Coups de cœur Livresque 2018 [PART 2/2]

Toujours difficile de faire une sélection de la sélection, d’en laisser sur le côté alors qu’on les a aimé.

Cette liste ne veut pas dire que la précédente n’était pas bonne, mais ici, je n’ai gardé QUE les livres qui m’ont fourni des émotions fortes.

Donc, exit les thriller qui m’auraient fichu la trouille, les page-turner ou les romans policiers bien fichu.

Là, ce sont ceux qui m’ont émotionné dans le vrai sens du terme.

Seconde pression à froid et à chaud : en rose, les encore plus marquants que les marquants….

  1. Une assemblée de chacals : S. Craig Zahler
  2. Le diable en personne : Peter Farris
  3. Oscar Wilde et le mystère de Reading : Gyles Brandreth
  4. Les chiens de Détroit : Jérôme Loubry
  5. Retour à Duncan’s Creek : Nicolas Zeimet
  6. Jake : Bryan Reardon
  7. Iboga : Christian Blanchard
  8. Sauf : Hervé Commère
  9. La colline aux esclaves : Kathleen Grissom [LC avec Bianca]
  10. Les étoiles s’éteignent à l’aube : Richard Wagamese
  11. Mon désir le plus ardent : Pete Fromm
  12. Patagonia tchou tchou : Raúl Argemi
  13. Le manuscrit inachevé : Franck Thilliez
  14. Les âges sombres : Karen Maitland [LC avec Bianca]
  15. Cheval de guerre : Michael Morpurgo
  16. Ma cousine Rachel : Daphné Du Maurier [LC avec Bianca]
  17. Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit : Mark Haddon [LC avec Bianca]
  18. Quelques minutes après minuit : Patrick Ness
  19. Power : Michaël Mention
  20. Le Bikini de diamants [Sagamore Noonan – Tome 1] : Charles Williams
  21. Le vent de la plaine : Alan Le May
  22. La dernière frontière : Howard Fast
  23. Dies irae – Les larmes de sang : Marie Nocenti
  24. Des nouvelles du monde : Paulette Jiles
  25. La vraie vie : Adeline Dieudonné
  26. Apocryphe : René Manzor
  27. My absolute darling : Gabriel Tallent
  28. Corruption : Don Winslow
  29. Population 48 : Adam Sternbergh
  30. La note américaine : David Grann

Bilan Livresque Annuel 2018 et Coups de cœur Livresque 2018 [PART 1/2]

Mon objectif, en 2018, était était au moins d’approcher le millésime de 2017 (140 romans lus, donc) ou de dépasser au moins celui de 2013 (116 romans lus)…

Ceux qui suivent mes Bilans Livresques Mensuels régulièrement et qui ont lu celui du mois de Novembre savent bien que le suspense est mort puisqu’ils ont vu mon chiffre du mois dernier.

Pour rappel, les autres années :

  • 2012 – 96 romans lus (pitoyable, je sais, shame on me)
  • 2013 – 116 romans lus (je remonte avant de redescendre)
  • 2014 – 112 romans lus (15 en numérique)
  • 2015 – 109 romans lus (68 en numérique)
  • 2016 – 134 romans lus (100 en numérique)
  • 2017 – 140 lus (74 en numérique)
  • 2018 – ???

Objectif atteint ?? Oui ! Score déjà égalisé le 30 novembre, en plus !! 

  • 148 romans lus (91 en numérique) le 28/12
  • 85 bédés lues (112 en 2017)
  • 17 mangas lus (23 en 2017) et 1 comics
  • 66 films vus (à 3 près je faisais 69 !)

Passons maintenant aux Livres Marquants et Coups de Cœur Livresque de l’Année 2018… Du moins, la première partie.

Vous trouverez ci-dessous les livres qui m’ont marqué ou que j’ai super bien aimé, en 2018.

Ceci est une première sélection, autrement dit, ceux qui m’ont apporté des tas d’émotions diverses, qu’elles soient amusantes, drôles, plaisantes, tristes, violentes, que ce soit des page-turner qui m’aient fait oublier le temps, oublier le Monde, des policiers qui sortaient du lot, qui avaient de l’humour ou tout simplement des bouquins que j’ai aimé…

Du moins, je vous propose ceux dont j’ai gardé un souvenir parce que le plus terrible, c’est ça : avoir aimé un livre et ne plus s’en souvenir à la fin de l’année, se dire « Tiens, j’en avais dit quoi, moi, de ce titre » et être obligée d’aller vérifier…

J’ai déjà sabré très fort afin de ne pas en avoir plus que 50, ce fut plus serré, comme de bien entendu et j’ai dû me résigner à en supprimer pour ne pas dépasser la limite.

Comme j’ai dû me faire violence pour n’en sélectionner que 30 pour la seconde partie du bilan, celle des coups de cœur ultimes, qui paraîtra le 4 janvier.

Première pression à froid et à chaud :

  1. Une assemblée de chacals : S. Craig Zahler
  2. Le diable en personne : Peter Farris
  3. Oscar Wilde et le mystère de Reading : Gyles Brandreth
  4. Les chiens de Détroit : Jérôme Loubry
  5. Le Siècle -Tome 1 – La chute des géants : Ken Follett [LC avec Bianca]
  6. The Rook – Au service surnaturel de sa majesté : Daniel O’Malley
  7. Retour à Duncan’s Creek : Nicolas Zeimet
  8. Jake : Bryan Reardon
  9. Iboga : Christian Blanchard
  10. Sauf : Hervé Commère
  11. La colline aux esclaves : Kathleen Grissom [LC avec Bianca]
  12. Les étoiles s’éteignent à l’aube : Richard Wagamese
  13. Mon désir le plus ardent : Pete Fromm
  14. La Ballade des misérables : Aníbal Malvar
  15. Patagonia tchou tchou : Raúl Argemi
  16. L’Affaire Léon Sadorski : Romain Slocombe [LC avec Bianca]
  17. Le manuscrit inachevé : Franck Thilliez
  18. Les âges sombres : Karen Maitland [LC avec Bianca]
  19. Les diables de Cardona : Matthew Carr
  20. Cheval de guerre : Michael Morpurgo
  21. Ma cousine Rachel : Daphné Du Maurier [LC avec Bianca]
  22. Hunter : Roy Braverman
  23. Jesse le héros : Lawrence Millman
  24. Là où vivent les loups : Laurent Guillaume
  25. Quelques minutes après minuit : Patrick Ness
  26. Power : Michaël Mention
  27. Le Bikini de diamants [Sagamore Noonan – Tome 1] : Charles Williams
  28. Le vent de la plaine : Alan Le May
  29. La dernière frontière : Howard Fast
  30. Femme de feu : Luke Short
  31. L’étrange incident : Walter Van Tilburg Clark
  32. Les larmes de la liberté : Kathleen Grissom [LC avec Bianca]
  33. Les spectres de la terre brisée : S. Craig Zahler
  34. Au loin : Hernan Diaz
  35. Un Gentleman à Moscou : Amor Towles
  36. Dreamcatcher : Stephen King [Défi CannibElphique]
  37. Comme ton ombre : Elizabeth Haynes [LC avec Bianca]
  38. Dies irae – Les larmes de sang : Marie Nocenti
  39. La Mort selon Turner : Tim Willocks
  40. Allez tous vous faire foutre : Aidan Truhen
  41. Le Poids du monde : David Joy
  42. Golem – Le tueur de Londres : Peter Ackroyd [LC avec Bianca]
  43. Des nouvelles du monde : Paulette Jiles
  44. La vraie vie : Adeline Dieudonné
  45. Apocryphe : René Manzor
  46. Évasion : Benjamin Whitmer
  47. My absolute darling : Gabriel Tallent
  48. Corruption : Don Winslow
  49. Population 48 : Adam Sternbergh
  50. La note Américaine : David Grann

And the winner is… Coups de Cœur Livresque 2016 [PART 2/2]

Mais enfin, comment voulez-vous que je n’en choisisse qu’UN SEUL !! Impossible, trop dur. Choisir c’est périr, alors, j’élague un peu et au fur et à mesure se dessine le must du must, la crème de la crème…

La quintessence livresque (mais ceci n’est que mon avis personnel, bien entendu).

Première pression à froid (dur d’en supprimer !) – 26 :

  1. L’enfer de Church Street : Hinkson Jack
  2. La moisson des innocents : Dan Waddel
  3. Rural Noir : Benoît Minville
  4. Un prisonnier modèle : Paul Cleave
  5. Dedans ce sont des loups : Jolibert
  6. Retour à Oakpine : Ron Carlson
  7. Lagon Noir : Arnaldur Indridason
  8. Trois jours et une vie : Pierre Lemaître
  9. Il reste la poussière : Sandrine Colette
  10. Les maraudeurs : Tom Cooper
  11. L’ombre du vent : Carlos Ruis Zafon
  12. Black-out, demain il sera trop tard : Marc Elsberg
  13. Landfall : Ellen Urbani
  14. Ce qu’il nous fait c’est un mort : Hervé Commère
  15. La terre des Wilson : Lionel Salaün
  16. Bull Mountain : Brian Panovitch
  17. Sombre vallée : Thomas Willmann
  18. Pottsville, 1280 habitants : Jim Thompson
  19. Rafael, derniers jours : Gregory Mcdonald
  20. Une mort qui en vaut la peine : Donald Ray Pollock
  21. Là où les lumières se perdent : David Joy
  22. Le garçon : Marcus Malte
  23. Nos âmes la nuit : Kent Haruf
  24. Watership Down : Richard Adams
  25. Résilience : Yannick Monget
  26. Cabossé : Benoît Philippon

And the winner ARE (la crème de la crème) – 16 :

  1. Rural Noir Parce que je me suis vue à leur âge… Sombre.
  2. Dedans ce sont des loups – Putain, quel roman ! Violent, noir, sombre…
  3. Retour à Oakpine – Parce qu’il y a de l’amitié et de la profondeur, dans ce roman.
  4. Il reste la poussière – Le dépaysement, les personnages, les chevaux, la profondeur, la noirceur, la sombritude…
  5. Les maraudeurs – Waw, le coup de pied au cul ! L’après ouragan Katerina, le tout porté par des personnages hauts en couleurs.
  6. L’ombre du vent – Inattendu, une belle histoire ! J’aurais pas cru que j’eusse aimé… Et pourtant…
  7. Black-out, demain il sera trop tard Parce que très réaliste et flippant. Maman, j’ai eu très peur.
  8. Landfall – Magnifique histoire sur fond d’ouragan Katerina ! On y était… Dur de voir l’égoïsme de l’Homme et sa peur de l’Autre. Et moi, qu’aurais-je fait ?
  9. Ce qu’il nous fait c’est un mort – Humaniste, drôle, beau, tendre, dur…
  10. Pottsville, 1280 habitants – Drôle, cynique, perfide, bourré d’humour noir et de cadavres. Un must !
  11. Rafael, derniers jours – Dur, cruel, triste, mais tellement beau. Mais foutrement triste.
  12. Une mort qui en vaut la peine – Un voyage dans une Amérique plus que profonde dans les années 1914.
  13. Le garçon – Une écriture magnifique, une quête à découvrir, des personnages à aimer, un voyage à faire.
  14. Nos âmes la nuit Une belle histoire d’amour entre deux personnes âgées. Beau et triste.
  15. Watership Down – Une épopée digne d’Ulisse réalisée par une dizaine de lapins. Superbe !
  16. Cabossé – Parce que j’ai aimé ces portraits de gens cabossés, l’écriture à la clé à molette, le style et parce que, putain, ça faisait du bien !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bilan Livresque Annuel 2016 et Coups de cœur Livresque 2016 [PART 1/2]

bilan-annuel-2016-minions-poutrelle

Qui dit fin d’année dit Bilan Livresque Annuel ET les Coups de Cœurs livresque de l’année. Commençons, si vous le voulez bien, par l’heure des Bilans !

J’ai repris mon carnet de note (là où je note toutes mes lectures depuis 2008, j’ai tout revérifié correctement, j’ai gommé des tas de chiffres, trouvé des erreurs dans mes comptes (un comble chez moi !!) et voici les chiffres OFFICIELS et mes excuses pour les erreurs des années précédentes.

Comme je le disais hier, j’ai pété tous les records niveau lecture en 2016 !

  • 134 romans lus !
  • 102 bédés lues (en majorité des nouveaux titres)
  • 39 mangas lus !

Mon objectif, en 2016, était de dépasser le millésime qu’était 2013 (116 romans lus)… Je peux dire que c’est réussi. Je m’applaudis bien fort, je vais aller m’offrir un kawa bien mérité (là de suite en tapant l’article) et pour le réveillon et le 1er, ce sont des mojitos et du Sauterne que je vais m’envoyer dans le gosier.

Pour rappel :

  • 2012 – 96 romans lus
  • 2013 – 116 romans lus
  • 2014 – 112 romans lus (15 en numérique)
  • 2015 – 109 romans lus (68 en numérique)
  • 2016 – 134 romans lus (100 en numérique)

Passons maintenant aux Coups de Coeurs Livresque de l’Année 2016…

4977af39dfaa91b164873b0f2874a372

Je suis un peu comme Scrat, c’est dur de choisir parmi toutes ces noisettes… Heu, ces titres !!

Donc, je vais vous donner TOUS les titres qui m’ont fait vibrer plus que les autres en 2016 (par toujours par ordre de lecture).

Ensuite, je ferai mon ultime choix pour cette année….

  1. Le jour des morts : Lebel Nicolas
  2. Promesse – Département V : Jussi Adler-Olsen
  3. L’enfer de Church Street : Hinkson Jack
  4. Deux : Penny Hancock
  5. La moisson des innocents : Dan Waddel
  6. Châtié par le feu : Jeffery Deaver
  7. Les nuits de Reykjavík : Arnaldur Indridason
  8. Un prisonnier modèle : Paul Cleave
  9. Rural Noir : Benoît Minville
  10. Revival : Stephen King
  11. La nuit derrière moi : Giampaolo Simi
  12. Dedans ce sont des loups : Jolibert
  13. Retour à Oakpine : Ron Carlson
  14. Lagon Noir : Arnaldur Indridason
  15. Trois jours et une vie : Lemaître
  16. Il reste la poussière : Sandrine Colette
  17. Soleil de nuit : Jo Nesbø
  18. Les maraudeurs : Tom Cooper
  19. Gravesend : William Boyle
  20. L’ombre du vent : Carlos Ruis Zafon
  21. Black-out, demain il sera trop tard : Marc Elsberg
  22. Landfall : Ellen Urbani
  23. Le dernier baiser : James Crumley
  24. Ce qu’il nous faut c’est un mort : Hervé Commère
  25. Je suis le sang : Lamarque
  26. La terre des Wilson : Lionel Salaün
  27. Bull Mountain : Brian Panovitch
  28. Arrêtez-moi là : Levinson
  29. Sombre vallée : Thomas Willmann
  30. L’Évangile du Serpent : Pierre Bordage
  31. L’Ange de l’abîme : Pierre Bordage
  32. Pottsville, 1280 habitants : Jim Thompson
  33. Rafael, derniers jours : Gregory Mcdonald
  34. Journal d’une fille de Harlem : Julius Horwitz
  35. Une mort qui en vaut la peine : Donald Ray Pollock
  36. Là où les lumières se perdent : David Joy
  37. Le garçon : Marcus Malte
  38. Nos âmes la nuit : Kent Haruf
  39. Le sang du monstre : Ali Land
  40. Bienvenue à Cotton’s Warwick : Michaël Mention
  41. Watership Down : Richard Adams
  42. Résilience : Yannick Monget
  43. Cabossé : Benoît Philippon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bilan Livresque Annuel 2015 et coups de cœur

  • 2015 : 109 romans + 105 bédés (quelques nouveautés parmi beaucoup d’anciennes que je possède déjà).
  • 2014 : 112 romans
  • 2013 : 116 romans
  • 2012 : 96 romans.
  • Kobinou 2014 : 12 romans numérique (ach. 27/09/2014)
  • Kobinou 2015 : 65 romans numérique !!

BILAN ANNUEL - Minions

Une première sélection de 50 titres avant l’essorage pour tenter les 20 coups de cœur de l’année avant le Grand Gagnant (et là, ce fut un crève-cœur !!). Les daubes de 2015 sont tout en bas…

  1. L’effet papillon : Jussi Adler-Olsen
  2. Que ta volonté soit faite : Maxime Chattam
  3. 911 : Shannon Burke
  4. Grossir le Ciel : Franck Bouysse
  5. Les Temps Sauvages : Ian Manook
  6. Un père idéal : Paul Cleave
  7. Montana 1948 : Larry Watson
  8. Six fourmis blanches : Sandrine Collette
  9. À la mesure de nos silences : Sophie Loubière
  10. Un fond de vérité : Zygmunt Miloszewski
  11. ÇA – Tome 1/2  : Stephen King
  12. Dorchester terrace : Anne Perry
  13. Toutes les vagues de l’océan : Víctor Del Árbol
  14. Une putain d’histoire : Bernard Minier
  15. Meurtre à Oxford : Tessa Harris
  16. Whitechapel : Sarah Pinborough
  17. Rebecca : Daphné du Maurier
  18. Sale temps pour le pays : Michaël Mention
  19. Lundi mélancolie : Nicci French
  20. Black Cocaïne : Laurent Guillaume
  21. La Tuerie d’Octobre : Wessel Ebersohn
  22. Les Soldats de l’aube : Deon Meyer
  23. Le carnaval des hyènes : Michaël Mention
  24. Simetierre : Stephen King [LC avec Stelphique]
  25. La Fille du train : Paula Hawkins
  26. Papillon de nuit : R.J. Ellory
  27. De sang-froid : Truman Capote
  28. Aux animaux la guerre : Nicolas Mathieu
  29. Code 93 : Olivier Norek [LC avec Stelphique]
  30. Replay : Ken Grimwood [LC proposée par Yvan]
  31. Le dernier arbre : Tim Gautreaux
  32. Nous rêvions juste de liberté : Henri Loevenbruck
  33. L’homme des vallées perdues : Schaefer
  34. Contrée indienne : Johnson Dorothy
  35. L’indien blanc : Craig Johnson
  36. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur : Harper Lee  (LC)
  37. Sweet Sixteen : Heurtier
  38. Les loups à leur porte : Fel Jeremy
  39. Le tireur : Glendon Swarthout
  40. Les assassins : R.J Ellory
  41. Nosfera2 : Joe Hill
  42. Territoires : Olivier Norek [LC avec Stelphique]
  43. Nos disparus : Tim Gautreaux
  44. L’immense obscurité de la mort : Massimo Carlotto
  45. …Et justice pour tous : Michaël Mention
  46. Hiver rouge : Dan Smith
  47. Trait bleu : Jacques Bablon
  48. Carnaval : Ray Celestin
  49. L’heure des fous : Nicolas Lebel [LC avec Stelphique]
  50. Extinction : Matthew Mather [LC avec Stelphique]

Coup de Coeur

Les 20 meilleurs (ça veut pas dire que les 30 autres sont de la merde, hein !) :

  1. L’effet papillon : Jussi Adler-Olsen ♥♥♥♥♥
  2. Que ta volonté soit faite : Maxime Chattam ♥♥♥♥♥
  3. Grossir le Ciel : Franck Bouysse
  4. ÇA – Tomes 1/2  : Stephen King ♥♥♥♥♥
  5. Toutes les vagues de l’océan : Víctor Del Árbol
  6. Le carnaval des hyènes : Michaël Mention
  7. Simetierre : Stephen King
  8. Papillon de nuit : R.J. Ellory ♥♥♥♥♥
  9. Rebecca : Daphné du Maurier
  10. Nous rêvions juste de liberté : Henri Loevenbruck ♥♥♥♥♥
  11. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur : Harper Lee  ♥♥♥♥♥
  12. Sweet Sixteen : Heurtier ♥♥♥♥♥
  13. Les loups à leur porte : Fel Jeremy
  14. Les assassins : R.J Ellory
  15. Territoires : Olivier Norek
  16. Nos disparus : Tim Gautreaux ♥♥♥♥♥
  17. Sale temps pour le pays : Michaël Mention
  18. …Et justice pour tous : Michaël Mention ♥♥♥♥♥
  19. Hiver rouge : Dan Smith ♥♥♥♥♥
  20. Trait bleu : Jacques Bablon ♥♥♥♥
  21. Carnaval : Ray Celestin
  22. L’heure des fous : Nicolas Lebel
  23. Extinction : Matthew Mather

Les ♥♥♥♥♥ désignent mes gros gros coups de cœur, mais je vous jure, ce n’est pas facile parce que je les aime tous.

Roulement de tambour pour le grand gagnaaaaant ! Un choix difficile mais j’ai pris « ÇA » de Stephen King pour la simple bonne raison que je n’avais jamais osé le lire… Il a fallu une LC avec Stelphique pour que j’ose l’ouvrir, que j’ose le lire et voilà pourquoi je l’ai choisi en graaaand gagnant.

Et puis, il m’a donné des émotions énormes, je me suis retrouvée dans certains des gosses et j’ai vibré comme jamais. Voilà pourquoi il arrive avant « Nous rêvions juste de liberté » et quelques autres qui furent aussi des autres énormes coups de cœur.

BILAN - Coup de coeur

Pour les daubes ainsi que les grosses déceptions de 2015, voici les images :

Portrait d’une Cannibale Lectrice

Pour ceux qui ne connaissent pas Noctenbule, c’est elle qui organise depuis quelques années le « Challenge Américain » auquel je participe.

Noctembule, tout comme Yvan il y a deux ans, a osé me donner la parole ! Et vous savez que je ne sais jamais m’arrêter de causer, moi.

Alors, si vous voulez connaître la couleur de mon string, la matière de mes soutiens, mes positions préférées ou la couleur de mon canard sex-toys, allez chez Noctembule pour tout savoir sur tout ce que vous n’auriez jamais oser demander !

Pardon, Noctenbule me signale que son blog est un blog sérieux et que l’interview sur mes strings et tout le reste, c’est chez Play-Boy qu’il est publié.

Elle, elle m’interroge juste sur les livres, mes vices, mes romans préférés… Bref, elle me tire le portrait !

22h05 rue des Dames

unnamed-3La Belette qui se fait aussi appeler Cannibal Lecteur est une lectrice qui aime les mots bien noirs où dégoulinent de bonnes grosses lettres de sang. Elle aime partager ces coups de cœurs de lecture sur un ton humoristique donnant ainsi aux plus horribles meurtriers des allures de nounours adorables. Le souci après la lecture ? La tentation de lire les même choses, car elle a très bon goût. Prêt à découvrir une curieuse tentatrice ?

Voir l’article original 3 223 mots de plus

Mes coups de coeur littéraires de 2013

Coup de coeur

Je sais, l’année n’est pas terminée et je pense que je vais en ajouter à la liste si j’ai le temps de les lire, mais en attendant, vu que les jours avancent, je vous livre en primeur ma liste de coups de coeur littéraire de l’année 2013.

Il y a un peu de tout : des thrillers, des polars noirs, des classiques, des livres anciens, des nouveautés de l’année, des auteurs connus, des oubliés… Leur ordre d’apparition sur cette page n’est pas synonyme de « classement », c’est juste le hasard de ma liste. Ce qui veut que le premier n’est pas meilleur que le dernier, ils sont tous pour moi important, mais pour différentes raisons.

Le dernier que j’ai lu et qui m’a emporté dans un tourbillon de rires, de fous rires, de larmes, d’émotion, de sourires et qui m’a fait un bien fou, c’est « Et soudain tout change » de Legardinier. Léger, mais profond. Amusant, mais émouvant.

Au rayon « Thriller » différent des autres, il y a tout d’abord le surprenant « Le festin du serpent » de Gilberti. Des thrillers, j’en ai lu ma dose, la recette est connue, souvent la même, à la limite éculée… Mais lui, il a revisité le genre, tout en le respectant, mais en l’améliorant d’une manière qui m’a bluffée, époustouflée, emballée. Putain, c’était de la balle (je m’excuse pour cet écart de langage).

Ensuite, il y a aussi « Les apparences » de Gilyan Flynn. Là aussi c’est un thriller, mais du comme je n’en avais jamais lu. Bluffée j’ai été, menée en bateau, ébahie, surprise, bref, du tout bon lui aussi. Comme quoi, on peut encore surprendre les gens avec des thrillers. Faut juste se dépasser.

Apparences - Flynn Festin du serpent - Gilberti

Au rayon « Polars Noirs », j’en ai eu quelques uns… Monsieur Denis Lehane nous en classe trois dans mes coups de cœur : « Un dernier verre avant la guerre » qui est fort sombre, « Sacré » qui l’est moins, mais qui m’a filé un de ces coup de pied au cul, et ensuite, le terrible « Ténèbres, prenez-moi la main ». Et entre nous, j’aurais pu aussi classer le surprenant « Shutter Island »…

Sacré - Lehane Dernier verre avant la guerre - LehaneTenebres prenez moi la main - Lehane

Ellroy m’a emmené au-delà de toutes barrières puisque j’étais dans la tête d’un tueur… « Un tueur sur la route » est immoral car Plunkett est froid, méthodique, calculateur, schizophrène, intelligent (frôlant le génie), il ne possède aucun sentiment de pitié ou d’empathie, aucune once de gentillesse. Pire, il ne ressent aucun regrets de ces actes. C’est une machine à tuer. À vous faire froid dans le dos parce qu’il ne se cherche pas d’excuses.

Dans le registre « Polars Noir avec humour », j’ai adoré « 1275 âmes » de Jim Thompson. Le ton est léger, le shérif Nick Corey est sans vergogne qui manipule le lecteur et les autres personnages du roman. Tout le roman n’est qu’un long regard horrifié et désabusé sur les Blancs habitant dans les campagnes du sud des états-unis en 1920. « 1275 âmes » est, pour moi, l’un des meilleurs romans noirs jamais édités.

Un tueur sur la route - Ellroy - Autre cover

Dans un autre registre, mais toujours du même auteur, il y a le froid « L’assassin qui est en moi ». Lou Ford est un jeune adjoint au shérif avenant, serviable, séduisant. On lui donnerait le bon Dieu sans confession. A tort… Pris au premier degré, ce livre vous glace les sangs.

Registre « Polar avec de l’humour noir » on a « Bad Chili » de Lansdale. Toujours avec un vocabulaire des plus fleuris, Lansdale nous plonge dans un univers très glauque. Bastons et castagnes sont bien sûr toujours des valeurs sûres de nos deux héros. La lecture de ce roman reste toutefois jubilatoire et toujours aussi drôle malgré le sujet abordé.

Dans les polars plus « classiques » mais qui sortent du schéma habituel, j’ai sélectionné « La femme en vert » de Indridason qui signe une fois de plus un polar assez lent mais très prenant, le fameux « Un employé modèle » de Paul Cleave qui nous plonge dans le quotidien d’un serial-killer et l’hilarant « Cul-de-Sac » de Kennedy. Tous différent l’un de l’autre, mais ils m’ont tous emporté.

Le très prenant aux tripes « Meurtre pour rédemption » de Karine Giébel qui m’a fait pleuré et le « Miséricorde » de Jussi Adler-Olsen que je n’ai pas lâché avant la fin.

Quant à Caryl Férey, il me colle deux coups de pied au cul avec « Haka » et « Zulu ». Du polar ethnique, profond, violent, prenant.

Haka - Saga Maorie

« Le mystère Sherlock Holmes » de Erre est un huis-clos qui m’a fait hurler de rire et j’ai été agréablement surprise par « Un certain Docteur Watson » de Stuart-Davies qui ne partait pas favori puisque l’auteur faisait de Watson un homme placé par Moriarty pour surveiller Holmes.

Du côté du « fantastique », Alec Covin m’a emporté dans un tourbillon de frissons avec ses « Loups de Fenryder » et j’ai hâte de découvrir la suite.

Loups de Fenryder Covin - J'ai Lu

Quant au King (Stephen), il en classe deux avec l’excellent « 22/11/63 » qui nous plonge dans l’Amérique peut avant l’assassinat de Kennedy (et son assassinat), et le flippant « Shining » que je n’avais jamais eu l’occasion de lire. Niveau huis-clos, j’étais servie avec cet hôtel isolé et entouré de neige et de phénomènes inquiétants…

Dans mes classiques plus anciens, j’ai frissonné avec Jack London et son Grand Nord : « L’appel de la forêt » et « Croc-Blanc » furent des lectures très prenante aussi, avec des chiens comme personnages principaux.

Appel de la forêt - Call of the wild - LP - London

Un coup de cœur aussi avec Soljenitsyne et « Une journée d’Yvan Denissovitch ». Une journée dans un goulag… Sobre, sans violence, mais d’une force prodigieuse. Magnifique.

25 coups de coeur… et encore, j’ai dû me faire violence ! 😉 Et puis, qui sait, il se peut que « Docteur Sleep » de Stephen King vienne rejoindre le petit groupe…