Sherlock Holmes – T2 – Le Chien des Baskerville : André-Paul Duchâteau & Stibane

Titre : Sherlock Holmes – T2 – Le Chien des Baskerville

Scénariste : André-Paul Duchâteau
Dessinateur : Stibane

Édition :  Bdétectives – Claude Lefrancq n°16 (1992)

Résumé :
Londres, 1889. Sherlock Holmes reçoit la visite du docteur Mortimer, qui arrive tout droit de la campagne du Devonshire, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Il était l’ami et le médecin de Sir Charles Baskerville.

Mais ce dernier est mort dans d’étranges circonstances. Il a eu une crise cardiaque alors qu’il se promenait le soir au fond de sa propriété, aux abords de la lande.

Un lieu qu’il évitait pourtant depuis un certain temps, hanté par la peur d’une malédiction familiale. Selon la légende, au XVIIIe siècle un ancêtre des Baskerville, réputé pour sa cruauté, serait mort égorgé par un énorme chien sorti tout droit des enfers. Depuis, ce chien aurait été le tourment de la famille.

Sherlock Holmes, retenu par des affaires urgentes dans la capitale, demande à Sir Henry d’accepter que le docteur Watson l’accompagne dans le Devonshire.

Il a pour consigne de ne le quitter sous aucun prétexte tant que l’affaire ne sera pas élucidée. Holmes confie à Watson ses inquiétudes et lui demande de faire attention car la mission pourrait s’avérer fort dangereuse.

bask 10a619676d7b4ef7c44ab6eb05016227Critique :
Pas si évident que ça de réaliser l’adaptation du roman éponyme du roman de SACD en bédé.

Une véritable gageure que de faire tenir en 44 planches un roman aux péripéties multiples de plusieurs centaines de pages.

Cette bédé a-t-elle réussi le pari où tout compte fait, le meilleur chien reste-t-il celui imaginé par Conan Doyle lorsqu’il publia ce roman en août 1901 soit 8 ans après la publication du « Final Problem »…

Évidemment, lorsque l’on a le scénario devant soit, on ne fait pas de hors-piste dans le tout et le n’importe quoi comme pour « La sangsue rouge » et d’autres titres de cette collection dont je me souviens des horreurs que j’y vis.

L’essentiel n’est pas que dans Lactel, il est aussi dans cette bédé qui comporte tous les points importants du roman.

Bémol : on a changé de dessinateur et ce que je reprochais au premier s’est accentué avec le suivant. Certes, lorsqu’il se trouve dans le Devonshire, il est normal que Holmes porte le macfarlane et le deerstalker, c’est une tenue de campagne, mais putain de bordel de merde, pas à Londres, nom de Zeus !

Je n’aime pas le dessin du docteur Watson, il a l’air d »un demeuré et je ne dois pas trop me plaindre, j’ai vu pire dans la collection « Soleil » (pas la « 1800, une autre).

Une adaptation qui n’en est pas une puisque tout est conforme à l’original, les détails en moins et les dessins grossiers du chien en plus.

Lorsque le docteur Mortimer relate le récit, nous le suivons en noir et blanc et le chien maudit de l’enfer, quand il serra la gorge de Hugo Baskerville, et bien, le chien a la position d’un qui monterai sur une chienne en chaleur et on voit clairement qu’il ne serra pas la gorge de Hugo.

Mais bon, ceci dit, c’est la seule bédé de cette collection qui en vaille la peine, si on fait abstraction des dessins pas folichons du tout.

Étoile 3

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), le Challenge « Polar Historique » de Sharon, le Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict, le Challenge « Victorien » chez Camille, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park et Le Mois anglais 2016 (Saison 5) chez My Lou Book et Cryssilda.

keep-calm-and-read-for-the-english-month-2.jpg

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes – T2 – Le Chien des Baskerville : André-Paul Duchâteau & Stibane »

  1. Encore à la mine! Mais tu nous a pondu combien de billets depuis hier???? 😳

    Mouais… D’accord le dessin est un peu épais et ouais… Le macferlane et le deerstalker à Londres c’est déplacé… Et ok… J’ai du mal à suivre avec mes BD (trop d’infos à traiter…) …Mais bon j’ai tout de même envie de saluer l’effort de rendre le canon accessible à nos djeûns qui lisent peu !

    A peluches

    Aimé par 1 personne

    • Durant le mois anglais, je pond un article par jour et parfois, deux !

      Le dessin est pas terrible terrible, le deerstalker est déplacé et si c’est pour rendre le canon accessible aux djeuns des années 90, fallait le faire correctement. Mais cette bédé est la mieux foutue de toute la collection et je pense que je vais me faire mal à la ressortir en entier pour le mois anglais !

      J'aime

  2. J’avoue que j’ai un peu de mal avec le dessin, ça fait assez vieillot. Après je suis nettement moins connaisseuse de Holmes que toi donc sur le fond ça pourrait contribuer à me faire connaître un des récits de Doyle et donc rester assez divertissant.

    Aimé par 1 personne

    • Le dessin est moche, je l’avoue aussi ! Celle-ci est la plus correcte, la moins WTF parce que j’en ai certaines sous le coude, je te jure, j’ai du mal à les relire sans avoir envie de passer la bédé à la déchiqueteuse ! mdr

      Lance-toi dans les véritables récits, ensuite, ballade-toi dans tous les apocryphes et les adaptations ! Mais commence par le vrai, ça vaut mieux je trouve. 😉

      J'aime

  3. Ping : The English Month Is End !! Oh Fuck ! – Bilan [Juin 2016] | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Juin 2016 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s