Le dico Sherlock Holmes : Jacques Baudou et Paul Gayot

Titre : Le dico Sherlock Holmes                                               big_4

Auteurs : Jacques Baudou et Paul Gayot
Édition : Les Moutons Electriques (2015)

Résumé :
De A à Z, d’abeilles à zoologie, en passant par le Diogène Club, Moriarty et bien sûr Watson, ce dictionnaire, s’intéresse à toute la galaxie du 221B Baker Street.

Aucun héros de fiction, plus que Sherlock Holmes, n’a autant engendré d’intérêt. Au point même qu’à l’inverse des personnages historiques devenus figures de romans, il ait accédé à une certaine réalité…

On trouvera dans Le Dico Sherlock Holmes des entrées sur le Canon, les pastiches, les nombreux rencontres mises en scène avec des figures comme Freud, Arsène Lupin ou Tarzan. Mais aussi des références à l’holmésologie et ses spéculations aussi savantes qu’humoristiques.

Un ouvrage d’exception, dernier coup d’archet de la collection Bibliothèque rouge afin de la clôturer en beauté. Un projet jamais vu en France ou ailleurs.

Critique : 
Voilà un dico sur Holmes qui m’a bien plu ! Mieux que le précédent que je possédais « Le Petit dictionnaire de Sherlock Holmes » de Marc Lemonier (voir ICI).

Celui-ci est plus complet mais attention, il fait aussi parfois référence à des apocryphes holmésiens.

Il nous parle aussi abondamment de William S. Baring-Gould sans ajouter que certaines de ses théories étaient fumeuses…

Ne prenez pas donc pour argent comptant le fait que Holmes ait eu des relations avec Irene Adler et que Nero Wolf soit leur fils.

Bon, en principe, d’après les définitions que j’ai lue, pas de risques que les néophytes fassent l’amalgame entre les données tirées, stricto senso, du Canon Holmésien et celles en provenance directe des récits apocryphes (non écrits pas Arthur Conan Doyle).

De nombreuses citations émaillent le dico et je suis toute contente, moi qui voulait fouiller le Canon pour les noter toutes, et bien, une partie du travail est fait. Que les auteurs en soient remerciés.

Afin de vous prouver qu’en holmésologie, tout est démontrable (même par l’absurde), on a droit à quelques théories holmésiennes de plus discutées, dont notamment le nombre d’épouses qu’à eu Watson. Oui, on discute de tout, même de savoir si les portes de la chambre de Holmes s’ouvraient par la droite ou la gauche.

Non, je n’ai pas encore discuté du fait de savoir s’ils la portaient à droite ou à gauche…

Ce genre d’ouvrage est plutôt réservé aux connaisseurs de Holmes, du moins à ceux qui ont lu les écrits canoniques, vu quelques films, pièces de théâtres et découvert les apocryphes les plus connus (ou qui veulent les découvrir).

Moi, j’ai apprécié l’ouvrage, même si je n’ai pas lu toutes les définitions, j’ai souri quelques fois et je me suis prise un bon mal de crâne en réfléchissant sur quelques théories.

D’ailleurs, j’en ai appris de bien belles !

Un excellent dictionnaire qui n’aura le défaut que d’être trop court… ou alors je l’ai dévoré trop vite avec un trop grand appétit.

BILAN - I-Love-Minion-Wallpaper - OK

Challenge « Thrillers et polars » de Canel (2014-2015), Challenge « Polar Historique » de Sharon, Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict, Challenge « Victorien » chez Camille, Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park et le Mois Anglais (Juin 2015) chez Titine, Lou et Cryssilda.

challe11

Publicités

18 réflexions au sujet de « Le dico Sherlock Holmes : Jacques Baudou et Paul Gayot »

  1. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

  2. Tu m’aurais dit un dico sur Arsène… pas que je n’aime pas Sherlock, hein, loin de là. Juste je préfère Arsène. Je crois que de Sherlock je n’ai lu que le Chien des Baskerville. Et peut-être un autre aussi. 🙂

    Aimé par 1 personne

      • il faut que tu lises 813! c’est le premier qu’on m’a offert et j’ai adoré! La demoiselle aux yeux verts est bien aussi. Contre Herlock Sholmes m’avait beaucoup plu aussi; Et pour Sherlock, du coup, tu me conseilles quoi?

        Aimé par 1 personne

        • Je ne suis pas partiale pour Sherlock, mais je conseillerais soit « une étude en rouge » qui est le tout premier, quand Sherlock rencontre Watson, et ensuite, lis les nouvelles parce qu’elles vont mieux que le roman à Holmes…

          Un scandale en Bohème
          Le ruban moucheté
          Les hommes dansants
          La ligue des rouquins
          Les hêtres pourpres
          Le cycliste solitaire
          Le traité naval
          Le pensionnaire en traitement
          Le dernier problème

          813 ?? connais pas !

          J'aime

          • 813 est probablement l’un des meilleurs tomes des aventures de Lupin. c’est le 5ème . Je note tous ces titres, avec une préférence pour Une étude en rouge, vu que c’est le premier! Merci!

            Aimé par 1 personne

            • Vu chez Club un livre avec 150 énigmes de Arsène Lupin !

              150 énigmes dignes d’Arsène Lupin
              Auteur(s) : Loïc Audrain , Sandra Lebrun
              Éditeur : Larousse

              J'aime

  3. Ping : Le Mois Anglais is death for one year… See you tomorrow – I’ll be back !! | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Juin 2015 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s