Bilan Livresque Mensuel : Février 2019 [Mois du Polar chez Sharon]

Quoi de neuf, docteur, en ce mois le plus court de l’année ?? Et bien, on fait péter les records puisque j’ai lu 15 romans sur 28 jours ainsi que 22 Bédés et 3 mangas !! (40 lectures, tout confondu)

Non, je vous jure que je n’ai pas délégué mes lectures ni l’écriture de mes billets ! Pourtant, j’y suis arrivée, en mettant des gaz, bien entendu, et en ne lésinant pas sur les quantités industrielles de café.

J’ai réussi aussi à m’occuper de mes dadas et, roulement de tambour, je sens bien que le nouveau chien arrivé chez mes parents va être de la même veine que la précédente, c’est-à-dire, venir me faire des câlins lorsque je nettoie les box !

Pour le moment, on la lie, car elle a 10 mois et elle découvre un nouvel environnement, mais je vous dis déjà que ça fait un bien fou d’entendre le cliquetis de ses griffes dans mon dos.

En plus, elle est amitieuse à mort et n’est pas la dernière pour obéir ou apprendre des choses. Un nouveau chien avec son caractère qui vient s’ajouter sans évincer tout ceux qu’on a déjà eu et qu’on n’a jamais oublié tant ils nous ont marqué.

On commence le mois en force avec un rural noir qui nous entrainera dans le 19ème siècle, dans un petit village non loin d’un bagne pour garçons délinquants. Avec Les mal-aimés, Jean-Christophe Tixier (ICI) frappe un grand coup en nous mettant face à du glauque, des personnages à l’esprit étroit, des petitesses des actes humains.

Pas de pitié pour les banquiers dans Liquidations à la grecque [Trilogie de la crise 1] de Pétros Márkaris (ICI) où des banquiers sont assassinés… La crise de 2008 est passée par-là et la Grèce crève à petit feu, ce que l’auteur nous décrira bien, sans pour autant exonérer ses compatriotes de toute faute. Un roman noir éclairant la lanterne sur la crise financière, une enquête captivante, des assassinés peu sympathiques et une foultitude de personnages désabusés, bougons, fâchés, râleurs et qui paient les conneries de leurs gouvernements et les leurs aussi.

Un roman noir hindou âpre, violent, dénonçant les injustices et le sex-ratio inégalitaire, Témoin de la nuit de Kishwar Desai (ICI) est assez dérangeant et l’enquête n’est qu’un prétexte pour parler des incohérences et des inégalités de la société hindoue. Un roman noir qui laisse le lecteur groggy, pantelant, en proie à de multiples émotions qui ne sont pas celle de la joie.

Un roman noir glaçant, voilà comment on pourrait résumer La Nuit divisée [Yudel Gordon 02] de Wessel Ebersohn (ICI) car il nous décrit une société pourrie de l’intérieur et un système inégalitaire qui n’a que trop duré. Tout à son enquête, Yudel Gordon nous laisse entrevoir la vie et le mode de raisonnement de certains de ses compatriotes, qu’ils soient Blancs tout puissant ou Noir et sans droits. Un roman noir percutant et pour l’instant, le meilleur de la saga.

Un tome bien plus sombre que les premiers, bien plus mature aussi… Sherlock Lupin & moi – Tome 6 – Les ombres de la Seine de Irene Adler (ICI) est peut-être un roman jeunesse, mais il ne faut pas croire qu’il épargne les jeunes ! Le final m’a laissé sur le cul tant il était inattendu dans tous les sens du terme : même s’il y avait des indices dans le texte d’Irene, j’étais loin de m’imaginer pareille fin du roman. Violent mais excellent.

Un roman noir puissant, qui prend à la gorge, émouvant, touchant, voilà en quelques mots ce qu’est Le chant des revenants de Jesmyn Ward (ICI) qui nous dresse un portrait d’une Amérique au vitriol, où la drogue fait marcher les gens à son pas et détruit des enfances, ces enfants qu’on a eu par accident, qu’on a voulu garder ensuite mais dont on ne s’occupe que de temps en temps. Un roman noir magnifique et des personnages forts bien campés.

Un roman de cape et d’épées, d’aventures, d’amitié, de folles aventures, Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas [LC avec Bianca] (ICI) est un classique qui donne envie de courir l’épée au clair et de trucider Milady. Il était temps que je le lise enfin !

Si ça ne fait pas très réaliste de faire parler un gamin de 5 ans comme s’il en avait plus, le résultat donne tout de même quelque chose d’atypique et de très amusant. L’assassinat d’Hicabi Bey [Alper Kamu 01] d’Alper Canigüz (ICI) est à lire sans trop faire attention à l’âge du gamin qui enquête car il nous fait aussi découvrir la société turque corrompue à tous les étages. Une lecture rafraichissante.

Véritable immersion dans la vie roumaine de cette fin de 19ème siècle, La vie commence vendredi d’Ioana Pârvulescu (ICI) avait tout pour me plaire mais me laisse dubitative, le cul entre deux chaises. Le récit est lent, l’enquête n’avance pas, l’auteure préférant nous parler, aux travers de ses multiples personnages, de la vie en Roumanie. La plume est très belle mais on s’ennuie par moment.

Un roman policier en Israël, ce n’est pas courant… Malgré un rythme non trépidant, Une disparition inquiétante [Commandant Avraham Avraham 01] de Dror Mishani [LC avec Rachel] (ICI) m’a tenu en haleine tout en me plongeant doucement dans la société israélienne et dans une enquête que le commandant Avraham a commencé piano. Avec un final inattendu qui possèdait un double effet, un double uppercut, cette lecture m’a bien plu, par contre, ma binôme n’a pas aimé.

Un roman noir qui avait aussi tout pour me plaire et pourtant, je me suis embête en lisant Crepple Creek [John Turner 02] de James Sallis (ICI) où les digressions de John Turner m’ont fait soupirer d’ennui.

Un roman policier qui fleure bon la cuisine sicilienne et l’art de vivre sans trop en faire. Dans Le voleur de goûter [commissaire Montalbano 03] d’Andrea Camilleri (ICI), on entre dans du sombre, même si l’auteur fait en sorte d’ensoleiller son récit avec ses personnages atypiques, leurs situations privées et sans se priver de tirer à boulets rouges sur son pays, la Sicile et sa corruption.

Un roman noir qui attendait sur mes étagères depuis tellement longtemps et dont j’étais si contente de le sortir enfin… Bardaf, ma lecture du roman Les lieux sombres de Gillian Flynn [LC avec Bianca] (ICI) s’est faite dans la douleur et l’ennui profond, me faisant passer à la lecture en diagonale avant de filer à la fin pour savoir ce qu’il en était de la solution et puis basta, il finira dans une boite à livre, avec celui de ma copinaute de LC aussi.

Un polar médiéval se passant en Estonie, on voyage ! Se déroulant à Tallin en 1419, Le Spectre de la rue du Puits [Melchior l’Apothicaire 02] d’Indrek Hargla (ICI) est un polar qui prend son temps, où les croyances sont importantes, qu’elles concernent Dieu ou le Diable. L’auteur connait son sujet, il nous décrit avec passion la vie en cette époque là, tout en faisant avancer son enquête à son rythme. Un final plus glauque qu’exceptionnel dans son inventivité.

Un polar ethnique ? J’avais déjà tenté cet auteur et je n’avais pas réussi à m’impliquer dans ma lecture, abandonnant même toute idée de le découvrir. C’est donc une seconde tentative avec Tony Hillerman, ayant choisi cette fois-ci Le voleur de temps [Enquêtes de Leaphorn et Chee 02] (ICI) dont Sharon m’a dit le plus grand bien et vous savez quoi ? Elle avait raison ! J’ai adoré Jim Chee et Leaphron, les deux enquêteurs de la police tribale Navajo qui se retrouvent pour enquêter sur une disparition et deux crimes. Maintenant, je suis sûre que j’y reviendrai.

Bilan Livresque Mensuel : 15 Romans lus

  1. Les mal-aimés : Jean-Christophe Tixier
  2. Liquidations à la grecque [Trilogie de la crise 1] : Pétros Márkaris
  3. Témoin de la nuit : Kishwar Desai
  4. La Nuit divisée [Yudel Gordon – 2] : Wessel Ebersohn
  5. Sherlock Lupin & moi – Tome 6 – Les ombres de la Seine : Irene Adler
  6. Le chant des revenants : Jesmyn Ward
  7. Les trois mousquetaires : Alexandre Dumas [LC avec Bianca]
  8. L’assassinat d’Hicabi Bey [Alper Kamu 01] : Alper Canigüz
  9. La vie commence vendredi : Ioana Pârvulescu
  10. Une disparition inquiétante [Commandant Avraham 01] : Dror Mishani [LC avec Rachel]
  11. Crepple Creek [John Turner 02] : James Sallis
  12. Le voleur de goûter [Commissaire Montalbano 03] : Andrea Camilleri
  13. Les lieux sombres : Gillian Flynn [LC avec Bianca]
  14. Le Spectre de la rue du Puits [Melchior l’Apothicaire 02] : Indrek Hargla
  15. Le voleur de temps [Enquêtes de Leaphorn et Chee 02] : Tony Hillerman

Bilan Livresque Mensuel : 22 Bédés et 3 mangas lus = 25

  1. Tif et Tondu – Tome 26 – Le gouffre interdit : Maurice Tillieux & Will
  2. L’homme de l’année – Tome 10 – 1666, l’homme à l’origine du grand incendie de Londres : Fred Duval & Studio Sept Epées
  3. Moriarty – Tome 3 : Ryosuke Takeuchi & Hikaru Miyoshi [Manga]
  4. De Capes et de Crocs – Intégrale 06 – Actes XI – XII : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  5. Bruno Brazil – Tome 1 – Le Requin qui mourut deux fois : Greg & William Vance
  6. Bernard Prince – Tome 01 – Le général Satan : Hermann & Greg
  7. Gil Jourdan – Tome 09 – Le gant à trois doigts : Maurice Tillieux
  8. Mycroft Inquisitor – Tome 1 – Une fragrance de cadavre : Arleston, Latil & Manini
  9. Mycroft Inquisitor – Tome 2 – La Bête d’écume : Arleston, Latil & Manini
  10. Mycroft Inquisitor – Tome 03 – Neiges Sanglantes : Arleston, Latil & Manini
  11. Sept – Tome 19 – Sept Cannibales : Sylvain Runberg & Tirso Cons
  12. Trolls de Troy – Tome 09 – Les prisonniers du Darshan : Christophe Arleston & Jean-Louis Mourier
  13. Trolls de Troy – Tome 10 – Les enragés du Darshan : Christophe Arleston & Jean-Louis Mourier
  14. Bernard Prince – Tome 06 – La loi de l’ouragan : Hermann & Greg
  15. Bernard Prince – Tome 07 – La fournaise des damnés : Hermann & Greg
  16. Bernard Prince- Tome 8 – La flamme verte du conquistador : Hermann & Greg
  17. Bernard Prince- Tome 10 – Le souffle de Moloch : Hermann & Greg
  18. Vinland Saga – Tome 10 : Makoto Yukimura [Manga]
  19. Vinland Saga – Tome 11 : Makoto Yukimura [Manga]
  20. Camargue rouge : Michel Faure
  21. Notre Mère la Guerre – Tome 01 – Première complainte : Maël & Kris
  22. Notre Mère la Guerre – Tome 02 – Deuxième complainte : Maël & Kris
  23. Bruno Brazil – Tome 2 : Commando Caïman : William Vance & Greg
  24. Le loup en slip – Tome 1 : Wilfrid Lupano & Paul Cauuet
  25. Le loup en slip se les gèle méchamment : Wilfrid Lupano & Paul Cauuet

Publicités

42 réflexions au sujet de « Bilan Livresque Mensuel : Février 2019 [Mois du Polar chez Sharon] »

    • J’ai bien voyagé, j’ai ajouté des nouveaux auteurs, j’ai éliminé quelques vieux trucs de ma PAL tout en prenant du plaisir, mais je tirais la langue sur la fin 😀 Vite, de l’EPO !

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.