Portrait d’une Cannibale Lectrice

Pour ceux qui ne connaissent pas Noctenbule, c’est elle qui organise depuis quelques années le « Challenge Américain » auquel je participe.

Noctembule, tout comme Yvan il y a deux ans, a osé me donner la parole ! Et vous savez que je ne sais jamais m’arrêter de causer, moi.

Alors, si vous voulez connaître la couleur de mon string, la matière de mes soutiens, mes positions préférées ou la couleur de mon canard sex-toys, allez chez Noctembule pour tout savoir sur tout ce que vous n’auriez jamais oser demander !

Pardon, Noctenbule me signale que son blog est un blog sérieux et que l’interview sur mes strings et tout le reste, c’est chez Play-Boy qu’il est publié.

Elle, elle m’interroge juste sur les livres, mes vices, mes romans préférés… Bref, elle me tire le portrait !

22h05 rue des Dames

unnamed-3La Belette qui se fait aussi appeler Cannibal Lecteur est une lectrice qui aime les mots bien noirs où dégoulinent de bonnes grosses lettres de sang. Elle aime partager ces coups de cœurs de lecture sur un ton humoristique donnant ainsi aux plus horribles meurtriers des allures de nounours adorables. Le souci après la lecture ? La tentation de lire les même choses, car elle a très bon goût. Prêt à découvrir une curieuse tentatrice ?

Voir l’article original 3 223 mots de plus

06 septembre 2013 : C’est publié !

In association with Gruz Entertainment, for the première fois of the world, voici THE Interview of The Cannibal Lecteur, zonder tabou !

En prime et en exclusivité mondiale (en mondovision et en couleur, s’il vous plaît), elle vous parlera de sa passion obsessionnelle pour un homme…

Une passion qui l’a étreint à l’âge innocent de 13 ans. Une obsession fatale qui dure depuis longtemps, une sorte d’histoire d’amour à sens unique avec un homme, grand et maigre, possédant un énooorme… cerveau ! Honni soit qui y a mal pensé. Cet homme, c’est un détective anglais, plus précisément : Sherlock Holmes !

Quand le docteur Jekyll devient Mister Hyde… Ou quand une paisible Belette se transforme en Cannibal Lecteur, dévorant des tas de polars innocents sur son passage, cherchant, tel un chien truffier, des pastiches holmésien, parce que sa passion n’est jamais assouvie totalement et que sa drogue littéraire doit couler dans ses veines 7 jours sur 7.

Oui, mesdames et messieurs, ces livres, elle les dévore voracement, avant de redevenir, au petit matin, une paisible travailleuse consciencieuse. Une Belette.

Et une fois le soir venu… The Cannibal Lecteur reprend possession de son corps et c’est repartit pour une séance de bave écumeuse sur le clavier ou les pages des livres policiers.

Tout, tout, tout (non, pas tout à fait), vous saurez tout ICI !

Vendredi 06 septembre : J-1 !

Oui, Indiana Jones était juste ce qu’il fallait pour vous rappeler que demain, chez Gruz, j’enlève le bas et que je me livre à un strip-tease (dans le sens noble du terme).

Un effeuillage blogesque, une mise « pas tout à fait à nu », mais tout de même, je me livre sans retenue.

Oubliez les Tags, avec Gruz, c’est Hannibal Lecter interviewé par Clarice Starling et je vous jure que c’est lui qui joue Clarice, moi, je ne suis qu’Animal Lecteur. Ou Cannibal Lecteur, au choix. Le dévoreur de livres, le sérial killer des bouquineries, c’est moi !

Il se pourrait même que je vous parle de mon obsession pour un homme de papier… Un homme que je traquerais jusqu’au bout du monde… Un homme qui remplit des étagères dans ma biblio…

♪ Attention, mesdames et messieurs, demain soir, ça va commencer, installez-vous ♪ gentiment devant vos écrans de PC… ♫

Oui, le 6 septembre, j’enlève le bas !

Vendredi 06 septembre : J-2

Plus que deux jours… Nan, les Mayas n’ont pas annoncé une nouvelle fin du monde, je vous rassure de suite, juste « plus que deux jours avant la publication de… » chez mon collègue blogueur et babelien : GRUZ !

Et vous ne savez toujours pas ce qu’il va être publié ce vendredi 06 septembre… Comme un Tag, mais en différent. Suspense, suspense.

« Il était une fois, chez la *******… en avant-première ! Et oui, j’aime trop cette musique et le western.

Moi,  le 6 septembre que j’enlève le bas !