Bilan Livresque Mensuel : Mai 2016

BILAN - Scrat peut mieux faire 2

Quoi de neuf, docteur, en Mai ? J’ai fait ce qu’il me plait… Pas français, mais c’est pour la rime.

Oui, en Mai, j’ai beaucoup cavalé, au sens propre du terme et de ce fait, j’ai moins lu…

Résultat des courses ? Pas terrible ! 8 livres lus et un entamé (Oscar Wilde et les crimes du Vatican).

Le mois a commencé avec une grosse déception pour Ce qui n’est pas écrit de Rafael Reig (ICI). C’est poisseux et indigeste, ce roman qui n’a rien à voir avec la publicité qu’on lui faisait. Sauf si l’encart concernait un autre livre… Mon Mois Espagnol commençait bien !

Heureusement qu’après il y a eu la LC du mois qui fut excellente avec le terrible Black-Out – Demain il sera trop tard de Marc Elsberg [LC avec Stelphique] (ICI) qui m’a fait trembler tant il est réaliste.

Au menu des découvertes, il a eu le très bon Tatouage de Manuel Vázquez Montalbán (ICI) où j’ai fait la connaissance de son détective amateur de bonne chaire, Pepe Carvalho.

Pour continuer sur la lancée, on est monté beaucoup plus haut dans les émotions avec le magnifique Landfall de Ellen Urbani (ICI) qui est un coup de cœur monumental ! Un grand roman rempli d’émotions qui restera dans ma mémoire et intégrera mes Coups de Cœur de l’année et de ma vie.

Voilà déjà longtemps qu’il patientait dans ma PAL et que plusieurs membres de Babelio me l’avaient recommandé chaudement. Le dernier baiser de James Crumley (ICI) est un roman où rien n’est simple, où rien n’est comme vous le pensez, quant au final, il est magistral. Et son détective, Chauncey Wayne Sughrue, est hors-norme.

Direction le Costa Rica avec Été rouge de Daniel Quiròs (ICI). Un roman qui a le cul entre deux chaises : policier et roman noir, empruntant aux deux. Ni trop long, ni trop court, avec des personnages bien sympathiques, ni tout blanc, ni tout noir et qui nous fait découvrir un pays que nous ne connaissons que peu ou pas du tout.

J’aime voyager alors j’ai pris un billet pour la Grèce des années 10 et je me suis baladée dans le quartier de Psychiko, là où eu lieu un meurtre. Paul Nirvanas (ICI) aurait pu l’écrire de nos jours tant son roman parle d’un problème que nous connaissons tous : les gens prêt à tout pour obtenir leur quart d’heure de célébrité. Caustique, jubilatoire, satirique, ironique.

Autre moment de grâce durant ma lecture avec le dernier-né de Hervé Commère, Ce qu’il nous faut, c’est un mort (ICI). L’auteur nous conte ici une formidable histoire, une histoire qui a débuté après la Première Guerre Mondiale, une histoire de société sur un siècle, une histoire qu prends aux tripes, une histoire qui nous emporte, une histoire qui nous marque, une histoire qu’on dévore tout en la savourant.

Je dois absolument me rattraper en Juin pour le Mois Anglais !

Bilan Livresque Mai : 8 romans

  1. Ce qui n’est pas écrit : Rafael Reig Müde, Still,...
  2. Black-Out – Demain il sera trop tard : Marc Elsberg [LC avec Stelphique]
  3. Tatouage : Manuel Vázquez Montalbán
  4. Landfall : Ellen Urbani
  5. Le dernier baiser : James Crumley
  6. Été rouge : Daniel Quiròs
  7. Psychiko : Paul Nirvanas
  8. Ce qu’il nous faut, c’est un mort : Hervé Commère

4 films chroniqués :

  1. Les Rebelles de la forêt : Kumble [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 16/52]
  2. Zootopie : Howard et Moore [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 17/52]
  3. Batman vs. Superman – Dawn of Justice [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 18/52]
  4. The Revenant : Iñárritu [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 19/52]
Publicités

13 réflexions au sujet de « Bilan Livresque Mensuel : Mai 2016 »

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s