Le mystère de High Street : Anne Perry

Titre : Le mystère de High Street                                               big_3

Auteur : Anne Perry
Édition : Ombres Noires (2014)

Résumé :
Lorsque Monty Danforth, libraire dans le quartier de Cambridge, retire d’un carton un très vieux parchemin, il ne sait pas encore que plus rien ne sera comme avant.

Trois individus énigmatiques se présentent successivement à lui, voulant tous – et à n’importe quel prix – acquérir le mystérieux manuscrit.

Qui sont ces étranges personnages et comment expliquer les phénomènes inquiétants qui envahissent peu à peu la vie de Monty ? Malédiction ou anathème ? Qui pourrait détenir la clé du mystère ?

Prolongez votre lecture avec une interview inédite d’Anne Perry à la fin du roman.

Critique : 
« Mystère autour d’un parchemin » aurait pu aussi être titrée cette nouvelle de Anne Perry.

Monty (mais pas Python) travaille dans une librairie spécialisée dans les livres anciens et en l’absence de son boss, le voilà qui tombe sur un vieux parchemin semblant dater de Mathusalem.

Le mystère vient de ce morceau de papier, ancien (mais que l’on peut déplier facilement pour poser sur l’écran de la photocopieuse), vraisemblablement écrit en Araméen et qui ne veut pas se laisser copier, le bougre !

Oui, beaucoup de mystères dans cette courte nouvelle, mais peu de réponse pour l’amateur d’énigme policière qu’est le lecteur. En fait, la vérité est, comme le disait si bien Mulder « ailleurs » !

Quelle énigme donc pour les amateurs que nous sommes, que celle des croyances religieuses, de ce qui se serait passé, ou pas, lors de la crucifixion (et l’après), sur les traitrises, ou pas… M’est avis que nous résoudrons jamais cette énigme de notre vivant et qu’elle continuera pour des siècles et des siècles, amen.

Le problème des nouvelles, c’est que c’est toujours trop court et qu’à la fin, elles ont toutes un goût de trop peu, nous laissant sur notre faim, notre soif, avec l’impression qu’on nous a agité une belle pièce sous nos yeux avant de nous la soustraire de manière délibérée et sadique.

En tout cas, j’ai remarqué qu’elle avait la même idée que moi (idée à ne pas balancer en classe, au cours de religion, sous peine de se faire buser en juin) au sujet du mal nommé Judas le traître.

— Tu te rappelles ce que Jésus a dit à Judas, selon la Bible ? « Va et fais ce que tu dois ».
[…]Hank contempla le manuscrit.
— Si Judas n’avait pas trahi Jésus, il n’y aurait pas eu de procès, et par conséquent pas de crucifixion ni de résurrection. Et s’il n’avait fait que son devoir ? Sans cela, l’épopée du christianisme n’aurait peut-être jamais eu lieu.

Une chouette petite nouvelle qui se lit d’une traite, avec quelques petites fautes, plus réussi à mon sens que celle de David Bell « La cavale de l’étranger ».

Mais le côté « fantastique » ou « mystique » m’a laissé un goût de trop peu…

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016) et « A year in England » chez Titine.

CHALLENGE - Sherlock___Running_Wallpaper_by_draft624 Corrigé CHALLENGE - Thrillers et polars 2015-2016

Publicités

20 réflexions au sujet de « Le mystère de High Street : Anne Perry »

  1. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Décembre 2015 | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  3. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s