Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Secret de l’île d’Uffa : Croquet & Bonte

sherlockholmescroquet04

Titre : Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Secret de l’île d’Uffa

Scénariste : Jean-Pierre Croquet
Dessinateur : Benoît Bonte

Édition : Soleil Productions n° 4 (2001)

Résumé :
La découverte fortuite d’un bréviaire oublié dans un train entraîne Sherlock Holmes et le docteur Watson dans une île de la mer d’Irlande, sur la piste d’un mystérieux trésor.

De Covent Garden, où l’on tente d’assassiner une cantatrice, en passant par les services des incunables du British Museum, les cadavres s’accumulent, tandis que sur l’île plane l’ombre maudite des templiers…

ESO - devise templierCritique :
L’île d’Uffa c’est cette fameuse Untold Story mentionnée par Watson mais jamais racontée par Conan Doyle… Chouette, m’étais-je dit.

Loupé !!

Comme pour les autres albums de la collection, je n’aime toujours pas les dessins de Holmes. Il est assez épais de corps, son menton pointu ne me plaît pas du tout et sa coupe de cheveux non plus.

Son coiffeur n’est pas celui de votre préz…

Bon, le dessinateur se rattrape en tout cas avec les autres dessins qui concernent les paysages, les autres personnages et les atmosphères. Pas de couleurs criardes comme dans la collection des « Bdétectives » mais des tons corrects et réalistes.

Un petit plus que j’ai oublié de vous signaler dans mes autres critiques : la page de garde ressemble curieusement à l’illustration d’une photo tirée de la Granada, avec Jeremy Brett et David Burke, dans la rue.

Mais passons à l’histoire proprement dite : notre pauvre détective s’ennuie, est ironique avec Watson, lui signalant qu’il lui délaye sa solution à 7%. Heureusement, il va avoir une affaire à se mettre sous la dent.

Comme toujours, les allusions canoniques sont nombreuses et vous vous amuserez à les relever toutes si vous êtes holmésien dans l’âme.

L’intrusion de certaines exclamations anglaises dans les dialogues français est sans doute là pour donner un caractère « so british » et renforcer le discours, mais on aurait pu s’en passer sans problème.

Notre Lestrade ne ressemble en rien à un rat, le dessinateur lui donnant une bonne figure ronde. Il a dû trop forcer sur le Nestlé pour avoir le visage aussi rond. J’ai relevé quatre affiches pour la marque, sur deux pages.

Quand une cantatrice fera appel à Holmes au sujet d’un prince de Ruritanie (cherchez pas, ça n’existe pas, c’est un pays imaginaire créé par Anthony Hope dans son roman « Le Prisonnier de Zenda ») avec lequel elle a une romance, vous sentirez comme un parfum de scandale en Bohème.

Non, ce n’est pas Irène Adler et il n’y aura pas de photo hautement compromettante dans une position inadéquate ! Mais cette histoire entraînera notre détective loin de Londres, sur l’île d’Uffa, située en mer d’Irlande.

Mais avant que nos amis n’aillent s’amuser sur l’île, nous avons Mycroft qui débarque au 221b avec une usurpation de poste et une prophétie au sujet des bijoux de famille que le gentil prince n’a plus !

Bon sang, ça manquait, une prophétie ! On avait eu des malédictions, nous fallait bien le coup de la prophétie !

Ce qu’il faut récupérer, c’est une copie du rituel de Musgrave (aventure canonique). L’histoire des Templiers et les vers de Mirliton sont compris dans le prix.

« Celui qui les emblème aura, Sur le trône siègera, Mais avant tout ça, Les retrouver tu dois, Et pour cela, L’énigme tu traduiras ». [Ceci est du Belette]

Enfin, c’est un truc dans le genre… Bon, ce qui suit est le message correct :

« J’ai relu la vie des Saints, alors la haine s’abaisse, l’air monte et l’eau descend »

Allez, Holmes ressort sa macfarlane à carreaux (il ne se change jamais ?) et Watson est toujours le crétin qui ne pense qu’à manger.

Tiens, lorsque Holmes essaye de décoder le message, nous avons une référence à REDH et son fameux problème à trois pipes. Le code est un peu simpliste, une sorte de « Lève ton Q » en moins impoli.

Le final est très jamesbondien avec des « coucou, devine qui est derrière-toi ? », des répliques marrantes de Holmes, digne de l’espion au service de sa très gracieuse Majesté et des « hauts les mains » dans toutes les langues.

Passons sur les invraisemblances dignes d’un 007, quand Holmes nage et rattrape le canot. Et vu la suite, j’ai pensé que certains s’entraînaient déjà pour le débarquement de 44… Sauf que nous n’étions pas en Normandie.

Bref, de l’action et comme par hasard, le petit-fils turbulent de la reine est toujours derrière tout cela, telle la pieuvre Octopussy portant un casque à pointe.

Par contre, Mycroft va devoir potasser une autre prophétie : « Prends pas ton p’tit frère pour un con ».

Dans la dernière case, on apprendra que Holmes à peur que la cérémonie de mariage de la cantatrice ne le rende mélancolique, pensant à une autre cantatrice, la belle Irène. Holmes a un cœur, c’est déjà ça.

Malgré tous ces petits défauts, c’est le meilleur album des quatre de cette collection, mais pas assez que pour un avis positif à cent pour cent ni plus que 2 étoiles !

Étoile 2

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017), le Challenge « Polar Historique » de Sharon, le Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict, le Challenge « Victorien » chez Camille, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, « A year in England » chez Titine (Juillet 2016 – Mai 2017), le Challenge British Mysteries chez My Lou Book et le RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires.

logopolarssharon2

Publicités

28 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Secret de l’île d’Uffa : Croquet & Bonte »

  1. Damned! Watson de plus en plus gras et boulimique à la limite de l’explosion! Holmes de plus en plus hideux (au point qu’on pourrait croire que c’est lui le méchant !)… Un reemake pompé du scandale en Bohême mâtiné d’un Nième mystère du parchemin secret de l’ultime complot maudit à la Dan Brown… Arrrrg!!!! Je défaille !!!! 😖

    Aimé par 1 personne

    • Putain ! Les filles! J’ai dit' »je défaille! » !!! Ça veut dire « je tombe dans les pommes » ! 😱

      Personne n’est venu me rattraper! Vous m’avez laissée choir comme une bouse! 😤

      Bonjour la solidarité!😬

      Aimé par 1 personne

      • Mais si ! Je t’ai dit de pas trop défaille parce que tu allais tomber et qu’on allait devoir te ramasser !

        Bouge pas, j’envoie Sherlock BBC te faire le bouche-à-bouche….

        — Rhôôô, Sherlock, la bouche d’une femme, c’est plus haut !!
        — Elle m’a demande de l’embrasser sur les lèvres sans préciser lesquelles…

        J'aime

        • Ah tout de même ! Merci Belette! C’est qu’à mon âge … On ne se relève plus toute seule! 😞

          Sherlock BBC? Secourir une femme? Mais pour ce genre de corvée il ne se salit pas les mains! Il délègue à Watson… Et à vrai dire… Mmmm… Docteur John… Vous faites le bouche à bouche divinement bien! 😏

          Enfin le John BBC! Parce que celui de la bd… Pitié!!😱

          Aimé par 1 personne

          • Non, pas le Watson de la bédé !! Mais je te jure que j’ai encore vu pire comme bédé et comme dessins !! Incroyable mais vrai !

            Si, si, Sherlock BBC fait ce qu’on lui dit de faire sinon, couic, on lui coupe le wi-fi et on lui enlève son smartphone, son PC et toussa, toussa !

            Tu es relevée, là où le brave John doit continuer à t’humidifier la boite à parole ?

            J'aime

            • Oui je vais mieux… Mais laisse moi encore le Dr John… je crois que j’ai besoin d’une consultation médicale de toute urgence! Tiens au fait… Mon dernier frotti… Il remonte à quand? 😜

              Aimé par 1 personne

            • Un frotti où ?? Non, ne réponds pas, merci !!

              On te laisse le docteur John à tes côtés, mais gaffe, voilà Mary qui rapplique !

              J'aime

    • Oui, gros et gras, Holmes est à chier, et vu que le Da Vinci n’était pas encore sorti (ou sorti mais pas connu car rien vendu), on pourrait dire que Dan Brown a pompé de cet album.

      Mais attends, bouges pas, j’ai encore plus pire que ça !! J’en ai relu deux autres, j’ai vomi et maintenant que je vais mieux, je vais revomir avec les téléfilms canadiens que je te jure que tu avoir droit à des chroniques qui cassent !!

      Défaille pas de trop, faudra encore te ramasser…

      J'aime

      • T’as pire en stock???? 😳

        Damned! Enfer et putréfaction !😱

        Bon! C’est décidé ! Ce week-end je reste assise ou allongée ! Et je ne lis pas mes mails entre le lit et mon fauteuil! Épicétou! 😥

        Aimé par 1 personne

  2. Ma foi ! Je crois que je me suis plus amusée à te lire que je ne le ferais à lire cet opus. Même si les références holmésiennes me feraient sourire. Et oui Holmes s’habille toujours pareille, histoire que tout un chacun sache à qui il s’adresse !

    Aimé par 1 personne

    • Inconvénient et avantage lorsque le cliché devient vérité, on l’affuble de ce ridicule couvre-chef, de la pipe anachronique et tout le monde sait de qui on parle, tandis qu’avec le haut-de-forme et une pipe normale, personne ne le saurait. Ironique, non ?

      Quand je casse, je le fais avec humour, ça fait du bien je trouve.

      Aimé par 1 personne

  3. Ping : A year in England 2016 – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  4. Ping : Bilan du challenge Polar et Thriller – février 2017 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s