Un flair infaillible pour le crime : Ann Granger

un-flair-infaillible-pour-le-crime-ann-granger

Titre : Un flair infaillible pour le crime

Auteur : Ann Granger
Édition : 10-18 (2015)

Résumé :
Quand Thomas Tapley, un des voisins de Benjamin Ross, est retrouvé mort dans son salon, l’inspecteur de Scotland Yard se rue sur la scène de crime. Tapley est revenu récemment de l’étranger et peu de choses sont connues à son sujet.

Quand son cousin, Jonathan Tapley, conseiller de la Reine, se présente, la vérité au sujet de son passé tragique remonte doucement à la surface. Benjamin et Lizzie découvrent que plus d’une personne pourrait tirer bénéfices de sa mort.

lizzie-martin-tome-4-un-flair-infaillible-pour-le-crime-676237-250-400Critique :
Lire les enquêtes de Lizzie Martin et de son policier de mari Ben Ross est toujours un plaisir, même si ce couple anglais a des airs de famille avec celui formé par Charlotte et Thomas Pitt !

Ici, nous sommes plus tôt dans la ligne du temps et à 20 ans des méfaits de Jack The Ripper, mais Londres est toujours Londres et elle est régulièrement sous smog, fog ou odeurs horribles flottant au-dessus de la Tamise.

Niveau ambiance, on est dans le top ! Manque plus que les odeurs, tiens, et ce serait plus que parfait. Enfin non, épargnez-nous les romans victoriens en odorama…

Thomas Tapley, voisin du couple Ross est un petit homme insignifiant qui fait sa petite ballade tous les matins. Il vit chichement, pourtant, sa quakeresse de logeuse n’a jamais eu à se plaindre d’un loyer en retard ou d’une demande de prêt d’argent.

Mais alors, pourquoi a-t-on tué cet homme insignifiant ? On ne lui a rien volé ! Il n’avait pas d’objets de valeur, en plus… Mystère et boule de gomme ! C’est à notre inspecteur Ben Ross d’enquêter, avec l’aide de sa femme, pour le plus grand énervement du Superintendant Dunn.

Ce 4ème opus est excellent ! J’ai aimé les ambiances, les dialogues, les petites choses apprises sur la ville de Londres, ses habitants, les mœurs et les places de chacun dans la société, le scandale ne devant pas éclabousser les gens importants, très chèèère.

La narration alternée entre Lizzie et son mari donne plus de peps au roman, puisque nous suivons chacun des deux personnages principaux aux travers de leurs pérégrinations, de leur enquêtes, de leur petite vie.

Bien souvent, quand on change de narrateur, l’auteur revient un court moment en arrière pour présenter ce que l’autre a fait pendant le premier vaquait à ses occupations, ce qui fait qu’on ratisse assez large et nous donne une lecture agréable, légère, une petite douceur pour l’heure du thé, dans ce monde de brute.

Si on pourrait avoir quelques soupçons sur l’identité du meurtrier, l’auteur s’amuse ensuite à brouiller les cartes et à rajouter du mystère dans le mystère, afin de nous tenir en haleine jusqu’au dernier moment.

Les personnages principaux sont travaillés, ils évoluent, les différents protagonistes concerné par l’enquête aussi, mais j’aurais aimé qu’on développe aussi un peu plus les autres policiers ou le chef de l’inspecteur Ross. Leur portrait est trop vite esquissé et j’aimerais en savoir plus sur eux.

Un roman policier historique qui se dévore en une journée, une enquête plaisante à suivre, des pistes que l’on se plait à explorer, des personnages attachants, du mystère, de la condition sociale, des secrets bien cachés que l’on se plait à déterrer…

Oui, j’ai vraiment pris mon pied avec ce 4ème opus ! Un peu de légèreté après une lecture sombre (Un cœur sombre de Ellory) et une autre qui le sera aussi.

Lire un roman de Ann Granger, c’est se plonger dans l’Angleterre victorienne. On le savoure avec a cup of tea, des scones, du cake, des muffins, des crumpets…

PS : et là se pose le problème de la cotation soulevé par Yvan : c’était super, mais bon, ce n’est pas un chef-d’œuvre littéraire non plus, donc, pas de 4 étoiles, mais un 3,5 étoiles avec un coup de cœur ! ♥♥♥♥

PS 2 : Dionysos, je vais faire gaver ce qu’on a parlé l’autre jour…

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017), le Challenge « Polar Historique » de Sharon; « A year in England » chez Titine (Juillet 2016 – Mai 2017), le Challenge British Mysteries chez My Lou Book, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, le Challenge « Victorien » chez Camille et le RAT a Week, le marathon de l’épouvante Édition 2016 chez Chroniques Littéraires.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

32 réflexions au sujet de « Un flair infaillible pour le crime : Ann Granger »

  1. Lu! Ben moi chuis fanne de la série ! J’adoooore Lizzie and Ben! ❤️ Je ne manque aucun numéro !

    Les intrigues sont sympas sans être diaboliques… et le ton où l’ironie pointe toujours çà et là me garde le sourire aux lèvres d’un bout à l’autre du livre.

    La série des Pitt est sympa aussi… mais le ton est plus conventionnel, voire planplan. Le couple Ross est toutefois plus crédible que le couple Pitt eu égard aux conventions de l’époque ! Un gentleman tel que Pitt n’aurait jamais accepté une mésalliance faisant déchoir sa chère de sa caste d’origine pour tant est que la famille eût permis une telle abomination sociale! 🙄

    Putain! J’ai encooooore raté mes scones ! Ceux d’hier avaient bien monté mais aujourd’hui c’est la cata! J’te jure ça gâche mon Earl Grey! La prochaine fois je me contenterai d’un spongecake ! Cela étant… j’ai réussi à raté le dernier aussi alors que je le réussissais toujours jusque là! Zut de crotte de flûte!

    Aimé par 1 personne

    • Mais comment fesses-tu pour louper tes scones et tes spongecake ?? À quoi pensais-tu ?? Ou avais-tu donc la tête ? Et ne me réponds pas « entre les cuisses de mon mari ». 😆

      Ma foi, quand on aime, on déchoit, on descend, on s’permet des choses… c’est l’amûr ! Ce que j’aime chez les Pitt (pas Brad), c’est la famille : la tante, la soeur, la mère, la chieuse grand-mère dont le mari aimait rentrer par la porte de service, tout cela donne des histoires en plus.

      Et grâce à Charlotte, nous savons tout de ce qu’il se passait dans les beaux salons, tandis que Lizzie, elle, elle peut pas y entrer ! Imagine que tu sois téléportée à l’époque, et bien, tu saurais comment te comporter dans les bô salons de thé à l’heure du five o’clock !

      Bon, j’ai bien des trucs pour faire monter des choses, mais pas sûr que ça marchera avec tes scones…. 😛

      J'aime

      • Chais pas c’qui s’est passé avec le spongecake mais pour les scones le problème c’est qu’il faut que la pâte soit assez humide et acide pour que la levure lève bien… sauf que si c’est trop humide c’est impossible de façonner et découper les scones! Et pis fait’pas que le four soit trop chaud tout de suite…
        Mais faut quand même que ça cuise! Bref il fait galerer pour trouver le bon équilibre et une fois qu’on croit qu’on a trouvé et ben ça marche une fois et plus après! Grrrr!

        J’écume internet à la recherche de LA recette parfaite… mais non! Grrr!!!

        Aimé par 1 personne

        • Toujours un problème de truc qui doit être assez humide, de four assez chaud mais pas trop, sinon, ça vient trop vite, mais assez chaud sinon ça vient pas… De truc trop mou pour lever correctement ou trop mou pour être façonné comme il faut…

          Oui, avec moi, même la cuisine ça devient cochon !!!

          Sinon, les scones, ça peut s’acheter tout fait ??

          J'aime

  2. Au fait ! J’ai lu sur la notice Wikipedia d’Ann Granger qu’un nouveau tome des zaventures de Lizzie et Ben avait été écrit en 2016! Reste plus qu’à attendre la traduction française ! 😄

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : A year in England 2016 – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2016 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan du challenge Polar et Thriller | deslivresetsharon

  6. Ping : Bilan pour le challenge polar et thriller 2016-2017 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s