Un poisson sur la lune : David Vann

Titre : Un poisson sur la lune

Auteur : David Vann
Édition : Gallmeister Americana (07/02/2019)
Édition Originale : Halibut on the moon (2019)
Traducteur : Laura Derajinski

Résumé :
“Les gens seraient-ils en réalité tous au bord du suicide, toute leur vie, obligés de survivre à chaque journée en jouant aux cartes et en regardant la télé et en mangeant, tant de routines prévues pour éviter ces instants de face à face avec un soi-même qui n’existe pas ?”

Tel est l’état d’esprit de James Vann lorsqu’il retrouve sa famille en Californie – ses parents, son frère cadet, son ex-femme et ses enfants. Tous s’inquiètent pour lui et veulent l’empêcher de commettre l’irréparable.

Car James voyage avec son Magnum, bien décidé à passer à l’acte. Tour à tour, chacun essaie de le ramener à la raison, révélant en partie ses propres angoisses et faiblesses.

Mais c’est James qui devra seul prendre la décision, guidé par des émotions terriblement humaines face au poids du passé, à la cruauté du présent et à l’incertitude de l’avenir.

Critique :
Mes lectures avec cet auteur sont en dents de scie ! Si j’avais bien aimé « Dernier jour sur terre », j’avais abandonné en route « L’obscure clarté de l’air » et voilà que le problème se reproduit avec celui-ci !

Suis-je condamnée à abandonner tous les autres romans de l’auteur que je souhaite lire tels que Aquarium, Désolations, Goat mountain, Impurs ou Sukkwan island ????

Où aie-je coincé ? Un peu partout…

L’histoire, très déprimante avec James Vann qui ne pense qu’au suicide et à sa famille qui ne sait pas trop comment faire pour lui changer les idées, ces gens qui voudraient que James parle mais quand il commence, ils souhaiteraient qu’il se taise car ce qu’ils entendent ne leur plait pas.

Bref, une lecture en demi-teinte que j’ai lue sans trop faire attention à ce que je lisais tant le sujet ne me bottait pas avant de le terminer plus qu’en diagonale et de l’oublier une fois ma lecture terminée.

Tant pis pour celui-ci, il me reste les autres pour me faire oublier ces déceptions et, qui sait, inclure Vann dans mes auteurs préférés, malgré quelques ratés dans mes lectures.

Comme disait une copinaute, ce livre n’était sans doute pas écrit pour moi.

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Un poisson sur la lune : David Vann »

  1. Il aura fallu qu’il m’arrive ce que tu sais pour que la noirceur qui m’habitait depuis si longtemps me quitte, comme si ces phares en pleine tronche m’avaient réveillé…
    Je comprends donc ce qui peut parfois détruire l’envie de vivre et désormais je me suis réconcilié avec l’auteur… et je n’appréhende plus de m’y prendre plonger comme si je le comprenais enfin 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je ne savais pas, comme quoi, dans l’accident, il y a du bon, si je puis dire.

      Je comprends cette envie de ne plus vivre, j’ai été ado comme tout le monde, mais j’ai eu du mal avec le récit et je n’ai jamais réussi à entrer dans le récit, à ressentir de l’empathie !

      Aimé par 1 personne

  2. David Vann a le don pour plomber le moral. J’ai lu et adoré Sukkwan Island, j’ai poursuivi avec Désolations et Impurs… jamais été déçus mais j’ai fini par lâcher le morceau.
    Dernier jour sur Terre me tente bien mais les deux derniers pas du tout (et à en croire tes retours je n’ai pas forcément tort de m’en méfier)…

    Aimé par 1 personne

    • Dernier jour sur terre est plombant aussi ! Le récit d’un futur massacre dans un collège (lycée ?) américain. On suit le gars qui va commettre cet acte violent. Pour l’ambiance Bisounours, on repassera :/

      Je note les cités, que je possède déjà, sans aucun doute 😉

      J'aime

  3. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Mars 2019 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.