Mon challenge personnel : mais qu’est-il ?

Veuillez ne pas lire « mais quette-t-il ? »

Je vous avais parlé quelques fois, dans mes Bilans Livresques, d’un challenge que je m’étais fixée, sans jamais vous en dire plus. 

Si, si, ceux et celles qui suivent ont dû le lire, les cancres du fond de la classe n’ont rien vu, bien entendu.

Je me suis dit que c’était le bon moment pour vous en parler…

Les vacances sont là, tout le monde est détendu, et mon challenge perso est bien avancé et je suis satisfaite de moi.

Mais qu’est-il, ce mystérieux challenge ?? Mystère, mystère !

Ce challenge, sachez tout de même qu’il est assez énorme ! Je me le suis mise sur les épaules, en doutant tout de même d’y arriver, mais en espérant tout de même, sans trop y croire mais en me disant qu’avec beaucoup de *******, ça pourrait marcher.

Un peu comme lorsque j’ai décidé de reprendre les pieds arrières de ma jument (qui ne voulait plus les donner pour cause de peur d’avoir mal – arthrose) afin de la faire referrer des postérieurs et de pouvoir repartir en rando avec elle.

Ce fut laborieux, casse-gueule, difficile, épuisant, dangereux (parfois), personne n’y croyait (même pas moi) mais putain, j’y suis arrivée ! Ce ne sera jamais la gloire, mais le maréchal-ferrant la ferre sans trop de problèmes.

YES I’m the best (ça fait du bien de se le dire).

Anybref, à vous de deviner quelle folie j’ai tenté de réaliser ces derniers mois et de me faire des propositions dans les commentaires.

Une personne de ma connaissance qui se reconnaîtra n’a pas le droit de faire des propositions (sauf des propositions débiles et drôles) puisqu’elle sait ce dont il s’agit (je ne nommerai pas cette personne pour ne pas que vous trichiez).

Je précise qu’il n’y a rien à gagner… Sinon mon estime.

Indices en bas de votre écran :

Sachez juste que le challenge n’est pas Livresque, donc, pas la peine de me sortir que j’ai décidé de faire fondre ma PAL, c’est tout simplement mission impossible.

Je n’ai pas décidé non plus de me lancer dans une carrière cinématographique à la Jacquie et Michel. Ça aurait pu être drôle, mais non, ma souplesse est loin derrière moi.

Il ne s’agit pas non plus d’entre en politique, je ne suis pas folle !

Indice supplémentaire de ce soir : Internet ne m’a pas été d’un grand secours pour mon challenge car je n’ai pas trouvé grand-choses comme pistes ou trucs et astuces pour le réussir, ce challenge qui avait tout de même un parfum de danger. Y’en a qui l’ont déjà fait et qui ont testé la moellosité des lits d’hosto.

Je suis partie de zéro, tout au feeling, à l’impro, suivant ce qui se déroulait devant moi.

Un peu comme si lorsque je tentais de reprendre les postérieurs de ma jument, si je voyais qu’une chose ne fonctionnait pas, je changeais de tactique.

Alors, trouverez-vous ma dernière folie ?? Ce truc de malade qui paraît impossible quand on y réfléchit bien ? Ce challenge dont on pourrait dire « Y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes ».

À vos propositions qu’on rigole un coup ou que, malins comme vous êtes, bande de petits Sherlock Holmes, vous trouviez tout de suite.

 

 

Publicités