Bilan Livresque : Décembre 2014

Décembre… Le dernier Bilan Livresque de l’année 2014, celui à la suite duquel on fait les comptes et on établit le résultat final.

Alors, quel est le Résultat ? Niveau « Pertes et Profits » ou « Livres pas terribles/Livres coups de cœur » ?

Le bilan est correct puisque j’ai diminué ma PAL de 12 titres, même si dans les 12, il y en a 2 que je n’ai pas terminé.

On commence par une grosse brique : W3 – Le sourire des pendus de Jérôme Camut & Nathalie Hug (ICI). Du rythme, de l’action, du suspense, des personnages multiples et bien distincts, des rebondissements, de l’amitié et des souffrances… voilà le programme, en gros, de ce thriller qui ne m’a pas lâché.

Allez, dans la foulée, je m’attaque à un de mes cadeaux d’anniversaire : Jeudi noir du talentueux Michaël Mention (ICI). Un roman inclassable qui parle de foot, oui, mais pas que de ça ! Un excellent roman noir que je recommande.

Autre cadeau d’anniversaire que j’avais surligné dans la liste : Moriarty – Une aventure de Sherlock Holmes d’Anthony Horowitz (ICI). Il m’avait déjà fortement enchanté avec sa « Maison de soie » et là, il a réussi le pari de me faire aimer son roman malgré l’absence de Holmes et l’ombre omniprésente du Napoléon du Crime. Une belle réussite.

Il traînait sur mes étagères depuis un certain temps : L’homme qui a vu l’homme de Marin Ledun (ICI) et il n’aurait pas été correct de le laisser prendre les poussières plus longtemps. Voilà un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes. Un récit fort, profond et contemporain. Un roman prenant… une voix dans ce silence trop pesant qu’est cette guerre sans nom.

On m’en avait dit du bien… Et c’était Yvan, en plus, un blogueur dont j’ai tendance à écouter la bonne parole. Ben voilà, ici, la mayo n’a pas pris et j’ai zappé John meurt à la fin de David Wong. Trop déjanté ? Oui, pourtant, je le savais et j’aime le déjanté. Mais dans ce cas précis, j’ai abandonné.

Une valeur sûre puisque de tous les romans que j’ai lu d’elle, j’ai aimé : Karine Giebel placera deux romans dans mes Coups de Cœur 2014 avec l’excellent Satan était un ange (ICI). Ce roman se lit d’une traite comme on avalerait les kilomètres de bitume afin d’arriver le plus vite possible à la fin du voyage. Sans être tout à fait un huis-clos, ça y ressemble furieusement et les nerfs sont à vifs durant la lecture. De la violence parsemée d’une grosse dose d’humanité.

Autopsie d’un meurtre de masse avec le livre de David Vann : Dernier jour sur terre (ICI). Le 14 février 2008, Steve Kazmierczak, 27 ans, se rend armé à son université. Entre 15h04 et 15h07, il tue cinq personnes et en blesse dix-huit avant de se donner la mort. Un récit détaillé, fouillé et qui a pour but de remettre les pendules à l’heure. Un véritable réquisitoire à charge contre l’Oncle Sam.

J’ai le don de choisir des livres super, moi, pour mes anniversaires ! Le troisième lu ne dérogera pas à la règle puisque malgré une trame qui peut sembler éculée, le récit post-apocalyptique Vongozero de Yana Vagner (ICI) fait mouche en sortant du lot. Un roman qui ne vous laissera pas de glace et qui mettra vos peurs primales sous le feu des projecteurs.

J’attendais beaucoup de cette lecture qui avait été un coup de coeur chez certains blogueur… Mais il en fut autrement avec moi et j’ai laissé tomber ce roman au titre d’un James Bond : Aimer et laisser mourir de Jacques-Olivier Bosco. Phrases un peu trop « simplistes », récit haché et l’utilisation de terme comme « le mal absolu, celui que tous surnomment Le Boucher » m’ont fait quitter ses pages que je tournais sans pour autant accrocher au récit. À retenter un autre jour.

Cet auteur était sur ma liste de ceux que je me dois de découvrir et je peux le rayer maintenant, puisque je l’ai découvert. Mais pas le rayer à jamais ! Non, non, entre James Lee Burke et moi, l’histoire ne fait que commencer. La pluie de néon est la première enquête de Dave Robicheaux (ICI) qui se déroule dans les bayous de Louisianne. J’aime cet auteur pour l’atmosphère qu’il a donné à son roman et pour la profondeur de son personnage.

Comme quoi les bouquineries ont du bon puisque j’avais trouvé le petit dernier d’Olivier Truc : Le détroit du Loup pour la modique somme de 8€ (ICI) ! Une fois de plus, c’est Yvan qui m’a poussé au crime et je l’en remercie parce que c’était une super lecture. Je l’ai adoré, tout comme le premier. Ne vous attendez pas à un thriller, ça ne court pas dans tous les sens, on prend son temps parce que tout ça doit mijoter. L’écriture glisse comme un traîneau sur de la neige bien tassée et l’histoire est bien conçue. Un excellent moment de lecture et une belle plongée en eaux froides, au sens propre comme au figuré.

Un autre coup de cœur avec En ce lieu enchanté de Rene Denfeld (ICI) qui se déroule dans le milieu carcéral. Le récit est rempli de pudeur et d’humanité, de sensibilité et c’est magnifique. L’écriture est magnifique, sans chichis, sans fioritures, mais sa richesse fait mouche et vous transperce le cœur. Si vous avez l’impression que ce roman est sombre et que le soleil n’est accessible uniquement par la petite fenêtre du parloir, vous avez tort. La lumière se cache dans les pages, aux détours des phrases, des personnages, et de toute la grandeur du récit.

Bilan Livresque Décembre : 12 livres, deux abandons

  1. W3 – Le sourire des pendus : Jérôme Camut & Nathalie Hug
  2. Jeudi noir : Michaël Mention
  3. Moriarty – Une aventure de Sherlock Holmes : Anthony Horowitz
  4. L’homme qui a vu l’homme : Marin Ledun
  5. John meurt à la fin : David Wong  [NUM] [ARRÊT]
  6. Satan était un ange : Karine Giebel [NUM]
  7. Dernier jour sur terre : David Vann [NUM]
  8. Vongozero : Yana Vagner
  9. Aimer et laisser mourir : Jacques-Olivier Bosco [ARRÊT]
  10. La pluie de néon : James Lee Burke
  11. Le détroit du Loup : Olivier Truc
  12. En ce lieu enchanté : Rene Denfeld
Advertisements

16 réflexions au sujet de « Bilan Livresque : Décembre 2014 »

  1. 10 livres seulement ?
    Faut arrêter de fantasmer sur Robert Downey Jr en buvant de la Westvleteren et te replonger illico dans les bouquins. Parce que 10, c’est très loin de ton potentiel !

    Bon, d’un autre coté, j’ai déjà du mal à suivre tout tes billets, donc si tu lis plus, je serais submerger de ‘travail’ et n’aurais même plus le temps de tremper mes lèvres dans une Rochefort…

    J'aime

    • Faut boire de la Rochefort en me lisant ! Tout en trempant tes doigts dans une Gueuze… ou dans un Glenmorangie (WP n’accepte pas le mot, il veut me le faire remplacer par « Blennorragie » mais ça goute moins… là, ça goutte, la chtouille !).

      Avec 10 livres, Robert Downey ne va pas me fouetter puisque j’ai fait une bonne action en te donnant moins de travail avec mes billets, donc…

      Allez, je vais me reprendre et faire monter la barre plus haut… 😛

      J'aime

    • On peut avoir des bons dans un autre domaine que les policiers 😀 J’ai déjà lu des policiers qui m’ont déçus et des autres qui m’ont plu.

      Les livres, c’est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quel goût on va tomber 😉

      J'aime

  2. Meilleurs Vœux pour 2015, la Belette ! Il va falloir redoubler d’efforts (mais sûrement aussi de plaisirs) pour lire ce que nous apportera cette année nouvelle. Sans oublier, peut-être, des « vieilleries » qui, finalement, sont toujours à notre goût ! Amitiés.

    J'aime

    • Oui, va falloir gagner à l’€ couillon pour arrêter de travailler et lire plein de livres !

      J’en ai encore plein de « super » que je dois lire et le tas ne diminue pas beaucoup parce que j’en lis un et j’en ajoute 2… 😆

      Les vieilleries sont à mon goût, je les lis toujours parce qu’il y a des pépites là-dedans !

      Amitiés livresque, Claude 😉

      J'aime

  3. Nous n’avons qu’un titre en commun dans cette liste, mais quel titre!!! La pluie de néon et te rencontre avec Dave Robicheaux… Tu te prépares encore de grands moments avec cet auteur, que j’adore… Et Bonne année 2015 ma belette!!! 🙂

    J'aime

    • Faudra que je trouve le suivant, « prisonniers du ciel », les autres, c’est bon, je les ai, mais il m’en manque sur la fin. bon, entre nous, quand j’aurai déjà lu ce que je dois lire, ben, j’aurais 30 balais de plus 😆

      J’ai quelques auteurs sous le coude qui, je le sais, me donneront de belles heures de lecture : Hansen, Burke, Ellroy, Cook, Bunker, Block, Mention…. et j’en passe ! 😉

      J'aime

    • T’inquiètes toi pas, j’en achète plus que je n’en lis, ce qui fait que le niveau ne diminue jamais vraiment… à 110 lus par an, vu ce qu’il me reste, j’en ai encore pour 15 ans de lecture, sans rien acheter ! 😆

      J'aime

  4. Je suis rassurée de voir que John est bien mort au début du livre pour toi aussi!!! Abandon également!!!! Joli bilan…je te pique quelques idées hein!!!

    J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s