The Return Of The English Month – June 2018 (Saison 7) : I’m still there

Liste de livres, films, séries qui pourraient se retrouver en lecture pour le Mois Anglais en juin 2018 (et se retrouver après dans le challenge « A Year In England », dès juillet 2018.

J’ai repris quelques titres de l’année dernière, parce qu’il va bien falloir qu’un jour je me décide à les lire (à la longue, ça marche), ainsi que des p’tits nouveaux.

Impossible de lire tout cela, bien entendu, mais je vais piocher et en profiter pour sortir des apocryphes holmésiens, ou en relire.

Attention, durant le Mois Anglais, je joue gros, je joue ma réputation de Cannibal Lecteur et je me dois d’être à la hauteur de ma renommée de grande tarée qui fournit un ou deux liens par jour et ce, durant tout le mois, donnant des scores de malade ou des burn-out aux organisatrices.

Pour rappel :

  • 2013 : 36 billets !! (Titine comprenait son erreur de m’avoir inscrite de force)
  • 2014 : 62 billets !! (Burn-Out pour Titine et moi aussi)
  • 2015 : 41 billets !! (Des vacances pour Titine, quasi)
  • 2016 : 51 billets !! (J’ai fait honneur à ma réputation)
  • 2017 : 47 billets !! (Ok, j’ai failli un peu… shame on me)

Tant que j’y suis, je vais aussi essayer de m’attaquer à des séries qui croupissent dans mes D.D depuis la nuit des temps et que je n’ai pas encore eu le temps de visionner…

  1. Maudit mercredi – Jour où les jeunes filles rencontrent la mort : Nicci French [ROMAN]
  2. Moriarty – Le chien des d’Urberville : Newman [ROMAN]
  3. L’Héritier de Moriarty : Annelie Wendeberg [ROMAN]
  4. La faucheuse – Tome 2 – Thunderhead : Neal Shusterman [ROMAN]
  5. Sherlock et le secret des hommes barbus : Thierry Niogret [ROMAN] 
  6. Le détective voléRené Réouven [ROMAN]
  7. Sherlock & Moria – T1 : L’initiation : R. Pearson [ROMAN]
  8. Les passes-temps de Sherlock Holmes : Réouven [ROMAN]
  9. Conan Doyle contre Sherlock Holmes : Emmanuel Le Bret [ROMAN]
  10. Dossiers Cthulhu – Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell : James Lovegrove [ROMAN]
  11. Golem, Le tueur de LondresPeter Ackroyd [ROMAN]
  12. Une autre histoire : Sarah J. Naughton [ROMAN]
  13. L’Esprit des morts : Andrew Taylor [ROMAN]
  14. Christmas Pudding : Nancy Mitford [ROMAN]
  15. Cheval de guerre : Michael Morpurgo [ROMAN]
  16. La chambre blanche : Waites [ROMAN]
  17. Ma cousine Rachel : Daphné Du Maurier [ROMAN – LC]
  18. Le bizarre incident du chien : Mark Haddon [ROMAN – LC]
  19. Mycroft Holmes : Kareem Abdul-Jabbar [ROMAN]
  20. La Rose pourpre et le Lys – Tome 1 : Michel Faber [ROMAN]
  21. L’Amant de Lady Chatterley : D.H. Lawrence [ROMAN]
  22. Agatha Raisin – T3 – Pas de pot pour la jardinière : M.C Beaton [ROMAN]
  23. Agatha Raisin – T4 – Randonnée mortelle : M.C Beaton [ROMAN]
  24. L’affaire Mina Morten : Bob Garcia [ROMAN]
  25. La disparue d’Angel Court – Charlotte et Thomas Pitt 30 : Anne Perry [ROMAN]
  26. Malédiction maison Foskett – Middleton et Grice 2 : Kasasian [ROMAN]
  27. Brouillard tombe sur Deptford – Lizzie Martin 6Ann Granger [ROMAN]
  28. Meurtres en majuscules – H. Poirot : Sophie Hannah [ROMAN]
  29. La marque du corbeau : Ed McDonald [ROMAN]
  30. Lady Helen – T01 – Le Club des Mauvais Jours : Goodman [ROMAN]
  31. Watson et Holmes : June Thomson [ROMAN]
  32. Carnets secrets de Sherlock Holmes : June Thomson [ROMAN]
  33. Dossiers secrets de Sherlock Holmes : June Thomson [ROMAN]
  34. Les mortes-eaux : Hurley [ROMAN]
  35. Bas-Fonds Londres – Crime et prostitution sous règne Victoria : Chesney [ROMAN]
  36. Les Triomphes de Sherlock Holmes : Gérard Dôle [ROMAN]
  37. Sherlock Holmes – Le secret de l’ile aux chiens : Yves Varende [ROMAN]
  38. Shelock Holmes – Le Requin De La Tamise : Yves Varende [ROMAN – Relecture]
  39. Sherlock Holmes – L’otage de fraulein Doktor : Yves Varende [ROMAN]
  40. Sherlock Holmes – Le tueur dans le fog : Yves Varende [ROMAN]
  41. Sherlock Holmes et les meurtres du titanic : Yves Varende [ROMAN]
  42. Sherlock Holmes revient : Yves Varende [ROMAN]
  43. Sherlock Holmes revient : André-Paul Duchâteau [ROMAN]
  44. Enquêtes Alfred et Agatha 2 – Qu’est-il arrivé à Snouty Jones ? : Anna Campoy [ROMAN]
  45. Les âges sombres : Karen Maitland [ROMAN]
  46. Les diables de Cardona : Matthew Carr [ROMAN]
  47. La frontière du loup : Sarah Hale [ROMAN]
  48. Les derniers jours de Newgate : Andrew Pepper [ROMAN]
  49. Les détectives du Yorkshire – T1 : Rendez-vous avec le crime : Julia Chapman [ROMAN]
  50. Trilogie de Corfou – T1 – Ma famille et autres animaux : Gerald Durrell [ROMAN]
  51. Steampunk Chronicles – T1 – L’étrange pouvoir de Finley Jayne : Kady Cross [ROMAN]
  52. L’Affaire Jack l’Éventreur : Coudurier  Christian [ROMAN]
  53. Mon ami Sherlock Holmes : Ruzé-Moens [ROMAN]
  54. Le meilleur ennemi de Sherlock Holmes : Ruzé-Moens [ROMAN]
  55. Le Hobbit : J.R.R Tolkien [ROMAN]
  56. Black Butler – Tome 25 : Yana Toboso [MANGA]
  57. Vinland Saga – Tome 3 : Makoto Yukimura [MANGA]
  58. Vinland Saga – Tome 4 : Makoto Yukimura [MANGA]
  59. Vinland Saga – Tome 5 : Makoto Yukimura [MANGA]
  60. Sherlock Holmes – L’héritage [REPORTAGE]
  61. Sherlock Holmes contre Conan Doyle [REPORTAGE]
  62. Sur la piste de Jack L’Éventreur [REPORTAGE]
  63. Jack L’Éventreur – L’invention du serial-killer [REPORTAGE]
  64. Quel jour sommes-nous Watson ? : Jean-Pierre Crauser [ÉTUDE]
  65. Aventure du détective triomphant : Bellocq-Poulonis [ÉTUDE]
  66. Alimentaire mon cher Watson : Anne Martinetti [CUISINE]
  67. The Durrells – Saison 1 – La série qui ensoleille ta journée [SÉRIES]
  68. Broadchurch – Saison 3 – La série qui te scotche à l’écran [SÉRIES]
  69. Grantchester – Saison 2 – La série qui me donne envie de me mettre à genoux devant le beau pasteur [SÉRIES]
  70. Grantchester – Saison 3 – La série qui me donne envie de voir le petit Jésus du beau pasteur [SÉRIES]
  71. Gladiator – Le film qui est descendu dans l’arène (2000) [FILMS]
  72. Le Patient anglais – Le film à regarder avec de la Biafine ? (1996) [FILMS]
  73. Orgueil et Préjugés – Le film avec le beau Darcy ! (2005) [FILMS]
  74. Monty Python : Sacré Graal ! – Le film à côté duquel Ben-Hur ressemble à un documentaire (1975) [FILMS]
  75. La Mort aux trousses – Le film qui… Cours Forest, cours !! (1959) [FILMS]
  76. Sueurs froides – Le film à regarder un jour de canicule ? (1958) [FILMS]
  77. Le Docteur Jivago – Le film qui te dit « J’y va , go » ! (1965) [FILMS]
  78. 4 mariages et un enterrement – Le film qui te fait rire et… pleurer (1994) [FILMS]
  79. Le journal de Bridget Jones – Le film qui te donnera envie de porter des culottes couvrantes (2001) [FILMS]
  80. Love Actualy – Le film qui te dit que l’amour est partout (2003) [FILMS]
  81. Batman – Gotham by gaslight – Le film qui à qui le chauve sourit (2003) [FILMS]

Le Mois Américain Revient !! (Tagada Tsoin Tsoin) [Édition Septembre 2016]

Autant attendu que le Mois Anglais, le Mois Américain est l’occasion pour moi d’embêter ma chère Titine avec des tas de fiches pour remplir chaque jour de ce mois honni car c’est la rentrée scolaire (j’en suis encore traumatisée).

Bon, qu’elle se rassure, je ne suis pas en vacances, donc, je ne risque pas de lire beaucoup de romans, mais je vais me venger avec des bédés, plus rapides à lire.

Comme pour le Mois Anglais que j’honore en choisissant ce qui fait l’essence de l’Angleterre, je ferai aussi en sorte d’honorer l’Amérique avec ce qui fait son essence propre, c’est-à-dire les western, les légendes de l’Ouest, la Guerre de Sécession ou ses quartiers typiques.

J’ai repris les romans choisis en septembre 2015 et non lus et tenter de les lire cette fois-ci, ou du moins, une partie, comme je le fis pour le Mois Anglais 2016.

  • 2014 : 36 fiches (9 romans, 21 bédés, 4 séries, 2 articles)
  • 2015 : 20 fiches (16 romans, 3 films, 1 série)
  • 2016 : ????

000012-reprodukce-exclusive-the-magnificient-seven-1223l

Mon programme pour le Mois Américain 2016 :

  1. Glendon Swarthout : Homesman [Au menu en 2015]
  2. Johnson Dorothy : Collines des potences [Au menu en 2015]
  3. Olmstead : Le voyage de Robert Child [Au menu en 2015]
  4. Stokoe : Empty Mile [Au menu en 2015]
  5. Miller Jax : Les Infâmes [Au menu en 2015]
  6. Horwitz : Journal d’une fille de Harlem [Au menu en 2015]
  7. Jim Harrison : Légendes d’automne
  8. Mark Twain : Tom Sawyer
  9. Patrick deWitt : Les frères Sisters
  10. Haycox : Les fugitifs de l’Alder Gulch
  11. Haycox : Des clairons dans l’après-midi
  12. Edward Abbey : Désert solitaire
  13. Colm Toibin : Brooklyn
  14. Trevanian : Shibumi
  15. Chris Offutt : Le Bon Frère
  16. Michel Lambesc : La Horse
  17. Durango – T4 – Amos [BD]
  18. Durango – T5 – Sierra sauvage [BD]
  19. Durango – T6 – Le destin d’un desperado [BD]
  20. Durango – T7 – Loneville [BD]
  21. Durango – T8 – Une raison pour mourir [BD]
  22. Lucky Luke – T25 – La ville fantôme [BD]
  23. Lucky Luke – T13 – Le juge [BD]
  24. Lucky Luke – T16 – En remontant le Mississippi [BD]
  25. Lucky Luke – T18 – À l’ombre des derricks [BD]
  26. Lucky Luke – T26 – Les Dalton se rachètent [BD]
  27. Ekhö monde miroir – T3 – Hollywood Boulevard [BD]
  28. Pinkerton – T2 – Dossier Abraham Lincoln – 1861 [BD]
  29. Dossier Tueurs En Série – T1 – Zodiac Killer [BD]
  30. Fables – T1 – Légendes en exil [COMICS]
  31. Fables – T2 – La ferme des animaux [COMICS]
  32. Fables – T3 – Romance [COMICS]
  33. Fables – T4 – Le dernier bastion [COMICS]
  34. Peace Maker – Tome 1 [MANGA]
  35. Les quatre filles du Dr March [MANGA]

article-2402628-1B7B89A3000005DC-90_964x419 cowboy 3

The English Month Is End !! Oh Fuck ! – Bilan [Juin 2016]

Shit ! Fuck ! Bloody bastard ! The english month is end ! M’en fout, I’ll be back !

Enfin, si les gentilles organisatrices ne foutent pas un Brexit… ou un Belexit car je les surcharge de travail.

Alors, ce Mois Anglais ?

Excellent ! J’ai lu des romans, j’ai passé des bons moments avec Sherlock, Jack The Ripper, des séries nouvelles que j’ai découvert mais j’avoue que je n’ai pas fait tout ce que je voulait et que je me suis rabattue sur des vieilles bédés holmésiennes qui m’ont donné envie de les passer au broyeur, comme à chaque fois que je les relis.

Malgré tout, j’ai lu moins que ce que je pensais, durant mes vacances… y’a du laisser aller, je trouve.

Juste eu plus de temps les derniers jours, quand on se consacre à la farniente dans des petits coins champêtre, que j’ai réussi à lire un roman par jour (3 jours, 3 romans).

  • 2013 : 36 billets !! (Titine comprenait son erreur)
  • 2014 : 62 billets !! (Burn-Out pour Titine)
  • 2015 : 41 billets !! (Des vacances pour Titine, quasi)
  • 2016 : 51 billets !! (On fait honneur à sa réputation)

Au final, ça donne ça (dans l’ordre de publication) !

  1. Black Butler – Tome 21 : Yana Toboso [MANGA]
  2. Legend : Brian Helgeland [FILM]
  3. Oscar Wilde et les crimes du Vatican : Gyles Brandreth [ROMAN]
  4. Sherlock Holmes et les voyageurs du temps – T2 : Cordurié & Laci [BD]
  5. Life on Mars –  La série qui t’envoie dans le passé [SÉRIE]
  6. Hell Blade – Tome 1 : Je-Tae Yoo [MANGA]
  7. Black-Out : Lawton [ROMAN – LC]
  8. Hell Blade – Tome 2 : Je-tae Yoo [MANGA]
  9. Ripper Street – Saison 3 : Une série à qui on a permis de continuer de t’éventrer ! [SÉRIE]
  10. Hell Blade – Tome 3 : Je-tae Yoo [MANGA]
  11. Broadchurch – Saison 1 : La série qui… ♫ C’est le meurtre à la plage ♪ Ahoum tcha tcha tcha ♪ [SÉRIE]
  12. Sherlock Holmes – Granada  : The Crooked Man – Le tordu [SÉRIE]
  13. Sherlock Holmes – T1 – La sangsue rouge : A-P Duchâteau & G Clair [BD]
  14. Sherlock Holmes 1 de Guy Ritchie [FILM]
  15. Hell Blade – Tome 4 : Je-tae Yoo [MANGA]
  16. Hell Blade – Tome 5 : Je-tae Yoo [MANGA]
  17. State of Play – Jeux de pouvoir : La série qui te prouve que la vérité est ailleurs
     [SÉRIE]
  18. Sherlock Holmes – Granada  : The Norwood Builder – L’entrepreneur de Norwood [SÉRIE]
  19. Une étude en soie : Emma Jane Holloway [ROMAN]
  20. Peaky Blinders – Saison 1 : Une série qui va te racketter pour te protéger ! [SÉRIE]
  21. Sherlock Holmes – T2 – Le Chien des Baskerville : Duchâteau & Stibane [BD]
  22. Whitechapel – Saison 3 & 4 : Une série qui s’est arrêtée avant d’être finie [SÉRIE]
  23. Sherlock BBC – Saison 1 : La série qui a propulsé Sherlock à notre époque [SÉRIE]
  24. Sherlock BBC – Saison 2 : La série qui a mis Irene Adler fesses à l’air ! Et Sherlock aussi… [SÉRIE]
  25. Il est mort les yeux ouverts : Robin Cook [ROMAN]
  26. Sherlock BBC – Saison 3 : La série qui a fait revenir Sherlock dans sa bicoque ! [SÉRIE]
  27. Sherlock Holmes – Granada : The Resident Patient – Le Pensionnaire en Traitement [SÉRIE]
  28. Sherlock Holmes – Granada : The Final Problem – Le Dernier Problème [SÉRIE]
  29. Sherlock Holmes – Granada : The Empty House  – La maison vide [SÉRIE]
  30. Penny Dreadful – Saison 1 : Une série qui va te vampiriser ! [SÉRIE]
  31. Endeavour – Saison 1 : La série qui n’a rien d’un Morse ! [SÉRIE]
  32. Ripper Street – Saison 4 : Une série qui continue encore de t’éventrer ! [SÉRIE]
  33. Sherlock Holmes 2 – A Game of Shadows : Guy Ritchie [FILM]
  34. Le diable de la Tamise : Annelie Wendeberg [ROMAN]
  35. Tif et Tondu – Tome 16 – L’ombre sans corps : Tillieux & Will [BD]
  36. Sherlock Holmes – T3 – La béquille d’aluminium : Duchâteau & Clair [BD]
  37. Derniers Jours : Adam Nevill [LC – Impressions de lecture] [ROMAN]
  38. Sherlock Holmes – T4 – Jack l’Éventreur : Duchâteau & Stibane [BD]
  39. Derniers Jours : Adam Nevill [LC avec Stelphique]
  40. Sherlock Holmes – Tome 1 : Leah Moore & John Reppion [COMICS]
  41. Je suis le sang : Ludovic Lamarque [ROMAN]
  42. Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane Kelly : P.R Welté [ROMAN]
  43. Sherlock Holmes – T5 – La bande moucheté : Duchâteau & Stibane [BD]
  44. Sherlock Holmes – Granada : The Second Stain – La deuxième tache [SÉRIE]
  45. Sherlock Holmes – T6 – Le rat géant du Sumatra : Duchâteau & Di Sano [BD]
  46. Sherlock Holmes – T7 – L’étoile sanglante : J-P Croquet & Bonte [BD]
  47. Un nom pour l’Éventreur : Russel Edwards [ROMAN]
  48. Retenir les bêtes : Magnus Mills [ROMAN]
  49. La chambre des âmes : Franck Tallis [ROMAN]
  50. La curiosité est un péché mortel : Ann Granger [ROMAN]
  51. Jack The Ripper – La fin du mystère ? [ARTICLE]

Commencé mais pas terminé en ce 03 juillet :

  1. Le livre des âmes : James Oswald [ROMAN]

Pas eu le temps de lire (report pour « A Year In England ») :

  1. 1977 : David Peace [ROMAN – NON LU 2015]
  2. Rouge ou mort : David Peace [ROMAN – NON LU 2015]
  3. Sombre mardi : Nicci French [ROMAN – NON LU 2015]
  4. Goodbye Billy – Les Rats de poussière – Tome 1 : Laurent Whale [ROMAN]
  5. Moriarty -Le Chien des d’Uberville : Kim Newman [ROMAN]
  6. La frontière du loup : Sarah Hall [ROMAN]
  7. Coups de crosse : James Hurley [ROMAN]
  8. Sherlock Holmes et le collier de la mort de Terence Fisher [FILMS]
  9. Chambre blanche : Martyn Waites [ROMAN]
  10. Maurice : E.M Foster [ROMAN]
  11. Le dernier loup-garou : Glen Duncan [ROMAN]
  12. Les étrangers dans la maison : John Harvey [ROMAN]
  13. On ne meurt que deux fois : Robin Cook [ROMAN]

Mes créations « Keep Calm » pour le Mois Anglais :

Le mois anglais is back dans 15 jours ! « A cup of tea, my dear ? »

Comme vous le savez, chaque 1er juin, c’est la fête – Non pas au drogués – du Mois Anglais !

Chaque 1er juin, Titine tremble de tout ses membres à l’idée (Johnny ? – jeu de mot pourave) de mon arrivée. Parce qu’elle sait que la Belette ne fait pas dans la dentelle et qu’en juin, elle est encore plus dingue qu’habituellement (oui, c’est possible !).

Le café est prêt, le thé aussi, la caféine et la cocaïne (une solution à 7%) sont là pour me tenir éveillée toutes les nuits du mois de juin.

Alors, rien que pour lui donner des sueurs froides, je lui envoie mes idées pour le mois anglais… Bon, pour les romans, je suis pas sûre de savoir tout lire, c’est pas possible d’ailleurs, mais c’est une idée de la pioche dans laquelle je vais réaliser mes lectures de juin.

Sherlock___Running_Wallpaper OK

  1. Black Butler – Tome 17 : Yana Toboso [Manga]
  2. Black Butler – Tome 18 : Yana Toboso [Manga]
  3. Sherlock Holmes : Ishinamari / Ishikawa [Manga]
  4. Enquêtes de Sherlock Holmes : Komusubi Haruka [Manga]
  5. Sherlock Holmes – Granada : The naval treatry [Série]
  6. Sherlock Holmes – Granada : The solitary cyclist [Série]
  7. Sherlock Holmes – Granada : The copper beeches [Série]
  8. Sherlock Holmes – Granada : The greek interpreter [Série]
  9. Whitechapel – Saison 2 [Série]
  10. Le crime était presque parfait : Film d’Alfred Hitchcock [FILM]
  11. Imitation Game : Morten Tyldum [FILM]
  12. Elephant Man : Film de David Lynch [FILM]
  13. The Hound Of Baskerville : Film de Terence Fisher [FILM]
  14. Le secret de la pyramide : Film de Barry Levinson [FILM]
  15. La vie privée de Sherlock Holmes : Film de Billy Wilder [FILM]
  16. S.H attaque l’Orient Express : Film de Herbert Ross [FILM]
  17. Sherlock Holmes : Bastardi-Daumont [Étude]
  18. Le dico Sherlock Holmes : Baudou / Gayot [Étude]
  19. Sherlock Holmes : De Baker Street au grand écran [Étude]
  20. Les énigmes de Sherlock Holmes : Dr John Watson [Jeu]
  21. Un nom pour l’Éventreur : Russel Edwards [ROMAN]
  22. Whitechapel : Sarah Pinborough [ROMAN]
  23. Les tragédies du ghetto : Zangwill [ROMAN]
  24. La nuit de l’Éventreur : Robert Bloch [ROMAN]
  25. Jack l’Éventreur, affaire classée : Patricia Cornwell [LC – ROMAN]
  26. Sale temps pour le pays : Michaël Mention [ROMAN]
  27. 1974 : Davis Peace [ROMAN]
  28. 1977 : David Peace [ROMAN]
  29. Meurtre à Oxford : Tessa Harris [ROMAN]
  30. Rouge ou mort : David Peace [ROMAN]
  31. Rebecca : Daphné du Maurier [LC – ROMAN]
  32. Les oiseaux : Daphné du Maurier [ROMAN]
  33. Qque chose de pourri au royaume d’Angleterre : Cook (II) [ROMAN]
  34. Une étude en soie : Emma Jane Holloway [ROMAN]
  35. Lundi mélancolie : Nicci French [ROMAN]
  36. Sombre mardi : Nicci French [ROMAN]
  37. Maudit mercredi : Nicci French [ROMAN]
  38. Terrible jeudi : Nicci French [ROMAN]
  39. Bryanston Mews : Anne Perry [LC – ROMAN]

 

 

Black Butler – Tome 3 : Yana Toboso

Titre : Black Butler : Tome 3                                               big_3-5

Scénariste / Dessinateur : Yana Toboso
Édition : Kana (2010)

Résumé :
Pour démasquer Jack, Ciel s’est fait passer pour un enfant des rues suivit par Sebastian. Quand ils trouvent la dernière victime, il est déjà trop tard, mais le jeune Comte pourra t-il faire face à l’effroyable vérité ? Et Sebastian pourra t-il tenir tête à cet homme, l’un des rares à pouvoir lui donner la mort ?

Sebastian affronte Grell dans un combat sanglant mais qui ne manque pas de panache ! Grell manie une faux de la mort, une arme de l’au-delà ressemblant fortement à une tronçonneuse.

Ce troisième tome tonitruant va nous plonger dans l’histoire de la famille Phantomhive et nous en apprendre un peu plus sur les motivations de chacun et sur le monde de la Mort…

Critique : 
Avantages de la série ? Trois petits tomes et l’enquête est bouclée ! Il en ira de même dans toute la collection.

Si le premier tome a commencé avec des scènes de vie quotidiennes, puis avec l’enquête qui se mettait en place, le deuxième a poursuivit l’enquête et s’est terminé sur un cliffhanger et voici le troisième qui est là  pour clore l’affaire et nous offrir un peu de détente ou de nouveauté dans les derniers chapitres.

Ici, on termine l’enquête de l’Éventreur : le combat initié dans le tome continue de plus belle entre Sébastian et le Shinigami, le tout servi par des dialogues amusants et croustillants.

Pourtant, Sebastian pourrait perdre la vie dans ce combat…

Le shinigami, bien que « mâle » parle de lui au féminin et ne rêve que de relation avec le diable de Sebas-Chan, tout en essayant de le tronçonner avec sa faux de la mort.

— En fait, nous ne pouvons sans doute pas nous comprendre, un shinigami a pour tâche de récupérer toutes les âmes, mais un diable est une bête nuisible qui dérobe les âmes pour les dévorer. Mes sentiments pour toi ne seraient jamais récompensés, c’est vraiment comme dans la tragédie de Roméo et Juliette. Si nous étions les acteurs principaux, même Shakespeare verserait des larmes. Aah, Sebas-Chan… renonce à ce nom funeste que t’a donné ton maître et n’ait d’yeux que pour moi. Pourquoi es-tu Sebas-Chan.
— À partir du moment où mon maître m’a nommé Sebastian, cela a constitué mon baptême et notre contrat.
— J’en ai des frisson, Sébas-Chan. Je serais même prête à porte ton enfant !
— Arrêtez, vous me dégouttez. Et c’est impossible, biologiquement parlant.
— Quelle froideur ! Beau Tyran ! Diable pareil à un ange. Corneille aux plumes de colombe. Mon agneau aussi avide qu’un loup !

On entrevoit aussi la fameuse « lanterne cinémagique » qui est le film de la vie des gens qui vont mourir. Là encore, de l’humour avec Sebastian qui, comme film de vie, revoit toutes les bêtises du personnel du manoir.

— Nous, les shinigami, recevons une liste de ceux qui doivent bientôt mourir, et nous leur faisons revivre leurs souvenirs au moyen de ce théâtre afin d’examiner quel genre d’humains ils étaient et quelle vie ils ont menés. Ainsi nous voyons s’il faut les laisser vivre ou s’il faut les tuer.

Nos amis ayant déjà découvert le coupable dans le tome précédent, nous avons droit ici aux motifs de cet assassin. J’avoue que le meurtrier avait un mobile plausible, compte tenu des circonstances de sa vie, mais pas d’excuses.

Le motif est même plausible puisqu’on a jamais connu ceux du véritable Éventreur.

La tante de Ciel nous en apprend un peu plus sur sa sœur – mère de Ciel – et sur leur assassinat dans l’incendie ainsi que sur ce qui a suivi. À chaque tome ses petites révélations. Cela aiguise la curiosité.

Pour l’imbécile qui aurait encore eu un léger doute sur la véritable nature de Sebastian, ce tome dissipe tout. Que ce soit durant la combat avec le shinigami ou après, lorsqu’un shinigami « bœuf carottes » arrivent pour infractions au règlement…

— C’est inhumain !
— En effet, car je suis une diable de majordome.
— Penses-tu qu’un diable peut l’emporter sur un kami comme moi ?
— Je me le demande, je n’en ai jamais combattu, je l’ignore. Mais puisque monsieur me demande de gagner, c’est ce que je vais faire.
— Je vous présente nos excuses pour le désagrément immense que cette chose vous a causé. Vraiment… Dire que je dois courber la tête devant une bête sauvage comme vous… quelle honte pour les shinigami…
— Eh bien, veuillez le surveiller correctement afin qu’il n’importune plus la bête sauvage.

Sebastian n’hésite d’ailleurs pas à parler de « contrat » entre lui et Ciel, qui est son maître.

— Maintenant j’appartiens corps et âme à mon maître qui possède même le moindre de mes cheveux. Aussi longtemps que notre contrat continue, j’obéis à ses ordres. Si mon maître m’ordonne de ne pas mourir, je ne mourrai pas. Mais s’il me dit de mourir, je disparaîtrai.

La froideur de Ciel se fait plus ressentir, il est moins « enfant gâté », plus mature, plus manipulateur, aussi. Il connait exactement les termes du contrat qui le lie à son diable de majordome et il en use.

— Parce que c’est ton travail. C’est parce que je savais que tu me protégerais même si tu devais mourir pour ça. Alors je n’ai pas tiré. Le contrat passé avec toi stipule que tu dois m’accorder ta force jusqu’à ce que j’ai atteint mon but et me protéger en empêchant que je meure. Si j’étais mort, il y aurait eu dérogation au contrat. Puisque le respect du contrat fait partie de l’esthétique des diables, tu étais censé venir à mon secours même si tu devais en mourir.

Ciel est sur échiquier, Sebastian est son pion, il est le roi et il sait que si le roi tombe, c’est « échec et mat ». Les pions, on peut les sacrifier à loisirs.

— Vous devez toujours utiliser adroitement vos pions pour rester en vie, en vous servant par exemple de moi ou de madame Red. Même si les cadavres de vos pions s’amoncellent au pied de votre trône, vous ne devez jamais tomber, car si le roi tombe, la partie est finie.

Mission « Jack l’Éventreur » terminée… Une de plus à ajouter au palmarès de Ciel, le chien de garde de la reine.

Ma première impression de la découverte de ces trois tomes était excellente, elle reste la même à la relecture.

Il faut tout de même aimer le fantastique, l’humour, les situations cocasses, les enquêtes et autres diableries !

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), au Challenge « Polar Historique » de Samlor (repris par Sharon), au Challenge « I Love London II » de Maggie et Titine, au « Mois anglais III » chez Titine et Lou, au Challenge « Victorien » chez Arieste et au Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park.

Bilan livresque : Décembre 2012

Alors, ce bilan de décembre ?? Ai-je bien lu ? C’est ce que nous allons découvrir.

J’ai ajouté aussi les bandes dessinées que j’avais reçues pour mon anniversaire (fin novembre) et que j’ai lues en décembre. Elles ne seront pas comptabilisées dans le mois, c’est juste à titre d’info.

J’en profiterai pour faire le décompte de tous les livres durant l’année.

Oserai-je calculer le nombre de livres que j’ai acheté en 2012 ??

Hem… 230 livres achetés en 2012. Là, j’ai tout fait péter. Ce n’est pas de ma faute, mais celle des challenges auxquels je participe… Ben quoi, fallait bien acheter les livres, non ??

En 2013, j’ai dévoré 94 romans. Pouvais faire mieux !

J’ai commencé le mois avec un achat de l’année : « Bloc 11 » de Piero Degli Antoni. Un huis-clos oppressant entre quelques prisonniers, dans un camp de concentration. Un coup de cœur et un coup au cœur !

Là, j’aurais mieux fait de lire Picsou, ma lecture aurait été plus calme que celle du premier tome de la Saga Maorie : « Haka » du français Caryl Férey, titre concourant pour le challenge « Thrillers et Polars » de Liliba.

Intrigue prenante, violence, flic atypique, écriture avec un style plus incisif qu’un scalpel ! Sonnée à la fin de ma lecture, comme si l’équipe des All-Blacks m’avait plaquée au sol après avoir exécuté leur Haka. Ce bouquin détonne par sa noirceur et son agressivité !

Non, après une telle lecture, il me fallait vraiment du calme et un petit meurtre en famille, avec huis-clos. Alors, j’ai lu « Cyanure » de Camilla Lackberg qui pouvait aussi concourait pour le challenge « Thrillers et Polars » de notre consœur blogueuse Liliba.

Rien à voir avec les ambiances de la Reine du Crime (Agatha Christie) mais c’était un petit polar agréable à lire. Sans plus.

Ce mois-ci, j’ai fait la part belle au challenge« Thrillers et Polars » puisque j’ai poursuivi la Saga Maorie avec le second tome : « Utu ». Aussi bien que le premier, aussi oppressant, bref, un nouveau coup de pied au cul.

Vite, lisons une bande dessinée afin de me remettre de mes émotions et vu que c’est un cadeau d’anniversaire, double plaisir avec  « Le Scorpion – Tome 10 – Au nom du fils » de Marini et Desberg.

Qui est le Scorpion ? « Une force de la nature, un ouragan de passions et d’appétit de vivre qui trimballe sa carcasse d’athlète et sa fine barbiche de séducteur dans la Rome du XVIIIe siècle. Quand il n’écoule pas de superbes reliques récupérées dans les sous-sols de la ville, le Scorpion virevolte sur les toits et fait chavirer les cœurs de tout ce que Rome compte de jolies filles. Mais le Scorpion a quelques soucis ».

C’est dans ce tome 10 que nous apprenons enfin qui est le véritable père du Scorpion. Superbes dessins et scénarios prenant, je recommande cette bédé.

Pourquoi quitter Rome ? Prenons juste la machine à remonter le temps et partons pour l’époque de l’empereur Claude, du futur Néron, tout jeune et de sa mère, Agrippine, avec l’excellente bande dessinée « Murena » de Jean Dufaux.

J’ai reçu 4 tomes pour mon anniv et je possédais déjà les deux premiers. Hop, on lit le tout !  Pourquoi ? Parce que « Murena », ce n’est pas n’importe quoi : c’est l’histoire de Rome telle qu’on nous la raconte dans les manuels scolaires, à ceci près qu’elle prend ici un relief surprenant : sanglante et crapuleuse, elle n’est que superstitions, trahisons, terreur et violence.

Toujours dans les bédés reçues, notons l’excellent série de chez Delcourt « La Licorne » de Mathieu Gabella. Mon chéri m’ayant offert les 4 tomes, je me suis régalée.

Nous sommes en 1565, au temps de la Renaissance. Un homme tente de faire triompher la raison sur l’obscurantisme, mais se trouve confronté à de mystérieuses et fabuleuses créatures. C’est Ambroise Paré, un ancien barbier devenu chirurgien royal et qui sera à l’origine du savoir médical moderne.

Graphisme flamboyant, qui nous plonge au cœur de l’histoire passionnante de la médecine et qui navigue entre thriller, fantastique et ésotérisme.

« City Hall » est un manga des français Guillaume Lapeyre et Rémi Guérin. J’ai lu le tome 1 pour découvrir. Et dès que je trouverai le tome deux, je me ruerai dessus.

Nous sommes plongé dans Londres, 1902, dans un univers dépourvu de papier, l’écriture manuscrite étant interdite depuis des siècles et n’étant même plus enseignée. Pourquoi ? Tout ce que vous écrivez prend vie.

1902 mais nous sommes plongé dans un environnement mécanique et possédant déjà internet et des écrans LCD. Un ennemi qui possède du papier et deux héros pour le contrer : Jules Verne et Conan Doyle.

Un autre manga que je voulais découvrir, avec beaucoup d’appréhension, c’était « The Sherlock Holmes Story » de Kyo-Jeong Kwon. Pas moyen de mettre la main sur le tome 1, j’ai donc commencé par le tome 2.

Intéressant parce que c’est Sherlock Holmes en manga, mais me faisant peur en raison de son petit côté yaoiste caché. En le lisant, on comprend que le mariage de Watson perturbe énormément Holmes et que ce dernier aurait peut-être des sentiments amoureux pour son ancien colocataire et ami. Pas trop ma tasse de thé, même si j’ai lu des yaoi, ils ne seront jamais mes préférés. Ici, petit plus, la rencontre Holmes/Watson et l’arrivée du roi de Bohême… sans oublier Irène Adler.

Toujours dans les mangas, la suite d’une série que j’apprécie fortement, c’est celle de « Black Butler » de Yana Toboso. Ici, c’est le Tome 11 qui a concouru pour le challenge de Liliba : « Thrillers et Polars ».

Le dernier volet de l’enquête qui avait commencée au tome 9 avec Conan Doyle dans les invités. Un univers un peu satanique et très victorien. J’adore !

« Meurtre sur la voie Appia » de Steven Saylor avait le triple avantage de participer au challenge « Polar Historique » de Samlor, avait son mot à dire pour le challenge « Thrillers et Polars »  sans oublier celui de la PAL Noire à Zéro !

Ici, nous sommes presque dans la réalité, dans une partie de l’Histoire de Rome. Les personnages de fiction côtoient les personnages ayant réellement existé. Notre enquêteur, Gordien, va devoir élucider un meurtre qui a eu lieu sur la voie Appia.

Quelques moments d’Histoire un peu lourd, j’ai failli passer des pages mais je ne l’ai pas fait. J’ai eu bien raison. Un chouette polar historique.

Un achat du dernier Swolfs : « Légende – Tome 6 : Le secret des Eïles »  qui entrait en ligne de compte pour le challenge « Totem » de Lili Galipette, catégorie « Loups ». Un tome en de-ça de toute la série, une sorte de nouveau cycle mais qui n’est pas prenant. A croire que le scénariste voulait faire son beurre sur le dos de ses lecteurs…

Pour ne pas être en reste avec Métaphore et son challenge « Romans Cultes » j’ai entamé « Des souris et des hommes »de Steinbeck. Sitôt entamé et déjà terminé, les yeux embués. Grâce au challenge de Métaphore, je découvre des trésors de littérature, moi !!

Last but not least, j’ai commencé ce 31 au matin « L’île au trésor » de Robert Louis Stevenson. En voilà un qui aura le privilège de finir 2012 tout en entamant 2013 ! Là-dessus, il ne sera pas compté dans le bilan de décembre.

Joyeuses fêtes !!

Bilan livresque de Décembre : 6 romans dont 5 participaient à des challenges, sans compter un tome de moins dans ma PAL Noire. 12 bédés et 3 mangas

 

  1. Bloc 11 : Piero Degli Antoni
  2. Haka – Saga Maorie : Caryl Férey (« Thrillers et Polars »)
  3. Cyanure : Camilla Lackberg (« Thrillers et Polars »)
  4. Utu – Saga Maorie : Caryl Férey (« Thrillers et Polars »)
  5. Le Scorpion – Tome 10 – Au nom du fils (Bédé)
  6. Murena : 6 tomes (Bédé)
  7. La Licorne : 4 tomes (Bédé)
  8. City Hall – Tome 1 (Manga)
  9. The Sherlock Holmes Story – Tome 2 (Manga)
  10. Black Butler – Tome 11 (Manga) (« Thrillers et Polars »)
  11. Meurtre sur la voie Appia : Saylor (« Thrillers et Polars »PAL Noire)
  12. Légende – Tome 6 : Le secret des Eïles (Bédé) (« Totem »)
  13. Des souris et des hommes : Steinbeck (« Romans Cultes »)

Bloc 11Haka - Férey - NONCyanure - LäckbergUtu - Saga MaorieSCORPION 10 - Au nom du fils   Murena 03Murena 04Murena 05Murena 06    `ionð*jð*jthsion Ì_` Licorne 01Licorne 02Licorne 03Licorne 04  City Hall 01 Sherlock Holmes strory 2Black Butler 11Legende 6 - SecretDes souris et des hommes - Steinbeck

Black Butler – Tome 11 : Yana Toboso

Black Butler 11

Titre : Black Butler : Tome 11
 
Auteur : Yana Toboso
Édition : Kana

Résumé :
« Je vous servirai avec dévouement »…

Aurora, une société secrète, proclame avoir rendu possible la résurrection de morts.
Afin d’en apprendre plus, le majordome Sebastian s’invite dans une réunion se tenant à bord d’un paquebot de luxe.

Le grand océan d’azur rugit, tandis que vogue sur ses flots un groupe hétéroclite dont les membres se reconnaissent à ce cri de ralliement: « Phénix ».

Savourez ce manga terriblement horrifiant…

BLACK BUTLER - 06.wir.skyrock.netCritique :

Dans le tome précédent, nous avions laissé Conan Doyle abasourdi lorsqu’il avait compris que le pasteur Jeremy Rathborne était en fait Sebastian, le majordome censé être mort.

Les dernières images étant Jeremy qui enlevait son masque pour lui prouver qu’il était bien Sebastian…

L’heure des explications avait enfin sonnée !

Parce que, les lecteurs ont beau savoir ce qu’est « réellement » le majordome Sebastian,  pour le reste, nous ne savions pas comment s’était déroulé les petits arrangements en coulisse !

Sebastian se fait donc un plaisir de raconter à Conan Doyle et aux lecteurs TOUS les rouages de l’enquête qui avait débutée au tome 9, ainsi que toutes les acrobaties de folie qu’il avait dû effectuer pour jouer, à la fois, le rôle du pasteur Jeremy ainsi que son propre rôle (un cadavre, excuses du peu !).

Là, je vous avoue qu’ils m’ont bluffés ! Certes, je me doutais des « petits arrangements » du majordome, mais pas à ce niveau là ! Une claque de plus pour moi. A ce niveau, vu le nombre de claques reçues ces derniers temps (durant mes lectures), je pense que je suis au niveau « maso ».

Conan Doyle n’en est pas revenu, moi non plus. Faut suivre toutes leurs péripéties et je relirai les trois tomes ensemble, histoire de mieux voir maintenant que je sais certaines choses.

Ok, durant la moitié du manga, l’histoire n’avance pas beaucoup puisque Ciel et Sebastian nous racontent ce qu’il s’est réellement, passé, malgré tout, l’éclairage était nécessaire.

De plus, j’ai bien aimé comment l’auteur sous-entend que les révélations sur les crimes qui avaient eu lieu au manoir de Phantomhive ont forgé Conan Doyle dans ces futurs récits et ses croyances.

Bémol ? Apprendre que la scène où Ciel trouve Sebastian mort est une mise en scène !!  Merde, moi aussi j’avais été émue par cette scène, bien que je ne pense pas qu’il y ait une quelconque relation amoureuse « Ciel-Sebastian », comme certains le pensent (entre nous, ils pensent ce qu’ils veulent, je m’en fiche, ils sont libres), voyant plus la scène comme la peine que ressentirait un enfant qui, ayant déjà perdu ses parents et constatant que, maintenant que son majordome est décédé, il n’a plus personne pour veiller sur lui.

Sebastian mort, je ne le croyais pas une seule seconde, mais je pensais que Ciel était sincère, pensant lui, que Sebastian ne reviendrait pas… Oui, je sais, vous allez me dire que puisque, aussi bien moi que Ciel connaissions la particularité de Sebastian, je ne pouvais pas croire que sa réaction n’était que mise en scène. Mais Ciel pouvait savoir des choses sur son majordome que nous ne savions pas…

Mais au fait, comment allait-il ressusciter, notre diable de majordome ?? Ben oui, tout le monde n’est pas au courant de sa petite particularité…

Ciel et Sebastian ont tout intérêt à trouver un stratagème valable pour qu’il puisse revenir parmi les vivants, et ce, sans attirer les soupçons sur sa « véritable » nature.

Heu, là, je trouve la méthode un peu trop « facile ». Si les autres membres du personnels n’étaient pas aussi « insouciants » et bien, ça ne marcherait jamais ! Trop gros.

En tout cas, cette première partie du tome 11 nous a montré un Ciel machiavélique, perfide, rusé, menteur, manipulateur,… le côté obscur de la Force ? A surveiller !

« Et la seconde partie du tome ? », me demanderez-vous. Une nouvelle aventure se profile à l’horizon et nos amis vont voguer sur un paquebot, direction le continent d’en face, l’Amérique et la ville de New-York.

Aurora, une société secrète, proclame avoir rendu possible la résurrection de morts ! Tiens, tiens, intéressant… et les voici embarqués sur le paquebot, sans le personnel un peu fou du manoir, mais avec un nouveau personnage.

La fin du tome nous laisse présager de bonnes choses, avec des « résurrectionnés » qui ont de drôle de mœurs… Ils mordent !

Lu dans le cadre du challenge « Thrillers et polars » organisé par Liliba.

CHALLENGE - 77158541_p

Black Butler – Tome 10 : Yana Toboso

Titre : Black Butler, Tome 10
 
Auteur : Yana Toboso
Édition :  Kana (2012)

Résumé :
Plusieurs meurtres ont été commis à l’occasion d’une fête donnée au manoir de Phantomhive.

Le maître des lieux, qui a perdu son majordome, se lance dans une enquête. Tandis que le mystère s’épaissit, la cape marron d’un pasteur au rire hautain voltige, voltige…

Critique :  

Comme je vous le racontais dans ma critique du tome 9, des meurtres (3) ont eu lieu au manoir de Panthomhive dont un assez… inimaginable (ceux qui l’ont lu comprendront).

Mais qui a tué ? C’est ce que Ciel, le jeune comte, aidé de l’écrivain mystère (l’auteur d’un roman policier bien connu dont je vous parlais aussi dans la précédente critique) vont essayer de découvrir afin de résoudre l’énigme.

En édifiant une « liste des alibis » le romancier se rend compte que seul lui et le comte sont innocents, sur les douze personnes présentes au manoir.

De plus, pour les meurtres, il fallait un complice… Ou alors, le coupable du premier meurtre n’a rien à voir avec les suivants, ou les morts étaient en fait le ou les coupables du premier crime ?

Diable, le mystère s’épaissit et dehors, la tempête fait de plus en plus rage, comme si les éléments étaient déchaînés sur le manoir.

C’est alors que de la tempête surgira un étrange pasteur, ressemblant étrangement à… Sherlock Holmes.

Que se soit de par son costume, de par sa silhouette longiligne, de par ses déductions, de par sa manière de joindre les mains devant lui ou de mener l’enquête, tout nous fait penser au détective de Baker Street.

Sans compter qu’il se nomme… Jeremy Rathborne ! Un mélange de Jeremy Brett (il a joué le rôle de Holmes dans la série Granada et même Watson, au théâtre, en face de Charlton Heston) et de Basil Rathborne qui joua, lui aussi, le rôle du détective (14 fois si je ne m’abuse).

Le tout, en sachant que l’écrivain présent n’est autre que… Conan Doyle.

Ce que j’ai apprécié, hormis l’enquête, les meurtres et l’ambiance à la Agatha Christie, c’est de découvrir les nombreuses références canoniques à Sherlock Holmes qui parsèment ce tome :

– le vieux Tanaka, quand il réalise une prise « karatéka » sur un convive (monsieur Woodley cherchait à agresser le comte) : il leur explique que c’est du « Bartitsu » (un art martial de technique d’autodéfense inventé par Barton-Wright).
Doyle, encore sous le choc, ne comprendra pas bien, dira « Baritsu » (art martial pratiqué par Holmes et que nous retrouverons dans « La maison vide – The Empty House »). En enlevant un « t », le nom naissait.

– Nous avons un dessin en page centrale de quelques personnages (le comte, ses employés et Doyle) portant le fameux deerstalker et la cape macfarlane (bien que non canoniques), sans oublier la pipe courbée (pipe calabash – un anachronisme), une loupe, un portrait en ombre chinoise du détective, sans oublier le numéro 222b.

Bref, même si certains ne sont « pas canoniques », ils sont devenus les attributs du détective malgré lui.

– La déduction sur la montre du premier cadavre : le pasteur signale que les traces de griffures près du remontoir prouvent que le proprio de la montre était alcoolique (cfr « Le signe des quatre »).

– Jeremy qui demande un mouchoir à Doyle, et qui ensuite l’enfonce dans la bouche du mort afin de renifler l’odeur, avant de le rendre à son propriétaire, alors qu’il en possède un, ça pourrait être digne de Holmes.

– Quant au final, avec la découverte de l’assassin, c’est tiré d’un récit de Conan Doyle en plein. Mais je ne vous dirai pas lequel… On peut dire que cela lui donnera des idées pour cette nouvelle.

Une enquête assez mouvementée, une brin de « fantastique » et de suspense, bref, un Black Butler comme je l’aime !

Et Doyle comprendra, avant de repartir, QUI était en fait le pasteur Jeremy Rathborne…

Lu dans le cadre du challenge « Thrillers et polars » organisé par Liliba.

CHALLENGE - 77158541_p

Black Butler – Tome 9 : Yana Toboso

Titre : Black Butler, Tome 9
 
Auteur : Yana Toboso
Édition :  Dargaud (2012)

Résumé :
Ciel Phantomhive est l’héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. C’est sur les épaules de ce jeune garçon d’une grande beauté, très intelligent et mature pour son âge, que repose l’empire familial commercialisant entre autres des jouets et des friandises.

Ciel fait également partie des « chiens de garde de la reine », ces membres de la gentry travaillant pour le gouvernement en vue d’éradiquer le crime du pays. Ce qui ne manquera pas de le placer dans des situations plutôt périlleuses.

Ciel vit seul dans un grand manoir. Enfin, seul, pas vraiment, puisque Sebastian, son majordome, toujours en livrée noire, impeccablement stylé dirige la maison, accompagne Ciel partout et lui sert en quelque sorte de garde du corps.

Sebastian doit également s’occuper de May Linn, la femme de chambre et de Finnian, le jardinier, tous deux plutôt loufoques.

En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, Sebastian est parfait. Mais il ne faut pas se fier à ses belles manières car des gangsters menaçant la vie de son jeune maître ont entre autres découvert à leurs dépends, sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!

A peine remis et déjà obliger d’organiser une réception. Voilà quelque chose qui déplaît fortement à Ciel, même si la réunion de nombreux nobles, pour certains étrangers, est important pour sa société.

Toutefois, une tempête éclate et la soirée est vite perturbé. Quelque chose se prépare.

Critique :  

J’ai fait connaissance avec le manga « Black Butler » dès le tome 3 et je le suis depuis ce jour.

L’univers étrange, le fantastique, les enquêtes de Ciel Phantomhive, jeune garçon de 13 ans très étrange et de son diable de majordome avait tout pour me plaire.

A chaque tome, nous en apprenons un peu plus sur les étranges personnages qui peuplent le manoir de Phantomhive et sur le comte Ciel, chien de la Reine Victoria.

Nous sommes dans les années 1888 et après les références à l’ami Jack l’Éventreur, nous passons à une autre catégorie, si je puis dire…

Dans ce tome, on commence par découvrir un personnage, qui, dès que j’ai lu les premières lignes, je savais à QUI j’avais à faire. Un personnage connu.

Extrait :
« Les premiers jours du printemps 1889… L’hiver se faisait encore un peu sentir. Je travaillais à Londres où j’étais un ophtalmologue peu prospère, mais je me consacrais aussi humblement à l’écriture ».
« Cela dit, je n’écrivais que pendant mes heures de loisirs, quand je n’avais pas de patients. Seul un manuscrit avait été retenu de tous ceux que j’avais envoyé à des éditeurs et ceci en échange d’une somme dérisoire. J’envisageais de quitter mon cabinet et de me retirer à la campagne, en Écosse… »

J’ai pensé directement à quelqu’un que je connaissais bien pour avoir dévoré ses romans policiers avec son diable de détective.

Jamais on ne dit son nom complet, mais il prénomme Arthur…

Le doute ne m’étais plus permis, c’était une pierre de plus dans mon jardin, un mur, quasi.
Là où j’ai exulté, c’est quand le comte de Phantomhive lui parle du roman qui fut publié dans la magazine « Beeton ». Et que voit-on dans le dessin ? « A Study in scarlett ».

Quoi, vous ne savez pas encore de quel écrivain écossais je parle ? Pourtant, c’est… élémentaire !

Dans ce tome 9, nous avons tous les ingrédients d’un roman policier : des invités réunis, une tempête avec la pluie qui tombe plus fort qu’au temps du Déluge biblique et… un mort en chambre close.

Attendez un peu, nous avons un deuxième mort et pas n’importe qui… oh, non, un troisième ! Oh, on se calme ?

Si j’avais moins aimé les tomes consacrés au Cirque, je suis comblée par ce tome 9 qui renoue avec une enquête policière presque traditionnelle, en vase clos, presque comme dans les Hercule Poirot.

« Presque » ?…

Nous sommes tout de même avec un diable de majordome, non ?

Et le tome 10 va faire entrer en scène un étrange personnage… Excellent !

Et ce qui ne gâte rien, c’est l’univers de l’Angleterre victorienne et toutes ses références. L’auteur a potassé son sujet.

Lu dans le cadre du challenge « Thrillers et polars » organisé par Liliba.

CHALLENGE - 77158541_p