Elfes – Tome 26 – Raïken-Kahlaal : Nicolas Jarry, Giovanni Lorusso et Kyko Duarte

Titre : Elfes – Tome 26 – Raïken-Kahlaal

Scénariste : Nicolas Jarry
Dessinateurs : Giovanni Lorusso et Kyko Duarte

Édition : Soleil (29/01/2020)

Résumé :
Athé’non, fils du roi d’Elsémur est un elfe brisé. Hanté par la mort de son âme-soeur, il vagabonde, volant pour se payer ses feuilles de Kicha, une drogue puissante qui l’apaise.

Après un larcin de trop, il doit combattre dans une arène pour le bon plaisir d’un roi humain.

Il lui faudra trouver la force de surmonter son addiction et dompter sa souffrance comme autrefois il a dompté le Raïten-Kalhaal…

Critique :
Athé’non est un elfe Bleu, un guerrier, il était sur les murailles de Kastennroc, la forteresse légendaire et imprenable. Il a combattu les goules, quand d’autres sont restés cachés.

Maintenant, il vit comme un vagabond et consomme des feuilles de Kicha, une drogue. ♫ Besoin de rien envie de Kicha ♪ (*)

Si Athé’non avait assommé le gamin, après son larcin, il ne serait pas retrouvé dans cette belle merde, prisonnier dans les arènes d’un roi humain et obligé de se la jouer « à la gladiateur » ou de jouer « au gladiateur ».

Mais s’il avait assommé le gamin, témoin de son larcin, nous n’aurions pas eu droit à ce super récit.

Le voici donc esclave des geôles de la ville de Kasatell, version fantasy de Rome, avec son cirque, ses jeux, ses combattants, ses tigres, son roi suprémaciste (il veut exterminer tout ce qui n’est pas humains), dictateur, qui a trouvé le moyen de se débarrasser des prisonniers tout en contentant son peuple avec du « panem et circenses » (plus « circenses » que « panem »).

Ce dictateur se sent très fort, entouré de ses gardes, se délectant des esclaves qui meurent dans l’arène ou qui succombent à ses pièges pervers. Il se sent invincible, perché sur son trône. Attention, ne jamais oublier que du plus haut que l’on soit assis, ce n’est jamais que sur son cul…

Athé’non est un personnage emblématique, même s’il est au bout de sa vie et qu’il n’a plus envie de rien : il a perdu l’amour de sa vie, dans d’atroces circonstances, alors il est dans une passe sombre. Pourtant, il va devoir se sortir les doigts du cul et fissa !

Le récit se composera du récit au présent et de flashbacks où notre Athé’non se souviendra avoir échoué au rituel le plus important, celui face à la bête immense qu’est le Raïken-Kahlaal. Il a eu peur, tout simplement et à sa place, on aurait pissé dans notre maillot !

Les récits mettant en scène des anciens guerriers qui sont tombés au fond du gouffre, c’est toujours intéressant lorsque c’est bien fait. Dans ce cas-ci, la réussite est totale, tant du point de vue du scénario que des dessins, qui sont somptueux.

Notre elfe ne va pas se relever d’un coup, comme par miracle, il lui faudra un électrochoc, afin de survivre à ces jeux du cirque où il ne doit en rester qu’un seul vivant. Jusqu’au dernier moment, les jeux ne sont pas fait, on ne sait pas ce qu’il va arriver à notre Athé’non.

C’est un récit noir, sombre, glauque de par ces jeux du cirque où l’on impose aux esclaves de se battre jusqu’à la mort pour tenter de gagner la vie. Ce sont des jeux cruels, où l’on divise les joueurs pour qu’ils s’entretuent eux-mêmes, ou pour leur éviter de faire preuve de solidarité, d’unir leur force.

Les planches finales sont magnifiques et la suite nous laisse présager des aventures encore plus sombres, glauques, noires, sans possibilité de lumière, vu que les terres d’Arran sont aussi mal barrées que nous.

Un excellent album, une fois de plus.

(*)  Sur l’air de « Besoin de rien, envie de toi » de Peter et Sloane

Le Challenge « Les textes courts » chez Mes Promenades Culturelles II (Lydia B – 66 pages).

Publicité

4 réflexions au sujet de « Elfes – Tome 26 – Raïken-Kahlaal : Nicolas Jarry, Giovanni Lorusso et Kyko Duarte »

  1. Ping : Bilan Mensuel Livresque : Avril 2022 | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : Challenges : Bilan d’avril | Mes Promenades Culturelles 2

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.