Madame B : Sandrine Destombes

Titre : Madame B

Auteur : Sandrine Destombes
Édition : Hugo et Compagnie (05/03/2020)

Résumé :
Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits.

Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau- père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.

Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme « assurance-vie », elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

En menant l’enquête sur le maître-chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Critique :
Initiales B.B ! Blanche Barjac est ce que l’on appelle maintenant une technicienne de surface. Autrement dit, une femme de ménage.

Mais attention, pas une femme de ménage comme les autres ! Elle, elle nettoie les scènes de crimes…

Oui mais ce n’est pas le nettoyage des scènes de crimes après le passages des experts de Miami Las Vegas, mais les scènes de crimes que personne ne doit jamais découvrir…

Après son passage, plus aucune trace ne subsiste ! Mr Propre en est jaloux. Si jamais, je vous donne le nom de sa société, on ne sait jamais, ça pourrait servir un jour : RécureNet & associés. Allez-y de ma part.

Anybref, lorsqu’un grain de sable vient se foutre dans votre mécanique bien huilée, tout par en couilles pour le plus grand plaisir littéraire des lecteurs car le roman est rythmé, les indices distillés au compte-goutte, l’auteure joue avec nous, avec ses personnages, avec nos perceptions, nos pieds.

C’est excellent, addictif et je l’ai lu en peu de temps, tellement j’ai dévoré ce thriller.

Chapeau aussi à l’auteure qui a réussi à mettre en scène une héroïne qui n’a rien d’une Tomb Raider bad-ass et à nous la rendre sympathique, alors que, tout de même, elle nettoie des scènes de crime pour des assassins et fait disparaître les corps.

Nous devrions la blâmer, elle devrait avoir des remords… Que dalle, elle reste attachante, comme des taches de sang sur une moquette (avant son passage).

Accrochez-vous au livre car le rythme est assez trépidant, sans jamais devenir trop rapide et perdre le lecteur dans la course folle. On cherche, on creuse, on se demande qui a mis le grain de sable dans la mécanique, la grippant, qui devient fou, qui a trahi et comment tout cela va se terminer.

Si j’avais vu arriver certaines choses, cela n’a en rien enlevé à mon plaisir de lecture car je n’en étais pas sûre à 100%. L’auteure brouille les pistes afin que nous aussi, on se demande ce qui va nous arriver.

Une excellente lecture addictive, une nettoyeuse attachante, pour laquelle j’ai eu de l’empathie, alors que je n’aurais pas dû, mais c’était plus fort que moi. Bref, une bonne pioche.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (du 11 Juillet 2020 au 11 Juillet 2021) [Lecture N°158].

24 réflexions au sujet de « Madame B : Sandrine Destombes »

  1. Ping : Bilan du challenge polar et thriller janvier 2021 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Décembre 2020 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Bilan #2 du challenge polar et thriller – ou thriller et polar, je ne sais même plus. | deslivresetsharon

  4. Le manuel indispensable de la mé(na)gère de presque 50 ans! Je le veux!!! Tu comprends… j’ai une belle-mère pénible… un époux parfois encombrant… deux enfants hors de prix… et un besoin irrépressible de faire le ménage pour redémarrer une nouvelle existence au premier janvier! J’ai déjà rangé mes fringues avec la méthode de Marie Kondo… il faut que j’aille plus loin maintenant ! 🥳🤪

    Sérieux ça m’a l’air prenant cette histoire ! Et comme au premier janvier on ne doit pas sabrer le champagne avec les potes et bien je lirai ça volontiers en chemise de nuit en flanelle, robe de chambre en pilou et bigoudis sous un plaid devant ma cheminée avec un mojito! 😁

    Aimé par 2 personnes

    • La méthode marie Kondo ? Faut que j’aille voir ce que c’est !! Ok, j’ai compris… On m’avait dit que si un vêtement n’était pas sorti au moins une fois dans l’année, c’est qu’on ne le mettait plus, alors, fallait s’en débarrasser… mais je suis une sentimentale et je ne sais pas jeter mes jolis polos dans lesquels je ne rentre plus (ou alors, faut encore perdre 5kg) mais que j’adorais, ou un vieux polo abîmé mais que j’ai adoré, qui me rappelle de bons souvenirs… Je suis une personne qui n’aime pas jeter !!!!

      Mais puisque j’ai lu le livre, je veux bien te le prêter ! Tiens, toi aussi tu fais relâche à nouvel an ? Moi aussi, étrange… mais que se passe-t-il donc ? 😆

      J'aime

      • Marie Kondo ne t’oblige pas à jeter toutes les choses auxquelles tu es attachées même si elles servent peu. On va au-delà du clivage « ça sert ou ça serre »! 😀 Elle propose une méthode de pliage et de rangement particulier avec laquelle j’ai gagné un peu de place dans ma commode sans rien jeter (moi je jette dès que c’est usé ou que ça a rétréci… C’est fou comme les fringues perdent en qualité et rétrécissent de plus en plus de nos jours!).

        Sinon… Je ne vois pas pourquoi tu trouves que je fais relâche au nouvel an? La flanelle, le pilou… C’est trèèèèèès élégant! Et puis… Les bigoudis… justement c’est pour avoir de beeeeeeelllllllles boucles le lendemain. J’avoue cependant que bigoudis + masque argile/concombre ça peut être déconcertant pour Toqué qui pourrait alors me confondre avec E.T. qui mettrait un casque, mais sinon… ça le fait! 😀

        J'aime

        • Ouf ! Moi, quand je range, tout va toujours très bien, jusqu’à ce que je me rende compte, quand j’ai tout fini, que j’ai oublié de ranger des tas de trucs que j’avais posé un peu partout et ça fout tout en l’air (ça m’arrive tout le temps).

          J’ai réussi à rentrer à nouveau dans des robes de nuit d’il y a 15 ans, j’ai eu raison de garder 😆 Quand les vêtements s’usent, ils passent automatiquement en mode « pour la campagne » et je mets à mort mes vieilles vestes, vieux pulls, vieux t-shirt en allant promener les chiens, en pansant les chevaux… recyclage, chez nous ! Ma mère a gardé mes vêtements bébé, les a refilé à ma soeur quand elle est née et maintenant, ma nièce est vintage quand elle va chez notre mère car elle ressort les vieux trucs quand la petite est trempée d’avoir imité le danois qui bave 😆

          J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.