La Ligne verte – Tome 6 – Caffey sur la ligne : Stephen King

Titre : La Ligne verte, tome 6 : Caffey sur la ligne                big_5

Auteur : Stephen King
Édition: Librio (1996)

Résumé :
– Tu dois le sortir de là, Paul. Il faut le sortir de là ! Tenter une évasion, mentir, prendre des risques…

John Caffey doit sortir de sa cellule. Janice, la femme de Paul l’a compris. Tous le savent. Cet homme est pur…

Comme l’agneau qui vient de naître, comme le Fils venu sauver les hommes. Mais la tragédies est en marche.

Au bout du corridor, l’odieuse machine attend une victime. Le sacrifice doit être consommé. Alors, quand vient son tour de remonter la ligne verte, qui sauvera John Caffey ? Qui peut le sauver ?

Paul Edgecombe voudrait oublier. Oublier que, parfois, il n’existe aucune différence entre le salut et la damnation éternelle.

Et, lorsqu’il cherche le sommeil, ce qu’il voit, ce sont les yeux toujours humides de John Caffey, l’homme miraculeux aux larmes éternelles…

Critique :

Mouchoirs !!

L’exécution de John Coffey, quand l’émotion est palpable et que la salive ne descend plus dans la gorge, que vous avez mal à votre gueule (pour parler mal) à force de crisper les mâchoires devant une injustice avec un grand « I ».

Un miracle de la nature mis à mort…

Oui, j’ai pleuré en lisant le dernier tome. Oui, ce livre a eu des conséquences sur ma manière de penser. Oui, il m’a marqué, plus que d’autres. Oui, il en reste des traces encore maintenant, dès années après ma lecture.

Oui, en y repensant, j’ai encore mal ma gueule…

Merci à Stephen King de l’avoir écrit.

Challenge « Les 100 livres à lire au moins une fois » de Bianca et « La littérature fait son cinéma – 3ème année » chez Kabaret Kulturel.

Publicités

5 réflexions au sujet de « La Ligne verte – Tome 6 – Caffey sur la ligne : Stephen King »

  1. Je ne vais pas avoir l’outrecuidance d’écrire mon commentaire en 6 fois, mais voilà un bel avis à épisodes !
    Tu aurais peut être dû nous faire saliver et nous proposer un épisode par jour 😉

    J'aime

    • Je les avais déjà posté sur Babelio et vu que je n’ai pas toujours le temps en semaine, j’ai tout copié-collé en une fois.

      Le site sur lequel je travaille avait déconné et j’ai dû recommencer plusieurs fois les mêmes opérations, je l’avais mauvaise.

      Je te fais grâce de 6 commentaires, bien entendu !

      J'aime

  2. Est-ce que j’ai le droit également de ne pas poster les 6 commentaires…
    Je les ai lu ces 6 épisodes dans un temps si lointain que je devrais renouveler l’expérience. Mais je me souviens encore de l’émotion ressentie. Ce fut l’un de mes plus grands moments de Stephen King.

    J'aime

  3. Ping : Challenge « La littérature fait son cinéma – 3ème année » | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s