Sherlock Holmes Society – Tome 4 – Contamination : Cordurié & Toulhoat

Sherlock Holmes Society - Tome 4 - Contamination

Titre : Sherlock Holmes Society -Tome 4 – Contamination

Scénariste : Sylvain Cordurié
Dessinateur : Ronan Toulhoat

Édition : Soleil (2016)

Résumé :
Pour soustraire Londres aux forces du Mal, Sherlock Holmes devra faire face à sa propre noirceur. Y cèdera-t-il ?

À force de persévérance, Sherlock Holmes a contraint le Concile – le groupe de fanatiques religieux ayant causé la perte de Keelodge – à se révéler. Il sait maintenant quel dessein ils poursuivent,mais cette découverte lui a coûté cher.

Isolé et affaibli, il est livré à la férocité des créatures qui ont envahi Londres. Si son destin comme celui de la ville semblent scellés, il reste encore un espoir d’empêcher la victoire des ennemis de l’Angleterre.

Un espoir que le détective ne peut toutefois incarner à lui seul…

9782302049147_p_4Critique : 
Mort aux zombies ! Enfin, on fait c’qu’on peut, hein, pas toujours ce qu’on veut…

Et puis, si on se fait tirer dessus depuis les hauteurs des immeubles, ça va être difficile de sauver la ville de Londres !

La maladie – que dis-je ? – l’épidémie est entrée dans Londres avec ses légions et ses cohortes de gens infestés.

Londres gémit, Londres frémit, Londres nourrit (les zombies), Londres blêmit, Londres envahi, Londres affaibli, mais Londres survit ! (toute ressemblance avec une citation célèbre serait purement fortuite).

Londres est envahie de zombies… Toute ? Non, une partie de la population résiste encore et toujours à l’envahisseur (qui sent très mauvais de la bouche) grâce à quelques hommes (politiques), des soldats surentrainés, Mycroft Holmes et un détective de Baker Street, Sherlock Holmes.

Pour vaincre le mal (sans majuscule, merci), Sherlock va devoir plonger fort loin afin d’y parvenir… Et je ne vise pas par cette expression une visite dans l’Underground ou dans des souterrains !

Non, Holmes va devoir mettre sa vie et sa santé en danger.

L’histoire reste cohérente, pas de temps morts, du rythme dans le scénario, du suspense, des moments plus dramatiques avec un Holmes qui se laisse gagner par l’émotion, ce qui ne le rend que plus humain !

Oui, Holmes va devoir payer de sa personne afin de sauver la ville.

Le nouveau dessinateur nous propose des lavis plus sombres, des dessins plus réalistes, pour certains. Bref, j’ai aimé son coup de crayon ou de pinceau.

Dommage que ce soit le dernier tome. Certes, il fallait en finir avec l’aventure des zombies, mais j’espère que Sherlock Holmes reviendra aussi dans cette collection pour une autre aventure aussi palpitante.

Bien que ce tome fasse partie d’une série de 4, l’auteur le relie aussi à tous les autres publiés dans cette maison d’édition (Soleil 1800). Lire toute la collection n’est pas nécessaire, mais cela donne un plus pour le lecteur qui l’a fait, tel que moi.

Une belle aventure holmésienne avec des zombies… sans pour autant sombrer dans le fantastique ! C’est ça que j’aime…

Étoile 4

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), le Challenge « Polar Historique » de Sharon, le Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict, le Challenge « Victorien » chez Camille, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, « A year in England » chez Titine et Le Mois du Polar chez Sharon (Février 2016).

Mois du polar - sharon-pour-logo-polar21

Publicités

7 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes Society – Tome 4 – Contamination : Cordurié & Toulhoat »

  1. Alors oui on va encore dire « mais qu’est-ce qu’elle a celle-là à faire encoooooore sa bêcheuse et à râler et à encoooore critiquer au lieux d’être heureuse d’être contente parce qu’on fait vivre de nouvelles aventures à Holmes »… Ben oui parce qu’on ne peut pas dire que Conan Doyle ait fait beaucoup d’efforts pour ça dernièrement (plaît -il ?Mort dites-vous? Non! Je ne le savais pas si malade! Un accident peut être ? Enfin peu importe!)…

    Anybref… Et ben oui! Ida la chieuse vient faire sa puriste à la petite semaine (on va la croire aussi folle qu’une présidente à vie de la SSHF)! Non vous dis-je! La passion pour Sherlock « brainy is The New sexy » n’excuse ni ne justifie tout et n’importe quoi! Et Sherly contre les zombies c’est pas ma cup of tea!

    Too much stream punk pour moi c’t’affaire! Nan! Archi pas canonique mémère! Je ne valide pas épicétou!

    Non mais!!!!

    Aimé par 1 personne

    • Mais les zombys, très chère Anybref clonée, ce ne sont pas vraiment des zombys ou des flambys sortis de leur tombe ! C’est de la CON-tamination avec un virus méchant et toussa toussa qui bouffe le cerveau des gens (Nabilla, elle, ne risque rien) et puis, tu as une enquête, des z’encagoulés d’enculés de leur mère qui veulent foutre l’Angleterre à mort pour pas que Quette (pardon, Kate) et Billy (William) ils aient un troisième lardon ! Et pour pas que j’aille dilapider mon n’héritage à Oxford Stite… tou capiche ?

      Conan Doyle a cassé sa pipe, oui, il y a peu, je pense… 1930, c’était z’hier.

      On dirait que tu les z’aimes point à la SSHF… qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Tu as envie d’en parler ? Le divan est confortable… installe-toi et parle nous des complexes freudiens qui sont soit phalliques, soit annaux… ou les deux !

      Attention, Corduria va te la dire « aye aye aye ça te mémèrise cette tenue »

      J'aime

      • Je vous aime bien Belette alors je ne vous raconterai pas ma vie… Mes deux derniers psys se sont suicidés! Et j’ai du faire disparaître le troisième parce qu’il en savait trop sur la façon dont j’avais fait fortune en devenant trois fois veuves de mecs super riches et super vieux.

        Vous comprenez… Je vous veux pas de mal…

        Aimé par 1 personne

        • Mon dieu ! Vous aussi ?? Je me disais bien que j’avais croisé une Ida au salon des tueurs du dimanche, au rayon « que faire des corps encombrants ? ». J’ai acheté des tas de sacs pour les déchets organiques. Ne jamais utiliser de la soude dans une baignoire, ça fait tout fondre !

          J'aime

  2. Ping : Le mois du polar commence | deslivresetsharon

  3. Ping : A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2016 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s