RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires

Une fois de plus, impossible de résister au challenge de RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires.

Là, j’ai vachement du retard pour la publication de mes pages lues, mais vu que je tiens un agenda serré, je sais précisément ce que j’ai lu et de quand à quand !

En mettant ce challenge à jour, je me suis rendue compte que si je n’avais pas lu beaucoup de romans en Juillet, j’avais lu beaucoup de pages (3411 pages lues), ce qui me console un peu.

Les règles du RAT sont simples et je vais vous copier les principales extraites du blog de l’organisatrice. Si vous voulez en savoir plus, j’ai inséré le lien plus haut, dans le titre du RAT :

L’ensemble du marathon s’étend du lundi 4 juillet 0h00 (dans la nuit de dimanche à lundi) jusqu’au dimanche 4 septembre 0h00 (j’accepte les lectures de la nuit, pour les insomniaques).

Cela fait en tout 9 semaines. Vous participez la ou les semaines que vous voulez. Vous pouvez participer aux 9 semaines aussi si vous le souhaitez.

Une seule obligation, que l’on peut considérer comme le défi principal : lire un minimum de 500 pages par semaine.

Vous pouvez en lire plus, mais pas moins si vous voulez « réussir » le défi obligatoire.

[…] A côté du défi obligatoire de 500 par semaine, vous pouvez, mais ce n’est pas une obligation, vous fixer un ou plusieurs défis. Vous pouvez vous fixer de nouveaux défis chaque semaine ou garder le ou les mêmes pour toutes les semaines auxquelles vous participez, c’est vous qui décidez.

Je ne me suis pas cassée la tête, j’ai choisi la catégorie « Verre en terrasse » et me suis fixée un but de 500 pages par semaine et les livres dans l’ordre où ils me viennent (ou plutôt l’ordre choisi par ma binômette et moi pour notre Défi CannibElfique) :

Semaine 1 – Du lundi 03 juillet au dimanche 09 juillet – 658 pages lues

  1. Colza Mécanique : Karin Brunk Holmqvist (256 pages)
  2. Ciel rouge : Luke Short (256 pages)
  3. Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage : Matsumoto (146 pages)

Semaine 2 – Du lundi 10 juillet au dimanche 16 juillet – 1212 pages lues

  1. DUSK : Sébastien Bouchery (369 pages)
  2. Courir au clair de lune avec un chien volé : Callan Wink (288 pages)
  3. L’ordre des choses : Frank Wheeler Jr. (304 pages)
  4. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (251/864 pages)

Semaine 3 – Du lundi 17 juillet au dimanche 23 juillet – 670 pages lues

  1. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (613/864 pages)
  2. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (57/512 pages)

Semaine 4 – Du lundi 24 juillet au dimanche 30 juillet – 871 pages lues

  1. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (455/512 pages)
  2. De cauchemar et de feu : Lebel (416 pages)

Publicités