[Comanche] – Les shériffs – Hermann & Greg (Tome 8)

Titre : Les shériffs                                                          big_3

Scénariste : Greg
Dessinateur : Hermann
Édition : Lombard (1980)

Résumé :
Suite à l’affrontement d’avec les milices des compagnies d’extraction du cuivre (cf : Le doigt du Diable), Red Dust et ses nouveaux amis remettent en route le ranch de Duncan, mais le passé n’est jamais loin qui se matérialise un jour pour Red Dust sous la forme de 6 shériffs qu’il a bien connu.

Chacun d’eux a dû un jour affronter la bande des Ruhmann, des foux furieux, qui ont mis leur ville à feux et à sang. Aujourd’hui cette même bande organise le siège d’une ville et les shériffs ont décidé d’agir, mais pour ce faire, ils ont besoin de l’aide de Red Dust qui plongera dès qu’il apprendra que Comanche est coincée dans cette ville…

Critique : 
Si Red Dust comptait se la couler douce à la ferme des Duncan, il en est pour ses frais.

Le passé n’est jamais bien loin et le voilà qu’il se matérialise sous les traits d’un curieux cavalier mexicain qui débarque à la ferme. Un mexicain basané qui sait manier les armes…

Éclaireur d’une troupe de fines gâchettes, ils sont venu demander l’aide de Red Dust afin d’éliminer la famille Ruhmann qui terrorise partout où elle passe, semant des cadavres sur son chemin. Là, ils assiègent la ville de Summerfield.

Si Red refuse tout d’abord, il acceptera en apprenant que Comanche fait partie des gens retranchés dans la ville. Cela fait déjà six jours qu’ils se défendent… Et on se doute que le cœur de Dust bat plus fort quand il voit la belle Comanche.

Comanche… celle à cause de qui il avait quitté Greenstone Falls car la belle flirtait un peu trop avec les jolies robes et un jeune futur gouverneur.

Ici les héros ne sont pas des preux chevaliers. Tous des anciens shérifs, mais pas vraiment des hommes purs, hormis peut-être l’ancien shérif de Greenstone, celui qui avait aidé Red Dust.

Nos hommes sont fatigués, les Ruhmann leur ont pris des êtres chers, ils sont brisés, cherchant avant tout une sorte de  rédemption à travers un ultime exploit car ils savent que c’est leur dernière chance de se battre pour une cause noble.

Il y a des « 7 mercenaires » dans ces 6 shérifs accompagné de Red Dust.

Le scénario est travaillé, les couleurs oscillent dans des tons ocres et rouges, le rythme est trépidant des les dernières pages et même avant car leur voyage ne sera pas de tout repos.

Heureusement, ils pourront compter sur un allié de poids.

J’ai bien aimé l’utilisation du procédé de la « voix off » dans certains passages pour illustrer les pensées de Red. Cela renforçait encore plus le côté désespéré de cette chevauchée « de la dernière chance ».

Les dialogues sont aussi parfois incisifs.

[Wabash découvrant que le Cheyenne s’est peint le visage]
— Des peintures de guerre ! Y a pas à dire, les gars, mais quand on aura fini de flinguer les désagréables, elles auront du boulot, les maîtresses d’école, pour que ce sacré pays devienne civilisé ! Ha ! Ha ! Ha !
— Il viendra sans doute un jour, en effet, où les indiens ne se peindront plus. Ils s’accrocheront, comme nous, de petites breloques en argent pour signifier exactement la même chose. Et le monde aura fait un gigantesque pas en avant. Grâce à des civilisateurs comme toi, Wabash… [lui réplique celui que l’on surnomme « Le Rabbin »]

Au moins, Comanche aura compris que la vie est un bien précieux et changera de tout au tout, remisant ses jolies robes et son service à thé au placard.

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2014-2015), « Le mois Américain » chez Titine, Challenge « Polar Historique » de Sharon, Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, « Il était une fois dans l’Ouest » chez Cannibal Lecteur (oui, chez moi !) et le « Marathon Bédé » chez Chroniques Littéraires.

Publicités

3 réflexions au sujet de « [Comanche] – Les shériffs – Hermann & Greg (Tome 8) »

  1. Ping : Billet récapitulatif du mois américain 2014 | Plaisirs à cultiver

  2. Ping : Bilan du Mois Américain : Septembre 2014 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Challenge « Il était une fois dans l’Ouest  : reprise par le Cannibal Lecteur | «The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s