Bilan Mensuel Livresque : Avril 2019

Quel Bilan Littéraire pour Avril ? Ai-je lu autant que je l’eusse voulu ? Y a-t-il des coups de cœur livresque et des abandons au menu ? Des LC de folie ou des livres qui finissent dans la case « pertes et profits » ?

Oui, il y a eu de ça au menu d’Avril qui ne compte que 12 romans lus car le 13ème qui aurait pu s’y retrouver est aux abandons, 3 mangas et 5 bédés (20 lectures).

Niveau LC, heureusement que nous avions un Harry Potter, parce qu’entre un report pour cause indépendante de ma volonté et un abandon des deux côtés pour un livre qui ne nous emballait pas, le bilan LC est maigre.

Avril, ne te découvre pas d’un fil… Pourtant, le Mois d’Avril fut ensoleillé au niveau de la météo mais il fut pluvieux dans mon coeur ainsi que dans celui de mes proches.

À croire qu’on n’avait pas assez trinqué déjà avec un décès en octobre d’une personne chère à mon coeur, il a fallu que ma mémé (grand-mère paternelle) décide, elle aussi, d’aller voir ailleurs. Et bien que son âge fusse canonique, bien que ce soit dans l’ordre logique des choses, ça fait tout de même mal à la gueule car c’est tout un pan de notre enfance qui est foutu le camp avec elle.

Une parole de la chanson de Goldman « Puisque tu pars » a d’ailleurs une parole qui résume bien ces deux décès : « Et loin de nos villes, Comme octobre l’est d’avril » (un décès en octobre et un en avril, bien visé, JJG) et puis, comme un malheur n’arrive jamais seul, le frère de mon Chouchou est en phase terminale de son putain de cancer (2,5 ans de lutte), dont, rebelote, on va remettre ça. Faut être solide.

Sans drame, sans larme
Pauvres et dérisoires armes
Parce qu’il est des douleurs qui ne pleurent qu’à
l’intérieur

EDIT du 1er mai : le combat est terminé pour mon beauf’, le cancer l’a vaincu. Il partait gagnant, ce putain de cancer mais il a bien lutté mon beauf’. Salutations à lui.

Plus joyeux, parce qu’il le faut sinon on ne tient pas le coup, le nouveau chien de mes parents apprend tout doucement, elle progresse au niveau écoute, mais un simple papillon lui fait tourner la tête et là, on a encore du dressage à faire.

Sans compter qu’elle a toujours envie de faire des câlins aux chats qui n’apprécient pas trop ça et que dès qu’un fiche le camp en courant, elle le poursuit pour jouer… En ce qui concerne les chats, deux nouveaux sont arrivés, on ne sait pas d’où (abandons ? perdus ?) et pour une fois, on sait les caresser !

Celle que je nommais La Grise (oui, je sais, je suis fortiche dans les noms) s’est laissé caresser durant la bouffe et maintenant, elle vient près de moi se frotter, sans doute une qui était restée un certain temps sans voir des Humains.

Maintenant, elle se nomme Arya et un autre chat, fraichement débarqué lui aussi, a tout d’un grand conquérant mâtiné de postures à la Alain Delon, un vrai pot de colle que j’ai nommé Hannibal car je vous jure qu’il marche comme s’il avait déjà acheté la moitié de la propriété. Il adore jouer à l’ombre de ma mère (qui n’aime pas trop les chats) et la suivre comme un petit chien, déboulant toujours d’on ne sait où (le chat, pas ma mère)…

Quant au Challenge personnel que je me suis mise sur le dos, il avance lentement mais sûrement, mais il est encore trop tôt pour vous en parler, ça pourrait encore foirer et finir en eau de boudin.

Bon, revenons au Bilan Livresque, maintenant.

Retenez bien ceci : Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre (ICI) et pour expier tout cela, vous me ferez 4 paté (de sable) et 3 avé (Caesar morituri te salutant) ainsi que trois tours d’égile, ou, plus simplement, vous me lirez cette enquête bien torchée, palpitante, amusante, fraiche, gore mais qui ne sombre jamais dans le voyeurisme et les détails horribles. Voilà un roman policier whodunit « classique » tout en étant différent car ici, on ne rassemblera pas tout le monde dans le salon pour proclamer que c’était le colonel Moutarde dans la biblio avec la clé anglaise.

Comment ça ? Le coupable désigné par Hercule Poirot, et donc par Agatha Christie ne serait pas le bon ?? Qui a tué Roger Ackroyd ? de Pierre Bayard (ICI) remet les pendules à l’heure. Qu’on soit ou non d’accord avec la théorie de l’auteur, force est de reconnaître qu’il a tout pris en compte pour étayer sa théorie et qu’elle se tient.

S’il y a bien une saga que j’ai adorée, qui a évolué avec l’âge de ses lecteurs et qui est toujours aussi bien à tel point que j’ai eu envie de le relire, c’est bien les aventures du sorcier de Poudlard, Harry Potter ! Harry Potter et la chambre des secrets – Tome 2 ‭de‬ J.K. Rowling [LC avec Bianca] (ICI).

Certains reprochent aux romans noirs d’être trop noirs, mais en voici un qui tout en étant sombre possède une once de clarté dans sa noircitude ! Comme les lions – Bull Mountain 2 de Brian Panowich (ICI) est moins sombre que le premier tome mais l’auteur a réussi le pari de continuer l’histoire sans l’affaiblir. Il avait la maîtrise de son scénario et nous a même réservé un final qui en mettra sur le cul plus d’un.

Voilà un roman qui parle d’une des nombreuses batailles de la Guerre de Sécession moins connue mais tout aussi mortelle que les autres. La force de Shiloh de Shelby Foote (ICI) est que ce récit choral donnera la parole autant à des confédérés qu’à des fédérés et quel que soit le camp choisi, les peurs sont les mêmes. Un récit glaçant sur la folie humaine, sur l’inutilité des guerres voulues par des bureaucrates qui ne la feront jamais, un récit qui n’hésite pas non plus à parler des peurs ressenties par les soldats, lorsqu’ils sentent que tout est perdu, leur honte avouée pour certains, ou le déni, pour d’autres.

Quelle merde ces 4ème de couverture qui, pour vendre un livre, nous font des comparaisons plus que limite ! Malgré son flic borderline, Lune noire [Billy Lafitte – Tome 1] d’Anthony Neil Smith (ICI) n’a pas tenu ses promesses ! Les allusions à Jim Thompson et James Crumley, étaient une erreur ou un leurre du marketing, car nous sommes loin d’un flamboyant Nick Corey, d’un Lou Ford et même d’un Milo Milodragovitch et d’un C.W. Sughrue. Au suivant !

Si vous avez trop chaud ou si vous voulez aller en Alaska à moindre frais et éviter les engelures, plongez-vous dans Sauvage de Jamey Bradbury (ICI) et vous découvrirez un récit dur, âpre, magnifique, servi par une plume alerte qui sait bien décrire les émotions ou l’implacabilité, la rudesse de l’Alaska et la solidité des gens qui y vivent. Un coup de cœur.

Longue nouvelle ou court roman, je ne sais pas, mais malgré un air de déjà-lu, Élévation de Stephen King (ICI) s’affranchi très vite de « La peau sur les os » pour partir dans une toute autre direction et baffer les biens pensants de l’Amérique homophobe ou tout simplement les biens pensants qui n’aiment pas que les autres suivent une autre route qu’eux. Une lecture qui, sans être exceptionnelle m’a fait fondre de plaisir durant quelques heures et m’a élevé un peu au-dessus de la mêlée de tous ces bas de plafond que je n’apprécie pas.

On devrait mettre un bandeau-titre pour prévenir les lecteurs que Nuits Appalaches de Chris Offutt (ICI) procure des émotions violentes et rend ceux qui le lise accro aux personnages et à l’histoire. Ça, c’était un sacré putain de roman noir comme la nuit, mais une nuit pourvue d’étoiles qui brillent au firmament et qui vont me hanter longtemps tant le récit était magnifique, la plume portant son récit d’une manière acérée. Gallmeister, mon fournisseur de coups de coeur…

Punaise, à chaque roman, il m’emballe, il m’emporte et Manhattan Chaos ne fera pas l’exception ! Michaël Mention (ICI) a du talent et il sait le transcender dans ses romans qui sont tous différents car l’auteur ne se cantonne pas dans un seul genre. Je vous le dis, si ce type mettait son talent littéraire à la cuisine, il me ferait bouffer n’importe quoi tellement il le sublimerait ! Chapeau bas et Merci. Pour. Ce. Moment. Littéraire.

Comment arriver à rendre une enquête sur une chute qui a tout de l’accident en roman impossible à lâcher ? Comment, sans rebondissements à gogo maintenir le lecteur en éveil ? Faut demander à John Wainwright car dans Une confession (ICI) il est arrivé à ma scotcher plus facilement qu’avec de la SuperGlue©. Le fait qu’il soit Anglais y est sans doute pour quelque chose, ils savent créer des ambiances, eux. Un roman policier qui joue avec nos nerfs, nos certitudes, nos pensées, pour mieux les chambouler et nous étourdir à la fin. Des comme lui, moi, j’en redemande !

Pour le Pique-Nique des orphelins de Louise Erdrich, qui devait constituer notre autre LC du mois avec Bianca, ce fut un échec total. Impossible pour moi de me concentrer dans le roman, vous me direz que c’était normal, vu les mauvaises nouvelles qui nous tombaient sur le dos mais bizarrement, à la maison, j’en ai pris un autre et là, ça passait comme une lettre à la poste. Donc le problème venait du roman et comme nous étions sur la même longueur d’ondes avec Bianca, allez hop, aux oubliettes !

Je n’ose imaginer le travail de titan qu’il a fallu à l’auteur afin de pondre un roman qui a tout de l’exactitude historique. 1793 de Niklas Natt och Dag (ICI) m’a plongé dans la Suède de 1793 aux côtés de deux enquêteurs atypiques qui avaient tout d’un Holmes & Watson en situation de handicap (physique, pas mental) sans oublier de nous dévoiler un pan de la vie d’autres personnages qui étaient des plus intéressants.

Bilan Livresque : 12 romans lus + 1 abandon

  1. Tous les péchés sont capitaux : Daria Desombre
  2. Qui a tué Roger Ackroyd ? : Pierre Bayard
  3. Harry Potter – Tome 2 – Harry Potter et la chambre des secrets ‭:‬ J.K. Rowling [LC avec Bianca]
  4. Comme les lions – Bull Mountain 2 : Brian Panowich
  5. Shiloh : Shelby Foote
  6. Lune noire [Billy Lafitte – Tome 1] : Anthony Neil Smith
  7. Sauvage : Jamey Bradbury
  8. Élévation : Stephen King
  9. Nuits Appalaches : Chris Offutt
  10. Manhattan Chaos : Michaël Mention
  11. Une confession : John Wainwright
  12. Le pique-nique des orphelins ‭: Louise Erdrich [LC avec Bianca] (ABANDON)
  13. 1793 : Niklas Natt och Dag

Bilan Livresque : 3 Mangas lus + 5 bédés (8 lectures)

  1. Choc – Tome 01 – Les fantômes de Knightgrave : Colman & Maltaite
  2. Choc – Tome 02 – Les fantômes de Knightgrave : Colman & Maltaite
  3. Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB – Tome 03 – Après la guerre : Jacques Tardi
  4. Dent d’ours – Tome 05 – Eva : Alain Henriet & Yann
  5. Kid Paddle – Tome 05 – Alien Chantilly : Midam
  6. Vinland Saga – Tome 18 : Makoto Yukimura
  7. Vinland Saga – Tome 19 : Makoto Yukimura
  8. Vinland Saga – Tome 20 : Makoto Yukimura

Publicités

29 réflexions au sujet de « Bilan Mensuel Livresque : Avril 2019 »

  1. Pfff! Tu sais ce que je pense de tout ce que tu traverses en ce moment donc… comme tu ne lâches ni la lecture ni ton blog pour penser à autre chose on ne s’étendra pas! Juste plein de tendresse de la part de tes copinantes!

    Aimé par 1 personne

    • Merci ! Ça me ferait du bien d’aller marcher dans les bois ou dans le désert, pour hurler ma colère contre une certaine personne, ça ferait du bien à mon mari et au reste de sa famille, tiens.

      Tu fais des prix de groupe ?

      Le blog et la lecture (ainsi que le ménage à fond) me font penser à autre chose et ça fait un bien fou.

      J'aime

    • Merci. On était plus serein pour ma mémé, la famille proche a fait tout ce qu’il fallait, on a tous fait notre job, pas de heurts. Ici, pour mon beau-frère, son épouse ne fout rien ! Mais elle a tout fait pour lui… (certes, elle lui a cassé les couilles jusqu’au dernier moment) et tout le monde bout de l’intérieur car on va la fermer pour un moment… Le stress va nous bouffer.

      Lire, c’est vivre et ça m’a fait du bien, mais j’ai eu une passe à vide après ma grand-mère. Pour mon beauf, je lis quand même, ce n’était pas la même relation.

      Merci à toi.

      Aimé par 1 personne

    • Là, je suis à plat, le corps a lâché hier soir, le contre-coup de tout. Ce matin, ça va un peu mieux, même si pas encore la grande forme.

      Deux jours de repos vont faire du bien.

      Merci :*

      J'aime

    • Entre nous, j’appréciais plus ma grand-mère que mon beauf, qui avait un caractère assez chiant et agressif quand il buvait. Le cancer avait mis fin à la boisson et ho, un homme agréable ! Putain, je l’ai trouvé sympa ses 2,5 dernières années (de vie). Un comble ! Mais c’est sa femme qui nous tue. Plus les saloperies qu’elle lui a faite dans ses derniers mois, ses derniers jours.

      Mon mari a une bronchite, j’ai une pharyngite, sa tension est trop basse, la mienne trop haute et on est à plat ! J’ai jamais été comme ça de ma vie, sauf avec une grippe ou une autre saloperie qui te pompe.

      Aimé par 1 personne

      • L’alcool change trop les gens. Et c’est rarement en bien. La littérature noire ne se trompe pas trop sur ces personnages.

        Les grands-mères nous ont apporté des choses dans notre vie en général. Et on a pleins de souvenirs avec elle. Quand elles partent cela laisse un vide. Désolée pour toi. Je sais que c’est difficile. J’ai perdu mes deux grands-mères.

        Vous êtes malades tous les deux et ça dure en plus. Mais qu’avez-vous fait? Vous êtes allés voir un médecin? vous vous soignez? Parce que si tu ne sens pas bien tu dois moins lire. Je vous soutiens mentalement au loin. 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Oui, mémé laisse un vide, mais comme cela faisait quelques années qu’elle perdait le Nord, on n’avait plus de conversations avec elle depuis 6 ans au moins. Parfois, elle avait la connexion, puis plus rien.

          L’alcool change le caractère des gens, ce qui est con c’est que j’ai apprécié mon beauf’ quand il a eu son cancer et donc, arrêté l’alcool.

          Mon mari n’avait pas vraiment soigné sa bronchite, le viking pensait toujours que ça allait aller, passer… puis avec l’entrée à l’hosto de son frère, ça n’a pas arrangé les choses. Moi j’ai dû prendre froid à la morgue, les airs co… on est allé chez mon médecin, on a des antibio et l’obligation de prendre du repos et de rester au chaud, ce qu’on fait. Je lis un peu, je pianote, je regarde une série drôle.

          On se soutient tout les deux 😉 et si en plus tu nous soutiens aussi, on va pas tomber 😉 kiss

          Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.