Jack l’éventreur – Tome 2 – Le Protocole Hypnos : Debois & Poupard

Titre : Jack l’éventreur, Tome 2 : Le Protocole Hypnos

Scénariste : François Debois
Dessinateur : Poupard
Édition : Soleil (2013)

DSC_0875Résumé :
Printemps 1889. Plusieurs mois ont passé depuis les événements qui ont ensanglanté Whitechapel et la vie a repris son cours pour tous les miséreux qui y résident.

L’inspecteur Frederick Abberline fait la chasse aux souteneurs, qui ont fait mettre les bouchées doubles à leurs filles pour combler le manque-à-gagner imposé par Jack. Mais son obsession de justice le pousse à des méthodes peu conventionnelles pour Scotland Yard, et son fidèle compagnon George Godley le met en garde. Il est peut-être temps qu’il prenne le large.

Une série de meurtres similaires dans leur mode opératoire à ceux de Jack a été commise à Paris. Tandis qu’Abberline traverse la manche pour débusquer le tueur, Godley est sollicité pour une nouvelle affaire : un docteur retrouvé éventré dans une pièce fermée de l’intérieur. Seul indice : un manuscrit en arcado-cypriote qui contient des révélations troublantes.

Deux enquêtes, deux tueurs. Tout est lié, le protocole Hypnos est la clé et Abberline va devoir affronter l’insoutenable vérité…

Critique :

♫Le soleil vient de se coucher, Encore une belle nuitée, ♫ Il va bientôt arriver… l’ami des prostituées, ♪ Il vient toujours au bon moment, ♪Avec son scalpel qu’il te fou dedans, ♫ L’ami des prostituées, L’ami qui les a éventrées ♪ Il choisit toujours la bonne heure, celle où il n’y a pas de lueur, l’ami du sang qui va gicler, l’ami qui les a tuées ♪

Si en lisant ces lignes vous aviez la chanson de « L’ami Ricoré », et bien, c’est pas faux parce que je me suis basée la-dessus pour mon intro. Me demandez pas d’où ça vient, c’est mon esprit un peu barge qui me souffle des idées.

Bref, nous avions commencé le tome précédent avec l’inspecteur Abberline cloîtré dans le trou du cul du monde, en train de rédiger son journal, nous expliquant son enquête sur l’Éventreur, ses tourments personnels (Abberline) et je me demandais de quel horrible secret il était le dépositaire pour écrire aussi fébrilement.

Là, les révélations allaient arriver et j’avoue que je ne m’attendais pas à ça du tout. A bas les vieilles théories remâchées par tous et place à la nouveauté.

Un truc de dingue, une enquête de fou, des meurtres au Nevada (oui, aux États-Unis) et à Paris qui ressemblent à s’y méprendre à ceux de Jack (qui pourtant a terminé son job à Whitechapel – sa petite entreprise s’exporterait bien et ne connaitrait pas la crise, on dirait) et la population du quartier de Whitechapel qui gronde parce non, rien ne va chez elle.

Les souteneurs ont demandé à leur paripépati… à leurs putes de mettre les bouchés doubles (si je puis me permettre l’expression) pour récupérer le fric perdu durant le règne de Jack… Mais bon, c’est comme en commerce, on ne peut pas doubler le nombre de clients du jour au lendemain !

L’inspecteur Abberline n’est pas au bout de ses surprises, le lecteur non plus, sauf s’il a eu le malheur de lire le 4ème de couverture un peu trop volubile à mon goût puisqu’il déflore une partie du mystère.

Qui a tué ? On murmure que le commissaire Derrick ne serait pas étranger à l’affaire… Hé, vous ne pensez pas que j’allais vous le dire, non ?

Les dessins rendent bien l’atmosphère lourde du quartier de Whitechapel, ils vous montreront l’avenue des Champs-Élysées sans voitures, mais avec des cab et des fiacres et la tour Eiffel en construction en prévision de l’exposition universelle de Paris où on exposait même des indigènes en provenance directe des colonies françaises.

Un bon scénario, inattendu, coup de pied au cul, même. Deux tomes et l’affaire est réglée, sans trainer en longueur.

Le final ? C’est retors, c’est salaud, c’est bien amené, du suspense, des questions, des sueurs froides, les auteurs nous ont mené par le bout du nez et on les a suivi avec plaisir jusqu’à ce dénouement final où on a envie de crier « hé, j’en veux encore un autre, moi ».

Lu dans le cadre des Challenges « Thrillers et polars » de Liliba,  « Polar Historique » de Samlor,  « I Love London » de Maggie et Titine, « Le mois anglais » chez Titine. et le challenge « Victorien » chez Arieste.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Jack l’éventreur – Tome 2 – Le Protocole Hypnos : Debois & Poupard »

  1. Ping : Billet récapitulatif I love London | Plaisirs à cultiver

  2. Ping : Billet récapitulatif mois anglais 2013 | Plaisirs à cultiver

  3. Ping : Bilan du challenge "Le Mois anglais" | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Bilan Livresque : Juin 2013 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Challenge "I Love London" | The Cannibal Lecteur

  6. Ping : Challenge "Polar Historique" | The Cannibal Lecteur

  7. Ping : Challenge "Thrillers et Polars" | The Cannibal Lecteur

  8. Ping : Challenge victorien 2013 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s