Le carnaval des hyènes : Michaël Mention

Titre : Le carnaval des hyènes                                                 big_4-5

Auteur : Michaël Mention
Édition : Ombres Noires (2015)

Résumé :
Carl Belmeyer, arrogant présentateur de JT est faux, manipulateur, un authentique sale type. Ancien reporter de terrain, il vire ses collaborateurs sur un coup de tête, se moque de son audience, et sniffe de la coke.

Soudain, un scandale secoue la chaîne : dans son émission de téléréalité Villa Story, une candidate meurt après avoir été giflée par un concurrent.

Il faut redorer le blason de la chaîne, restructurer… Belmeyer doit changer !

Il est dépêché au Libéria, déchiré par la guerre civile, pour qu’il reprenne son rôle de journaliste engagé, et faire croire que la chaîne se recentre sur l’important, l’info.

Critique : 
« Lasciate ogni speranza, voi ch’entrate » pourrait être noté aussi sur le fronton de chaque médias (télé ou papier), avec juste quelques petites adaptations.

Vous qui regardez cette télé, ce journal, oubliez toute espérance d’obtenir la vérité…

D’entrée de jeu, le livre t’uppercute et te rentre dedans violemment. Michaël Mention ne prend pas des gants pour dire tout haut ce que peu de gens pensent tout bas (la majorité étant des moutons suiveurs, On pense pour eux) sur les médias qui nous manipulent, sur la société, les polémiques, les grands faits d’actualité, la politique,…

La plume est incisive, trempée dans l’encre du réalisme, dépouillée de tout artifices dont la télé nous a habituée.

Au moins, l’auteur ne vend pas du temps de cerveau disponible pour une célèbre boisson gazeuse. Non, lui, il secoue le cocotier. Réveillez-vous, pauv’cons !

Que ceux qui nourrissaient encore des espérances sur la télé – le monde et tout le reste – ouvrent le roman avec douceur, des fois que la vérité, brûlante comme de l’acide, ne leur explose à la gueule.

Pour moi, ce fut une jouissance de voir par écrit – au travers du personnage de Carl – le fond de mes pensées sur l’actualité, les médias et sur les journaux, qui, pour la plupart (tous sauf 3 ou 4), appartiennent maintenant à des gros groupes industriels (ou des familles), perdant de ce fait leur rôle de Quatrième Pouvoir, pour mon plus grand désespoir.

Les médias, aux bottes des puissants qui l’utilisent comme un bon chien fidèle, celui qui n’ose mordre la main de celui qui le nourrit. Ces hommes d’affaires, propriétaires, lui faisant remuer la queue selon leurs désidératas pour mieux satisfaire leur égo surdimensionné.

N’allez pas croire que durant 220 pages l’auteur casse du sucre sur le dos des médias, du peuple soumis, des moutons qui la regardent, des politiciens qui l’utilise… Non, ce serait réducteur parce que le roman est bien plus subtil que ça.

Non, pas la peine de ma supplier, je ne dirais rien de l’histoire, ne voulant pas vous la dépuceler, ça vous gâcherait votre plaisir. Sachez juste que vous aller voyager et boire un petit noir bien serré.

Pour moi, je me suis prise un pied intégral, dévorant l’histoire, me gavant de l’écriture de Michaël, adorant détester certains de ses personnages, travaillés, profonds et nous réservant bien des surprises.

Un grand moment de lecture et un pied magistral avec 220 pages. C’est peut-être guerre épais (mwarf), mais ça fait de l’effet ! Et du bien par où ça passe.

Comme on a dit avec l’ami Gruz/Yvan, « Les hyènes ricanent, le carnaval passe ».

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016).

CHALLENGE - Thrillers et polars 2015-2016BILAN - I-Love-Minion-Wallpaper - OK

Publicités

31 réflexions au sujet de « Le carnaval des hyènes : Michaël Mention »

  1. Guère epais. …mais quelle subtilité de si bon matin 🙂
    Je suis extrêmement tentée depuis la chronique d Yvan. Maintenant je suis convaincue.
    Non pas qu Yvan Ne M avait pas Convaincue hein…. mais là je suis sûre!
    Enfin j’étais sûre avant!!
    Ho et puis merde! Lol

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Nathalie , JE LE VEUX, d’autant plus!!!!!Je veux découvrir ce livre qui m’a l’air très « acidifiant » (moi aussi je tente les jeux de mots de bon matin…..Et j’ai pas encore bu de café….;)
    Belle chronique très convaincante, mais on t’a pas entendue chanter c’est bizarre………….;) mdr

    Aimé par 1 personne

    • Waw, mon David, tu me surclasses, là ! J’étais restée dans la sobriété, tu as fait mon job en nous sortant quelques petites fines fleurs. Pour le pet, c’est « fleur d’anus » de Guy Laproute.

      Cours acheter ce livre, jeune padawan !

      J'aime

    • Oui, Yvan, vu son grand âge, a besoin qu’on lui mette une couche et j’étais de corvée hier… moi qui n’avait pas vu les horreurs de la guerre… oups, si Yvan lit ça, je suis morte !

      Suis les tentateurs de la blogo de la tentation !! Tiens, on devrait faire une émission sur les blogs qui nous tentent, qui nous poussent à faire des folie de notre CB, à mettre à nu notre compte… j’arrête, j’ai chaud, là, soudain… chouchou ?? viens un peu voir… 😉

      J'aime

    • La vérité est ailleurs… souviens-toi de Fox Mulder !! J’ai hâte de lire ton titre espagnol alors, parce que ça pue l’ajout à plein nez, si le sujet est sensiblement le même 😛

      Mais si, mais si, faut faire ton billet !

      Aimé par 1 personne

  3. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2015 | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Le carnaval des hyènes de Michael Mention (Ombres Noires) | blacknovel1

  5. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s