Le dernier message : Nicolas Beuglet

Titre : Le dernier message

Auteur : Nicolas Beuglet
Édition : XO Thriller (17/09/2020)

Résumé :
Voulez-vous vraiment connaître la vérité ? Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d’angoisse et de folie…

Île d’Iona, à l’ouest de l’Ecosse. des plaines d’herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du  » Chemin des morts « , la silhouette grise du monastère.

Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d’être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C’est l’inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l’enquête. Après un an de mise à l’écart, elle joue sa carrière, elle le sait.

Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu’il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes…

Que cherchait Anton ? Pourquoi l’avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu’elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d’une des énigmes les plus vertigineuses de l’humanité repose tout entière sur ses épaules…

Critique :
On ne pourra pas accuser l’auteur de nous présenter des petits meurtres gentillets, tout propres, style polars pour tout public…

Une fois de plus, le crime est banal mais la méthode pour tuer n’est pas des plus courante car elle exige un savoir-faire, un estomac à toute épreuve et des connaissances médicales.

On ne pourra pas l’accuser non plu d’aborder des thématiques plan-plan, habituelles, banales. Au moins, avec cet auteur, on apprend tout en lisant un thriller ! D’ailleurs, le crime n’est là que pour nous amener ailleurs et là, sans bouger mon cul du fauteuil, j’ai voyagé de l’Écosse à des contrées froides et gelées ! Putain, j’avais même pas mon bonnet…

Une fois de plus, l’auteur nous propose un thriller addictif et des faits avérés, sauf pour une chose, mais nous savons que c’est possible, seule l’éthique tient encore un peu certains scientifique.

Le message délivré dans ces pages n’est pas à prendre à la légère, il est aussi avéré que nous fabriquons une légion de crétins digitaux, de jeunes au langage assez limité et de gosses ayant toujours le nez sur les écrans de papa/maman, et ce, dès leur plus jeune âge.

Nul besoin de s’enflammer avec des complots à la con comme la puce dans la barrette métallique des masques ou celle que l’on nous inenculera… inoculera dans le futur vaccin covid qui sera un suppositoire (si, si) et qui permettra de téléguider tout le monde avec la 5G (au moins, certains trouveront le fameux point G qui n’est pas uniquement au bout du mot Shopping).

Pas besoin de puces, la majorité des gens racontent leur vie, la poste en images, sur les différents réseaux sociaux. Et les salopards savent comment vous tenir ! Non, je n’ai jamais joué à Candy Crush, désolé !

Sans jamais devenir indigeste, l’auteur nous entraîne à la suite de son enquêtrice, Grace Campbell dans un enquête totalement folle, instructive et jamais je n’aurais pensé qu’un meurtre sur la petite île de Iona, dans un monastère, allait m’entraîner dans un baroud pareil ! Ni que j’allais instruire mon petit cerveau.

Alors oui, c’est un thriller ambitieux, mais… Le problème est qu’il est court et que 320 pages ne donnent pas la place nécessaire à bien développer les personnages principaux qui, pour moi, sont trop survolés, pas assez détaillés, pas assez approfondis, alors que l’auteur insiste souvent sur le fait que Grace a de l’embonpoint…

L’enquêtrice Grace a des blessures enfouies (un classique) mais nous n’en saurons pas vraiment plus. Nous ne saurons pas non plus le secret caché derrière sa porte blindée, ni pourquoi elle est si attachée à son anneau au pouce.

Alors quoi ? On en saura plus dans le prochain épisode ? De quoi pousser les lecteurs à suivre l’auteur dans une suite ? Moi je voulais les réponses dans ce tome-ci… C’est décidé, tant que je ne sais pas tout, j’arrête de respirer !

Un thriller ambitieux, qui ne surfe pas sur les enquêtes auxquelles nous sommes habitués, même s’il commence naturellement par du classique, avant de s’en éloigner et de nous entraîner dans un vaste univers fait de science et de secrets.

Si les personnages manquaient de profondeur, le sujet, lui, n’en manquait pas ! Dommage que le thriller soit si court, on a l’impression que tout va trop vite, ce qui, dans un roman ambitieux comme celui-ci, est un tort.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°134].

25 réflexions au sujet de « Le dernier message : Nicolas Beuglet »

  1. Ping : Bilan du challenge polar et thriller janvier 2021 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan Livresque Annuel et Coups de Cœur 2020 (2/2) | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Bilan #2 du challenge polar et thriller – ou thriller et polar, je ne sais même plus. | deslivresetsharon

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2020 | The Cannibal Lecteur

  5. J’ai testé un petit message à l’auteur, comme ça : sinon, y’a quoi derrière la porte de Grace ??
    Autant te dire que j’attends toujours la réponse 😂
    Ps : moi non plus, je n’ai jamais joué à Candy crush, et ce n’est que la semaine passée que j’ai appris que le petit dinosaure du « pas de connexion internet » était en fait un jeu ! #vieille

    Aimé par 1 personne

  6. On boit du mojitonen Ecosse? Ah ben non! C’est du whisky, je crois! Il faudra bien ça pour se remettre des frissons que ces quelques pages sont supposer vous filer, non? Ah moins que je n’opte pour du thé avec des shortbreads… mais pas tout de suite… là je me suis gavée de tarte normande… et comme dit souvent une certaine Brigitte M. : « je m’a bien régaler »!

    J’aime

    • Or donc, chuis en train de le lire. Pas encore fini… J’étais venue là pour voir si je te proposais de faire une fiche vu que tu as présenté le volume 2 récemment. C’est pas mal du tout… Je ne suis pas trop gênée par la façon dont les personnages sont tracés… C’est une écriture « visuelle »… Plus en mode cinéma qu’en mode introspection. On ne les découvrent qu’au travers de leurs actions ou de leurs pensées « hic et nunc » et ils gardent ainsi leur part de mystère. Cela ne me pose pas de problème. En revanche, le défaut que tu mettais en avant au sujet du volume 2 me broute un peu déjà… Elle encaisse des gnons et chtards en série (sérieux elle devrait vérifier si elle n’a pas des problèmes d’équilibre la pauvre!)… Elle n’arrête pas de courir et jamais elle s’écroule. Je serais déjà en arrêt maladie voire à l’hosto dès la page 150 moi! 😀 Elle a le droit d’être une warrior mais l’être humain à tout de même quelques limites quôa! Tiens… elle se fait une entorse dans le premier quart du roman et quelques temps après on en parle plus. Désolée… mais des entorses j’en ai déjà eues… ça t’emmerde facilement plusieurs semaines. 😦 Bref, l’auteur la rend tellement résistante que ça en devient plus crédible du tout avant d’en arriver au dernier tiers.

      Sinon… j’ai bien fait de désinstallé Candy Crush de mon téléphone puis de mon ordi. J’avais peur que ça ne me rende diabétique tous ces bonbons! 😆 J’ai même fermé mon compte Youtube après avoir vu mes messages censurés à deux reprises : Je soutenais un Youtubeur historien qui avait osé parlé d’histoire de la prostitution et dont la vidéo a été interdite au moins de 18 ans ! Je rappelais que les pubs et les émissions de téléréalité sont plus explicites… Et je me montrais trop critique sans doute à l’égard de Youtube en protestant quant au fait qu’on me demande une copie de ma carte d’identité ou de ma carte bleue pour voir ce genre de vidéos… Ma carte d’identité il n’y a que les flics qui ont autorité à me la demander! Et ma CB je ne la montre pas aux GAFAs quand on sait ce qu’ils font de nos données personnelles! Mes messages ont été effacés sans explications. Du délire. J’ai toujours refusé les réseaux sociaux et d’aller y raconter ma vie… Mais s’entendre rappeler que toutes tes habitudes de navigations servent à te profiler pour te vendre de la pub me dégoûte!

      La pub ? Le prix de la gratuité ? Mais de qui se moque-t-on ? Je paie plus de 45euros/mois pour mon abonnement internet (certes, mon opérateur est le plus cher, mais tu es dépannée dans les 2 jours en cas de problème et tu as un vrai SAV qui est traité en France et pas par des plateformes délocalisées où tes interlocuteurs ne comprennent pas toujours ce que tu dis!)… C’est déjà bien assez cher pour ne pas être sondée ou pistée au moindre clic! Non mais! :-/

      Aimé par 1 personne

      • En effet, j’ai fait des fiches pour tous ces romans… :/ Je trouve aussi que les personnages sont trop warrior, ou alors, c’est nous qui sommes trop « foutues » parce que moi, je serais aux soins intensifs ! Mon dos me refait mal, un genou redéconne… bref, je me demande si je ne vais pas me déclarer inapte au travail et demander ma pension anticipée, na ! 😆

        Le libraire (tabc-presse) a le droit de me demander ma C.I s’il a un doute sur mon âge légal pour acheter du tabac ou de la loterie/Lotto, mais vu que je ne fume pas et que je ne joue pas aux jeux de hasards, il ne me la demande pas lorsque j’achète le Spirou ou le Picsou Mag 😆 Maintenant, tu n’as pas l’obligation de la lui montrer et lui, en retour, ne te vendra pas les clopes et le billet de Subito/Presto ou autre Win for life 🙂

        Proximus chez nous n’est pas gratos, on paie cher pour l’Internet, télé et abonnements téléphone/gsm. Mais ils te diront que tu paies un accès internet et que les plate-formes ne touchent rien de cet abo, un peu comme on paie la redevance télé (l’abonnement) et qu’on se tape des pubs à foisons ! :/

        Mais leur SAV était compétant, mais cela fait quelques temps que je n’ai plus eu affaire à eux et en boutique, parfois tu tombes sur un éveillé et ouf, ou alors, tu te prends le crétin et bordel de dieu !

        Sur FB, aucune donné perso, pas d’identité exacte, rien du tout, et le jour où il faudra la C.I, je n’irai plus chez eux et ce sera basta les réseaux sociaux !

        J’aime

  7. Je pense aussi….c’est mettre l’eau a la bouche, les encas…..bientot le plat…j’espere…car cela semble passionnant…sacre enquete…moi non plus jamais touche a candy…jamais fait un sondage/jeu…lol

    J’aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.