L’exorciste : William Peter Blatty

Titre : L’exorciste

Auteur : William Peter Blatty
Édition : J’ai Lu (28/11/2007)
Édition originale : The Exorcist – Harper & Row Edition (1971)

Résumé :
Pour Chris MacNeil et sa fille Reagan, une adolescente de quatorze ans, la vie s’écoule heureuse et aisée dans un quartier bourgeois de Washington.

Et puis, un jour, des bruits étranges résonnent dans la calme demeure, des objets disparaissent, des meubles sont déplacés.

Quant à Reagan, d’étranges métamorphoses la défigurent, des mots obscènes jaillissent de sa bouche.

Tandis que peu à peu la personnalité de l’enfant se dédouble et se disloque, face aux médecins impuissants, des profanations souillent une église voisine, un crime mystérieux a lieu sous les fenêtres des MacNeil.

l-exorciste-william-blatty-225x300Critique :
Disons-le directement : non, ce livre ne fait pas peur ! Certes, évitez tout de même de le lire à vos moutards de 5 ans dans le but de les endormir le soir… Certaines scènes pourraient les traumatiser et leur faire penser que les crucifix sont des engins sexuels.

Ce genre d’idées pourrait être dommageable si vous possédez des crucifix de grande taille qui pourraient provoquer des dilatations assez importante à un endroit que rigoureusement ma mère m’a défendu d’nommer ici.

Par contre, le début du roman est un peu endormant, ça commence doucement, ça ressemble même à un tableau idyllique et si le titre avait été caché, je vous jure que j’aurais posé ce roman et basta, terminé la lecture.

Oui, mais voilà ! C’était l’exorciste que je tenais en main ! (N’allez pas imaginer des choses cochonnes, hein, je vous surveille !).

Ça puait le souffre et les souvenirs de certaines scènes cultes du film que j’avais vues – les yeux à moitié fermés, les oreilles bouchées, sans jamais oser aller plus loin de peur de faire des cauchemars jusque mes 20 ans – revenaient dans ma tête à toute allure. Horrible ces scènes…

La seule chose que j’aimais de ce film, c’était la musique « Tubular Bells »…

Si jamais de ma vie je n’ai osé voir ce film, je me disais que je pourrais au moins tenter le coup avec le livre. Exorciser cette peur. J’ai eu raison car même pas peur !

Une fois l’intro terminée et Regan, l’adorable gamine de 11 ans contaminée par une entité diabolique, il est difficile de lâcher le livre.

Difficile aussi, durant sa lecture, de faire abstraction des horribles images du film qui, malgré mes yeux à moitié fermés et mes oreilles bouchées de l’époque, me revenaient dans la face ! Surtout que je revoyais la copine qui me rejouait les phrases les plus crues du film.

— Ta mère suce des queues en enfer, Karras !

— N’approchez pas ! La truie est à moi ! Baise-moi ! Baise-moi !

— Fais-toi baiser par Jésus! Que Jésus te baise!

Malgré le fait que le roman ne fait pas peur, il vaut tout de même la peine d’être lu, ne fut-ce que pour exorciser la peur de ce film, afin de comprendre que les exorcistes, contrairement aux Démons, ne sont pas Légion, et qu’il faut réunir des tas de preuves avant que l’Église ne consente à réaliser un exorcisme.

Pourtant, nom de dieu, je ne sais pas ce qu’il leur aurait fallu de plus que cette enfant qui prend des voix différentes, qui parle à l’envers, qui a souplesse d’un bonhomme en caoutchouc, qui vomit de la bile ou fait s’écouler des diarrhées qu’on se demanderait bien comment un corps aussi petit pourrait contenir tout ça, sans parler de la force prodigieuse.

Ah ces jésuites, hommes de peu de foi, va !

Mais bon, je ne vais pas juger le père Damien Karras, déjà que  le démon lui a dit que sa mère suçait des bites en enfer, si en plus je lui jette la pierre, il risquerait de la trouver mauvaise, parce qu’en fin de compte, sans le père Karras, on serait toujours dans la mélasse (elle était facile, je l’avoue).

Autant Karras s’interroge sur sa Foi, autant le père Lankaster Merrin est un croyant pur et dur, un vrai de vrai, un homme bon, un homme de bien, un prêtre que j’ai grandement apprécié, même s’il est moins présent que Karras.

C’est lorsqu’on apprend que ce roman est tiré d’un fait réel qu’il fait froid dans le dos, mais niveau trouille, j’ai eu des Stephen King qui m’ont fait réellement trembler et des romans post-apocalypse (ou de black-out) qui m’ont fait me cacher sous la couette.

Mais même sans les frissons de peur à la clé, le roman reste tout de même agréable à lire et quelques scènes sont assez… gore ou à éviter de lire après un bon repas. Heureusement, l’odorama n’existe pas encore dans les romans !

Si je veux frissonner vraiment, je n’ai plus qu’à me faire  le film…

Heu… j’ai encore peur du film !!

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017), Le « Challenge US 2016-2017 » chez Noctembule, Le Mois du polar 2017 chez Sharon (Février 2017) et le RAT a Week Winter Edition Saison 2 chez Chroniques Littéraires (400 pages).

Advertisements

65 réflexions au sujet de « L’exorciste : William Peter Blatty »

    • Niveau sommets de l’horreur, tu en as plus avec l’emploi fictif de Pénélope F…

      Peut-être que dans ces années là c’était le sommet de l’horreur. Amytiville m’avait fait plus peur.

      J'aime

  1. Tu écoutes Francis Cabrel??!!! mdr
    et tu n’as pas vu le film???!!!!Non mais t’es pas dingue???!!!T’es une peureuse???!!!!!PTDR….Alors j’ai lu le livre (souvenir pas très impérissable), bon par contre j’ai vu le film au cinoch sans les scènes coupées (quand ils l’ont refait) , et là TRAUMASTISME….Mais quand je l’ai revu à la maison tranquille en dvd, bon, pas si effrayant que ça en fait…..Allez Bon film ma binomette <3<3<3

    Aimé par 1 personne

  2. Je me rappelle la trouille bleue que j’ai eu la première fois que j’ai vu ce film…et puis j’ai voulu le revoir il y’a quelques années et là, je me suis aperçue qu’à part quelques scènes cultes, il avait quand même assez mal vieilli… ( moi aussi ceci dit… mdr)

    Aimé par 1 personne

  3. L’Exorciste… pas lu le livre… mais j’ai vu les films et quelques autres du genre… même pas peur en effet…

    Mais c’est parce qu’on s’est habituées à pire! Moi j’ai deux ados à la maison et j’te jure des fois ils se balancent des trucs qui valent bien « vas sucer des queues en enfer! »… et pis ils parlent avec des voix étranges, font des bruits bizarres (pourquoi les garçons trouvent ils si drôle de faire des rots lors plus sonores possibles???), voire parlent des langues étrangères qu’on ne leur a pas apprises! J’ai pensé à en parler au prêtre de la paroisse pour un exorcisme… et il m’assure qu’ils sont tous comme ça et que c’est normal!!!

    Sans rire… le frère d’un ami est psychiatre et est rentré dans les ordres. Il participe plus ou moins aux histoires d’exorcismes en vrai et… la plus part du temps les gens demandent des exorcismes plutôt que de reconnaître qu’ils ont une pathologie psychiatrique dont ils essaient de comprendre les raisons sur une approche mystique. Ça fait plus mieux de se dire possédé que d’avouer qu’on ondule de la toiture! D’ailleurs les grands cas historiques de possession comme les possédées de Loudun en France avait surtout à voir avec une épidémie d’hystérie collective dans un couvent. Ça n’a pas empêché à un type de finir sur le bûcher (ok le père Grandier n’était pas recommandable… mais bon transformer les gens en méchouis parce que ce curé libertin n’avait pas honoré toutes les nones qui l’ont dénoncé par dépit… c’est moyen).

    Le problème aujourd’hui alors que l’Eglise OFFICIELLE est de plus en plus prudente pour statuer sur les histoires de possession… c’est qu’on voit que dans les milieux charismatiques ou évangéliques on prétend traiter de plus en plus sur le plan religieux des troubles psys sans les soigner là où il faut. Et ça c’est un sacré retour en arrière ! C’est ça qui me ferait presque peur! T’as déjà vu une séance d’exorcisme de masse chez les évangéliques? Tu te rends compte qu’on aurait plus besoin de Tranxene et autres sédatifs puissant que d’eau benite!

    À peluches

    Aimé par 2 people

    • PTDR ! Je ne dois pas prendre une gorgée de café lorsqu’un message de toi arrive à l’écran !! Dangereux !! Je suis morte de rire en voyant tes ados. J’en ai été un aussi, je sais ce que c’est et oui, on peut dire pire que « suce des bites en enfer ». Certains dégagent même des odeurs assez forte, genre « 10 berger allemand mouillés qui sèchent » !!). La phrase fétiche de l’ado reste « Ben quoi ??? » dit sur un ton lent ou agressif.

      Faut encore que je lise mon roman des possédées, pas réussi à le faire élire au Bouc Club alors, faut que je me lise seule tout en chantant ♫ possédées, on étaient toutes possédées ♪

      Cela fait quelques années maintenant que régulièrement je ressens de la fièvre et que je me fais posséder par une entité rose gorgée de sang. Durant ces moments, je devrais me faire exorciser parce que je ne sens plus. 😀

      On régresse, le problème est là, il ne vient pas des religions, mais des gens qui ne savent plus à quoi se vouer, se rattacher, ils sont perdus, ne savent plus quoi faire et un petit malin qui passe par là les roule dans la farine en leur faisant croire des bêtises ou en donnant foi à leurs conneries.

      J’ai vu des trucs de fous durant les messes en amérique, oui, genre que à côté, les jeunettes en chaleur à un concert de justin bieber faisaient pâle figure !!

      Folie pure, je suis contente d’avoir les deux pieds sur terre, sauf quand mon chéri me les fait décoler…

      J'aime

      • Sœur Toquéfada qui a fait griller plus d’une possédée (il dit que c’est plus efficace qu’un exorcisme pour expulser le Diable), me dit de te dire que ce que tu décris ressemble à une « possession conjugale » et que c’est très bien vu si ça se fait dans le cadre du mariage et dans le noir, et sans contraception! 😁

        Le seul truc pour calmer ça c’est pas l’eau bénite… c’est la douche froide! 🤣😂🤣

        Aimé par 1 personne

        • Nous sommes mariés maintenant, mais avant pas, et moi tu sais, quand j’achète des chaussures, je les essaie… sifflote…

          Pas dans le noir, on change de positions, même si l’âge nous en fait mettre de plus en plus de côté, comme la brouette tongolaise. Contraception toujours ! mdr

          Dire qu’il y a cette putain d’église catholique qui est allée inventer un jour (ou un soir) qu’il fallait s’envoyer en l’air X fois par mois, toujours dans le noir, à peine se toucher et le faire dans cette position qui est celle du missionnaire… sales cons va !

          On sent que j’ai du mépris pour l’église catholique là ou ça va encore ?? 😀

          Douche froide et glace ou je me refais posséder encore un coup par Chouchou… mais c’est moins excitant quand c’est sous les liens du mariage et pas dans le péché, comme avant.

          J'aime

  4. J’ai vu le film lors de sa sortie (au siècle dernier), et pour l’époque, c’était déjà un monument de terreur. Je me souviens d’une amie qui était avec notre groupe et qui a passé la quasi totalité du film sous les fauteuils… Non, l’ambiance n’était pas à ça, je te vois venir… 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas lu le livre mais j’ai vu le film il n’y a pas si longtemps que ça (ma mère m’avait raconté qu’elle était restée traumatisée des mois alors tu penses que je le fuyais). Eh ben, quand même, ça fout les poils !

    Aimé par 1 personne

  6. Cultissime le film !
    C’est lui qui m’a donné envie de découvrir le roman et aucun regret même is l’approche est moins directe (et nettement moins visuelle).
    « Ta mère suce des bites en enfer »… les 31 décembre au soir, bien arrosés et de sortie, je gueulais ça au moins aussi souvent que le traditionnel « Bonne année, bonne santé ». En famille ça le fait moins 🙂

    Aimé par 1 personne

    • T’as jamais eu de problèmes avec les enfants de leur mère qui ne suçait pas des bites en enfer ?? PTDR

      Moi, j’aurais jamais eu le courage de le regarder, j’avais déjà été traumatisée grave sa mère par Mad Max et après Dracula (le film), j’avais la trouille de sortir le soir pour aller rechercher du bois pour alimenter le feu. Mes parents n’étaient pas là, je m’étais faite le film en K7 vidéo (certains jeunes cherchent ce que c’est sur wiki) et putain, la trouille, collée à mon chien que j’étais, dehors, dans le noir…

      J'aime

  7. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2017 | The Cannibal Lecteur

  8. Ping : Challenge littérature américaine | 22h05 rue des Dames

  9. Je ne vais pas l’offrir non plus à ma copine qui est rentrée dans les ordres. 🙂
    J’ai déjà un Stephen King trouvé par hasard dans une bibliothèque de livre voyageur que j’ai pris sur tes conseils. J’ai peur d’avoir en le lisant alors je vais passer ce livre.

    Aimé par 1 personne

    • Dans les ordres ??? Mon dieu (le cas de le dire), la pauvre fille… Anybref.

      Quel King ? Je te dirai s’il fait peut (je suis une grande couillonne avec le King, moi !!).

      Tu as peur d’avoir peur ? La peur de la peur… On se croirait dans Harry Potter avec les machins qui surveillaient la prison d’Azkaban ! Les… les…. je sais pu !

      J'aime

  10. Je me souviens encore du film… Vu, très tôt, trop tôt même. Il m’a marqué. Pas traumatisé, mais pas loin. Depuis, je me méfie des croix. Ça fout les jetons quand on te dresse une croix devant tes yeux… A t’en retourner la tête…

    Le livre ? J’ai encore tellement les images du film en tête que je ne sais pas si j’y prendrais du plaisir à me plonger dedans… Le film fut trop fort…

    Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s