Sacré : Dennis Lehane [Kenzie & Gennaro 3]

Titre : Sacré                                                        big_5

Auteur : Dennis Lehane
Édition : Payot et Rivages (2003)

Résumé :
Des détectives privés kidnappés en plein jour, voilà qui n’est pas banal ! C’est pourtant la mésaventure dont sont victimes Patrick Kenzie et Angela Gennaro dans une rue de Boston.

Deux costauds patibulaires, vite surnommés Culbuto et Le Zombie les ayant pris en filature, le tandem se sépare pour les piéger et… se fait surprendre. Leurs ravisseurs les conduisent chez Trevor Stone, un nanti dont le cynisme n’a d’égal que la fortune colossale : plus de deux milliards de dollars !

Pourtant, rien ne va plus. Sa femme a été assassinée il y a quelques mois, lui-même est atteint d’un cancer et sa fille, la ravissante Desiree, reste introuvable.

Déjà, un premier enquêteur, parti à sa recherche, n’a plus donné signe de vie. Pour contraindre Patrick et Angela de s’y coller, Stone leur propose une forte somme.

De premiers indices les conduisent dans les bureaux du centre de SOS Détresse, mais ils devront aller jusqu’en Floride pour débrouiller l’écheveau des relations familiales de la famille Stone.

Petit plus : Un peu moins noir que « Un dernier verre avant la guerre » et « Ténèbres, prenez-moi la main », ce troisième épisode des aventures du tandem Kenzie-Gennaro ravira tous ceux qui adorent les histoires de privés.

Action, mystère, rebondissements, poursuites, plongée au cœur d’associations qui plument les gogos, chasse au trésor, tout y est, avec une bonne dose d’humour et quelques cadavres pour corser le menu.

Critique :

Les Grands Manitous de Babelio sont incorruptibles ! Malgré les millions d’euros posés sur la table, ils ont refusé mon changement de pseudo sous prétexte que celui que je voulais prendre était déjà pris : « Lehane-Fan » est indisponible et je ne puis le prendre, ce pseudo.

– N’insistez pas, m’ont-ils répondu sans même baver devant les liasses de billets de 500€ qui débordaient de la table, s’entassant à même le sol.
– « Lehane-Addict », je peux ? Ou « Lehane-Ma-Came », c’est toléré ? leur demandai-je fébrilement tandis que mon Parrain récupérait l’argent.
– Absolument.

Et oui, je suis devenue une inconditionnelle de Denis Lehane (je sens que Jeranjou est en train de danser la gigue), de son style d’écriture, de ses atmosphères et surtout de ses deux détectives, Patrick Kenzie et Angie Gennaro.

Bien des passages m’ont fait sourire, rire, pouffer de rire, les réparties ou les pensées de Kenzie étant un must pour ceux qui aiment l’humour qui ne vole pas toujours très haut. J’aurais pu vous en citer plein sur Babelio, mais bon, j’en aurais eu beaucoup trop…

De plus, cette enquête, c’était coup de pied ou cul sur coup de pied au cul. Waw.

Au moment ou vous pensez « blanc », et bien, c’est « noir », paf, coup de pied au cul. Le haut est en bas, le bas est en haut et comme disait mon médecin préféré, le Docteur House « Tout le monde ment ! ».

Bon, on est en bien dans le vrai, là ? Re-paf, coup de pied dans les fesses. Et encore un, et tiens, prends-le.

400 pages de pur bonheur et de rebondissements, le roman étant moins sombre que « Un dernier verre avant la guerre » et « Ténèbres, prenez-moi la main » (qui viennent tout deux avant celui-ci).

Les personnages sont au top, que ce soit du côté de nos deux détectives, avec Angie qui ne va pas bien, ou du côté des autres. Trévor Stone mérite une médaille et sa fille, la pauvre petite qui a disparu, et bien, on remuerait bien la terre pour elle.

Surtout que sa fille, elle est bêêêlle ! Vachement bêêêêlle. Belle comment ? Et bien, je dirai comme avait écrit Frédéric Dard « Elle était belle à faire tourner la tête d’un intégriste musulman à l’heure de la prière ». C’est vous dire.

Autre atout du livre ? Les salauds sont des vrais salauds et qui dit « méchants » réussis, dit « livre super » parce que un mauvais qui est raté, ben, c’est toute la sauce qui tourne à l’aigre et qui ne prend pas.

De ce point de vue là, Lehane nous soigne au petit poil, on boit son petit lait et on déguste la volée de pruneaux qui part parfois dans tous les sens.

Le scénario est béton et on va de surprise en surprise. Le couple de détectives aussi.

Bon, je dois réparer mon erreur et lire le tome 2 ! Quant à vous, lisez Lehane, si ce n’est déjà fait.

Titre participant au challenge « Thrillers et polars » de Liliba.

CHALLENGE - 77158541_p CHALLENGE - DEstination la PAL CHALLENGE - Faire fondre la PAL

Publicités

4 réflexions au sujet de « Sacré : Dennis Lehane [Kenzie & Gennaro 3] »

  1. J’ai récemment lu « Un dernier verre avant la guerre » et j’ai adoré !!! C’est vraiment le genre de roman noir que j’aime 🙂 Il faudra que je poursuive la série cet été tu me tentes trop !

    J'aime

    • Lis avant « ténèbres, prenez-moi la main » parce que le second, moi, j’en ai sauté un et j’ai appris des choses du tome précédent…

      Sacré est moins noir. J’ai adoré aussi « un dernier verre ».

      J'aime

  2. Ping : Bilan Livresque : Juin 2013 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Challenge "Thrillers et Polars" | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.