Lucky Luke – Tome 1 – La Diligence : Morris & René Goscinny

Titre : Lucky Luke – Tome 1 – La Diligence

Scénariste : René Goscinny
Dessinateur : Morris

Édition : Dargaud (1968) / Lucky Comics (2000)

Résumé :
La série Lucky Luke s’intéresse dans ce tome aux folles équipées des diligences de la Wells Fargo, conviant or et passagers à travers les dangers de l’Ouest : bandits, indiens, désert… La Wells Fargo passe toujours !

Critique :
Attention, si ce tome porte le numéro 1, ce n’est pas pour autant la première aventure de Lucky Luke et de son fidèle destrier, Jolly Jumper !

Son numéro de tête de liste est dû au fait que Morris venait de passer à l’ennemi, autrement dit, de quitter les éditions Dupuis, leur carcan moraliste et le fait que Charles Dupuis publiait les aventures du cow-boy solitaire en format broché (format souple – tandis que les autres auteurs étaient en format cartonné), pour passer chez Dargaud et enfin se voir publier en format cartonné.

Humiliation ultime, coup de couteau dans le dos supplémentaire pour les éditions Dupuis car n’ayant pas signé de contrat pour les deux derniers Lucky Luke prépubliés dans l’hebdo Spirou, voilà que « La diligence » et « Le Pied-tendre » paraissent directement en album (cartonnés) chez Dargaud !

En ce temps là, mon père étant plutôt Spirou et donc, éditions Dupuis, les aventures de Lucky Luke publiées chez Dargaud ne se sont jamais invitées dans notre biblio… Ce n’est que bien plus tard que je me suis intéressée à la collection publiée chez l’ennemi d’en face ! MDR

Il est à noter que j’ai lu l’album publié chez Dargaud, une édition d’origine, et pas une réédition de chez Lucky Comics, ce qui fait que sur ma couverture, Lucky Luke a une clope entre ses lèvres (et pas un horrible brin d’herbe) et qu’il fume dans l’album.

Putain (pardon), voilà une excellente aventure de notre poor lonesome cow-boy ! Des histoires de qualité scénaristique comme on aurait aimé en trouver dans les albums suivants, un album dans la veine des meilleurs publiés chez Dupuis.

La Wells Fargo passe partout, et ce ne sont pas des bandits qui vont empêcher, ses diligences de passer, alors, on en charge une d’un gros chargement d’or, on lui met sur le siège le meilleur conducteur, Hank Bully, ainsi que le meilleur accompagnateur, Lucky Luke !

Les passagers de la diligence sont un véritable panel de ce que l’on pourrait trouver dans le far-west de l’époque : un joueur de cartes professionnels, un petit employé de bureau, sa mégère de femme, un prêcheur, un photographe et un vieux chercheur d’or.

Cet album est bourré de gags à répétition comme je les aime, notamment avec le menu que les relais de la Wells Fargo servent matin, midi et soir aux passagers et basé systématiquement sur des patates et du lard, ce qui donne lieu à des paris entre les passagers et certaines combines.

La diligence, tirée par 4 chevaux dont Hank connait tous les noms (oups, pas toujours), roulant assez vite, heurte régulièrement de grosses pierres et ces chocs perturbe l’ordre des cartes dans les jeux de poker et fait échouer les tentatives de triches.

Running gag aussi avec le joueur de cartes professionnel qui se retrouve toujours à chaque départ de l’étape, recouvert de plumes et de goudron. Enfin, de goudron et de plumes, faut les mettre dans le bon ordre !

Bien des péripéties et des attaques vont émailler cette traversée avec une diligence transportant de l’or dans ses malles, les personnages vont évoluer, certains se révéler, on aura de nouveau arrivant, de belles amitiés, et puis, suspense, d’autres peuvent être des traitres, et là, ce sera à vous de découvrir qui !

Et pour ceux ou celles qui seront attentives aux décors et aux traits de certains personnages, ils découvriront un certain Alfred Hitchcock ! Sans oublier une référence historiquement vraie au bandit Black Bart qui signait ses méfaits d’un poème de son cru.

Bref, un super album avec un excellent scénario, des personnages attachants, amusants, des running gags qui ne sombrent jamais dans le lourdingue, du suspense et des péripéties qui vous feront oublier votre mojito à côté de vous !

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (2017-2018), le Challenge « Polar Historique » de Sharon et le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, le Challenge « Il était une fois dans l’Ouest » chez The Cannibal Lecteur et Le « Mois Américain – Septembre 2017 » chez Titine.

Publicités

31 réflexions au sujet de « Lucky Luke – Tome 1 – La Diligence : Morris & René Goscinny »

  1. Ne serais-tu pas en trait de lire tous les Lucky Luke de ta bibliothèque? 🙂
    Est-ce que tu n’aimerais pas tous les Lucky Luke fait par Morris?
    Je voulais le réserver à la médiathèque mais elle n’a qu’une vingtaine de Lucky Luke. La dernière fois j’avais trouvé le vrai n°1 mais il manquait les 10 premières pages et n’ont pas racheté la bd. Va falloir que j’aille dans une autre médiathèque 😦

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le mois américain 2017 : billet récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  3. Ping : Bilan du Mois Américain – Septembre 2017 | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Bilan n°3 du challenge Polar et Thriller – octobre 2017 | deslivresetsharon

  5. Ping : Bilan n°4 du challenge Thriller et polar | deslivresetsharon

  6. Ping : Bilan du challenge polar et thriller | deslivresetsharon

  7. Ping : Bilan du challenge polar et thriller – janvier 2018 | deslivresetsharon

  8. Ping : Bilan provisoire du challenge polar et thriller 2017-2018 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.