Erectus – 02 – L’armée de Darwin : Xavier Müller [LC avec Bianca]

Titre : Erectus – 02 – L’armée de Darwin

Auteur : Xavier Müller
Édition : XO Thriller (18/02/2021)

Résumé :
Le retour du virus. Plus puissant et terrifiant que jamais…

Ils croyaient tous le cauchemar derrière eux : après avoir transformé une partie de l’humanité en hommes préhistoriques, le virus Kruger avait fini par s’éteindre.

Sept ans après, le monde tremble à nouveau. Les erectus, que l’on croyait stériles, se reproduisent dans les réserves. Chaque jour, des dizaines d’entre eux sont assassinés. d’autres disparaissent…

Qui se cache derrière ces opérations meurtrières ?

Au Kenya, Anna Meunier, une chercheuse française, tente de protéger Yann, son compagnon transformé en préhistorique. Pour elle, les erectus sont nos ancêtres, pas des bêtes sauvages…

La menace, pourtant, est là. Terrifiante. Une organisation secrète est à l’origine d’une nouvelle vague de contaminations. pire : elle se livre à des captures dans les réserves afin de récupérer les facultés extraordinaires des erectus.

Son objectif : fabriquer une nouvelle espèce humaine, aux pouvoirs décuplés, qui contrôlerait la planète. Pour le monde entier, le début d’un combat dantesque…

Critique :
Après un premier jet addictif, l’auteur remet le couvert avec un tome 2 différent mais tout aussi angoissant, bien que les peurs ne soient plus tout à fait les mêmes puisque lorsque j’avais lu le premier tome, le mot Corona n’était qu’une marque de bière pour moi.

Régresser de 2 millions d’année est plus effrayant que de rajeunir de 20 ans. Pas besoin de vous faire un dessin quand aux réactions des Sapiens : ça gueule !

Une majorité est pour le rejet total de Homo Erectus avec entreposage dans des réserves et stérilisations (même extermination pour les plus virulents). Quelques uns défendent les Erectus, voulant les intégrer dans le monde des Sapiens et évitent de les traiter de singes.

Parce que traiter de singe nos ancêtres, ce que nous fûmes il y a 2 millions d’années, c’est s’insulter soi-même. Et les considérer un peu trop vite comme des débiles profonds alors qu’ils sont plus en phase avec la Nature que nous.

Si le premier tome était hyper addictif, celui a mis un peu plus de temps dans le développement de sa première partie. L’auteur a été intelligent, il n’a pas fait une resucée de son premier tome mais est parti sur un autre terrain, sans que l’on sache vraiment comment tout allait tourner car les surprises étaient au rendez-vous et j’ai appréciée ne pas voir où j’allais arriver.

Cette première partie, si elle est plus lente, n’est pas dénuée d’intérêt puisque nous entrons à nouveau dans la gestion de pandémie, nous nous immisçons dans les alcôves des pouvoirs et le suspense est bien là avec le décompte des jours. Que va-t-il se passer ? C’était à la hauteur de mes attentes et mon rythme cardiaque a bien monté.

L’autre intelligence de l’auteur c’est d’avoir soigné ses personnages, les rendant réalistes, humains, attachants. Les Erectus n’ont pas été oublié dans l’affaire, l’auteur n’en a pas fait des animaux sans cervelle ou sans réalisme. Ils ont une présence, une épaisseur et j’ai adoré les suivre dans leur quête de liberté.

Mon bémol ira au méchant de l’histoire qui faisait un peu Méchant d’opérette à la James Bond (anciens films), celui qui veut dominer le monde, qui souffrait d’un gros défaut de manichéisme et qui n’avait rien pour équilibrer son portrait. Dommage, j’aurais aimé un peu plus de nuances puisque les autres personnages, même les Erectus, avec de la profondeur et un portrait équilibré.

Une LC réussie avec Bianca qui ne nous a pas fait régresser au stade Erectus mais fait passer un bon moment de lecture, voyager dans plein de pays et fait vivre une aventure hors du commun.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°234] et Le Challenge Animaux du monde 2020 chez Sharon [Lecture N°47].

39 réflexions au sujet de « Erectus – 02 – L’armée de Darwin : Xavier Müller [LC avec Bianca] »

  1. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Avril 2021 | The Cannibal Lecteur

      • Raaaaaaaaaaaaaah. Mon café préféré fait de la vente à emporter. Il est hélas trop loin de chez moi. Quand je passais (avant le confinement 10 km), je n’avais pas besoin de demander, ils me disaient tout de suite ce que j’allais commander.

        Aimé par 1 personne

        • Moi j’avais ça dans la friterie de mon bled (enfin, dans la ville à côté). La femme du patron avait une sacrée mémoire et elle connaissait tous ses clients et leurs désiratas. Ok, parfois elle me confondait avec la commande de ma soeur, mais je rectifiais de suite 😆

          La plupart des vendeurs de cafés de la capitale font du à emporter, mais chez Corica, où ils le torréfient eux-mêmes, tu perds le plaisir de t’accouder au zinc et de le boire en humant la bonne odeur de café dans ton dos.

          Aimé par 1 personne

      • la mienne a menacé de porter plainte pour mauvais traitement…
        surcharge pondérale, manque d’exercice physique (euh en fait je projette là! c’est moi qui suis atteinte du syndrome de la cabane (c’est comme ça que les grands pontes ont décidé de l’appeler!) moi je dis simplement que je me suis réfugiée dans ma caverne, comme les grand Maîtres autrefois, pour ne pas mettre des baffes aux gens qui ne respectent pas les gestes barrière

        Aimé par 1 personne

        • La mienne est en super surcharge pondérale, les plafonds de la maison ont portés plaintes aussi, mon père parle de m’offrir des étançons pour supporter le poids des livres 😆

          J’ai tendance à me retrancher aussi dans ma caverne et pour les gestes barrières, j’ai pris le pli de m’en foutre (des autres, pas de moi). Ça ne m’atteins quasi plus, sauf dans les grands troupeaux de jeunes m’en-foutistes de bonnes familles. Eux n’ont pas l’excuse de vivre dans des apparts tout serrés, comme dans les quartiers plus « pauvres ».

          Mais je m’accorde une sorte par semaine autre que les courses, là, je fais mes courses de livres 😆

          Aimé par 1 personne

            • Tiens, le Gibert à Saint-Michel fermait ses portes. Paris, la station, je veux dire, celui en face des jets d’eau et du starbucks (pratique quand il drache à Paris et que tu veux te réchauffer). J’avais été me perdre chez eux pour acheter des occases mais putain, les prix étaient le double des occase chez nous… la vache !

              Aimé par 1 personne

  2. Ciel! Régresser et devenir une erectusse (écriture inclusive oblige) ! Mais je serais mourue si j’en crois leur espérance se vie de jadis!!! Et pis… t’imagine la facture d’esthéticienne !!! 😱 et celle du coiffeur ! Nan… pas pour moi! Trop angoissant! Et pis les zhistoires de virus là… j’avoue que j’en entends assez sur BFM avec le covid et ses variants!!! 😬

    Aimé par 2 personnes

    • Mais erectus, c’est bandant (trop facile, je sais), parce que tu t’en fous de l’esthéticienne, du coiffeur, de la manucure, des soldes, de la mode et tu es branché nature ! Yo !

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.