La mort a ses raisons : Sophie Hannah [Hercule Poitot]

Titre : La mort a ses raisons

Auteur : Sophie Hannah
Édition : Le Masque (07/09/2016)

Résumé :
100 ans après la création de l’enquêteur culte Hercule Poirot par Agatha Christie, Le Masque publie une nouvelle aventure inédite de ce héros mondialement connu.

Hercule Poirot et l’inspecteur Catchpool n’ont jamais rencontré lady Athelinda Playford.

C’est donc empreints de curiosité qu’ils se rendent dans le comté de Cork pour prendre part à une réception organisée par cette dernière en son domaine de Clonakilty. Aucun d’eux ne sait pourquoi il a été invité.

Mais lors du dîner et à la surprise générale, lady Playford annonce avoir modifié les clauses de son testament : elle a décidé de déshériter ses deux enfants en faveur de son secrétaire qui n’a plus que quelques semaines à vivre.

Critique :
— Non, Hercule Poirot n’est pas mort ! Vous avez vu son hommage chez Jean-Pierre Foucault ? Non ! Alors Hercule Poirot n’est pas mort ! Hercule, si tu nous regarde… Les lecteurs sont formidables (avec la voix d’Alain Chabat imitant Jacques Martin).

Damned, un Hercule Poirot que je n’avais pas lu ! Comment diantre cela se faisait-il ? Impossible pourtant !

Ouf, mon honneur est sauf, c’est un Hercule Poirot pastiche ! Heu, il m’avait semblé que la mère Agatha l’avait tué pour ne pas qu’il lui survive ?

Oui, mais ses héritiers ont donné la permission à Sophie Hannah de le faire revivre. Moi je dis « Génial », même si c’est le détective du 221b Baker Street mon préféré, j’ai toujours adoré lire un Poirot.

Dès le départ, on est plongé dans les affres de la famille de lady Athelinda Playford et le repas familial pris en son domaine de Clonakilty n’a rien d’un souper tranquille où tout le monde papote gentiment. Dès le départ, les piques fusent, les méchancetés volent et elles volent bas.

Comme chez la mère Agatha, nous avons des personnes réunies dans un lieu « clos » qui, ici, en l’occurrence, est la propriété assez grande de lady Athelinda (auteure de livre policier pour enfants) et une dizaine d’invités, qu’ils fassent partie de la famille ou pas, et, comme en dessert, un meurtre !

Dans la troupe des invités, nous avons quelques personnages bien trempés, dont la fille de lady Athelinda, Claudia, qui a un horrible sale caractère et qui en veut à la terre entière; son fiancé qui est assez cynique et totalement in love d’elle; Dorro, la belle-fille qui est à baffer avec ses interventions à l’emporte-pièce et son mari, Harry, son mari et vicomte de Playford qui est mollasson.

Plus les autres que je ne citerai pas mais qui sont tous bien campés en peu de mots et dont certains ont une présence plus que d’autres tant leur personnalité est exécrable. J’adore.

L’enquête est telle qu’aurait pu nous écrire la mère Agatha, la résolution n’est pas simple et la solution est plus recherchée qu’on ne pourrait le penser de prime abord. Comme dans le canon Herculéen, on réunira tout le monde, personnel compris, pour tout expliquer et arrêter celui ou celle, ou ceux qui ont tué.

Donc, faut l’acheter et le lire ? me direz-vous, la bave aux coins des lèvres… Essuyez déjà la bave, merci.

Si vous êtes à la recherche d’un bon whodunit où la solution finale est complexe et les personnages bien trempés, alors, lisez-le. Mais si vous voulez lire du Poirot dans le texte, refaites-vous le canon, c’est-à-dire les écrits de madame Christie !

Pourquoi ? Parce que j’ai trouvé mon Hercule Poirot différent de l’original. Soit l’auteure n’a pas voulu copier l’original et c’est tout à son honneur, mais moi, j’aurait aimé avoir du vrai Poirot et pas un truc qui en a la couleur mais pas le goût.

Hercule Poirot donne l’impression d’être en retrait dans cette enquête, il doute, ce qui n’est pas dans ses habitudes, les explications viennent plus souvent des suspects que trouvé par notre génial petit détective belge, il ne passe pas ses journées à se lisser la moustache, à nous bassiner avec ses tenues, est moins orgueilleux que d’habitude, ne nous parle pas de ses petites cellules grises…

Bref, j’ai eu l’horrible impression d’être en train de déguster une canette de la célèbre boisson gazeuse qui avait la couleur de l’alcool mais qui n’en était pas. J’avais le flacon, mais pas l’ivresse attendue.

Un excellent roman policier whodunit pour ceux ou celles qui aiment ça, des personnages qui ne sont pas en retrait mais qui volerait presque la vedette de notre détective aux big moustache, un détective belge qui n’est pas « copie conforme » et qui manque d’épaisseur, au sens propre comme au figuré car sur la couverture, on dirait qu’il a perdu son ventre…

Faudra que je lise le premier pour découvrir si là aussi notre bon vieux Hercule Poirot est en retrait ou pas, et s’il est plus copie conforme ou toujours en version Canada Dry©.

PS : Autre chose qui m’a exaspéré, mais ça ne comptera que pour mon esprit tordu… La servante se nomme Phyllis et, pas une seule fois dans tout le roman, un des personnages ne colle LA conjonction qu’il faut pour nous donner un beau « Si Phyllis…. ».

Challenge« Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017), le Challenge « Polar Historique » de Sharon et Le Mois Anglais (Juin 2017 – Saison 6) chez Lou et Cryssilda.

Publicités

13 réflexions au sujet de « La mort a ses raisons : Sophie Hannah [Hercule Poitot] »

  1. Caaaapriiiiiii c’est finiiiiiiiiiiiii!!!!!! 😜

    C’est déjà dans ma PAL gigantesque…

    Bon je te laisse… je ne sais pas pourquoi mais là j’ai une folle envie de manger de l’huile en vidant les truites! 😁

    J'aime

  2. bin quoi..c normal que cela ne soit pas le meme…c’est un zombie hercule lala…en plus c’est la mode…mais bon cela donne envie et se disant que ce n’est pas notre hercule….voila…;)

    J'aime

    • À la différence de Conan Doyle dont le héros se faisait déjà pasticher début 20ème, la mère Christie avait laissé des instructions pour que son personnage ne lui survive pas et pour en être sûre, elle le fait mourir, elle ! Holmes n’est jamais mort, lui ! Eu quand c’est arrivé, il est ressuscité la troisième année, conformément aux écritures !! mdr

      J'aime

      • il me semble que Doyle voulait eliminer son hero…mais le public l’a oblige a le faire ressusciter..ou c des legendes urbaines ?…en tout cas j’ai un detective mexicain qui lui arrive la meme chose…je l’adore en plus….;)….dommage pour AC, c’est quand meme fou cette histoire…oui tu vas dire l’argent…l’argent…pfoufff….

        Aimé par 1 personne

        • Il l’a éliminé, sa mère lui a fait la gueule, le gouvernement et la populace a porté le brassard noir, tout le monde lui a demandé d’en réécrire, mais il n’a pas voulu. En 1903, il a écrit le chien des baskerville, disant que watson la publiait après et pour ne pas se faire chier avec holmes, il l’a mit en retrait. Ensuite, vu les sommes proposées par les américains, il l’a fait ressortir du gouffre. Il était payé à l’avance pour son travail (du jamais vu chez les auteurs) et monsieur Doyle pouvait voyager en fiacre au lieu de prendre l’omnibus tant il gagnait bien sa vie avec son détective qu’il détestait ! Sa mère était contente ! D’ailleurs cette dernière lui avait déjà écrit des nouvelles, elle adorait holmes.

          Un détective mexicain ?? qui ?

          J'aime

          • oohhh mon cher Héctor Belascoarán Shayne, detective ne sous la plune de Paco Ignacio Taibo II…..il a fait mourir mais il a ete oblige de le « ressusciter » pour notre plus grand bien…mais lala cela fait longtemps qu’il n’a pas publie avec lui (2005), un duo avec el sous-commandant Marcos (succulent!)
            okidou pour les precisions sur SH, encore l’argent…mdr….lol..c bien un fiacre quoi…lol

            J'aime

  3. Ping : Bilan Mois Anglais – Juin 2017 [Saison 6] – I’ll be back !! | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Juin 2017 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s