Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2017

Juillet ne fut pas aussi bon que Juin… Ce n’est pas de la météo que je vous parle, mais de mon rendement livresque !

Autant en Juin j’avais sketé l’barraque, autant j’ai réalisé ce mois-ci un score honorable, mais dans mon cas, je dirai « peux mieux faire » !

8 malheureux livres lus en Juillet ! Zéro bédé et zéro manga !

EDIT du 05/08 : ben si, j’avais lu un manga, en l’occurrence, c’était Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage de Matsumoto ! Mon agenda est à jour mais je n’avais pas surligné au fluo cette lecture…

Certes, j’avais un pavé de plus de 800 pages à lire pour nos LC du Défi CannibElfique… Il a pris du temps.

De plus, n’étant plus en vacances et ayant dû courir à droite et à gauche, et bien, il m’a manqué du temps pour lire plus.

Anybref, je vous présente les heureux élus du mois

Peut-on passer un excellent moment de lecture dans un roman où il ne passe pas grand-chose ? Oui, si on choisi de lire Colza mécanique de Karin Brunk Holmqvist (ICI) qui est une satyre sociale possédant de l’humour et de la finesse.

Envie d’un western policier additionné de roman noir ? Je vous conseille alors Ciel rouge de Luke Short (ICI). Un western qui vole plus haut que ce que vous pourriez penser, un western parlant de magouilles, du mépris pour les indiens parqués dans des réserves, de rédemption, de traîtrise et d’amour, sans que cela vire à l’eau de rose.

Tant que j’étais dans les westerns, autant y rester avec Dusk de Sébastien Bouchery (ICI) qui, comme son prédécesseur, fait partie de la crème des westerns avec une ambiance noire comme un café serré. C’est sombre, ça ne manque pas de sel ou d’épices, bref, ça se dévore et on en redemande !

Pour une fois que je dis « oui » à un MC chez Babelio, je me retrouve avec un roman qui ne sortira qu’à la mi-septembre alors qu’ils me l’envoient début juillet ! Bon, la consigne me fut donnée de ne pas publier la chronique avant le 1er septembre et donc, vous ne saurez rien sur ce que j’ai pensé de Courir au clair de lune avec un chien volé de Callan Wink (ICI) ! Sauf si vous m’envoyez du fric ou des mojitos !!

50 nuances de noir, ça vous tente ? Si oui, ouvrez L’ordre des choses de Frank Wheeler Jr. (ICI). Un roman noir sombre, qui possède un rythme propre à lui, assez agité sur le final, et très giclant de sang avant, un roman noir rural, sauvage, des personnages énigmatiques, dangereux comme des crotales enragés. Un roman noir intense et violent.

Un p’tit roman post-apocalypse, ça vous dit ? Sans ma binôme de lecture, jamais je n’aurais lu Métro 2033 de Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique] (ICI) ! Certes, ce n’est pas la lecture de l’année, pourtant, j’ai apprécié la lecture, j’ai ressenti de l’effroi dans les tunnels sombres et habités par on ne sait pas trop et je compte bien redescendre sous terre pour les deux tomes suivants !!

Allez, on redescend se faire peur dans le Métro 2034 de Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique] (ICI) qui, si le lecteur n’est pas trop regardant, passera un excellent moment de lecture car il y a peu de temps morts et quand ça cavale moins, on ne reste pas à peindre la girafe pour autant…

De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel [Défi CannibElfique] (ICI), c’est du capitaine Mehrlicht pur jus, sans filtre, sans additifs, sans édulcorant et autres saloperies. L’auteur a placé la barre fort haute… En tout cas, c’est toujours un plaisir de lire ses réflexions sur notre société aux travers de ses personnages.

Bilan Livresque Mensuel : Juillet 2017 – 8 romans et 1 manga

  1. Colza mécanique : Karin Brunk Holmqvist
  2. Ciel rouge : Luke Short
  3. Dusk : Sébastien Bouchery
  4. Courir au clair de lune avec un chien volé : Callan Wink
  5. L’ordre des choses : Frank Wheeler Jr.
  6. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique]
  7. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky [Défi CannibElphique]
  8. De cauchemar et de feu : Nicolas Lebel [Défi CannibElfique]
  9. Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage : Matsumoto [Manga]

Publicités