Bilan Livresque : Mai 2014

C’est avec beaucoup de retard que je publie mon Bilan Livresque du mois de mai qui comportait 7 livres.

7 livres de qualité qui m’ont tous fait vibrer d’une manière différente.

Il était temps que je découvre cette auteure. Maintenant, c’est fait avec cet espèce de huis-clos entre 5 personnages. « Derrière la haine » (ICI) de Barbara Abel m’a scotché !

Une autre nouveauté dans mes lectures puisque ce livre fut lu sur le PC pour sa version numérique et sur papier, puisque je possédais le livre. J’ai bien ri avec « Complètement cramé ! » (ICI) de Gilles Legardinier. Léger, sans prétention aucune, mais divertissant et rafraichissant.

Après du rire, des grincements de dents avec le très sombre « Chiennes de Vies (Chroniques du Sud de l’Indiana) » de Bill Frank (ICI). 17 nouvelles, 17 tranches de vie du sud de l’Indiana… 17 histoires noires, violentes, qui explorent les tréfonds de l’Homme dans ce qu’il a de plus vil. Un très grand livre.

« Fausse piste » de James Crumley (ICI). Dans ce roman noir, vous en trouverez pas un foudre d’enquêteur… Milo Milodragovitch tourne souvent en rond, se bourre la gueule, fume des joints, doit débourrer de ses multiples gueules de bois et soigner ses coups. Mais quelle plume ! Ironique… Et ses descriptions de la misère humaine échouée dans les bars. On s’enfonce dans les eaux sombres car l’auteur nous maintient la tête sous l’eau.

Un autre tout grand roman noir… Si Harlequin est le champion de l’Amûûr, on peut dire que « Aucune bête aussi féroce » est LE champion des bas-fonds et des vols à main-armée (ICI). Edward Bunker, l’auteur, à ses 40 ans, comptait plus d’années en cabane que de celles en liberté. Bref, il sait de quoi il nous parle,  rendant par-là le récit plus vivant, plus vrai, plus profond.

Vous êtes à la recherche de clowns terrifiants et de fêtes foraines plus angoissante que la scène de douche dans « Psychose » ? S’il vous plaît, reposez « Joyland » de Stephen King (ICI) dans le rayon et allez voir ailleurs… Pas d’horreur, mais un récit poignant, des personnages attachants et une histoire qui tient la route. Superbe !

« Des nœuds d’acier » de Sandrine Collette (ICI) est un huis clos prenant, violent, inhumain… On assiste, impuissant, à la déchéance d’un homme qui, au départ, répugnait à manger sa pitance sur le sol, apprendra à happer les os au vol où même tombé dans la crasse. Ambiance tendue comme une corde de violon jusqu’à la fin, suspense psychologique assez lourd qui laissera le lecteur vidé

Bilan Livresque Mai : 7 livres

  1. Derrière la haine : Barbara Abel
  2. Complètement cramé ! : Legardinier [Version Numérique et Papier]
  3. Chiennes de Vies (Chroniques du Sud de l’Indiana) : Bill Frank
  4. Fausse piste : James Crumley
  5. Aucune bête aussi féroce : Edward Bunker
  6. Joyland : Stephen King
  7. Des nœuds d’acier : Sandrine Collette

Noeuds d'acier - Colette Chiennes de vies - Franck Bill

Publicités

Bilan livresque : Mars 2013

Mars 2011 comptant trois jours de plus que février, allais-je en lire plus ??

Et ma terrible PAL Noire, allais-je la flinguer aussi bien que le mois dernier ?

Sans compter que je me dois de lire aussi mes auteurs russes pour mon challenge « My Self » !

Dans le cadre du challenge « Romans Cultes »  j’ai entamé la lecture de « American Psycho » de Brett Easton Ellis (ICI) et je n’ai pas aimé cette sucession de marques, de faits sans queue, ni tête et je me suis tellement emmerdée que j’ai passé des pages, ne lisant que les passages où Bateman accomplissait ses meurtres. Une déception ! Par contre, le titre pouvait s’ajouter aux challenges  « La littérature fait son cinéma » et « Thrillers et Polars ».

Puisque les critiques étaient bonnes pour ce livre et que je me devais de reprendre du poil de la bête après ma déception littéraire, j’ai attrapé le thriller de John Verdon « 658 » (ICI). Un bon roman, assez long, pas toujours rapide, mais qui m’a fait fumer les méninges.

Avant d’entamer la lecture, je m’attendais à un grand cru, puis mon sentiment est devenu celui d’un 4ème cru, tellement ça n’avançait pas. Après, ça s’accélère et je dois dire que le 4ème cru s’est révélé un excellent 2ème !! Challenge « Thrillers et Polars ».

Dans le but de flinguer ma PAL Noire, j’ai ENFIN sorti de la pile « Floris 1 – Floris, le fils du Tsar » de Monsigny (ICI).

M’attendant à passer un bon moment en 1717, en compagnie de Pierre le Grand et de la comtesse Maximilienne de Villeneuve-Caramay, je fus plus que déçue. Le style d’écriture est gnangnan et je n’ai pas vibré comme je pensais vibrer en lisant sur le 4è de couverture que la jeune femme suivrait le tsar en Russie.

Guimauvien à souhait et le tome 2 « Floris 2 – Le cavalier de Pétersbourg » (ICI) est tout aussi mièvre que le premier.

Avantages ? Deux livres de moins dans la PAL Noire pour la participation à « PAL Noire à Zéro » et « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères ».

Heureusement qu’après toutes ces horreurs, je suis tombée sur une valeur sûre dans le polar scandinavien, j’ai nommé Jussi Adler-Olsen et son deuxième tome : « Profanation » (ICI).

Carl Mørck est toujours jubilatoire, son assistant encore plus et l’enquête, bien que prenant son temps, est prenante, justement. Un livre magnifique, une enquête sur des anciens meurtres palpitante, le tout entrecoupé des récits des autres « les coupables » et de Kimmy, au passé plus que chargé. Un ouvrage pour le Challenge « Thrillers et Polars » comme on les aime.

Mercy Thompson, l’héroïne métamorphe de Patricia Briggs est une valeur sûre (jusqu’à présent) et je me suis empressée de sortir le tome 3 de ses aventures : « Le baiser du fer » (ICI).

Bilan ? Une chouette enquête policière au pays des loups-garous et des faes, les vampires étant aux abonnés absents dans ce tome. Le tout pour les Challenges « Totem », version « loup » et  « Thrillers et Polars » puisque enquête de Mercy sur des meurtres.

Dans le cadre d’une Lecture Commune (LC) avec Liliba, nous avons décidé de lire « Shutter Island » (ICI) de Dennis Lehane qui prenait les poussières dans nos étagères.

Le film de Scorsese m’avait plu mais sans plus, n’ayant pas compris toutes les subtilités. Voilà pourquoi je n’étais pas pressée de le découvrir en livre. Le roman a expliqué tout ce que je n’avais pas saisi et là, je peux dire que je sais ! Une merveille !! Challenge « Thrillers et Polars » aussi.

Le King est de retour ! Vu les critiques dithyrambiques (surtout celle de Gruz), j’ai emprunté son dernier opus sur l’assassinat de Kennedy, à Dallas et nommé « 22/11/63 » (ICI).

Bien que j’aie trouvé le livre trop long de 300 pages, je ne me suis pas ennuyée en suivant Jake Epping qui s’est vu investi d’une étrange mission : une « fissure dans le temps » au fond du restaurant de Al permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy.

Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau et le voilà plongé dans les années 60, celles d’Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald.

Peut-on altérer l’Histoire sans que cela entraîne de lourdes conséquences ?

Bilan de lecture : 9 livres (3 survolés pour cause d’ennui profond – 2 PAL Noire – 8 participants à divers challenges)

1. American Psycho : Easton Ellis (« Romans Cultes » / « La littérature fait son cinéma »)
2. 658 : John Verdon (« Thrillers et Polars »)
3. Floris 1 – Floris, le fils du Tsar : Monsigny (« PAL Noire à Zéro » / « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères »)
4. Floris 2 – Le cavalier de Pétersbourg : Monsigny (« PAL Noire à Zéro » / « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères »)
5. Profanation : Adler-Olsen (« Thrillers et Polars »)
6. Le baiser du fer : Patricia Briggs (« Totem » /« Thrillers et Polars »)
7. Shutter Island : Dennis Lehane (« Thrillers et Polars »)
8. 22/11/63 : King

Tag de livres

83587308_p

Et voilà ! On baisse la garde et bardaf, on est taguée ! Le nom de la coupable ? Liliba, celle chez qui je rempli mon devoir en postant des critiques pour le challenge « Thrillers et polars ».

La peau lisse étant impuissante devant ce crime de lèche-majesté, je suis obligée de répondre sous peine de devoir lire l’intégrale de la collection Harlequin.

Ok, je relève le défi… enfin, là je dois dire que le tag n’est pas piqué des hannetons ! Quand certains concepteurs de tag se lèvent le matin, je ne sais pas à quoi ils carburent, mais c’est de la bonne !

Imaginez que je dois répondre aux questions par des titres de livres : un tag des livres déjà fait…

Et c’est là que le bât blesse ! J’ai beau avoir lu des milliers de livres et avoir presque 600 critiques sur Babelio, il ne me vient rien à l’esprit, mais quand je dis « rien », c’est un véritable vide sidéral !

Y a-t-il un avocat dans la salle ??? Non ? Ok… Ah, attendez, je pense que ça vient… ouiiii,, ça vient !

Là, ça est venu, je suis devenue bavarde et je n’ai pas utilisé deux fois le même titre. Tous les liens renvoient à mon site, la flemme de mettre les liens du blog, surtout que toutes n’y sont pas…

*******************

Décris-toi : 

Je suis l’Otage de Fraulein Doktor et je vis avec Deux garçons bien sous tous rapports.

*******************

Comment te sens-tu ?

Au réveil, je me sens comme un Canard qui se noie, toute Misery.

Après quelques Jeux de vilains avec mon homme, jeux qui nous laissent Mort… ou presque, j’enfile ma Muselière. Là, pour le moment, vu le froid, je me sens comme une Vierge dans la glace.

*******************

Décris où tu vis actuellement : 

Dans une Ville Noire, c’est Un lieu incertain, appelé Pension Vanilos, non loin de la Maison de soie et des Hauts de Hurle-Vent.

Une sorte de Dortoir interdit dans la Cité des Jarres.

*******************

Si tu pouvais aller n’importe où, où irais-tu ?!

Sans hésiter je hisserais la grande voile pour aller sur l’Ile au trésor ! Ensuite, j’irai faire un tour dans la Forteresse noire.

*******************

Ton moyen de transport préféré ?! 

Voyager à dos de Dragon, mais j’évite les Dragon Banni !!

*******************

Toi et tes amies vous êtes ?! 

C’est à la limite des Liaisons dangereuses, style qu’avec nos caractères, c’est Orgueil et préjugés à tous les étages.

Jane Eyre est la plus jalouse, elle ne s’est pas encore remise du fait que Je suis une légende et pas elle. Bref, entre nous, c’est Petites embrouilles et pieux mensonges.

*******************

Comment est le temps ? 

Avec cette magnifique Lune Bleue et la neige qui est tombée, il fait Blanc comme la nuit.

*******************

Ton moment préféré de la journée ? 

L’ Heure du loup, sans aucun doute.

C’est quelle heure ça ? Ben, pile à Midnight.

*******************

Qu’est la vie pour toi ?

Après avoir épousé un Secrétaire italien, véritable Apprenti du diable, j’ai poursuivis ma Mortelle Séduction sur ce Bel-Ami.

Je dis toujours que mon homme est un beau ténébreux et dans l’intimité, je le nomme « Mon Chevalier Ténèbre« .

*******************

Quel est le meilleur conseil que tu as à donner ?

Faites Trois mariages et un divorce et offrez-vous les Vacances d’un serial-killer. Évitez à tout prix le fameux Marche ou crève.

Ne vous laissez pas bouffer par la Part des ténèbres et mangez à votre faim afin de ne pas vous trouver avec la Peau sur les os.

*******************

Ta peur ? 

Pas l’entretien d’embauche, mais l’Entretien avec un vampire dans le village de Sleeepy Hollow, avec une Momie, qui, tel un Monssstre, serait assise sur le Trône de Satan.

*******************

Ta pensée du jour ?!

Tout doit disparaître !

*******************

Comment aimerais-tu mourir ? 

On ne parlera jamais assez des Bienfaits de la mort, alors je choisirai la Mort dans les nuages, afin de m’envoyer en l’air une dernière fois en jouant à des Jeux de vilains.

Mes dernières paroles seront « Bonne nuit, Mr Holmes ». En espérant ne pas devenir Ce mort que nul ne pleure

*******************

La condition actuelle de ton âme ?  

Ancienne Damnées de Whitechapel, c’est comme si mon âme toute entière était la Crucifié de Farrier’s Lane.

Mon âme a Soif de sang !

*******************

Un objet que tu aimes :

Le Squelette sanglant que j’ai au fond de mon placard.

*******************

Une envie ?

Respirer le Parfum de la chatte en noir dans le Jardin des derniers plaisirs. Les Plaisirs Coupables, ça me rend folle.

*******************

Une conclusion ?

Élémentaire, ma chère Sarah (heu, je voulais dire « Alimentaire mon cher Watson« ), ce tag, c’est encore mieux qu’une Fantasia chez les ploucs !

Pourtant, j’avoue que dès le départ, j’ai eu peur que ça ne soit pire que la Grande débâcle 1944-1945 ou que le Jour J du jugement. Ce tag est peut-être Né de l’ombre, mais j’ai pris mon pied en y répondant.

83587346_p

Mais qui vais-je tagger ??

Je sens que Gruz (Blog « EmOtions ») va y passer, ainsi que Meloë (« Le boudoir de Meloë ») et Liligalipette sera ma dernière victime !

83587346_p