Bilan livresque : Mars 2013

Mars 2011 comptant trois jours de plus que février, allais-je en lire plus ??

Et ma terrible PAL Noire, allais-je la flinguer aussi bien que le mois dernier ?

Sans compter que je me dois de lire aussi mes auteurs russes pour mon challenge « My Self » !

Dans le cadre du challenge « Romans Cultes »  j’ai entamé la lecture de « American Psycho » de Brett Easton Ellis (ICI) et je n’ai pas aimé cette sucession de marques, de faits sans queue, ni tête et je me suis tellement emmerdée que j’ai passé des pages, ne lisant que les passages où Bateman accomplissait ses meurtres. Une déception ! Par contre, le titre pouvait s’ajouter aux challenges  « La littérature fait son cinéma » et « Thrillers et Polars ».

Puisque les critiques étaient bonnes pour ce livre et que je me devais de reprendre du poil de la bête après ma déception littéraire, j’ai attrapé le thriller de John Verdon « 658 » (ICI). Un bon roman, assez long, pas toujours rapide, mais qui m’a fait fumer les méninges.

Avant d’entamer la lecture, je m’attendais à un grand cru, puis mon sentiment est devenu celui d’un 4ème cru, tellement ça n’avançait pas. Après, ça s’accélère et je dois dire que le 4ème cru s’est révélé un excellent 2ème !! Challenge « Thrillers et Polars ».

Dans le but de flinguer ma PAL Noire, j’ai ENFIN sorti de la pile « Floris 1 – Floris, le fils du Tsar » de Monsigny (ICI).

M’attendant à passer un bon moment en 1717, en compagnie de Pierre le Grand et de la comtesse Maximilienne de Villeneuve-Caramay, je fus plus que déçue. Le style d’écriture est gnangnan et je n’ai pas vibré comme je pensais vibrer en lisant sur le 4è de couverture que la jeune femme suivrait le tsar en Russie.

Guimauvien à souhait et le tome 2 « Floris 2 – Le cavalier de Pétersbourg » (ICI) est tout aussi mièvre que le premier.

Avantages ? Deux livres de moins dans la PAL Noire pour la participation à « PAL Noire à Zéro » et « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères ».

Heureusement qu’après toutes ces horreurs, je suis tombée sur une valeur sûre dans le polar scandinavien, j’ai nommé Jussi Adler-Olsen et son deuxième tome : « Profanation » (ICI).

Carl Mørck est toujours jubilatoire, son assistant encore plus et l’enquête, bien que prenant son temps, est prenante, justement. Un livre magnifique, une enquête sur des anciens meurtres palpitante, le tout entrecoupé des récits des autres « les coupables » et de Kimmy, au passé plus que chargé. Un ouvrage pour le Challenge « Thrillers et Polars » comme on les aime.

Mercy Thompson, l’héroïne métamorphe de Patricia Briggs est une valeur sûre (jusqu’à présent) et je me suis empressée de sortir le tome 3 de ses aventures : « Le baiser du fer » (ICI).

Bilan ? Une chouette enquête policière au pays des loups-garous et des faes, les vampires étant aux abonnés absents dans ce tome. Le tout pour les Challenges « Totem », version « loup » et  « Thrillers et Polars » puisque enquête de Mercy sur des meurtres.

Dans le cadre d’une Lecture Commune (LC) avec Liliba, nous avons décidé de lire « Shutter Island » (ICI) de Dennis Lehane qui prenait les poussières dans nos étagères.

Le film de Scorsese m’avait plu mais sans plus, n’ayant pas compris toutes les subtilités. Voilà pourquoi je n’étais pas pressée de le découvrir en livre. Le roman a expliqué tout ce que je n’avais pas saisi et là, je peux dire que je sais ! Une merveille !! Challenge « Thrillers et Polars » aussi.

Le King est de retour ! Vu les critiques dithyrambiques (surtout celle de Gruz), j’ai emprunté son dernier opus sur l’assassinat de Kennedy, à Dallas et nommé « 22/11/63 » (ICI).

Bien que j’aie trouvé le livre trop long de 300 pages, je ne me suis pas ennuyée en suivant Jake Epping qui s’est vu investi d’une étrange mission : une « fissure dans le temps » au fond du restaurant de Al permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy.

Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau et le voilà plongé dans les années 60, celles d’Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald.

Peut-on altérer l’Histoire sans que cela entraîne de lourdes conséquences ?

Bilan de lecture : 9 livres (3 survolés pour cause d’ennui profond – 2 PAL Noire – 8 participants à divers challenges)

1. American Psycho : Easton Ellis (« Romans Cultes » / « La littérature fait son cinéma »)
2. 658 : John Verdon (« Thrillers et Polars »)
3. Floris 1 – Floris, le fils du Tsar : Monsigny (« PAL Noire à Zéro » / « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères »)
4. Floris 2 – Le cavalier de Pétersbourg : Monsigny (« PAL Noire à Zéro » / « Vingt Mille Lieues Sous Mes Etagères »)
5. Profanation : Adler-Olsen (« Thrillers et Polars »)
6. Le baiser du fer : Patricia Briggs (« Totem » /« Thrillers et Polars »)
7. Shutter Island : Dennis Lehane (« Thrillers et Polars »)
8. 22/11/63 : King

Publicités

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s