USA – Le Sud-Ouest : Thomas Jeier & Gerhard Eisenschink

Titre : USA – Le Sud-Ouest

Auteurs : Thomas Jeier & Gerhard Eisenschink
Édition : Vilo (28/05/1998)

Résumé :
La vision extraordinaire d’une nature prodigieuse, l’histoire de la genèse d’un continent inscrite dans les formations rocheuses des canyons, sculptée par l’érosion au cours des millénaires, tel est le sud-ouest des États-Unis, à travers le Colorado, l’Utah, le Nouveau-Mexique et l’Arizona, les paysages les plus fascinants de toute l’Amérique.

Critique :
Contrairement à certains autres titres sur l’Amérique que je possède et que j’ai (ou que je vais) chroniquer, celui-ci ne possède pas des images aux couleurs vives ou chatoyantes.

Elles sont très belle, vu les paysages, mais elles manquent un peu de couleurs vives.

Niveau blablas, on en a mais pas de trop, sans exagérer, sans vous dégoûter avec un trop plein de mots et un trop peu de photos. Juste le nécessaire, même un peu plus, et vous pourriez faire l’impasse dessus et vous contenter de jouir des images et de leur légendes.

Les textes sont concentrés au début de l’ouvrage et sur la fin, sans oublier les adresses utiles, qui, avec l’ère d’Internet, ne servent plus à grand-chose (l’édition datant de 1998 quand le Net n’était pas aussi répandu dans nos chaumières).

L’Amérique a ça de bien, ce sont ses paysages, ses canyons, ses parcs nationaux, ses monuments naturels façonnés par l’eau et le vent qui les ont érodés pour nous donner un spectacle dont je n’arriverai jamais à me lasser.

Ajoutons à cela quelques images de villes, de cactus, de personnes et vous aurez une idée assez fidèle de cet ouvrage que j’ai réouvert après tant d’années de biblio, juste pour le plaisir (comme le chantait l’autre) des yeux et en hommage à ce Mois Américain que j’honore de ma présence chaque année en Septembre.

Malgré tout, il reste le moins joli à feuilleter en raison des couleurs assez plates de ses images.

Le Mois Américain – Septembre 2019 – chez Titine.