007 Spectre – James Bond – Sam Mendes [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 3/52]

007 Spectre est un film d’espionnage américano-britannique réalisé par Sam Mendes, sorti en 2015.

Vingt-quatrième aventure cinématographique de James Bond, le titre du film fait référence à l’organisation criminelle SPECTRE, apparue dans de nombreux épisodes de la saga depuis ses débuts.

Un message cryptique venu tout droit de son passé pousse Bond à enquêter sur une sinistre organisation. Alors que M affronte une tempête politique pour que les services secrets puissent continuer à opérer, Bond s’allie avec la fille d’un ancien ennemi, Madeleine Swann, afin de découvrir la terrible vérité derrière… le Spectre.

Daniel Craig incarne l’agent secret James Bond pour la quatrième fois, après Casino Royale, Quantum of Solace et Skyfall. Il endossera ce rôle pour encore au moins un film de la série.

1. Synopsis :
Un message cryptique surgi du passé entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la très belle veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée Spectre.

Pendant ce temps, à Londres, Max Denbigh, le nouveau directeur du Centre pour la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l’existence même du MI6, dirigé par M. Bond persuade Moneypenny et Q de l’aider secrètement à localiser Madeleine Swann, la fille de son vieil ennemi, Mr White, qui pourrait détenir le moyen de détruire Spectre. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne…

En s’approchant du cœur de Spectre, Bond va découvrir qu’il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu’il traque…

2. Fiche technique :

  • Titre original : Spectre
  • Titre français : 007 Spectre
  • Date de sortie : 11 novembre 2015 (2h30min)
  • Réalisation : Sam Mendes
  • Scénario : John Logan, Neal Purvis et Robert Wade.
  • Pays d’origine : États-Unis, Royaume-Uni
  • Genre : espionnage

3. Distribution :

  • Daniel Craig (VF : Éric Herson-Macarel) : James Bond
  • Léa Seydoux (VF : Elle-même) : Madeleine Swann
  • Christoph Waltz (VF : Christian Gonon) : Franz Oberhauser / Ernst Stavro Blofeld
  • David Bautista : Mr. Hinx, tueur du SPECTRE
  • Andrew Scott : Max Denbigh / C
  • Ralph Fiennes (VF : Bernard Gabay) : Gareth Mallory / M
  • Naomie Harris (VF : Annie Milon) : Eve Moneypenny
  • Ben Whishaw (VF : Yoann Sover) : Q
  • Monica Bellucci (VF : Elle-même) : Lucia Sciarra
  • Rory Kinnear (VF : Xavier Fagnon) : Bill Tanner
  • Jesper Christensen (VF : Jean-Bernard Guillard) : Mr. White

Ce que j’en ai pensé :
Sérieusement, est-ce que ce film valait la peine que je lui consacre une fiche ? Est-ce que ça valait la peine de perdre du temps précieux de vie pour le regarder ?

Je suis en train de me le demander, mais puisque le vin est tiré, je vois le boire, fusse-t-il jusqu’à la lie.

Tout d’abord, petit retour en arrière : je n’avais pas accroché à Daniel Craig lorsqu’il a repris le costume de Double-Zéro-Sept… Entre lui et moi, ça ne passait pas du tout.

Skyfall nous avait réuni… Ma soeurette me l’avait conseillé et elle avait eu raison : un James Bond plus profond et plus proche de celui qu’il était réellement dans les romans de Fleming.

Verdict pour Spectre ? Entre Daniel et moi, ça colle maintenant, mais pas avec le scénariste ! Putain de bordel de merde… Pourtant, nous avons le même réalisateur, Sam Mendes, et voilà qu’il me sabote el film.

Scène d’intro, OK, no soucis, si ce n’est que James plante une fille canon, sort une arme à feu d’une belle dimension phallique et s’en va flinguer des mecs aux gueules patibulaires tout en faisant exploser un immeuble, fait du toboggan sur le toit plat qui s’écroule, salit à peine son costard, ne se décoiffe pas, fait des cabrioles en hélico. Bref, rien à dire, ça punch.

Ensuite ?? Ben, comment dire, hormis quelques scènes qui se remuent un peu le cul, le reste, c’est pèpère. Vous pouvez regarder le film tout en épluchant des patates ou en tricotant des mitaines pour les petits lépreux de Jakarta, à l’instar de Thérèse, dans « Le Père Noël est une ordure ».

Entre nous, je me demande encore ce que Monica Bellucci foutait dans le film. Ils auraient pu choisir n’importe quelle autre actrice pour ce petit rôle ou nous rendre la Monica un peu plus présentable que celle que j’ai aperçu dans le film. On était loin du personnage raffiné de Cléopâtre !

Q, pas contre, je l’adore toujours… Ce petit jeune me plait bien, même si on est loin, trèèèès loin du Q original.

M a changé, j’avais eu du mal avec l’ancienne M mais maintenant qu’elle n’est plus, je la pleure. Malgré tout, Ralph Fiennes n’est pas mal dans le genre, même s’il lui manque de la poigne et une paire de couilles (le personnage de M, pas l’acteur).

Un bon point pour Moriarty ! Pardon, pour Andrew Scott qui jouait le rôle de C, autrement dit, Max Denbigh. LUI, il avait l’étoffe pour faire le Grand Méchant !! Lui, il avait du potentiel dans son jeu d’acteur, parce que le Grand Méchant dans ce 007, excusez-moi, mais c’est de la merde !

Franz Oberhauser… Parlant avec une voix douce comme pour nous donner des frissons, le Grand Méchant n’a réussi qu’à me faire bailler et me donner envie de le flinguer tandis qu’il pérorait pour lui tout seul.

Autant j’ai adoré Christoph Waltz dans « Django Unchained » (chronique en cours), autant ici son rôle ne lui va pas. Pas en forme, rôle mal adapté pour lui ?

Et puis, le pourquoi il est devenu un Grand Méchant… Non mais sérieux…

Non mais allo quoi ?? Tout ça pour ça ?? Oui, je trouve le prétexte qui a fait que ce gamin est passé du côté Obscur, devenant un Méchant est un peu fort de café…

N’importe quoi, trop « poussé » à mon avis. Ma foi, il aurait fallu lui coller une dragée dans la caboche lorsqu’il était gamin (le personnage, pas l’acteur), ça lui aurait fait les pieds. Merde, tuer son père pour si peu, faut être bête.

Nous sommes loin du Grand Méchant qu’était Ernst Stavro Blofeld. Je le revois, caressant son chat blanc…

Léa Seydoux ? Elle aurait fait une parfaite Irene Adler dans la série Elementary à la place de Natalie Dormer.

Pour le reste, j’ai trouvé le personnage superficiel – on ne va pas en demander plus à une James Bond Girl – et girouette : le premier soir, « non, non, non, je ne coucherais pas avec vous, Mister Bond » et peu après, dans le train, elle lui saute dessus.

De plus, j’ai du mal à voir James Bond retiré des affaires pour vivre avec la miss Swann. Lui planter la carotte de temps en temps, oui, mais de là à aller cultiver des choux dans un coin retiré…

Un film qu’on peut se passer de voir sans problème…

Si vous voulez du James Bond, refaites-vous un vieux avec Sean Connery ou un plus récent avec Daniel Craig (Skyfall) ou avec Pierce Brosnan.

Étoile 2

« A year in England » chez Titine et Challenge #LeFilmDeLaSemaine2016.

 

Publicités

22 réflexions au sujet de « 007 Spectre – James Bond – Sam Mendes [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 3/52] »

  1. « Lui planter la carotte de temps en temps  » ??? Rhôôôôôôôôô… 😀
    Sinon ton avis rejoint ceux de la plupart des gens que je connais l’ayant vu. Du coup, déjà que « Skyfall » ne m’a pas transcendé, je passe… Merci pour cette chouette chronique !

    Aimé par 1 personne

    • C’est pour détecter les lecteurs qui lisent tout jusqu’au bout ! mdr

      Skyfall m’avait transcendé, moi, bizarre…

      Le dernier Bond n’est pas terrible, le dernier Tarentino non plus, mais que nous reste-t-il ???

      Mais de rien pour la chouette chronique ! on peut s’emmerder devant un film et en rire ensuite.

      Aimé par 1 personne

      • C’est même un bon moyen d’en garder finalement un souvenir acceptable 😉
        J’ai passé un bon moment devant Skyfall, mais sans plus… Bon, cela dit, cela fait longtemps que je ne suis plus épaté par James Bond, si jamais je l’ai été un jour. Je garde des bons souvenirs des films avec Sean Connery, voire de certains avec Roger Moore, mais si je les revoyais aujourd’hui, je déchanterais sûrement !

        Aimé par 1 personne

        • Je peux revoir ceux avec Sean sans problèmes, j’adore les effets spéciaux de merde, les écrans derrière les voitures, le côté pas décoiffé, ça passe, Moore, ça passe plus, Pierce Brosnan, je kiffe et Craig je m’habitue à lui, je dois me faire aussi Casino Royale…

          En pensant à Spectre, tu verras la carotte…

          J'aime

  2. Je ne sais plus à qui j’ai dit, mais je te le dis, que le plus frustrant dans ce film c’est que tout y est pour en faire un excellent opus mais que mayonnaise ne prend pas

    Aimé par 1 personne

  3. Moi, je pense déjà qu’il faut arrêter de comparer les Bond cinématographique avec les Bond littéraire. Cela ne sert à rien de vouloir retrouver le goût du papier sur une pellicule, d’autant plus que ce n’est plus du tout la même époque et que le cinéma est un spectacle qui nécessite des contraintes différentes du bouquin. Voilà, c’était mon coup de mauvaise humeur.
    Moi, Daniel, je l’aime bien. Il a le flegme sans se la jouer comme d’autres. Il a même des états d’âmes, et une pointe d’humanité. Moi ce spectre, il m’a plu, comme un bon divertissement, deux heures où l’on ne pense plus à rien et on se laisse guider des montagnes enneigées au désert brûlant. Par contre, je te rejoins pour les rôles féminins de ce spectre qui ne sont franchement pas transcendants – et pourtant j’aimerai bien lui planter mon concombre de temps en temps. Et pour revenir à ma première phrase, j’avoue ne jamais avoir lu Flemming, et cela ne m’intéresse pas vraiment de le découvrir. Je me laisse juste envahir de ses images et des avalanches de cascades et de courses poursuites automobiles.

    Aimé par 1 personne

    • Je ne les compare pas, mon Bison, mais quand on a vu les films et qu’ensuite on lit un livre, on tombe de haut, de aussi haut que ceux qui ont lu les livres et ensuite on vu un film…

      Ici, on a des tas d’ingrédients super mais ils ont été mal cuisiné et moi qui voulait passer deux heures déconnectée de la vie, ben je me suis emmerdée à donf, attendant le cœur battant que le réalisateur le fasse battre plus vite… Purée, même dans un Bond avec Moore je ne m’étais autant ennuyée, et pourtant, Moore, c’était pas le meilleur. Là, j’ai l’impression que le réalisateur table sur son nom, sur la réussite du précédent, sur la franchise Bond et qu’il a juste pissé une copie sans y mettre ses tripes, son âme. C’était plat, sans relief et Danny n’y est pour rien, il fait ce que le scénario lui dit de faire.

      J’avais vu ton billet, je savais que tu avais aimé mais que jamais tu n’aurais planté la fille alanguie sur ton lit pour aller canarder des crétins…

      Je te laisse au planter du concombre, mon Bison, en espérant que le prochain ait, en plus de ses avalanches de cascades et de gadgets, une bonne cuisine des aliments. ;-))

      Amicalement vôtre

      J'aime

  4. Point par point j’ai eu le même ressenti que toi. Une vraie déception. De toutes façons je trouve que le meilleur est Casino Royale et son méchant inquiétant et charismatique, le chiffre, Mads Mikkelson

    J'aime

    • Mais enfin, mon poulet, WP t’avait collé dans les indésirables !! Tu n’avais pas montré ton passeport ou quoi ?? L’infâme salaud de WP… je t’ai sorti vite de là. Casino royale, pas encore vu, mais je le possède, ainsi que son pendant plus vieux, je me ferai les deux, tiens.

      Pourtant, le méchant de celui-ci, est absolument fantastique dans Django, mais ici, on dirait qu’on ne lui a pas étoffé son rôle. Attend, faire tout ça juste par jalousie envers James parce le papa du méchant il s’est occupé de James ?? Faiblard…

      Aimé par 1 personne

  5. Ping : A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s