Résilience : Yannick Monget [LC avec Stelphique – Intro]

resilience-yannick-monget-1

— Quoi ?? Qu’entends-je, Stelphique ? Tu veux résilier nos LC mensuelles ???
— Du calme Belette, évite de t’énerver après tu as des poils verts et des grandes dents qui poussent… Non, je me demandais si on ne se ferait pas le fameux livre de Yannick Monget « Résilience » pour notre LC de décembre?
— Ouf, tu m’as fait peur, toi ! Ah oui, je me souviens… Résilience, le fameux roman dont Yvan nous parle souvent ?? Et Agnès Gru de Fesse Bouc aussi…
— Oui, celui qu’Yvan nous recommande, Agnès, je ne la connais pas…
— Tu rates quelque chose avec elle… Mais oui, pourquoi pas « Résilience » et si nous n’aimons pas, on pendra Yvan par les pieds avec de la saucisse de Strasbourg et on le laissera macérer des heures dans de la flammekueche !
— Et tu lui chanteras du Célie Dion ou du Lara Fabian !!
— Stelphique, là on risque d’avoir des problèmes avec Amnesty, l’OTAN, l’ONU et toussa toussa…. Même à Guantánamo ils n’oseraient pas faire ça !!
— Oui… Idée ! Tu lui chanteras « Capri c’est fini » en imitant Valérie Lemercier dans « L’école du fan ».
— Ouh, ça j’adore !!! Yvan, tiens-toi bien, si le bouquin est merdique… Tu sais ce qu’il t’attend !!
— Au fait, Belette, quand l’auteur parle de résilience, il sous-entend laquelle ?? De la capacité pour un corps, un organisme, une organisation ou un système quelconque à retrouver ses propriétés initiales après une altération ou il vise l’armement et le niveau de capacité d’un système embarqué de pouvoir continuer de fonctionner en mode dégradé tout en évoluant dans un milieu hostile ???
— Heu… Peut-être de la capacité à revenir sur la trajectoire de croissance après avoir encaissé un choc comme on parle en économie…
— Tu penses que c’est un bouquin sur l’économie ???
— Je sais pas… Ou alors, c’est de la physique et la résilience est la propriété qui caractérise l’énergie absorbée par un corps lors d’une déformation ! Ou, pitêtre il va nous  parler de la capacité d’un matériau à conserver une température dans la durée…
— Si le roman traite d’informatique, il va nous expliquer que c’est la capacité d’un système ou d’une architecture réseau à continuer de fonctionner en cas de panne…
— Tu sais quoi ?? Yapuka le lire et on saura tout !
— Vamos !

Résumé : Résilience nous fait assister aux derniers jours de l’humanité, colosse aux pieds d’argile encore accroché à ses certitudes, ainsi qu’au combat mené par les survivants plusieurs années après l’effondrement de la civilisation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

57 réflexions au sujet de « Résilience : Yannick Monget [LC avec Stelphique – Intro] »

  1. ahahahah ! Ce qui me fait peur, ce n’est pas les attaques avec les spécialités alsaciennes, mais bien les chansonnettes poussées par Belette ;-).
    Mais en fait, je n’ai pas peur, j’ai toute confiance (par contre, vous vous risquez de perdre confiance en l’être humain)

    Aimé par 2 people

  2. En français courant, la résilience est la capacité d’un corps (ou de l’esprit humain, ce concept ayant été mis à la la mode en psychologie par Cyrulnick – qui donne la chanteuse Barbara et la Callas comme des exemple de résilience mais en oubliant qu’elles moururent seules et sans enfant… la réussite artistique ne fait pas tout!!!) à absorber des chocs sans que leur forme habituelle n’en soit affectée (en psychologie je trouve que ceux qui se contentent du fait que le patient n’ait pas de symptôme comme preuve de résilience… se contentent de peu parce que cette apparente normalité du sujet dit résilient a toujours un prix très lourd pour le patient).

    Quoi ? On a pas mieux compris? Rrrhhô… 😕

    Anybref… chuis sûre que ce titre qui se voudrait rassurant cache quelque chose d’affreux… 😏

    Aimé par 1 personne

    • Il y avait tellement de définitions à résilience que je n’ai trouvé que ça pour faire l’intro… panne s’inspi, ça m’arrive !

      Oui, elles moururent seules, mais ce genre de chose, on le fait souvent seul, non ?? Anybref, elles n’ont pas eu une vie des plus folichonnes !

      Ma forme habituelle n’est pas souvent affectée, ça marche aussi, docteur Ida pour dire que je suis une résilience à moi toute seule ??

      J’ai commencé les premières pages à la bourre, je devais terminer une aventure avec une ex-star du porno, et oui, cela cache des choses horribles : les mecs dans les pornos s’injectent des produits pour raidir plus longtemps leurs queues !! Honteux !

      J'aime

      • Ouais… et en plus ils en crèvent! J’ai entendu dire qu’un acteurX, l’ex d’une fille qui a commencé dans le porno avant de se reconvertir en touche à tout des médias… (en fait comme elle n’a rien d’autre à vendre que sa plastique et son passé elle ne perce en rien mais va et vient dans les médias pour faire un peu de sous) français parti dans je ne sais quel ex pays de l’est était mort à trente ans et quelques sur un tournage « d’un arrêt cardiaque » (ben comme le rappelait Scarpétasse dans une de ses aventures que j’ai lue… l’arrêt cardiaque c’est la définition même de la mort! Sa conséquence et pas sa cause!!!)… sauf que la rumeur voulait dans les journeaux ou blogs à potins qu’il abusait du Viagra, et de la cocaïne pour être « en forme »… il voulait être raide? Ben il est servi maintenant !😂🤣😂

        Aimé par 1 personne

        • On notera sur sa tombe « enfin raide » !! mdr

          En fait, tout le monde meurt d’un arrêt cardiaque, même si tu te prends une balle dans la tronche, c’est le coeur qui s’arrête qui te rend mort… Je ris toujours en moi-même quand les gens, devant un mort, disent qu’il avait le visage apaisé ou crispé… une fois mort, les muscles ne travaillent plus, tout se relâche avant de se crisper suite à la rigor mortis… le visage mort sur lequel on lit la peur est un effet de texte ou de film, mais pas la réalité. Comme les ongles et les cheveux qui poussent encore, c’est FAUX !!! Plus rien ne pousse, c’est la peau qui se désèche et se rétracte, et donc, les ongles paraissent plus longs et les cheveux aussi.

          Dur de se reconvertir après du porno…

          J'aime

          • Pour la reconversion des acteurs dans le X… quand ils sont un peu cortiqués ils se recyclent dans la production… la réalisation etc… Les garçons sont pas très nombreux dans ce milieux alors les opportunités plus aisées… Mais pour les filles c’est souvent la cata. Dans un reportage que j’avais vu elles étaient aussi amochées que des anciennes prostiputes avec le discours « je disais que j’aimais ça à l’époque parce que j’avais pas le choix mais je me suis toujours dégoûtée etc… » Certaines arrivent à rebondir (ah les avantages des implants mammaires!), en devenant productrice, en investissant dans l’industrie en rapport (internet, sextoys, lingerie etc…) ou en épousant un directeur de magazine X dont elles héritent ensuite… mais la grande majorité tapine en parallèle… et puis… le X consomme les filles
            comme du non recyclable… on les fait tourner en frisant l’abattage (je passe sur le côté extrême des pratiques sexuelles dont certaines ne sortent pas indemnes physiquement – une fille a fini paraplégique après une scène avec plusieurs dizaines de types) pendant un an ou deux et après… plus rien!

            Va chercher un job après ça! Certes avec une autre couleur de cheveux, pas de maquillage outrancier et habillées normalement, elles peuvent presque passer inaperçu si leur carrière a été courte… mais pour peu que le recruteur soit un accro au porno… c’est mort!

            De toute façon que ce soit devant des caméras sur une
            plage magnifique, dans un hôtel 4 étoiles, dans une vitrine ou dans une ruelle sordide sur un siège de voiture… que ce soit pour 10 euros la gaterie dans les chiottes ou 500
            euros pour un gang bang… il s’agit toujours d’être payée pour un semblant de rapport sexuel et jouer la comédie… Et c’est pas autre chose que de la prostitution. Et ça laisse des traces.

            Le sexe c’est pas juste un savoir faire comme faire de la saisie informatique, ou une couleur, garder des enfants, être chirurgienne aux urgences ou donner un cours de maths! On fait toujours appel à notre rapport intime à notre corps, à notre rapport au désir et aux autres etc…

            Moi les gens qui comparent ça juste à une prestation de service, je dis qu’ils n’ont rien capté à ce qu’est la sexualité et ce que ça mobilise de nous mêmes!

            Arrg! Ida l’abolitionniste féministe relou est de sortie! 😡😡😡

            Aimé par 1 personne

            • La prostitution étant le plus vieux métier du monde et sachant que nous les femmes (nous le charme ♫) n’ont parfois eu que leur corps pour s’en sortir, je me garde de vouloir l’abolir, mais je sais aussi qu’il s’y passe des horreurs avec des filles qui ne pensaient pas se retrouver sur des trottoirs à tapiner avec le passeport confisqué…

              Oui, elles vieillissent très vite, les filles qui font ça !! Le corps trinque, qu’on dise ce que l’on veut, il n’est pas fait pour ce genre de cadence infernale.

              Oui, ce n’est que de la façade, de la triche, et c’est plus qu’une prestation de service, parce que pour certaines, c’est de l’esclavage !

              Sûr que si le boss te reconnait en tant qu’ex du porno, tu vas vite finir à la casserole pour tout et n’importe quoi… Je pourrais avec un bic, chef ? Oui, tu me fais une pipe…

              C’est toujours nous qu’on trinque…. (je sais, je pas causer bien la France, là).

              J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s