ROMAN]
  21. La mort a ses raisons : Sophie Hannah [ROMAN]
  22. Le témoignage du pendu : Ann Granger [ROMAN]
  23. Le donjon du bourreau – Frère Athelstan – T2 : Doherty [ROMAN]
  24. Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse : Bernard Oudin [ROMAN]
  25. Le rat géant de Sumatra : Rick Boyer [ROMAN]
  26. Maurice : E.M Foster [ROMAN]
  27. Mémoires de Fanny Hill – Femme de plaisir : Cleland [ROMAN]

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 4 bédés + 3 comics + 1 manga = 8

  1. Sherlock Holmes – Le défi d’Irene Adler – T4 : Ced [BD]
  2. Astérix – T8 – Astérix chez les Bretons  : Goscinny & Uderzo [BD]
  3. Tif et Tondu – T19 – Sorti des abîmes :Will & Tillieux [BD]
  4. Tif et Tondu – Tome 25 – Le Retour de la Bête : Tillieux & Will [BD]
  5. Watchmen – Intégrale : Alan Moore [COMICS]
  6. V pour Vendetta : Alan Moore [COMICS]
  7. Scalped – Tome 3 – Mères Mortes [COMICS]
  8. Vinland Saga – Tome 2 [MANGA]

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 4 films + 1 dessin animé + 5 séries différentes

  1. Sherlock Holmes – La manoir de l’abbaye [SÉRIE]
  2. Sherlock Holmes – Le rituel de Musgrave [SÉRIE]
  3. Sherlock Holmes – L’homme à la lèvre tordue [SÉRIE]
  4. Sherlock Holmes – L’école du prieuré [SÉRIE]
  5. Sherlock Holmes – Les six Napoléons [SÉRIE]
  6. Downton Abbey – Saison 2 [SÉRIE] – 8 épisodes
  7. Broadchurch – Saison 2 [SÉRIE] – 8 épisodes
  8. Rillington Place [SÉRIE] – 3 épisodes
  9. Happy Valley – Saison 1 [SÉRIE] – 6 épisodes
  10. Sherlock Holmes – The crucifer of Blood [FILMS]
  11. Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street [FILMS]
  12. The Full Monty : Peter Cattaneo [FILMS]
  13. The Dark Knight – Le Chevalier noir : Christopher Nolan  [FILMS]
  14. Basil détective privé [DESSIN ANIMÉ]

Bilan Mois Anglais – Juin 2017 [Saison 6] – I’ll be back !!

Putain, sa mère, le Mois Anglais est déjà terminé !! Un mois de passé ! Plus d’un mois intégral de vacances de passé (j’étais en congé depuis le jeudi 25 mai – pas frapper, pas frapper) et lundi 03 juillet, je recommence le turbin…

Si quelqu’un a une corde, je vais aller me pendre, tiens… Mais avant de trépasser, je vais tout de même vous dresser le Bilan du Mois Anglais 2017, saison 6 qui était organisé par Lou et Cryssilda.

Un Mois Anglais que je vis chaque année intensivement, immergée que je suis dedans. Tout un mois à vivre aux couleurs et au rythme de l’Angleterre, ça vous marque.  Dur ensuite de revenir à l’heure normale…

Comprenez… Quand je joue le jeu, je joue le jeu à fond et j’entre dans le personnage mieux que si j’étais infiltrée :

Le Mois Anglais, c’est 30 jours de réveil avec l’hymne du « God save the Queen » !

Tous les matins, mon homme était obligé de lever les couleur de l’Union Jack ! Trooping The Colour pendant 30 jours, au saut du lit.

Le Mois Anglais, c’est 30 jours à boire mon thé avec le petit doigt en l’air et à parler avec l’accent anglais.

D’ailleurs, un soir, regardant amoureusement mon mari, je lui dis, avec l’accent so bristish :
— Chouchou, mon vieux complice…
Et il me répondit, ce sagouin :
— La peau de mes couilles aussi…
[Blague phonétique, faites marcher vos neurones pour la comprendre]

Le Mois Anglais, en 2017, c’est  un challenge que j’ai encore honoré en publiant pas moins de 47 billets en 30 jours.

Le Mois Anglais, c’est aussi :

  • 256 tasses de café bues
  • 52 mugs de thés divers bus
  • 14 tartes aux framboises
  • Un Chouchou devenu masseur afin d’éviter la crampe des poignets
  • Un ravitaillement en bières durant ce marathon que furent ces 30 jours de folie

Anybref, trêve de plaisanterie, voici donc la liste de tous les billets publiés durant le Mois Anglais 2017, avec les liens vers les critiques et, tout en dessous, ce que j’aurais aimé faire mais que je n’ai pas eu le temps de faire, malgré le fait que je n’ai dormi que 5h à 5h30 par nuit durant toutes mes vacances.

Entre préparer les valises, partir dans le Sud, faire des randos, les marchés locaux, de la piscine, lire, écrire, je n’ai pas eu beaucoup le temps de peindre la girafe.

Heureusement que j’avais visionné mes séries et mes films avant de partir car je n’aurais pas eu le temps sur mon lieu de villégiature pour les regarder !

♫ Et maintenant, que vais-je faire ? De tout ce temps, depuis que le Mois Anglais est fini… ♪

Scores précédents et le nouveau :

  • 2013 : 36 billets !! (Titine comprenait son erreur de m’avoir inscrite de force)
  • 2014 : 62 billets !! (Burn-Out pour Titine et moi aussi)
  • 2015 : 41 billets !! (Des vacances pour Titine, quasi)
  • 2016 : 51 billets !! (J’ai fait honneur à ma réputation)
  • 2017 : 47 billets !! (3ème meilleur score, mon record absolu de 62 billets  étant impossible à battre et celui de 51 difficile à égaler)

Liste ce ce que j’ai lu et vu (et écrit) durant le Mois Anglais (47) :

  1. Sombre Mardi : Nicci French [ROMAN]
  2. Le peuple de l’abîme/d’en bas : Jack London [ROMAN]
  3. Autopsie – Whitechapel : Maniscalco [ROMAN]
  4. Moi, Sherlock Holmes : William S. Baring-Gould [ROMAN]
  5. La Dernière Expérience – SHAnnelie Wendeberg [ROMAN]
  6. Agatha Raisin – T1 – La quiche fatale : Marion Chesney [ROMAN]
  7. Agatha Raisin – T2 – Remède de cheval : Marion Chesney [ROMAN]
  8. Livre rouge de Jack l’éventreur (Nouv. éd. actualisée) : Bourgoin [ROMAN]
  9. Petits meurtre à Mangle Street : M.R.C. Kasasian [ROMAN]
  10. Sherlock, Lupin et moi -T2 – Dernier acte à l’opéra : Adler [ROMAN]
  11. Sherlock Holmes – Le défi d’Irene Adler – T4 : Ced [BD]
  12. Astérix – T8 – Astérix chez les Bretons  : Goscinny & Uderzo [BD]
  13. Tif et Tondu – T19 – Sorti des abîmes :Will & Tillieux [BD]
  14. Tif et Tondu – Tome 25 – Le Retour de la Bête : Tillieux & Will [BD]
  15. Mémorial Sherlock Holmes I : Baudou [ROMAN]
  16. Nouveau mémorial Sherlock Holmes II : Baudou [ROMAN]
  17. Le musée de l’Holmes : Baudou & Gayot [ROMAN]
  18. Agatha, es-tu là ? : Nicolas Perge [ROMAN]
  19. Le retour de Jack L’Éventreur : J.B Livingstone [ROMAN]
  20. Un vampire menace l’empire – T1 : Gérard Dôle [ROMAN]
  21. Élémentaire, mon cher Holmes : Albert Davidson [ROMAN]
  22. Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse : Bernard Oudin [ROMAN]
  23. Le rat géant de Sumatra : Rick Boyer [ROMAN]
  24. Morwenna : Jo Walton [ROMAN – LC avec Stelphique]
  25. La mort à ses raisons – H. Poirot : Sophie Hannah [ROMAN]
  26. Soul of London : Gaëlle Perrin-Guillet [ROMAN]
  27. Le témoignage du pendu : Ann Granger [ROMAN]
  28. Le donjon du bourreau – Frère Athelstan – T2 : Doherty [ROMAN]
  29. Maurice : E.M Foster [ROMAN]
  30. Les Mémoires de Fanny Hill – Femme de plaisirCleland [ROMAN]
  31. Watchmen – Intégrale : Alan Moore [COMICS]
  32. V pour Vendetta : Alan Moore [COMICS]
  33. Sherlock – Le guide de la série : Steve Tribe [GUIDE]
  34. Sherlock Holmes – La manoir de l’abbaye [SÉRIE]
  35. Sherlock Holmes – Le rituel de Musgrave [SÉRIE]
  36. Sherlock Holmes – L’homme à la lèvre tordue [SÉRIE]
  37. Sherlock Holmes – L’école du prieuré [SÉRIE]
  38. Sherlock Holmes – Les six Napoléons [SÉRIE]
  39. Downton Abbey – Saison 2 [SÉRIE]
  40. Broadchurch – Saison 2 [SÉRIE]
  41. Rillington Place [SÉRIE]
  42. Happy Valley – Saison 1 [SÉRIE]
  43. Sherlock Holmes – The crucifer of Blood [FILMS]
  44. Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street [FILMS]
  45. The Full MontyPeter Cattaneo [FILMS]
  46. The Dark Knight – Le Chevalier noir : Christopher Nolan [FILMS]
  47. Basil détective privé [DESSIN ANIMÉ]

Les non lus, non vus, non écrits, pourraient se retrouver pour le challenge « A Year In England » de Titine qui recommence en août…

  1. Agatha Raisin – T3 – Pas de pot pour la jardinière [ROMAN]
  2. Les étrangers dans la maison : Harvey [ROMAN]
  3. Rouge ou mort : David Peace [ROMAN]
  4. La disparue d’Angel Court : Anne Perry [ROMAN]
  5. La malédiction de la maison Foskett : M.R.C. Kasasian [ROMAN]
  6. La Rose pourpre et le Lys – T1 : Michel Faber [ROMAN]
  7. L’Amant de Lady Chatterley : D.H. Lawrence [ROMAN]
  8. Le brouillard tombe sur Deptford : Ann Granger [ROMAN]
  9. Oscar Wilde et le mystère de Reading : Brandreth [ROMAN]
  10. Meurtres en majuscules – H. Poirot : Sophie Hannah [ROMAN]
  11. Les passes-temps de Sherlock Holmes : Réouven [ROMAN]
  12. Maudit mercredi : Nicci French [ROMAN]
  13. Moriarty – Le chien des d’Urberville : Newman [ROMAN]
  14. La chambre blanche : Waites [ROMAN]
  15. Je suis Pilgrim : Terry Hayes [ROMAN]
  16. Dr Foster – Saison 1 [SÉRIE]
  17. Taboo – Saison 1 [SÉRIE]
  18. Black Mirror – Saison 1 [SÉRIE]
  19. The Fall – Saison 1 [SÉRIE]
  20. The Queen – Saison 1 [SÉRIE]
  21. Gladiator : Rydley Scott [FILMS]
  22. Blackout Ripper : Tueur en série [ARTICLES]
  23. L’opium et ses fumeries [ARTICLES]

Bilan Livresque Mensuel : Mai 2017

En Mai, c’est toujours fais-ce qu’il te plaît ?

Non, en Mai, c’est révises tes auteurs hispaniques, et pour les cancres du fonds qui ne suivent pas, cela veut dire que Mai, c’est le Mois Espagnol  et Sud-Américain chez Sharon et je lui ai fait honneur avec 9 lectures.

Si la fin Mai est chaude niveau températures, le mois a été chaud niveau lecture aussi et j’ai remonté mon piteux score d’avril car ce n’est pas moins de 14 Romans furent lus, ainsi que 4 Mangas, 3 Comics et 1 bédé au moment où je publie ces quelques lignes.

Quoi de neuf dans ce super score ? Le meilleur de 2017 pour le moment…

Il y a eu quelques lectures marquantes qui ont rythmé ce mois de Mai et quelques grosses déceptions aussi, des romans où je suis passé à côté, de ceux où j’ai eu du mal à finir, sans parler d’un roman où je suis passée plus qu’à côté au point de ne pas le finir.

J’ai commencé le mois fort avec un roman qui m’a emporté et qui m’a laissée sans voix, sans mots pour exprimer ce que je ressentais vraiment après sa lecture. Rien ne se perd de Cloé Mehdi (ICI) est un roman noir fort, sombre, rempli d’émotions à l’état brut. Superbe !

Après un coup de coeur devenait sans doute venir LA grosse déception à tel point que je n’ai pas su terminer La tristesse du samouraï de Victor Del Arbol alors que j’avais adoré un de ses autres romans. Pour ma première lecture du Mois Espagnol, ça commençait bien !

Décidément, je cumule… Après un abandon, vient une déception et j’ai dû m’accrocher pour ne pas balancer Pssica d’Edyr Augusto (ICI) au loin. Si l’atmosphère plombée était réussie, le style foutraque m’a plus que déstabilisé et a fortement entravé ma lecture.

Heureusement que j’ai apprécié la lecture de L’Opossum rose de Federico Axat (ICI), vu la pénibilité pour l’obtenir. Au final, j’ai lu un roman psychologique qui m’a bluffé ! Je l’ai terminé avec la tête en vrac et des pétillements dans les yeux.

On continue sur sa lancée pour faire honneur au auteurs Sud-Américains avec la lecture de L’aiguille dans la botte de foin d’Ernesto Mallo (ICI). Waw, voilà une lecture d’où l’on sort groggy car tout est sombre, sordide, malsain, morbide, dangereux. Bref, rien de joyeux dans ce polar noir de chez noir, sans sucre, sans édulcorants, sombre, cynique.

On m’en avait parlé en bien, c’est donc toute joyeuse que j’ai commencé J’ai été Johnny Thunders de Carlos Zanon (ICI). Si le début fut bon et le final aussi, j’ai royalement décroché au milieu et de ce fait, ma lecture m’a paru longue, mais longue ! Je m’attendais à mieux comme roman noir social, ou alors, lui et moi on n’était pas fait pour se rencontrer et jouer ce morceau ensemble…

J’avais de grandes attentes en commençant ma lecture de Rio negro de Mariano Quiros (ICI) car on disait que c’était un petit bijou d’humour noir. L’humour noir, le cynisme et le burlesques sont présents, nous avons une cohorte de morts, mais je n’ai pas gloussé de plaisir devant nos deux personnages qui, se retrouvant avec un cadavre sur les bras, s’enfoncent de plus en tentant de s’en défaire.

Blackout Ripper ? Il a réellement existé ? Oui ! Et notre Amelia Pritlowe va enquêter, malgré elle, sur cette sordide affaire de tueur en série. Blackout Baby de Michel Moatti (ICI) est un policier historique qui possède une atmosphère qui lui est propre car nous sommes durant la seconde guerre et qui mêle, avec brio, la réalité à la fiction. Chouette, une super lecture !

Allez, on reste dans le noir avec le bien nommé Société noire d’Andreu Martin (ICI) qui est un roman noir profond qui n’a qu’un seul défaut : il est un peu court. Et quand c’est bon, on voudrait que ce soit plus long… J’ai dégusté ce petit noir serré qui nous parle, entre autre, des triades, du racket des commerçants chinois, des crimes atroces… Un bon moment de lecture !

Publier une uchronie dystopique sur ce qu’il se serait passé si le nazisme avait triomphé ? Rien de bien compliqué, vous me direz… Oui mais, cette dystopie uchronique a été publiée en 1937 !!! Swastika night de Katharine Burdekin (ICI) est d’un réalisme effroyable, une véritable mise en garde et elle vaut toujours pour notre époque. Glaçant de réalisme !

Un peu de légèreté dans ce monde de brutes avec Les enquêtes d’Alfred et Agatha – Tome 1 – L’affaire des oiseaux d’Ana Campoy (ICI) qui met en scène la jeunesse et la rencontre entre Alfred Hitchcock et Agatha Christie. Un agréable petit moment de détente avec deux personnages attachants, dont la soif de résoudre des mystères va faire naître une belle amitié.

Mai sera le mois des « Je suis passée à côté » car j’ai remis ça avec Ton avant-dernier nom de guerre de Raúl Argemi (ICI) qui a tout du récit bordelique. Un roman noir qui aurait pu ma plaire, mais dont je suis sortie frustrée à cause de ses scènes incohérentes et de son récit morcelé. On oublie celui-là aussi !

Un premier roman percutant, des émotions à l’état brut, un roman écrit d’une plume qui manie aussi bien le sombre que le lumineux et qui les fait se côtoyer pour le meilleur et pour le pire. Voilà ce que j’ai ressenti en découvrant Elijah de Noël Boudou (ICI), mon seul bémol étant pour la violence extrême et non nécessaires durant certains moments. Il aurait pu se contenter de leur casser la gueule au lieu de les massacrer…

Ces derniers temps, les Gallmeister me procurent un peu moins d’émotions que d’habitude et cela vient de se vérifier avec Un moindre mal de Joe Flanagan (ICI) qui, tout en étant un bon roman noir, ne m’a pas émotionné comme je l’avais espéré.

Niveau Comics, j’ai découvert le détonnant Scalped qui est un comics hardboiled, aussi noir qu’un bon roman noir, mais se déroulant dans une réserve indienne. Violent, sombre, alcoolisé… La totale !

Du talentueux Allan Moore, j’ai lu Watchmen – L’intégrale et j’ai entamé les premières de V pour Vendetta. Je vous en parlerai plus en détail en Juin, pour le Mois Anglais.

Au rayon Mangas, avec les deux tomes du thriller psychologique Perfect Crime, j’ai eu ma dose de cynisme et de perfidie pour tout le mois et je me demande bien ce que le mangaka va nous réserver pour les tomes suivants.

Quant à Undertaker Riddle, c’est frais, joyeux, limite gay-friendly et si ça vire à ça dans les tomes suivants, je passerai mon chemin puisque ce n’est pas cela que je cherche dans mes lectures.

Bien que j’ai vu venir le coup de trèèèès loin, j’ai tout de même passé un bon moment avec le Tome 1 du Manga Arsène Lupin – Le diadème de la princesse de Lamballe de Takashi Morita, même si c’est assez incohérent que l’Arsène ressemble trait pour trait à la personne pour laquelle il se déguise…

Et rien que pour me faire plaisir, même s’il n’était pas de saison, je me suis faite le spin-off Il faut sauver Noël de Benjamin Renner qui a été ajouté à la réédition du livre « Le Grand Méchant Renard » que je me suis offerte puisque lorsque je l’avais lu, c’était un emprunt à la biblio.

Bilan Livresque Mensuel Mai : 14 Romans lus

  1. Rien ne se perd : Cloé Mehdi
  2. La tristesse du samouraï : Victor del Arbol
  3. Pssica : Edyr Augusto
  4. L’Opossum rose : Federico Axat
  5. L’aiguille dans la botte de foin : Ernesto Mallo
  6. J’ai été Johnny Thunders : Carlos Zanon
  7. Rio negro : Mariano Quiros
  8. Blackout Baby : Michel Moatti
  9. Société noire : Andreu Martin
  10. Swastika night : Katharine Burdekin
  11. Les enquêtes d’Alfred et Agatha – Tome 1 – L’affaire des oiseaux : Ana Campoy
  12. Ton avant-dernier nom de guerre : Raúl Argemi
  13. Elijah : Noël Boudou
  14. Un moindre mal : Joe Flanagan

Bilan Livresque Mensuel Mai : 4 Mangas lus et 1 BD

  1. Undertaker Riddle – Tome 1 : Higasa Akai
  2. Perfect Crime – Tomes 1 – 2 : Yuuya Kanzaki & Arata Miyatsuki
  3. Arsène Lupin – T1 – Le diadème de la princesse de Lamballe : Takashi Morita
  4. Il faut sauver Noël – Le Grand Méchant Renard : Benjamin Renner

Bilan Livresque Mensuel Mai : 3 Comics lus

  1. Scalped – Tome 1 – Pays indien : Jason Aaron & R.M. Guéra
  2. Scalped – Tome 2 – Casino boogie : Jason Aaron & R.M. Guéra
  3. The Watchmen – L’Intégrale : Allan Moore & Dave Gibbons
  4. American Vampire – T1 à 7 : Scott Snyder & Rafael Albuquerque [Lus en Avril, publication de la chronique en Mai]
  5. V pour Vendetta – L’Intégrale : Allan Moore & David Lloyd [En cours, comptera pour Juin]

Bilan Livresque Mensuel : Avril 2017

Quoi de neuf en Avril où il ne faut pas se découvrir d’un fil ?

11 romans lus, ce qui est moins bien que Mars… Bon, je me doutais aussi que le score allait arrêter de monter puisque depuis le début de l’année, j’avais fait les scores de 11-12-13.

Ajoutons à cette maigre moisson 8 Mangas, 4 BD et 3 Comics.

La faute à un début de mois ensoleillé (oui, j’ai du mal en voyant le sale temps de ces derniers jours), à des plantations que j’ai faites, me faisant dorer la peau dans le petit jardin, à d’autres obligations… Bref, j’en ai profité et le quota des lectures en a souffert.

Toujours un plaisir de lire les roman consacré au Département V et Selfies du talentueux Jussi Adler-Olsen (ICI) ne fait pas exception à la règle. On prend plaisir à retrouver ses personnages et les enquêtes sont toujours recherchées.

Un début un peu lent, une difficulté à entrer dans le récit, mais une fois passé les premières pages, Un cri søus la glace de Camilla Grebe (ICI) a les ambitions de nous surprendre et il y est arrivé !

Amateurs de douceur et de Bisounours, évitez comme la peste les romans de Claire Favan ! Dompteur d’Anges (ICI) est cru, violent, ne vous laisse guère de répit et, malgré un final un peu vite expédié, il m’a fait passer un putain de bon moment de lecture !

Rien de tel qu’un roman Feel-Good pour se remettre d’une lecture hard, et grâce au Book Club obscur dans lequel je traîne, j’ai enfin pris la peine d’ouvrir Il y a un robot dans le jardin de Deborah Install (ICI) qui est un concentré d’aventures et d’émotions. Un roman d’amitié et de découverte.

Des récits de vengeance, il en existe treize à la douzaine, certains étant mieux gérés que d’autres. Autant les paysages dans Julius Winsome de Gerard Donovan (ICI) sont à couper le souffle, autant le récit de vengeance est un peu poussé, selon mon avis personnel car c’est une vengeance à l’aveugle.

Envie de faire un petit tour chez les White Trash ? Les Déchets Blancs ? Alors, enfile ton bleu de travail et Bienvenue à Oakland (ICI) ! Ici, le travail des gens n’est pas fictif, ils gagnent des misères, ils triment pour vivre et la vie est loin d’être rose. Normal, Eric Miles Williamson nous a écrit un Roman Noir de chez Noir.

Ceci ne sera pas le roman policier de l’année, mais Sherlock, Lupin & moi – Tome 1 – Le Mystère de la dame en noir d’une certaine Irene Adler (ICI) a le mérite de faire passer un bon moment à son lecteur, pourvu qu’il ait gardé son âme d’enfant, ou de jeune adulte. C’est frais, nous sommes devant une histoire d’amitié entre trois jeunes gens (2 garçons, une fille) et nos jeunes amis jouent aux détectives pour notre plus grande joie.

Je me suis fixée quelques petits challenge à moi-même, comme celui de lire un King par mois (et les faire tous), ainsi qu’un Classique… Louis-Ferdinand Céline m’intriguait, alors j’ai sauté sur ce roman guère épais : D’un château l’autre (ICI) que j’ai abandonné en route à cause de l’écriture de Céline qui m’a passablement mis la tête en vrac.

Le dernier tome de la trilogie consacrée au flic retraité Bill Hodges… Je le dis de suite, j’aime mieux quand Stephen King se consacre à des romans fantastique ou d’horreur, car si j’ai apprécié cette trilogie et le fait que Fin de ronde (ICI) lorgne sur le fantastique, je trouve que le tout manquait de sel. J’ai pris mon pied à la lire, mais j’ai déjà connu bien mieux avec Stephen….

J’attendais beaucoup du roman Retour à Little Wing de Nickolas Butler [LC avec Stelphique] (ICI) et au final, j’en suis sortie mitigée. Un roman agréable, mais je cherche toujours à retrouver les émotions ressenties dans d’autres récits où des amitiés enfantines qui avaient grandi se retrouvaient.

Allez, on termine le mois par un p’tit noir : Soleil Rouge de Matthew McBride (ICI) qui se déroule dans un trou du cul de l’Amérique profonde, où l’on côtoie la lie de la raclure de chiotte, genre fabricants de méthamphétamine qui n’ont pas la flamboyance d’un Walter White…

Bilan Livresque Avril : 11 romans

  1. Selfies : Jussi Adler-Olsen
  2. Un cri søus la glace : Camilla Grebe
  3. Dompteur d’Anges : Claire Favan
  4. Il y a un robot dans le jardin : Deborah Install
  5. Julius Winsome : Gerard Donovan
  6. Bienvenue à Oakland : Eric Miles Williamson
  7. Sherlock, Lupin & moi – T1 – Le Mystère de la dame en noir : Irene Adler
  8. D’un château l’autre : Louis-Ferdinand Céline
  9. Fin de ronde – Bill Hodges – T3 : Stephen King
  10. Retour à Little Wing : Nickolas Butler [LC avec Stelphique]
  11. Soleil Rouge : Matthew McBride

Bilan Livresque Avril : 8 Mangas – 4 Bédés – 3 Comics = 15

  1. Sherlock Holmes – Tome 5 – Le Vampire du West End : Jean-Pierre Croquet & Benoît Bonte (BD)
  2. Sherlock Holmes – Tome 9 – Le signe des quatre : André-Paul Duchâteau & Bruno Di Sano (BD)
  3. Ars Magna – T3 – V.I.T.R.I.O.L : Alcante & Jovanovic (BD)
  4. Elfes – T16 – Rouge comme la lave : J-Lc Istin & Kyko Duarte (BD)
  5. American Vampire – T5 – La liste Noire : Snyder/Albuquerque  (Comics)
  6. American Vampire – T6 – Virée en enfer : Snyder/Albuquerque  (Comics)
  7. American Vampire – T7 – Le Marchand Gris : Snyder/Albuquerque   (Comics)
  8. Green Blood – T1 : Masasumi Kakizaki (Manga)
  9. Green Blood – T2 : Masasumi Kakizaki (Manga)
  10. Green Blood – T3 : Masasumi Kakizaki (Manga)
  11. Green Blood – T4 : Masasumi Kakizaki (Manga)
  12. Green Blood – T5 : Masasumi Kakizaki (Manga)
  13. GTO (Great Teacher Onizuka) – T1 : Tôru Fujisawa (Manga)
  14. Vinland Saga – Tome 1 : Makoto Yukimura (Manga)
  15. La main droite de Lucifer – Tome 1 : Naoki Serizawa (Manga)

Bilan Livresque Mensuel : Mars 2017

Étonnant… Mars possède 3 jours de plus que Février et pourtant, voilà que j’arrive à lire juste 1 roman de plus !

13 romans lus pour le mois de Mars + 12 bédés (dont une de 576 pages) + 5 comics + 1 manga.

J’ai commencé par un grand auteur classique du Roman Noir, Dashiell Hammett et Sang maudit (ICI) qui m’a laissé avec une impression de récit fort chamboulé ou chaque partie ne faisait qu’embrouiller la résolution de la précédente. Pour une fois, mon détective sans nom de la Continental Op ne m’a pas emporté comme dans « Moisson rouge ».

Pour me consoler, j’ai pris le dernier roman de Sandrine Collette et j’ai bouffé 1000 émotions en lisant Les larmes noires sur la terre (ICI). Un roman bouleversant, émouvant, magnifique, réaliste, sombre, noir, sans édulcorants, sans crème, sans lumière, mais tout au bout, on en voit une petite et elle est merveilleuse.

On m’en avait dit du bien et c’était donc avec un frisson d’excitation que j’ai ouvert Là où naissent les ombres de Colin Winnette (ICI). Bardaf, ce fut l’embardée ! Pas moyen de rentrer dans le récit, une envie folle de bailler, de l’envoyer au diable et j’ai tout arrêté à la page 60.

Pas grave, puisque j’étais dans l’ombre, autant y rester avec La Vallée des ombres de Xavier-Marie Bonnot (ICI). Un roman rural noir, mais pas trop rural, un roman rempli de flash-back, une histoire qui ne se dévoile que petit à petit, des souvenirs trop grands pour être gardés en soi, une histoire d’amitié, de haine, de vengeance que l’on voudrait accomplir mais dont on sait qu’elle nous laissera des séquelles. Merveilleux !

Je me suis mise un Challenge sur le dos, rien qu’à moi toute seule et c’est celui de lire Un Classique Par Mois. J’ai commencé avec un pas très épais, L’étranger d’Albert Camus (ne cherchez pas sa fiche, il n’en aura pas) dont la lecture m’a laissée assez froide, je dois avouer. Comme si je regardais tout ça d’en haut. Parait que La Peste est mieux…

Comme  le dit si bien la contrepèterie « L’Afrique est bonne hôtesse quand la canicule nous emballe« . Ici, on ne part pas en Afrique mais en Australie, dans le bush, dans une sorte de trou du cul de l’Australie où règne cette putain de Canicule  (ICI).  C’est un roman noir rural mené de main de maître que nous livre Jane Harper ! Un roman noir où règne une chaleur oppressante et une population aussi. Superbe !

Avec un pitch éculé, comment arriver à faire du neuf avec du vieux ? On aurait pu croire cela mission impossible, pourtant, Amy Gentry a réussi le pari haut la main avec Les Filles des autres (ICI). Un récit à rebours dans le récit au présent, des questions, des interrogations et le tout réalisé de manière brillante !

Ma binômette de LC m’avait dit qu’il était super et que je devais le lire (sinon, représailles et vous savez que j’ai peur). Donc, j’ai vite été acheter La fille d’avant (ICI) de J.P. Delaney  et j’ai pénétré dans une maison aux règles pour le moins contraignantes et très flippantes !

C’est un véritable thriller psychologique, une maison qui fout la trouille, un presque huis-clos qui m’a donné quelques sueurs froides… Hé oh, ne rien laisser trainer dans sa maison, moi, ça me fiche les chocottes !

Encore une lecture réalisée sous la menace, mais d’Yvan cette fois-ci… Si au départ je n’ai pas ressenti d’atomes crochus avec les personnages féminins de Block 46 de Johana Gustawsson (ICI), j’ai ensuite commencer à les apprécier de plus en plus.

De toute façon, le pitch était plus que tentant puisque l’auteure mélange avec brio des crimes de serial-killer et un récit du camp de Buchenwald. Et j’ai adoré le mélange car il était plus que réussi.

Mais putain, quel jour est-on ?? C’est la question que vous vous poserez après avoir lu Version officielle de James Renner (ICI) qui, bien que n’étant pas une cliente pour les théories du complot m’a tout de même fait flipper grave ma race tant l’affaire était réaliste (alors que je savais très bien que c’était tout à fait impossible). Troublée je fus par tant de réalisme. Un excellent conteur, cet auteur.

Vous reprendriez bien un peu de nouvelles ? Il y en a un peu plus, je vous la mets ? Le bazar des mauvais rêves de Stephen King [LC Stelphique] (ICI) est un recueil de nouvelles, fantastiques ou pas, dont certaines, je vous le dit, sont terriblement angoissantes !

Puisque le mois touchait à sa fin et que je voulais faire du chiffre, j’ai ouvert Vagabond, de Franck Bouysse. Alors là, autant j’avais eu un coup de cœur monumental pour « Grossir le ciel », autant je suis passée à côté de celui-là ! Mais quand je vous dis « à côté », je suis gentille, parce que je n’ai jamais réussi à entrer dedans et j’ai tout survolé. Pas de fiche.

Lorsque je ferai la fiche de Jack L’Éventreur  de Robert Desnos (ICI), ça risque de chier des barres parce que son petit bouquin ne vaut absolument pas le prix demandé et en plus, il nous mélange Jack et le Tueur au Torse qui sévissait à la même époque. Et pire, encore…

La personnalité de J; Edgar Hoover est plus que trouble ! Je le savais déjà, mais je me remets les choses en mémoire avec cette bédé qui nous le montre tel qu’il était vraiment. La main de Dieu – Histoire secrète du FBI – T2 – Promotion gangster de Marc Vedrines est à découvrir.

Niveau bédé ou comics, j’ai découvert la série DMZ avec une guerre civile aux États-Unis et l’île de Manhattan en zone démilitarisée et aux mains des citoyens. Un jeune journaliste, Matty Roth, va tenter de nous expliquer tout ça et d’y survivre.

J’ai continué ma saga avec des vampires vrais de vrais, de ceux qui sentent pas la rose et qui se gavent de sang humain ! American Vampire est, pour le moment, une réussite ! Et tout à fait déconseillé aux amatrices de vampires façon Twoilette !

C’est en compagnie d’Allan Moore et d’Eddie Campbell que j’ai arpenté les ruelles sombres de Withechapel sur les traces de l’Éventreur. Dessins en noir et blanc, et un pavé de 576 pages mettant en scène la théorie fumeuse de Stephen Knight. From Hell est une sacrée plongée dans la fange humaine !

Paris, 1194… Une fois de plus je suis descendue dans les bas-fonds et j’ai côtoyé la lie, les bandits, les mercenaires et le roi Philippe Auguste. Deux tomes réussis (à suivre) pour Le Roy des ribauds !

Une louche d’ésotérisme, la Seconde Guerre Mondiale, les nazis de l’Ahnenerbe, des résistants, un secret ancestral enfui, des énigmes et… le tout dans la ville de Bruxelles ! Putain, voir la Grand Place remplie de drapeaux avec la croix gammée, ça fait toujours quelque chose. Une belle découverte que la série Ars magna.

Sans oublier ma collection de Sherlock Holmes dont je ne manque jamais d’agrandir ! J’ai donc acquis les deux autres tomes de la série burlesque « Baker Street » et un manga avec Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (Le mystère de la lampe juive).

Mon lien Pinterest pour les différentes couvertures.

Bilan Livresque Mensuel Mars 2017 : 13 romans

  1. Sang maudit : Dashiell Hammett
  2. Les larmes noires sur la terre : Sandrine Collette
  3. Là où naissent les ombres : Colin Winnette
  4. La Vallée des ombres : Xavier-Marie Bonnot
  5. L’étranger : Albert Camus
  6. Canicule : Jane Harper
  7. Les Filles des autres : Amy Gentry
  8. La fille d’avant : J.P. Delaney
  9. Block 46 : Johana Gustawsson
  10. Version officielle : James Renner
  11. Le bazar des mauvais rêves : Stephen King [LC Stelphique]
  12. Vagabond : Franck Bouysse
  13. Jack L’Éventreur : Robert Desnos

Bilan Livresque Mensuel : 12 bédés + 5 comics + 1 Manga (18 lus)

  1. Les classiques en bédé – Guerre et paix – Tome 1 : Tolstoï
  2. Les classiques en bédé – Guerre et paix – Tome 2 : Tolstoï
  3. La main de Dieu – Histoire secrète du FBI – T2 – Promotion gangster : Vedrines
  4. Sherlock Holmes – T2 – Retrouvailles à Strasbourg : Manunta & Seiter
  5. Sherlock Holmes – T3 – S. Holmes et l’Énigme du Jodhpur : Manunta & Seiter
  6. American Vampire – T2 – Le diable du désert : Snyder & Albuquerque (Comics)
  7. American Vampire – T3 – Le fléau du Pacifique : Snyder & Albuquerque (Comics)
  8. American Vampire – T4 – Course à mort : Snyder & Albuquerque (Comics)
  9. DMZ – Tome 1 – Sur le terrain : Brian Wood & Riccardo Burchielli (Comics)
  10. DMZ – Tome 2 – Le corps d’un journaliste : Wood & Burchielli (Comics)
  11. From Hell : Allan Moore & Eddie Campbell (576 pages !)
  12. Le roy des ribauds – Tome 1 : Ronan Toulhoat & Vincent Brugeas
  13. Le roy des ribauds – Tome 2 : Ronan Toulhoat & Vincent Brugeas
  14. Ars magna – Tome 1 – Énigmes :  Alcante & Jovanovic
  15. Ars magna – Tome 2 – Transmutation : Alcante & Jovanovic
  16. Baker Street – T3 – Les hommes du Caméllia : Veys & Barral
  17. Baker Street – T4 – Sherlock Holmes et l’ombre du M : Veys & Barral
  18. Arsène Lupin c/Herlock Sholmès – T2 – La lampe juive : Takashi Morita (Manga)

Bilan Filmesque Mensuel : 2 Films et 18 épisodes de Séries

  1. Doctor Strange #LeFilmDeLaSemaine2017
  2. Waterworld #LeFilmDeLaSemaine2017
  3. Elementary – Saison 5 – Épisodes 14 – 15 – 16
  4. Westworld – Saison 1 – Épisodes 1 à 10 (l’intégrale)
  5. The Big Bang Theory – Saison 10 – Épisodes 17 – 18
  6. Sherlock – Saison 4 – Épisode 1 : Les six Thatcher (V.F)
  7. Sherlock – Saison 4 – Épisode 2 : Le détective affabulant (V.F)
  8. Sherlock – Saison 4 – Épisode 3 : Le dernier problème (V.F)

Bilan Livresque Mensuel : Février 2017

bilan-scrat-on-ne-lache-rien-malgre-le-froid-ok

Février, le Mois le plus court de l’année ! Le moins productif en lecture alors ?

Non, je ne dirais pas ça parce que, mes amis, je n’ai pas chômé !

12 romans, 14 bédés,  3 Comics et 2 Mangas, ce qui n’est déjà pas si mal vu le mois de malade que j’avais, entre le boulot, le ménage, le reste… Et ceci n’est pas du fictif, messieurs dames !

Un petit roman australien pour commencer. Chat sauvage en chute libre de Mudrooroo (ICI) où l’auteur raconte son aventure personnelle qui n’était pas facile, vu qu’il était le fils d’un Blanc et d’une Aborigène. C’est court, c’est pas long, mais c’est puissant, l’amertume de l’auteur transpire de chaque phrase et on sent bien que jamais il ne fera un effort pour s’en sortir dans la vie puisque la vie l’a mis sur le côté dès le départ. Un récit qui, hélas, est toujours contemporain.

Pour les amateur d’argot, sautez de suite sur Touchez pas au grisbi ! d’Albert Simonin (ICI). Nous sommes dans le milieu de la truande, ça jacte comme dans les Tontons Flingueurs, mais l’usage de termes argotiques que je ne connaissais pas du tout m’a souvent obligé à utiliser le glossaire final (où ils ne se trouvent pas tous) et de ce fait, j’ai souvent perdu le fil de ma lecture.

On reste dans le milieu de la truande, mais on file aux States avec l’excellent Ne mourez jamais seul de Donald Goines (ICI) qui est le récit d’une vengeance qui ne tourne pas comme elle devrait et qui aura des conséquences imprévues sur tout le monde. Un récit court, brutal, violent, des personnages bien typés, de l’adrénaline, du café fort, de la tension, le tout planté dans un décor véritable, dans des quartiers sordides, et c’était pas en carton.

Bon, on se déride les zygomatiques avec le génial Aux urnes, les ploucs ! de Charles Williams (ICI) et qui nous fait revenir dans un trou perdu, chez Oncle Sagamore qui n’a que des tours pendables dans sa tête. De quoi rendre fous les flics, le shérif, les habitants du comté et d’ailleurs et de perturber sérieusement les élections du nouveau shérif. Jouissif !

Je ne reste jamais loin du milieu des magouilleurs de tout poil, ni des troquets, moi. Amérique, après la Grande Dépression, dans un Roadhouse, au milieu des jeux clandestins et de l’alcool distillé. Une poire pour la soif de James Ross (ICI) est un roman noir, sombre, un café sans sucre, sans lait, sans rien. L’espoir est foutu le camp sans prévenir les personnages de ce roman. Le final est d’ailleurs d’un cynisme à aller se pendre au premier arbre qui passe.

J’avais adoré le premier opus (Trois mille chevaux vapeur), alors c’est tout naturellement que j’ai plongé sur Equateur d’Antonin Varenne (ICI) afin de suivre les pérégrinations mouvementées de Pete Ferguson. Pour voyager, j’ai voyagé, j’ai vu du pays et j’ai apprécié la compagnie taciturne de Pete.

Yvan nous avait suggéré cette trilogie pour nos LC, nous avons donc empoigné le dernier, Les chemins de Damas – Les prophéties – Tome 3 de Pierre Bordage [LC avec Stelphique] (ICI) afin de boucler la boucle et de voir si nous allions encore frémir. Nous avons frémi devant ce récit violent, sans concession et réaliste. On ne sort jamais tout à fait indemne de ces romans aux relents trop réalistes qui nous dresse les poils sur les bras car ceci pourrait très bien nous arriver.

Que dites-vous ? Si ma mère suce des bites en enfer ?? Non, mais dites donc, sale démon, je ne vous permet pas !! Tout le monde a entendu parler du film L’exorciste mais qu’en est-il du roman original écrit par William Peter Blatty (ICI) ? Le film faisait peur à l’époque, le roman aussi, sans doute, mais en 2017, ce n’est pas ça qui m’enverra me terrer sous le lit ! Un bon moment de lecture malgré tout.

LE premier roman du King et je ne l’avais pas encore lu ! Shame on me car Carrie de Stephen King (ICI), bien que très court, comporte déjà un condensé de ce que nous retrouverons souvent dans les romans de l’auteur : du fantastique et du fanatisme religieux. Victime des brimades de ses camarades de classe, Carrie va se déchaîner à LA brimade de trop et le résultat sera le plus grand barbecue humain jamais vu…

Un petit roman post-apocalypse ? Quoi ? Encore ? Oui, mais celui-ci est différent des autres, mais je ne vous en dirai pas plus sur l’excellent Dans la forêt de Jean Hegeland (ICI) car sa chronique viendra plus tard. Mais sachez, d’or et déjà, que j’ai adoré ce roman !

Encore Sherlock Holmes ? Ben oui, désolée, c’est mon vice, donc… Si je n’avais que moyennement apprécié le pastiche « Les avatars de Sherlock Holmes », ma copinaute Noctembule m’avait plus que conseillé Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes écrit par un Collectif d’auteurs (ICI). Hop, un petit tour à la librairie et on plonge de suite dedans ! Bon, la première histoire se retrouve dans les avatars, mais pour le reste, j’ai grandement apprécié les différents histoires.

Et puis ensuite, un peu de Noir avec Deux soeurs de Barbara Garlaschelli (ICI) qui est présenté comme un thriller psychologique et qui évoquerait, de par ses personnages tourmentés et sa noirceur, le Misery du King.

Alors on va se mettre d’accord de suite, le Misery est hors catégorie et si on a aussi une détention non consentie, on est loin du calvaire infligé à Paul Sheldon par cette tarée d’ Annie Wilkes ! Malgré tout, c’était un roman prenant mais Wilkes reste toujours au top des personnages tourmentées ET tarée, bien que la Amélia du roman soit aussi un cas tourmenté.

Bilan Livresque Mensuel : Février 2017 – 12 romans

  1. Chat sauvage en chute libre : Mudrooroo
  2. Touchez pas au grisbi ! : Albert Simonin
  3. Ne mourez jamais seul : Donald Goines
  4. Aux urnes, les ploucs ! : Charles Williams
  5. Une poire pour la soif : James Ross
  6. Equateur : Antonin Varenne
  7. Les chemins de Damas : Pierre Bordage [LC avec Stelphique]
  8. L’exorciste : William Peter Blatty
  9. Carrie : Stephen King
  10. Dans la forêt : Jean Hegeland
  11. Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes : Collectif
  12. Deux soeurs : Barbara Garlaschelli

Bilan Livresque Mensuel : 14 bédés, 3 comics et 2 manga = 19 lectures

  1. Fables – Tome 22 – Et ils vécurent heureux : Willingham & Buckingham (Comics)
  2. Black Butler – Tome 23 : Yana Toboso (Manga)
  3. Lincoln – Tomes 1 à 8 : Jérôme Jouvray & Olivier Jouvray (5 lus)
  4. Les vieux fourneaux – Tome 3 – Celui qui part : Lupano et Cauuet
  5. Fables – Tome 23 – Adieu : Willingham & Buckingham (Comics)
  6. Baker Street – Tome 1 – Sherlock Holmes n’a peur de rien : Pierre Veys & Nicolas Barral
  7. Baker Street – Tome 2 – Sherlock Holmes et le club des sports dangereux : Pierre Veys &  Nicolas Barral
  8. Pinkerton – T3 – 1862, Dossier massacre d’Antietam : Rémi Guérin
  9. Undertaker – Tome 3 – L’Ogre de Sutter Camp : Xavier Dorison
  10. Le maître d’armes : Dorison & Parnotte
  11. Moby Dick : Olivier Jouvray & Pierre Alary
  12. Rubrique-à-brac – Taume 2 : Gotlib
  13. American Vampire – T1 – Sang neuf : Snyder, S. King & Albuquerque (Comics)
  14. L’histoire secrète du FBI – Tome 1 – La peur rouge : Marc Vedrines
  15. Sherlock – Une étude en rose : Moffat, Gatiss & Jay (Manga)

Bilan Livresque Mensuel : 1 Film et 10 épisodes de Séries 

  1. [SÉRIE] Sherlock – Saison 4 – Épisode 1 – The Six Thatchers
  2. [SÉRIE] Sherlock – Saison 4 – Épisode 2 – The Lying Detective
  3. [SÉRIE] Sherlock – Saison 4 – Épisode 3 – The Final Problem
  4. The magnificent seven [FILMS] d’Antoine Fuqua (2016) – Je m’attendais à pire, ma foi, ça se laisse regarder.
  5. Elementary – Saison 5 – Épisode 13
  6. Sleepy Hollow – Saison 4 – Épisodes 2 – 3 – 4
  7. The Big Bang Theory – Saison 10 – Épisodes 14 – 15 – 16

#LeFilmDeLaSemaine2017

bilan-scrat-happy-ok

RAT a Week Winter Edition Saison 2 [Bilan Semaine 3/4]

Pour la semaine 3, mon choix est resté sur la même catégorie que durant la semaine de la saint-Valentin (thriller et horreur en autre), avec toujours mes 500 pages à lire minimum sur la semaine.

Exit encore une fois la guimauve et les bons sentiments dégoulinant ! 

Je continue avec l’exorciste, j’enchaîne sur Carrie, je me fais les débuts de la Réforme avec la bédé Le maître d’armes (du sang et des tripes), je rigole un coup avec Gotlib, je me fait de la parodie de Sherlock Holmes en bédé, hop, un roman post-apocalypse (survivaliste), quelques vampires en comics et de nouveaux des pastiches holmsésiens.

La vie est belle !

  • Catégorie 3 : Thriller, Horreur, glacé de Terreur.
    Parce qu’on a le droit de ne pas blairer la Saint Valentin et autres romances, cette catégorie est réservée à ceux qui ne souhaitent lire que des thrillers ou de l’horreur. Quoique l’on puisse aimer la Saint Valentin et les romances et ne lire que des livres de psychopathes.
  • Défi 2 : je choisis le nombre de pages par semaine, avec un minimum de 500 pages et un maximum qui peut dépasser les 3000 pages.

Bilan 3ème semaine – Du Lundi 20/02 au dimanche 26/02 – 1495 pages lues (1439 & 1437 pages lues les semaines précédentes)

  1. L’exorciste : William P. Blatty (280/400 pages)
  2. Carrie : Stephen Ling (243 pages)
  3. Dans la forêt : Jean Hegland (304 pages)
  4. Le maître d’armes : Dorison & Parnotte (96 pages)
  5. Baker Street – Tome 1 – Sherlock Holmes n’a peur de rien : Pierre Veys & Nicolas Barral (48 pages)
  6. Baker Street – Tome 2 – Sherlock Holmes et le club des sports dangereux : Pierre Veys &  Nicolas Barral (48 pages)
  7. Moby Dick : Olivier Jouvray & Pierre Alary (123 pages)
  8. Rubrique-à-brac – Taume 2 : Gotlib (96 pages)
  9. American Vampire – Tome 1 – Sans neuf : Scott Snyder, Stephen King & Rafael Albuquerque (192 pages)
  10. Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes : Collectif (65/286 pages)

Bilan Livresque Mensuel : Janvier 2017

bilan-sherlock-funny-face

Janvier a-t-il bien commencé ? Niveau lectures, il est extra et puisqu’on est pas là pour parler d’autres choses, je dirais même plus : extra il est !

11 romans, 5 bédés et 2 mangas ! J’ai déjà fait mieux, mais je suis contente d’être arrivée à ce chiffre avec la plupart de mes week-end qui furent sans lectures à cause de la neige et de mes dadas au box (faut les nettoyer, les sortir, ça prend du temps).

Petit tour en Afrique du Sud et aux États-Unis avec le violent Un homme à terre de Roger Smith (ICI) qui n’est pas pour les lecteurs sensibles. Là, c’est uppercut dans ta gueule, dans le plexus, K.O debout. Pas de temps mort, pas de Bisounours, pas de répit, pas de pitié.

Un peu de douceur avec La Montagne rouge d’Olivier Truc (ICI) ? Que nenni, on plonge dans le racisme, l’eugénisme, l’extermination de certains peuples,… Un excellent roman noir qui ne vous laissera pas indifférent(e).

Vu le titre, tu te doutes que ce n’est pas avec Les infâmes de Jax Miller [LC avec Stelphique] (ICI) que l’on va faire dans la féérie ! Que du sombre dans ces pages, que du désespoir, des vies de merde, et pourtant, dans le fond de ce putain de tunnel sans fin, tout au bout, brille une loupiote : l’espoir qui a réussi à se faufiler dans toute cette noirceur. Dur mais beau !

Un p’tit casse, ça vous tente ? Oui, mais avant de rafler le pactole, on va passer par la case prison. Oui, avant le casse… Et pas une prison Club Med ! Avec On the Brinks, Sam Millar (ICI) nous décrit son calvaire dans la prison de Long Kesh, une prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers.

Ah, enfin, un peu d’humour dans ce monde de brute ! Là, j’ai tiré le gros lot avec Je m’appelle requiem et je t’… de Stanislas Petrosky (ICI) ! Tout le monde n’appréciera pas, mais moi, j’ai aimé la plume de l’auteur, il m’a fait rire et je vous rassure de suite, ce n’est pas vraiment du San-Antonio, c’est dilué, e c’est tant mieux.

Une déception ? Pas vraiment, mais Les avatars de Sherlock Holmes – Tome 1, des nouvelles écrites par un Collectif d’auteurs (ICI) ne m’ont pas emballées comme je l’aurais espéré. C’était plaisant, mais je m’attendais à mieux.


On se souvient du nom des assassins de Dominique Maisons (ICI) est une petite pépite de polar historique car l’auteur nous présente un Paris en 1909 digne d’intérêt et d’un réalisme remarquable. Je me souviendrai de ce roman qui m’a emporté sur terre et dans les airs pour une enquête digne d’un Holmes et de son Watson !

Tiens, une nouveauté de Michaël Mention qui arrive si vite après son dernier livre ? Non, La voix secrète, polar historique, était sorti déjà depuis quelques années, mais dans une autre maison d’édition (ICI). Me voici encore en train d’arpenter les rues de Paris, mais en 1835, dans des quartiers où il ne fait pas bon vivre. Mention signe une nouvelle fois un roman avec brio. J’ai été transportée aussi.

Un peu d’air que je respire ! Les aventures de Charlotte Holmes [Tome 1] de Brittany Cavallaro (ICI) est venu à point nommé ! C’est frais, léger, plaisant, on suit deux ados menant une enquête, nos ados étant tous les deux des descendants de Holmes et Watson.

J’attendais beaucoup de T’es pas Dieu, petit bonhomme… [Les trois visages de la vengeance – T2] de Philippe Setbon (ICI) et ma lecture fut mitigée, n’ayant pas accroché aux personnages ni à l’enquête. Dommage.

Dernière lecture du mois, le roman noir de Hervé Le Corre : Prendre les loups pour des chiens (ICI) qui ne m’a pas fait l’effet que je pensais. Il m’a fallu plus de la moitié du roman pour arriver à m’immerger totalement dedans.

Bilan Livresque Mensuel : Janvier 2017 (11 romans)

  1. Un homme à terre : Roger Smith
  2. La Montagne rouge : Olivier Truc
  3. Les infâmes : Jax Miller [LC avec Stelphique]
  4. On the Brinks : Sam Millar
  5. Je m’appelle requiem et je t’… : Stanislas Petrosky
  6. Les avatars de Sherlock Holmes – Tome 1 : Collectif
  7. On se souvient du nom des assassins : Dominique Maisons
  8. La voix secrète : Michaël Mention
  9. Les aventures de Charlotte Holmes [Tome 1] : Brittany Cavallaro
  10. T’es pas Dieu, petit bonhomme…  : Philippe Setbon
  11. Prendre les loups pour des chiens : Hervé Le corre

 

Bilan Livresque Mensuel : Bédé et Mangas (5 bédés – 2 mangas)

  1. Capitaine Albator – Dimension voyage – Tome 3 : Leiji Matsumoto & Kouiti Shimaboshi [MANGA]
  2. PeaceMaker – Tome 3 : Ryoji Minagawa [MANGA]
  3. Lincoln – Tome 1 – Crâne de bois : Jérôme Jouvray
  4. Lincoln – Tome 2 – Indian Tonic : Jérôme Jouvray
  5. Lincoln – Tome 3 – Playground : Jérôme Jouvray
  6. Les vieux fourneaux – T2 -Bonny and Pierrot : Wilfrid Lupano
  7. Silex and the city – T3 – « Le Néolithique, c’est pas automatique » : Jul

Bilan Livresque Mensuel : Films et séries (2 films merdiques, 2 pièces de théâtre drôles, et 7 séries continuées ou entamées).

  1. La chute de Londres [FILMS] – Zappé car trop débile
  2. Gods of Egypt [FILMS] – Où est passé le scénariste ??
  3. Canard à l’orange [Théâtre]
  4. Au secours, elle me veut [Théâtre]
  5. Downton Abbey – Saison 1Épisode 1 à 7 (remise à niveau)
  6. Dowton Abbey – Saison 2 – Épisode 1 à 8
  7. Sherlock BBC – Saison 4 – Épisodes 1-2-3
  8. Endeavour – Saison 4 – Épisode 1
  9. Sleepy Hollow – Saison 4 – Épisode 1
  10. The Big Bang Theory – Saison 1 – Épisodes 12-13
  11. Elementary – Saison 5 – Épisodes 11-12

 

 

Enregistrer